Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

samedi 24 septembre 2016 à 11h31min

Abdoul Ouédraogo, PDG de la société Abdoul-service International, a fait un don de deux couveuses au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado-Ouédraogo (CHU-YO), ce 22 septembre 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

Il y a environ deux mois, l’opinion nationale apprenait avec émoi le décès de deux bébés prématurés par manque de couveuses. L’écho qui en a été fait est parvenu jusqu’aux oreilles de Abdoul Ouédraogo, PDG de la société Abdoul-service International, alors en déplacement à Abidjan. Sensible au malheur de cette famille, le donateur décide de réagir sans attendre.

La suite, c’est lui-même qui le conte « J’ai immédiatement pris contact avec le directeur général de l’hôpital Yalgado pour voir avec lui ce qui était possible de faire. Je lui ai confié mon souhait d’aider dans ce sens et il a encouragé cette initiative ajoutant que le besoin à son niveau était réel surtout avec la gratuité des soins instaurée par le gouvernement pour la mère et l’enfant. Je lui ai alors demandé de prendre attache avec les spécialistes pour commander des appareils de qualités et qui correspondent aux besoins de la structure ».

C’est ce qui a été fait. Deux couveuses ont été acquises avec en sus, 20 matelas, des brancards et un moniteur de surveillance pour les interventions chirurgicales à la maternité.

En recevant le don, le directeur général du CHU-YO s’est réjouit de la spontanéité qui a prévalu à l’initiative. Pour le directeur général, ce don tombe à pic. En effet, Robert Sangaré a indiqué que ce don vient comme une providence car, quelques jours auparavant, une liste de besoins urgents lui avait été adressée par le service de la Maternité et les matelas figuraient en bonne position sur celle-ci. « Ce don vient nous oxygéner et nous décompresser » a-t-il dit.

L’importance des couveuses dans les formations sanitaires n’est plus à démonter et le donateur a été chaleureusement remercié pour avoir été bien inspiré. Toute chose qui le conforte dans sa position. « Je suis très fier et encouragé à faire davantage les prochaines fois après tous les témoignages de l’utilité de ce don et des bienfaits qu’il procurera aux populations », s’est exprimé le donateur. Il a lancé un appel aux opérateurs économiques qui le peuvent d’appuyer l’État parce que à lui seul, le gouvernement ne peut pas prendre en compte tous les problèmes des populations.

Service Communication du CHU-YO

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 septembre 2016 à 09:00, par rabo
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

    Bravo pour ce geste. la confiance n’excluant pas le contrôle, ce donateur serait bien inspiré, puisque ce n’est pas lui qui a fait la commande directement, de faire contrôler la conformité des prix par ses services compétents, ou autres structures adaptées, en interrogeant 2 ou 3 fournisseurs internationaux de renom. comme pour les programmes américains !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 10:02, par Agent de santé
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

    C’est avec compassion que nous avons vu sur la RTB télé le 8 septembre 2016 un reportage pathétique sur le décès de 2 enfants mis au monde par une femme qui a fait un accouchement de quadruplets (4 enfants prématurés).Nous présentons nos condoléances à la famille endeuillée. Il convient de comprendre que l’avènement de quadruplets ou quintuplés est un phénomène qui survient très rarement. Quand il s’agit en plus d’enfants prématurés, ils sont exposés à des maladies possibles pendant et après la grossesse surtout si leur poids est inférieur à 1 kg. Dans ces conditions leur survie peut être hypothéquée. Sur les 4 enfants, 2 ont été mis sous couveuse au CHU Yalgado qui dispose de 6 couveuses dont 2 étaient disponibles. Le père des enfants dit s’être rendu à l’hôpital Blaise Compaoré et Saint Camille où il n’a trouvé aucune couveuse pour les 2 autres enfants, ce qui selon lui serait la cause du décès de ces 2 prématurés. Ce drame constitue une occasion d’interpeller le gouvernement à travers le ministère de la santé sur le fait qu’il n’est pas normal que les CMA et CHR ne soient pas dotés de couveuses en nombre minimal de 2 à 3.Si les cliniques privées ne prennent pas le risque de faire des investissements pour des couveuses qui pourraient être sous-exploitées en raison de la rareté des prématurés, il est au moins du devoir de santé publique de l’Etat, de doter par mesure de prudence, les CSPS ,CMA,CHR et CHU de couveuses en nombre raisonnable pour parer aux éventualités. Il faudrait que la pyramide sanitaire soit respectée par un équipement adéquat des services de santé de base(CSPS,CMA,CHR) pour éviter un encombrement des CHU de Bobo et Ouaga pour des soins qui peuvent bien se faire au niveau de ces services de base. Il existe 2 types de couveuses. Le premier type de base coûte l’ordre d’un million de FCFA et peut être indiqué pour les CSPS. Le second type qui est multifonctionnel avec une assistance respiratoire devrait exister dans les CMA, CHR et CHU en nombre suffisant. Son coût unitaire oscille entre 10 et 15 millions de FCFA. Si le CHU Yalgado n’avait pas eu 2 couveuses disponibles, les 4 enfants auraient pu tous mourir. Il faut des couveuses en nombre suffisant car, un prématuré peut être mis sous couveuse pendant 2 mois. Il y va de la responsabilité de l’Etat. Les bonnes volontés sont aussi interpellées. Il ressort que la direction générale du CHU Yalgado dans ses efforts de recherche de moyens adéquats pour l’hôpital ,malgré l’austérité budgétaire de l’Etat ,qui a amputé le budget du CHU de 3 milliards de FCFA de 2014 à 2016, a obtenu des promesses de la Chambre de commerce du Burkina qui voudrait fournir des couveuses au CHU Yalgado. Merci au PDG D’Abdoul Service pour avoir franchi le premier pas par un don de 2 couveuses et de matelas à la maternité de Yalgado .Que ce bel exemple soit suivi par d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 14:09, par Anonyme
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

    Internaute 1 RABO , si vous ne pouvez rien apporter à la communauté au moins ne découragez pas les bonnes initiatives et les bonnes volontés avec vos mesquineries .

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 19:52, par DONS UTILES
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

    Félicitation aux responsables du CHU Yalgado et à la direction générale. L’hôpital ne doit pas servir de dépotoir de vieux matériels non utiles et de médicaments inappropriés. On se rappelle que la direction générale de Yalgado avait pris des mesures courant 2013 pour les normes et procédures à suivre pour les dons de matériels et de produits médicaux à l’hôpital. Ces normes réglementaires de sécurité et de qualité sont à suivre par tout donateur.Bravo pour le PDG d’Abdoul service pour avoir suivi cette démarche de qualité en fournissant du matériel approprié pour un hôpital.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 21:36, par Paul KERE, Avocat au Barreau du Burkina Faso et de Nancy
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

    Voilà un geste de bienfaisance qui doit être salué à sa juste valeur.
    Pour bien comprendre l’état d’esprit de certains compatriotes sur le site du Fasonet, les malfaisants, les critiqueurs de tous poils sont plus nombreux, plus prompts à réagir négativement sur tel ou tel article que les âmes de bonne volonté qui apportent des choses concrètes à notre peuple. Pour s’en rendre compte, il suffit de lire les messages sous les articles de politiques politicienne : 3 messages pour cet acte de bienveillance !
    Allez-y, s’il vous plaît, jeter un regard sur les autres articles tels que les journées parlementaires du MPP et comptez le nombre de critiques et de haine qui se déversent allègrement sur le forum.
    Là, vous comprendrez aisément que les sujets de développement et de bonheur de notre peuple n’intéressent pas vraiment les internautes. C’est leur dernière préoccupation.
    Et Chaque fois qu’il faut polémiquer, nombreux sont ceux-là des internautes qui s’excitent sous des pseudonyme ou sous anonymat pour critiquer les autres.
    Et chaque fois qu’il faut apporter quelque chose pour aider les populations ou certains services publics, peu sont enclins à faire le geste, y compris les plus fortunés qui roulent dans des voitures de 40 millions...
    Mon association, dans sa petite modestie promet également deux couveuses en appui à celui de ce Grand Monsieur Généreux afin qu’aucun bébé ne meure encore à l’hôpital YALGADO OUEDRAOGO. Que Dieu nous aide à transporter ces couveuses à Ouaga parce qu’un Grand Ministre de la République a promis son aide pour le transport. Chacun doit donc changer sa façon de regard sur les autres afin que notre Burkina soit vivable, même pour les nourrissons qui ne réalisent ni ne savent même pas ce qui les arrive. Que Dieu nous y aide !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 10:10, par Pyramide sanitaire
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

    Les CHU Sanou Souro de Bobo et Yalgado de Ouaga,sont 2 hôpitaux de référence au plan national. On doit évacuer dans ces hôpitaux des malades dont les soins dépassent les compétences des CSPS et CMA. De même, les cas de grossesse à risques avec des femmes souffrant de pathologie délicate peuvent être transférés dans les maternités de ces 2 hôpitaux. Cependant, les femmes qui ont un suivi normal sans risque de leurs grossesses peuvent faire leurs accouchements dans des CSPS ou CMA dans les périphéries des villes de Bobo et Ouaga. Les hommes et les femmes doivent faire l’effort de comprendre ainsi la pyramide sanitaire du Burkina pour éviter de causer trop d’affluence inutile dans les CHU de Bobo et Ouaga. Les responsables des services de santé devraient aussi assurer la maintenance régulière de leurs groupes électrogènes dans les CMA pour sécuriser les interventions chirurgicales en cas de coupure d’électricité. Pour ce faire, il conviendrait que des mesures de souplesse et de célérité soient accordées aux services de santé pour les dépenses d’entretien et de fonctionnement des équipements médicaux. Ce sont là de vrais problèmes à résoudre pour un meilleur fonctionnement de nos services de santé. Il ne s’agit pas d’occulter ces problèmes objectifs pour viser des règlements de comptes entre personnes car, il faut éviter de causer des encombrements inutiles des hôpitaux qui ont des capacités limitées de place. Les autorités sont bien au courant de ces réalités et la solution réside à la mise à disposition des moyens financiers et matériels nécessaires aux hôpitaux. De même, les problèmes de reins sont devenus une affaire de santé publique qui mérite beaucoup de moyens. La direction générale du CHU Yalgado a fourni de gros efforts pour faire passer le nombre de générateurs pour la dialyse de la dizaine à la vingtaine courant 2013/2014.Compte tenu du cout élevé d’un générateur et ses accessoires qui avoisine la vingtaine de millions de FCFA, l’appui de bonnes volontés au CHU Yalgado qui est le seul centre d’hémodialyse pour le traitement des maladies rénales au Burkina sera très utile.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 10:37, par Honte à Rabo
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

    Internaute 1 Rabo.Ce sont des gens aux mentalités rétrogrades et mesquines comme vous qui ont fait que les hôpitaux souffrent des longues procédures de marchés publics qui traînent plus de 3 mois pendant que des malades meurent. Le gouvernement même a décidé de rectifier le tir pour un assouplissement et accélération des commandes pour les services de santé. Ici, c’est un opérateur économique privé qui débourse de l’argent pour parer à une situation d’urgence. Vous parlez de prendre du temps pour comparer les prix et pendant cette période d’attente, des enfants prématurés risquent de mourir par manque ou insuffisance de couveuses. Vous faites honte par votre esprit mesquin. Les couveuses existent avec des prix variés en fonction de leurs performances. Les gestionnaires des hôpitaux ont les informations nécessaires pour des choix de qualité et de façon diligente. Vous êtes un jaloux hors pair qui rame à contre-courant de l’histoire. Personne ne suivra votre logique assassine et mesquine.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 11:25
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un don de 15 millions de F CFA pour soutenir le pool mère-enfant

    merci a toi et que le SEIGNEUR te le rende à toi ou tes descendants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés