Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

dimanche 25 septembre 2016 à 23h26min

Pour commémorer l’an 1 de l’échec du coup d’Etat de l’ex-Conseil national pour la démocratie, la coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de l’ex arrondissement de Sigh-Noghin a organisé un cross populaire, ce samedi 24 septembre 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

Une semaine après avoir pris en otage la transition burkinabè par un coup d’Etat, le Général Gilbert Diendéré de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), battait en retraite. « Le plus gros tort a été de faire ce putsch parce qu’aujourd’hui lorsqu’on parle de démocratie, on ne peut pas se permettre encore de faire des actions de ce genre », avait lancé le chef des putschistes. Le 23 septembre donc, le coup de force était avorté et les résistants avaient triomphé. Les jeunes de l’arrondissement 3 de Ouagadougou (ex-arrondissement de Sigh-noghin) s’en souviennent. Réunis autour de la coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP), ils ont organisé un cross populaire pour commémorer l’an 1 de l’échec du coup d’Etat.

Partis du rond-point de la jeunesse, rond-point qui avait été aux premières heures du putsch le lieu de rassemblement des résistants de l’arrondissement 3, les jeunes ont parcouru une distance de près d’un kilomètre en passant par la rue de la solidarité pour rejoindre le rond-point situé à quelques pas de l’Ecole Notre Dame de l’Espérance. Ce n’était pas une mobilisation des grands jours, mais les jeunes semblaient motivés jusqu’à la fin, entonnant des chants pour se galvaniser.

Cette commémoration de l’échec du coup d’Etat a été l’occasion pour Ouamnoaga Alain Gilbert Koala, l’un des responsables du CDAIP et président de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère de Sigh-Noghin, de donner sa lecture de la situation nationale. « Le pouvoir en place ne fait pas les choses dans les règles. Autant on peut les soutenir, autant on peut les dénoncer. On ne peut pas mourir pour une cause et permettre à d’autres personnes de venir commettre les mêmes gaspillages. Ce n’est pas normal que dans une situation post-insurrectionnelle les choses soient gouvernées de cette façon. Il y a des exemples d’établissements publics où les fonds ont été dilapidés. C’est le cas de la CAMEG (Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques). Quand vous regardez cette affaire, même sans être spécialiste de la santé, vous savez que ce n’est pas normal », a-t-il déclaré

Sans trop s’aventurer sur le traitement judiciaire du dossier du coup d’Etat, M. Koala a toutefois émis un sentiment personnel : « Je n’ai pas confiance ».

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 septembre 2016 à 12:32, par WHISKY
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Toutes les malchances et les malheurs du PEUPLE burkinabé résident dans l’échec de ce béni coup d’état SALVATEUR du général Diendéré et ses honorables éléments du RSP, un jour les dieux de la vérité exposeront la vérité au PEUPLE et rendront justice et honneur au général Diendéré et à ses honorables éléments

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 20:01, par Le "Fou"
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Dans ce Burkina Faso où le chômage des jeunes est endémique depuis longtemps sous tous les régimes, vous ne trouvez rien à faire que d’organiser un cross contre un coup d’Etat ?
    Notre pays est définitivement foutu avec une telle jeunesse ! Que Dieu vienne au secours de mon pays et préserve mon pays d’une telle jeunesse inconsciente des réalités du bonheur que le peuple attend d’elle...

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 21:53
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Decidement, Il n y a plus rien a faire dans ce pays. On danse, on chante, on marche et on court. Quand est ce que tout ce beau monde travaille ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 10:59
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Internaute 1 2 ET 3 QUAND ON N’a rien à dire , on se tait. C’est très simple, on n’est pas toujours obligé dire quelque chose. Les organisateurs du cross sont-ils au pouvoir pour donner du travail aux jeunes. ça c’est le rôle des gouvernants et c’est à eux que les jeunes doivent exiger la tenue des promesses faites. Il y’a des problèmes et pourtant les étalons jouent, les maquis se remplissent, on ne va quand même pas arrêter de vivre...il faut se battre et c’est ce que le cross va dans ce sens
    félicitation aux jeunes qui ont des problèmes mais qui continuent de résister à travers ce cross pour interpeller les autorités sur leurs aspirations

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 12:41, par AD VITAM AETERNAM
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Internaute 4, pareille pour toi aussi, si tu n’as rien à dire tais-toi aussi. Encouragez-les c’est ton souhait on le respect, mais là à critiquer les autres c’est autre chose. Quand tu te courbes pour regarder le dernière de quelqu’un saches que quelqu’un aussi regard le tien. Restons zain ! combien de francs CFA pour organiser ce cross :
    - Couverture médiatique 100.000 F minimum
    - Location bâche 30.000 F maximum
    - Rafraichissement 100.000 F minimum
    - Autres frais 100.000 F
    Au total 330.000 F pour organiser ce cross, mais cette somme pouvait êtres utilisée pour payer du matériel de curage de caniveaux (pelles, râteaux, brouettes) pour faire une pierre 2 coups, rendre ces jeunes utiles dans leur cité en faisant œuvre d’utilité publique tout en protestant contre le coup d’Etat du Gl Diendiéré.
    C’est bien de courir pour protester si on ne fait rien, mais c’est encore meilleur de se rendre utile pour la société.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 13:40
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Le coup d’état avorté pouvait être notre salut à tous. Rock, Simon, Salif, Diendéré, Bassolet etc ont travaillé ensemble. Ils ont collaboré ensemble.

    Rien ne dit qu’il ne peut pas y avoir un autre coup d’état.
    Notre souhait à tous est que les problèmes soient résolus et le pays se développe

    N’oubliez pas qu’on peut lutter, sans avoir les mêmes intérêts. Il y a des luttes qui peuvent avoir lieu, et d’autres renverser la situation en leur faveur.

    Laissons le trio RSS travailler. Nous avons des droits, mais aussi des devoirs

    Prière évitons de créer des ressentiments.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 13:49
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Bonjour Internaute numéro 5. Je vois que vous êtes un spécialiste des organisations mais sachez que tout n’est pas n’est pas argent dans ce pays. Et ces jeunes sont beaucoup plus conscient de leur responsabilité sociale que tu ne peux l’imaginer. Ils on bien réfléchi avant d’organiser cette activité. Approches toi de ces jeunes et tu pourras être mieux informer de la tenue de cette activité

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:18
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    ON VOIT BIEN QUE L’INTERNAUTE 5 EST BIEN AU PARFUM DES ORGANISATIONS FESTIVES. IL A TOUT BUDGÉTISER. FORMIDABLE
    100 000 RAFRAÎCHISSEMENT MAIS DEPUIS QUAND LA CCVC RAFFRAICHIT DES GENS LORS DE SES MANIFESTATIONS. MÊME L’EAU N EST SOUVENT PAS ÉVIDENT.
    AUTRES 100 000 PRATIQUEMENT LE TIERS DU BUDGET.X
    COUVERTURE MÉDIATIQUE 100 000 . OUI SI C’EST LA PRESSE D AUJOURDH UI FAIT UN TRAVAIL FORMIDABLE DE RÉCOLTE D INFORMATIONS. LES BONS JOURNALISTES QUI VIENNENT COUVRIR LES MANIFS DE LA CCVC N ONT PAS BESOIN D ARGENT POUR LE FAIRE CAR ILS SAVENT BIEN QUE LA CCVC N A PAS D ARGENT. C EST LA CRÉDIBILITÉ DE L ORGANISATION QUI LES FAIT VENIR
    ON VOIT BIEN QUE TU ES UN GROS DEALER . COMME TU AS LES IDEES ORGANISE TA JOURNEE DE CURAGE ET LAISSE LES AUTRES FAIRE LEUR CROSS

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 16:12, par AD VITAM AETERNAM
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Internaute 7 et 8 lisez bien l’article c’est une association qui a organisé cette manifestation:La coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) dont M. Koala fait parti. Donc à lire l’article ce n’est la CCVC qui a organisé ce cross. Une telle organisation il faut prévoir les rafraichissement c’est un cross et même une couverture sanitaire en cas d’urgence, comme les sapeurs pompiers c’est gratuit, j’ai pas budgétisé.
    Renseignez-vous avec Lefaso.net si sa couverture médiatique est gratuite c’est simple.
    J’ai juste donné un avis et une proposition. on critique pas pour critiquer, si vous avez autres idées à proposer n’hésiter pas, nous sommes au FASO toutes les bonnes idées sont les bienvenues.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 09:47
    En réponse à : Echec du coup d’Etat de septembre 2015 : Un cross populaire pour commémorer l’AN 1

    Je comprend bien que c’est l’internaute 5 qui revient.
    Je suis l’internaute 7. Je vais encore t’ajouter une information. pour l’occupation de l’espace public il faut aussi payer. En 2014 et 2015 nous n’avons pas demandé une autorisation à quelqu’un ou un appuis de qui que ce soit mais l’histoire retiendra que notre patriotisme nous a amener à aller au delà d’une vision égoïste.
    Tu a bien fait de rappeler le mot CDAIP et cela a une signification profonde pour notre pays.
    Demande à tous ces jeunes, aux médias publics et privés, la presse internationale, les sapeur pompiers, la croix rouge et même les hôpitaux. Qui les a payé pour couvrir l’insurrection populaire de 2014 et ton putsch manqué du 16 septembre 2015. Même si on refuse d’être honnête, ayons du bon sens et de la suite dans les idées. Donc si le fasonet a couvert l’évènement quelque soit le coût (même 0Fcfa) c’est le portail fasonet qui gagne et ça aussi il faut le retenir.
    Bonne journée

    Bonne journée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés