Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

mardi 20 septembre 2016 à 19h55min

A l’occasion d’une conférence organisée le 16 septembre à Bobo Dioulasso, le Dr Jean-Marc Palm, politologue et historien de formation et troisième vice-président du Mouvement du Peuple pour le Progrès, n’a pas hésité à interpeller ses camarades du MPP sur leur gestion actuelle du pouvoir. « Il est possible qu’on n’atteigne pas 2020 et qu’il y ait un mouvement que ceux qui sont partis ont connu » prévient-il.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

Vous êtes à Bobo-Dioulasso pour une conférence en vue de commémorer l’an I du putsch du 16 septembre, quelles leçons peut-on retenir ?

Jean-Marc PALM

Ce qu’on peut retenir, c’est la commémoration mais aussi surtout les leçons et les perspectives. Vous entendez un peu les camarades, leurs interventions ? On s’est battu pour que, comme je l’ai dit, plus rien ne soit comme avant, c’est à dire pour qu’il y ait plus de liberté, plus de progrès pour l’ensemble des populations où qu’elles soient. Et les préoccupations justement des camarades sont énormes et les attentes sont grandes. Il y a même certains qui sont impatients ; je les comprends. Mais il était nécessaire que l’on vienne discuter avec ces camarades dans le cadre de cette commémoration afin qu’ils nous expriment leurs préoccupations et leurs attentes et que le parti s’en saisisse à bras le corps pour voir comment apporter satisfaction aux doléances et aux préoccupations des différents camarades dans les différentes localités.

Vous constatez qu’à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville, ça gronde beaucoup…

Jean-Marc PALM
Bobo-Dioulasso, la deuxième ville, ça gronde beaucoup et à juste titre. Moi je suis un natif de Bobo, les trous que nous avons laissés tout petits, quand on revient, les mêmes trous sont là et ils se sont agrandis. Regarder le centre-ville, autour de la mairie, c’est triste. Il faut que nous soyons conscients de cela et qu’on prenne le problème à bras le corps pour qu’on arrive à résoudre ces différentes questions.

Vraiment c’est juste les préoccupations que les camarades posent. Bobo ne mérite pas ça et en même temps, je dirai que c’est la faute aux bobolais dans la mesure où en réalité, les bobolais n’arrivent pas à se mettre d’accord ; il n’y a pas de cohésion ; il n’y a pas d’unité pour regarder le développement. Donc c’est ça aussi la réalité. Donc il faut qu’il y ait plus de cohésion, que les bobolais puissent regarder ensemble et changer. Qu’ils soutiennent les responsables administratifs et politiques, le maire central et les maires d’arrondissements et qu’ils puissent les aider dans leurs efforts de développement de la ville et non pas mener des combats inutiles et mesquins. Là aussi vous savez c’est l’une des spécialités de Bobo-Dioulasso. Ils pensent qu’ils sont plus malins que les autres et c’est ça en fait qui nous trompe. Il va falloir que les mentalités à Bobo changent et que nous puissions regarder ensemble vers l’avenir.

On demande au MPP de bouger, est ce que l’espoir est permis ?

Jean-Marc PALM
L’espoir est effectivement permis, je pense que ces critiques vont amener les autorités, les premiers responsables du parti à prendre conscience ; parce qu’il faut bouger. Comme l’a dit l’autre camarade, (faisant allusion à Ousseni Tamboura membre du bureau politique national, député et quatrième vice-président de l’assemblée nationale du Burkina Faso) il y a deux manière hein, si on arrive à atteindre 2020 « allamdouloulaye » mais on peut craindre la sanction dans les urnes. Mais il est possible qu’on n’atteigne pas 2020 et qu’il y ait un mouvement que ceux qui sont partis ont connu, qu’on connaisse.

Là les camarades sont conscients, si nous faillissons, le peuple ne va pas nous pardonner tellement ils ont placé d’espoir en nous, tellement les attentes ont été grandes. Si on les déçoit et que on n’arrive pas à apporter des solutions ou que on n’ouvre même pas de pistes ah vraiment … (rires) bon on verra. Mais je pense que les dirigeants prendront conscience et que l’espoir est permis.

Retranscris par Romuald DOFINI
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 septembre 2016 à 20:54, par Lustre
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Dr PALM, Nous osons croire que vous cerner effectivement la trahison de la confiance que nous avons placé aux dirigeants du MPP. Vous bafouez notre dignité qui nous est si chère, en faisant passer notre pays et sa population comme des GARIBOUTS aux yeux des autres peuples.
    S.V.P, dites à ROCK de nous rendre notre dignité et notre fierté (Dont Le capitaine SANKARA a été le porte drapeau)

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2016 à 21:37, par LY
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Bonne intervention plein d’objectivité ! Le peuple attend des résultats. Les sacrifices des 30 et 31 octobre 2015 et des 16 et 17 septembre 2016 ne peuvent pas être dilapidés. La cacophonie doit cesser et on doit mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut ! Trop de nominations de complaisance. Une crise stupide à la CAMEG créée par un ministre nommé par complaisance et qui pense avoir la bonne couverture. C’est du déjà vu et cela va à l’encontre du slogan "plus rien ne sera comme avant !".
    Bobolais soyez unis pour exiger que la capitale économique soit effectivement la capitale économique ! Ouagadougou est devenu insidieusement malgré un environnement naturel hostile la capitale économique en plus de capitale politique. Quel équité ? Quelle cohésion nationale cherche t-on à établir. Ce mandat est décisif pour changer l’ordre des choses si non c’est le mandat qui changera des mains !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2016 à 22:02, par Sampawindé
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Ca commence à venir !!!!

    Fort heureusement, il y’en a de l’intérieur qui ont encore le courage.

    Au lieu de le soupçonner d’intelligence avec l’ennemi, on fera mieux, au moins cette fois, d’examiner avec munitie ce signal fort. Si le guidon n’est pas déjà lâché (mode 2 less) bien sûr

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2016 à 22:19
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Lui au moins est lucide . 2020 ne va pas vous trouver. Et vos RSS n ’ auront pas la chance de gouter à la prison.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2016 à 22:21, par Wennonga Tounsba
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    DE NOMBREUX BURKINABE AIMENT EVOQUER SANKARA (HONNETETE, COURAGE, HUMILITE...) MAIS RARES SONT CEUX QUI PEUVENT AVOIR LE SENS DU SACRIFICE DE THOM SANK (PAIX A SON AME). DU RESTE, JE PENSE BIEN QUE LE MPP A ETE PORTE AU POUVOIR PAR DES BURKINABE POUR UN MANDAT DE CINQ ANS. AYONS LA PATIENCE ET LE COURAGE DE LES ACCOMPAGNER (NE SERAIT-CE QU’AU DEPART) ET LES JUGER AU BILAN POUR MIEUX LES BOOTER HORS DE LA SCENE OU LES ACCOMPAGNER POUR DE BON.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2016 à 22:27, par le laïc
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    On a commencé à parler de cette déception qui grandit de jour en jour au sein de la population a l’égard de ce régime. Et comme réponse on nous a traité de mauvais perdants, daigris revanchard et que sais-je encore. Voilà que le son de cloche nous parvient désormais de l’intérieur. Est il lui aussi un mauvais perdant, un aigri revanchard. ..? Maintenant là on ne va plus trop parler. On observe juste et on attend de voir l’issue et surtout avec qui ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2016 à 23:34
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    On dit ce que le commun des Burkinabè veut entendre pour mieux les endormir et chercher des leurres qui leur feront oublier leurs vrais problèmes pendant un bon moment (le PAN avait déclarer que le govnèma manquait d’audace et d’imagination) . Cette partie de cache cache va durer combien de semaines ou d’années ? Vous êtes dans la même pousse pousse du mouta mouta n’est ce pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 00:05, par Sid Pa Yii
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Il est temps de passer aux choses sérieuses :
    1) On débarque Thiéba ;
    2) On nomme des ministres compétents et non des Yes man ;
    3) On accélère la mise en œuvre du PNDES ;
    4) Tous les dossiers pendants sont vidés et s’il y a lieu on
    fait une réconciliation nationale ;
    Je dis et le répète , je suis un militant du MPP et je ne cherche aucun poste mais je suis certain qu’on atteindra pas 2020 dans ce contexte !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 02:34
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Quelqu’un peut me dire que devient Touré idrissa ? un homme de conviction, mon professeur de philosophie au lycée Ouezzin à Bobo.

    Il fut avec Jean-marc Palm, mon prof. d’histoire, les deux étaient dans les années 80 professeurs au grand L.O.C, de même que Fabré Moumouni mon prof. d’allemand.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 05:22, par Barnkadhr
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Merci pour le jeu de role. Choregraphie parfaite mais le peuple vous attend. Blaise se croyait encore plus ruse mais nous avions eu sa peau. C’est vrai que cete peau etait severement diminuee par la maladie mais ca vauut mieux que rien.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 06:15, par sniper
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Le MPP et son gouvernement ne doivent surtout pas se lasser de communiquer en direction du peuple. Beaucoup de frustrations tirent leur origine de l’absence d’une stratégie de communication anticipative. Communiquer pour préparer les actions sensibles et en faire comprendre la portée (les avantages/les inconvénients) vaut mieux que courir après la rumeur pour la contrebalancer.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 06:26, par zoewend
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Je suis totalement daccord avec le Tonton,car le pays va mal et tres mal et aucune action au sommet de lEtat.Des ministres carrents et en manque de plan de projet au sein des ministères.A ce titre le ministre du commerce est un exemple.Au dela de la crise à la Cameg,une grande crise ne sattardera au sein des societes dEtat,ou pour des raisons mafieuses certains tenors du pouvoir sont prets à proteger certains DG et à les couvrir.Affaire à suite.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 06:48, par L’ESPOIR
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    VOUS SAVIEZ PENDANT LA TRANSITION JE QUALIFIAIS LA TRANSITION DES TRANSITAIRES QUI ETAIENT VENUS POUR LA TRANSITE ET PROFITER S’ENRICHIR ET AUJOURD’HUI MES AMIS QUE J’AIMAIS JUSQU’EN FEVRIER 2016 JE SUIS DECOURAGE D’EUX ALORS JE LES AI BAPTISES LES "BROUILLONS". OUI BROUILLONS PARCE QU’ILS N’ONT PAS UNE FEUILLE DE ROUTE GOUVERNEMENTALE. CHACUN SE DIT SANS MOI LE POUVOIR N’EST RIEN ET VOILA QUE NOTRE CHER FASO PART VERS UNE AUTRE SANCTION DES PEUPLES COMME LE DIT MON TONTON JEAN MARC PALM ET LE PROFESSEUR LAURENT BADO.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 07:30, par traore seydou
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Le RSS a tout donné lorsqu’ils étaient au CDP. Aujourd hui fatigués et lessivés et en panne d’idée, qu’est ce qu’ils peuvent faire encore ? Ils ont menti et ils ont vociféré qu’ils peuvent toujours faire beaucoup de choses. Tout le monde savait bel et bien qu’il fallait , avec le soulèvement, quelqu’un d’autre pour diriger ce pays. C ’est notre mesquinerie à fond ethnique qui nous a mis dans cette situation. Plus de 70 % des militants du MPP ont abandonné le CDP pour rejoindre RSS ,certains pour garder les postes et les avantages qu’ils avaient, d’autres pour avoir un poste, et le reste quelques sincères et les naifs qui ne savent pas ce qui se passe dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 07:40, par Sabari San
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Merci à la rédaction de corriger : JM Palm n’est pas politologue, mais historien de formation.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 07:47, par Max Ouedraogo
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Burkinabè réveillez vous !
    Mais vous n’analysez plus rien, vous êtes devenu consommateur de discours populiste, démagogique.
    Depuis l’insurrection, la soif du vrai changement à rendu les burkinabè très sensibles à n’importe quel beau discours allant dans ce sens. (Même un fou qui va crier, ou citer un discours de Thomas Sankara ont le suivra même dans un puits).
    Jean Marc Palm est le 3ème Vice Président du MPP et il dit : "... je pense que ces critiques vont amener les autorités, les premiers responsables du parti à prendre conscience "
    Il y a deux questions qui se posent immédiatement :
    - Se sent-il à l’étroit au MPP ? ben qu’il démissionne (ce n’est donc pas la bonne hypothèse)
    - N’a til pas en tant que 3ème vice-président le poids nécessaire pour se faire entendre dans son parti ? Mais ce sont eux les premiers responsables du parti.
    Il y a eu aussi l’intervention du Président de l’assemblée dans ce sens "il faut de l’audace, ..." en critiquant le PNDES. Salif Diallo est le 1er Vice-président chargé de l’orientation politique et actuellement Président par interim.
    Il est le chargé des questions politiques s’il vous plait !!!!, Il fait une déclaration comme ça et les gens applaudissent. Mais c’est une déclaration populiste d’un démagogue.
    Si lui ne peut pas insuffler cette dynamique au sein de "son" parti qui le fera ?
    Et vous les burkinabè vous applaudissez !
    Continuez d’applaudir des premiers responsables qui n’innovent pas (par des actes), mais plus tôt appellent les premiers responsables (c’est à dire eux même) à innover, à avoir de l’audace : si ce n’est une fuite de responsabilité comment peux-ton appeler cela.
    Je vous le répète quelqu’un qui n’a jamais eu d’audace, ni innover pendant 30 ans de gestion du pouvoir ce n’est pas quand il a plus de 50 ans de vie sur terre qu’il pourra le faire. L’innovation ne fait pas partie de son ADN. Mais plus tôt la MANIPULATION.
    Nous avons des sous-doués politiques qui nous gouvernent !

    PS : j’ai travaillé avec des "vieux" qui ont 60 ans qui innovent, mais ce sont des gens qui ont commencé cela depuis qu’ils ont 30 ans ! Et c’est ancré dans leur génome !
    Regarder autour de vous ou dans le monde que ce soit dans le monde des affaires, ou dans la gestion politique Bill Gates, Nelson Mandela, Martin Luther King, kwamé Nkrumah...

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 07:52, par Abdou OUATTARA
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Quelle objectivité de la part du Dr Jean Marc PALM. J’ai reconnu dans cette interview, l’historien-politologue qui fût comme beaucoup de jeunes bobolais mon prof au LMB, un bref moment. Jean Marc PALM a su dans cette interview transcender son bord politique pour donner son point de vue sur une situation qui couve ; le plus rien ne sera comme avant demeure jusqu’à présent un slogan tout simplement. Voilà donc les dirigeants prévenus par un homme averti !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 07:54, par SINCERITE
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Jean-Marc PALM arrête de nous distraire stp !!! avant d’abuser de la confiance de la population des Hauts Bassins ,vous avez oublié ce que vous avez promis a cette population ??? Par ailleurs quand on vient au pouvoir on est sensé connaitre leurs préoccupations essentielles !! pas besoin de venir leur rencontrer pour les détourner de vos aveux d’impuissance !!! pour conclure je te considère (Jean-Marc PALM) comme un traite de la révolution et arrogant !!! juste un traite qui s’adapte !! vous n’êtes pas digne encore moins un modèle pour la jeunesse en terme de stabilité idéologique !!! avant hier tu étais avec THOMAS SANKARA ,hier c’était avec BLAISE COMPAORE ,Aujourd’hui tu es le griot du MPP !! Seul DIEU sait avec qui tu seras demain ?????

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 07:59, par Cheick Omar
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Le drame du MPP, ce sont ses soi-disant intellectuels qui rasent les murs au sein du parti, incapables de faire une analyse objective de la situation, attirer l’attention des premiers responsables afin que des mesures idoines soient prises pour le développement du pays. Mais hélas, beaucoup de ces cadres, arrivistes dans l’âme, préfèrent jeter à terre leurs convictions pour se contenter des miettes qui tombent de la tables des seigneurs du moment.

    Heureusement qu’il en reste, des intellectuels honnêtes, lucides et toujours capables de discernement. Sont de ceux-là Jean-Marc Palm. Un intellectuel accompli qui s’est donné pour mission, entre autres, de se présenter en vigie face à la gouvernance du MPP. Je me rappelle ses interventions dans l’émission d’Alain Foca sur Thomas Sankara. Souvent relégué au second rang au sein de la nomenklatura du parti, il s’est toujours acquitté de sa tâche avec dévouement. Et souvent, il fallait assurer le sale boulot que les autres ne voulaient pas faire. Ministre des affaires étrangères dans le premier gouvernement du Front populaire, il a eu pour mission, entre autres, de justifier l’injustifiable : l’assassinat de Thomas Sankara. Et quand aujourd’hui, ce monsieur met en garde son parti, je pense que l’heure est grave. Roch doit prendre toues ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 07:59, par BOB SANA
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    " NOUS AVONS JUSQU’ICI TENDU L’AUTRE JOUE. LES GIFLES ONT REDOUBLÉES. MAIS LE CŒUR DU MÉCHANT NE S’EST PAS ATTENDRI. ILS ONT PIÉTINÉ LA VÉRITÉ DU JUSTE. DU CHRIST ILS ONT TRAHI LA PAROLE. ILS ONT TRANSFORME SA CROIX EN MASSUE. ET APRES QU’ILS SE SOIENT REVÊTUS DE SA TUNIQUE, ILS ONT LACÉRÉ NOS CORPS ET NOS ÂMES. ILS ONT OBSCURCI SON MESSAGE. ILS L’ONT OCCIDENTALISE CEPENDANT QUE NOUS LE RECEVIONS COMME LIBÉRATION UNIVERSELLE. ALORS, NOS YEUX SE SONT OUVERTS A LA LUTTE DES CLASSES. IL N’Y AURA PLUS DE GIFLES." THOMAS SANKARA

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 08:17, par Moussa
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Pour un politicien experimente cette interview meritait de meilleures reponses. Le comble c’est de laisser entrevoir une possibilite de ne pas atteindre 2020 ! Une analyse politique serieuse doit plutot montrer que la democratie est desormais la loi a laquelle nous Peuple burkinabe sommes desormais soumis. Et democratie ne signifie pas que le MPP ou n’importe quel parti a une baguette magique pour resoudre tous les problemes en un tour de main. Quelle que soit le parti, les problemes du Burkina sont enormes et multiformes ; et tout est prioritaire. Pas seulement Bobo. Toutes les autres villes du Burkina sans exception connaissent les memes problemes d’infrastructures, de besoin en investissement que l’Etat n’a pas les moyens de resoudre. Nous Peuple Burkinabe devons savoir que l’impatience et la pagaille ne conduit a rien sinon au pire ! Nous avons librement elu un parti ; nous devons et avons l’obligation de le laisser terminer son mandat et le sactionner aux urnes en 2020 si nous ne sommes pas satisfaits. Des troubles visant a raccourcir le mandat ? Ce sera la plus grosse erreur a commettre. Autant le monde a applaudi notre lutte pour nous liberer de la dictature Compaore, autant le monde nous plaindra de ne pas savoir gerer une democratie. Car encore une fois, quelque soit le parti politique, les problemes du Burkina Faso sont largement au dela de ses moyens financiers du pays. Et c’est encore plus desolant de voir que beaucoup de syndicats qui revendiquent monts et merveilles n’ont toujours rien compris. Nous ne sommes pas devenus subitement riches parce que nous avons reussi une insurrection et chasse un dictateur.
    Personnellement j’espere que c’est la derniere fois qu’un politicien parle de possibilite de changement politique d’une autre maniere que par les urnes. En democratie, malgre les difficultes on attend TOUJOURS la fin du mandat pour changer l’equipe dirigeante. Si nous perdons cela de vue, nous changerons de regime tous les 6 mois. Et les consequences seront plus dramatiques. Que les forumistes qui penseraient que j’ai un quelconque interet a sauvegarder avec le MPP se detrompent. Ma contribution a la discussion est guidee simplement par le souci d’eviter des troubles inutiles qui ne feront que nous ramener en arriere. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 08:34, par soulevement populaire
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    C’est toujours le même système. Hier mardi 20 septembre il ya eu des affectation au ministère de la santé des sortants des écoles professionnelles notamment ceux du corps de l’administration sanitaire de l’ENAM. Qu’est ce qu’on a pu constater : des postes ont été créé pour récompenser les amis MPP d’hier . On peut citer entre autres le Projet de construction des CSPS pour K. K et le PNLP pour S. G. Voyez vous que c’est de la pagaille et il n’y a plus de mérite. Les sorties des 30 et 31 octobre 2014 du vaillant étaient pour combattre ce fléau qui à longtemps existé et qu’il faut enlever la gangrène. Suivont la suite de ce feuilleton de ces affectations de recompense politique.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 08:50, par LELUCIDE
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    L’internaute 8 n’a pas été complet dans ses propositions ; il a oublié d’ajouter au titre des ministres à débarquer celui de l’agriculture pour avoir porté à la tête des structures juteuses de son département des ressortissants du Yatenga et celui de la santé pour sa merde à la CAMEG. Ces ministres ainsi d’autres doivent leur promotion gouvernementale grâce à l’influent Salif Diallo qui ne tarit pourtant pas de critiques à l’exécutif. Quel paradoxe !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 09:00, par le vigilant
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    On ne fait pas du neuf avec du vieux.. Peuple du Burkina , faisons notre autocritique et passons à l’étape suivant. il faut rendre le pays aux masses populaires. Femmes , hommes , filles et fils des villes , des campagnes , organisez-vous pour booter hors du pouvoir le système mafieux du clan RSS et ses pseudo-socio-démocrates. Notre peuple a été trompé, la lutte a été confisquée, et le système de Blaise compaoré a été restauré. Le MPP n’a ni vision, ni stratégie pour notre peuple. Un gouvernement de récompense a été mis pour piller notre peuple, les mines sont accaparées par le clan SALIF DIALLO et sa femme par laquelle il faut passer pour avoir un boulot dans les mines( Exemple la mine de HOUNDE) , pendant ce temps ROCK et ses femme monopolise , le riz et le pétrole,l’ essence et le transport,les financements et le BTP ..
    Les nominations se font par copinage, la famille d’abord, les belles familles ensuite. Comme les RSS ne viennent de pas de l’OUEST et bien ceux de l’ouest peuvent attendre ET quand il y aura un reste on va vous donner .. idem pour les attributions des marchés.. Ce sont d’ailleurs les mêmes opérateurs économiques du système Blaise COMPAORE qui sont de retour... il n’y a qu’une seule solution , la révolution socialiste à l’étape actuelle. Jeunes Organisez-vous et surtout vigilance cette fois CHERS CAMARADES JEUNES..

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 09:02, par Thién
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Cela n’arrivera pas qu’aux autres !
    Le gouvernement et le MPP doivent arrêter leurs louvoiements et leur équilibrisme pour voir les choses en face et avoir le courage de les affronter directement ! Il y a trop de mensonges, de doutes et de suspicions avec ce pouvoir ! Ce régime ne peut continuer à vouloir tricher et jongler ainsi pour avancer ! Cela ne pourra durer longtemps car il se fera rattraper !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 09:33
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    est ce que le MPP se rend compte du désespoir qui embrasse les populations chaque jour ? à voir seulement la qualité des hommes qui entourent le président du faso (son cabinet et sa SG) il faut que tu soit toi même médiocre, irréfléchi, taupe, un gar qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez pour penser à des lendemains meilleurs au faso. Regardez le gouvernement actuel qui est au bout du souffle qui ne s’est plus ce que les gens attendent de lui avec un premier ministre invisible et sans pouvoir apparemment. aucun chantier d’envergure, plus de routes dans nos villes et campagnes manque d’écoles publiques dans nos grandes villes, des nominations de complaisances dans l’administration qui portent un coup dur sur le fonctionnement des services etc.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 11:05, par Vérité Pian !
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Internaute 24 ! Je suis d’ accord avec toi. Vivement que la jeunesse se réveille. À bas le système zombie du mpp !!! Dieu donne au Burkina l’ homme d’ état le vrai et un gouvernement digne !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 11:15, par gangobloh
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    merci internaute 21. démocratie ne signifie pas richesse ou bâton magique. quel que soit le régime qui va venir par la rue et non par le vote , ce régime partira aussi par la rue. internaute 24 c’est dommage. tant que nous ne changerons pas de mentalité,, aucun régime ne pourra réussir au Burkina. Faites venir ceux que vous croyez capables . ils ne feront pas 3 mois ou alors ils remettront vos maigres richesses du sous sol aux capitalistes, et au revoir. il n’ y a pas au monde où la population est satisfaite à 60% à plus forte raison à 100%. faites un tour dans les pays que vous enviez tant et faite un sondage.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 11:40, par Tie
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Merci à l’internaute n°21 nommé Moussa. Je suis entierement d’accord avec ta contribution. C’est vraiment dommage que Jean-Marc Palm parle ainsi de même que Salif Diallo qui dit que le gouvernement manque d’audace. Les deux connaissent les réalités du pays. Chers internautes, les attentes des burkinabé sont nombreuses. les agents grèvent pour revendiquer des conditions meilleures de travaille. Cependant, après l’insurrection est-ce qu’on a découvert du pétrole au Burkina ? Avions-nous un port ? Non, rien ne s’est ajouté aux richesses dont dispose notre chère Faso depuis sa création à nos jours. Pourtant tout est urgent. Que faut-il faire ? Une ménace quotidienne de notre sécurité dont il faut assez de moyens. A part notre très regrété Pere Oumarou KANZOE qui, de son vivant butimait des routes gratuitement pour aider son pays et même si cela se faisait sous contrat, il attendait pendant des années avant d’être payé par l’état. Est-ce qu’un autre opérateur économique l’a fait ? Non. Pourtant ils sont nombreux ici au Faso mais personne ne pense le faire bien au contraire, ils passent leur temps à se faire la bagarre pour la présidence de la chambre du commerce. Cher concitoyens, il est temps que nous pensions à comment faire pour accompagner tout président élu démocratiquement à finir son mandat soit, le reconduire ou le sanctionner dans les urnes. C’est ainsi que nous sortirons grand avec fièrté et respect à la face du monde. Eloingnez-vous des idées que ce gov. n’atteindra pas 2020. Ceux qui le pensent sont contre le Burkina Faso. L’etat ne peut pas tout faire. Toutes les routes (bûtimes et pistes rurales) du territoire national ont besoins d’être construites. Il faut constuire des écoles, décentraliser les universités, construire des CSPS, des hôpitaux, assurer la sécurité alimentaire etc. Nous, fils et filles de ce pays que faisons nous pour la construction de toutes ces oeuvres ? Je demande à tout un chacun de voir ce qu’il peut faire au niveau du village, de la province, de la région et petit à petit le pays sera construit. ça ne sert rien de rester sans rien faire soit même et demander qu’on t’en donne. Combien de burkinabé payent l’impôt ? Commencer à être en règle au niveau du fisc, cela va aussi beaucoup aider. Dites vous que même si on remplit une maison d’argent pour ceux qui en demandent, cet argent finira s’ils ne pensent pas à comment le renouveler.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 11:45, par Annie
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Merci, internaute 21 Moussa. Merci pour vos propos très sages et réalistes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 12:10, par Kon N’doungtouly
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    La question politique fait partie de l’ADN de tout Burkinabè depuis l’insurrection populaire.
    Mais quels sont les nouveaux enjeux que le régime devrait se poser avant la proclamation des résultats présidentiels ?
    - C’était de dire ,si nous gagnons les élections , nous allons dire au peuple travailleur du Burkina que malgré notre bonne volonté , les tares économiques que nous héritons ne prendront pas fin au bout d’une année ,mais avec le labeur de tout le monde d’ici le milieu et la fin de notre mandat ,nous ferons la différence avec tous les gouvernements précédents.
    - C’était de rompre dès les premiers mois la manière de communiquer qui consiste à attendre que des rumeurs enflent avant d’agir.
    - C’était de reconnaitre les avancées durant la transition même si elle n’a pas comblé toutes les attentes des Burkinabes

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 12:12, par le regard
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Internaute 28. Aucun président ne peut satisfaire son peuple à 60 ou 100 %. Mais le MPP depuis son arrivée n’arrive même pas à satisfaire son parti à 10% à plus forte raison le peuple BURKINABE. La grogne gagne de plus en plus du terrain dans vos propres rangs et que dire des autres citoyens. On a pas besoin de le dire , on a élu un président qui n’a rien à proposer à notre peuple , un PM apatride , non politique , veule et qui ne maîtrise pas les réalités de notre pays, un président de l’assemblée foncièrement régionaliste qui croit que le Burkina se résume au Yatenga et ses frères.. Tu veux qu’on aille où avec cet attelage. Un ministre d’état qui croit que les limites du Burkina ses KOKOLOGO... On est où là... le pays va prendre feu même si on le dit pas...

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 12:40, par fonigagu
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Sa m’embarrasse quand il dit en vouloir à la population bobolaise je pense qu’une chose est de dire et une autre est faire vous êtes montez au pour grâce a vos belles paroles maintenant la population à assez attendu ils ne sont pas satisfait vous les avez promis donc réagissez même vous en tant deuxième vice président à l’instant actuel vous pouvez nous dire quoi de concrètes pendant ses dix mois de au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 13:03
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Les autorités doivent sérieusement se mettre au travail. Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 13:06, par Vision
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Merci à l’internaute 21 et 28 ! Peuple du BF il ne faut pas qu’on confonde PAGAILLE et MONOCRATIE regardons en FRANCE, en 2012 le peuple français à bouté SARKOZI pour manque de résultats par les URNES, il ne l’a pas CHASSE par la RUE, IL A élu HOLLANDE dés sa prise de fonction , L’ÉCONOMIE est en PANNE, le CHÔMAGE est le élevé d’Europe, le peuple français ne CHASSE PAS HOLLANDE avant la FIN DE SON MANDAT mais ATTEND PATIEMMENT 2017 POUR Décider DÉMOCRATIQUEMENT, Alors faisons de même et AFFIRMONS une fois de plus NOTRE MATURITÉ DÉMOCRATIQUE à l’Afrique et au reste du MONDE.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 13:06, par SOME
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Cette sortie de JM Palm sonne comme une ruse politique. J’espere me tromper mais connaissant qui il fut s furent ces gens du MPP et lui avec… Est-ce aujourdh’ui que vous devenez subitement lucides ? Vous pensez qu’il suffit de « communiquer » pour que les gens se calment ? NON ! JAMAIS ! Nous voulons des choix politiques au benefice du peuple. C’est votre seul salut ! L’analyse de Max ouedraogo, n°16 est tres pertinente. La plus pertinente !

    Meme si on peut dire que tu n’as été pas aussi nocif que ton frere J P Palm (le gendarme) : (car que n’a pas fait J P Palm pour trahir la revolution sous thomas sankara ?), toi au moins J M Palm (le professeur) tu restes un peu plus lucide, meme au sein du MPP. Laisse moi te dire mon frere Palm, Bobo n’est pas le burkina faso, regarde a l’exterieur, en dehors de tes interets : c’est toutes les localites du pays souffrent de ces maux que tu crois etre seulement a bobo. Je t’apprends que c’est tout le pays qui souffre, toi qui sembles l’ignorer.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 13:16, par HORUDIAOM
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Internaute 28 : gangobloh, qu’est ce que tu veux ? Que les gens se taisent quand bien même ça ne va pas ? On ne demande pas aux RSS de faire de la magie. On leur demande d’être réaliste et de s’engager fermement pour le développement du Faso. L’un des critères de réussite d’un projet, c’est de savoir s’entourer de personnel de qualité. Et c’est ce que Roch n’a pas. Beaucoup de ministres flottent et ne savent pas apporter des réponses idoines à leur département. Aucun ministre n’émerge du lot. On dirait qu’ils ont le même niveau. En cela, je suis du même avis que l’internaute 24(le vigilant). Tant qu’on ne va pas mettre les gens à la place qu’il faut, tant que les nominations se feront par complaisance et par clan, bonjour les dégâts. Pour des gens qui ont géré le pouvoir pendant 25 ans, aucun d’eux n’a réussi à tisser des liens solides avec des États émergent qui puissent porter leur projet !!! C’est la mendicité dans des pays indésirables et en plus qui mettent la honte à Roch lui-même(Le Congo par exemple). Enfin, il faut que les RSS arrêtent leur mesquinerie et leur gestion clanique et s’occuper réellement du quotidien des Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 14:19, par Bouisida
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Bjour à tous.Je m’excuse bcp de ma réaction face à la profondeur d’analyse de la part de bcp d’internautes. A vrai dire bcp sont sans niveau de compréhension de ce qu’eux mêmes avancent. C’est regrettable d’entendre ce que ce PALM lui même a dit concernant la situation nationale ce qui laisse voir qu’il n’est pas suffisamment engagé pour la cause du parti ou qu’il est entrain de préparer sa sortie parce que pour le moment le gouvernement n’a pas la réponse à toutes les préoccupations du peuple. A ce que je sache le gouvernement n’a jamais dit qu’en un AN tous les problèmes du PAYS prendront fin.Le gouvernement ne va pas atteindre 2020 est anti-démocratique et vilain de l’entendre de la bouche d’un cadre du parti au pouvoir. C’est une faute très grave parce que ça donne l’impression qu’il y a manque d’entente au sommet du parti. Quant aux autres qui ont mal interprété les propos de PALM pour parler n’importe comment je pense qu’il est temps de laisser le gouvernement travailler pour le sanctionner après son mandat. Je pense qu’il faut aller doucement parce que les ressources du pays n’ont pas augmenté après le départ de BLAISE. De plus tout le monde sait que les caisses de l’ETAT ont été vidées par BLAISE et ses amis. Qu’est ce qui est encore caché dans ce pays pour ne pas avoir confiance à nos dirigeants. Beaucoup gens rêvent de ce qui n’existera pas au BF même si un autre régime arrive c’est à dire la fin de leur problème. Parce que toi tu n’es pas encore nommé ou que tu as perdu tes privilèges d’hier tu devient l’ennemi du système en place et toute ta prière c’est le départ de l’autre.J’apprécies l’internaute n21(MOUSSA) pour sa bonne analyse et condamne l’écrit de l’internaute n24(VIGILANT) qui pour moi est un délinquant sans niveau et manque de réalisme. Un peu de respect pour ceux qui nous dirigent. Je ne suis pas certain que tu ferais mieux que ceux qui là présentement. Calmez vous dans 5 ans on saura qui est mieux que qui.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 15:01, par Bouisida
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    INTERNAUTE N 29(TIE) que DIEU te bénisse. Je partage entièrement ton analyse et que chacun comprenne que l’insurrection n’avait pour objectif de régler tous les problèmes du pays en un jour ni en un an. Nous sommes sortis pour dire non à la modification de l’article 37,pour la démocratie, non à la dictature et à la monarchie. Quant aux autres choses c’est par le travail, l’esprit de sacrifice, le dialogue que nous allons les obtenir et non par le mensonge et le dénigrement du genre de l’internaute n 24(VIGILANT) .Si j’étais à la place de SALIF DIALLO je le convoquerais en justice pour diffamation et fausses accusations et je pense que cela ne saurais tardé. TOUS CEUX QUI CHERCHENT A ALLUMER LE PAYS QUE DIEU LES ALLUME dès à présent. Que tous ceux qui cogitent le mal contre la paix dans la nation que DIEU règle leur cas. Race de vipère.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 15:34, par doc fode
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Cher grand frère Palm, il faut éviter les stigmates sur bobo et les bobolais. Le problème de bobo comme celui de koudougou, ouahigouya tenkodogo et j’en passe est un problème national. Les mesquineries que vous évoquez sont partout et cela ne doit pas empêcher d’évoluer si une vrai politique de développement est mis en œuvre par le pouvoir.
    Le pouvoir de Blaise nous a perverti avec un régionalisme rempant et voilà où nous en sommes.
    ouaga est la capitale et tous les burkinabé y investissent.
    le plan de développement de toutes les régions interpelle tous les burkinabé.
    Le burkina ne se développera pas séparément, celui qui pense cela se trompe.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 15:51, par Eureka
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Monsieur le journaliste, certes il s’agit d’une interview mais vous auriez pu améliorer la transcription ! ce n’est pas tout ce qui est dit qui est retranscrit, notamment les répétions, les "hein"... vous auriez pu corriger l’expression car l’oral est différent de l’écrit.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 16:33
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    COURAGE A ROCK ET SON ÉQUIPE CAR C EST PAS FACILE. JE NE SUIS PAS UN SPÉCIALISTE DES FINANCES MAIS A VOIR DE PRÈS C EST LES FINANCEMENTS QUI MANQUENT, ALORS POURQUOI NE PAS ORGANISER UNE CONFÉRENCE DES DONATEURS DU BURKINA COMME LE MALI ET LA COTE D’IVOIRE L ONT FAIT AU SORTIR DE LEURS CRISES. COMME QUELQU’UN L A DÉJA DIT IL FAUT DÉBARQUER LES MINISTRES INCOMPÉTENTS COMME SIMON COMPAORE OU LE MINISTRE DE LA SANTÉ (SI C EST VRAI QU IL A TORD A LA CAMEG).ENFIN LA JUSTICE LÀ IL FAUT COMMUNIQUER. YA DES GENS COMME HERMAN ( JE N AI PAS TROP D ESTIME POUR LUI POLITIQUEMENT )QUI PERDENT UN OEIL MAIS TOUJOURS EN PRISON PAR CONTRE D AUTRES SONT LIBÉRÉS PARCE QU’ILS SONT MALADES. BREF D INSURRECTION EN INSURRECTION C EST LE PAYS QUI RECULE. MAIS SI C EST VRAI QUE CES NOUVELLES AUTORITÉS JOUENT LE JEU DES DES DÉCHUS DU POUVOIR DE BLAISE ALORS ON EST VRAIMENT PAS SORTI DE L’AUBERGE

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 18:54, par Spartacus du Burkina
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    C’EST ZEPH LA SOLUTION A TOUTE CETTE GABEGIE,MAIS LES RSS ONT MIS LE CONCEPT ETHNIQUE DANS LE COEUR DES BURKINABE,CE QUE BLAISE MEME N’A PAS FAIT ET C’EST DOMMAGE.TOUS CES CORROMPU DE DIRRIGEANT NE VONT RIEN FAIRE POUR CE PAYS ENCORE MOINS VOUS SAUVER,TANT QUE CETTE MALICE MANIERE D’ELIMINER DES COMPETANT SUR LEUR BASE ETHNIQUE N’EST PAS BANI PAR LES BURKINABE.
    CHANGER VOTRE CONSCIENCE,ON TOURNE DANS LES AUTRES PAYS ON VOIT COMMENT IL EVOLU...JE SUIS PESSIMISTE SUR TOUS CES DISCOURS RSS PARLANT DE DEVELLOPEMENT,PARCE QUE JE VOIS MAL PARMI CES GENS LA QUELQU’UN QUI PRIVILEGIE L’INTERET DE CE PAYS AVANT LES LEURS.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 19:24, par LE CITOYEN
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    A lire l’interview, on dirait qu’il ne fait pas partie des responsables du partie alors qu’il en est officiellement le 3eme vice president. Meme a ecouter les reproches du president par interim au gouvernement, on sent qu’il n’a pas ete d’accord avec le choix de la majorite des membres de ce gouvernement. Apres la victoire , les RSS et le LARLE, en fait, les propritaires du partie, pour se partager les marrocains ministeriels, la majorite revenant aux hommes du "CALIFE" ROCK que les autres avaient sous estimes. Il se contentent malhadroitement d’accessis aux conseils des ministres. Quant aux cadres de l’OUEST ils peuvent que constater qu’Ablassé n’avait fait que dire la verité : ilfaut etre mossi et du plateau central pour peser en politique au BF. Meme le premier vice presidsnt devrait le savoir, lui qui a fait toutes les sales besognes pour son patron avant d’etre payer en monnaie de signe. Ainsi va le FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 21:31
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    N016, Sabari san, moi j’ ai fait science de la Terre et je me reclame de la politologie. Laise JMP etre son politiologue. On a pas dit il a doctorat en politologie. Est-ce que ses analyses politiques- la, ca ment ? Il est politologue, pian. Complexe- la, fo beouh la- bas, ouais !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 22:08, par Encore, encore
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    J’ai écouté l’intervention du premier ministre à koudougou par rapport à une coupure d’électricité. J’ai fini par me convaincre, que tout un peuple s’est trompé. Mais enfin, nul n’est entendu lorsqu’il allègre sa propre turpitude.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2016 à 22:09, par Encore, encore
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    J’ai écouté l’intervention du premier ministre à koudougou par rapport à une coupure d’électricité. J’ai fini par me convaincre, que tout un peuple s’est trompé. Mais enfin, nul n’est entendu lorsqu’il allègre sa propre turpitude.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2016 à 00:02, par Lavie
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Bonjour à tous.
    J’aimerais être optimiste comme l’internaude 21 et 28. Il est vrai que nous allons perdre toute la crédibité si nous n’arrivons pas à gerer un mandat democratique poste insurrectionnel jusqu’à son terme. Il est également évident qu’aucun régime ne pourrais changer par magi les conditions misérables de vie du peuple du jour au lendemain. J’aimerais pouvoir survivre jusqu’en 2020 pour chasser ou confirmer le régime actuel. J’aimerais comme en France que le calendrier électoral soit inchangeable quelque soit les performances du pouvoir en place. Mais voila, j’ai peur pour mon pays où la democratie est propicalisée. Les dirrigeants actuels sont engagés dans une geugerre policienne (au sein de MPP) et le gouvernement fait preuve d’une incompétence jamais égaler au Burkina. C’est pourquoi comme Laurent BADO et l’internaude 21, je pense qu’un changement est nécessaire dans un future proche. Actuellement, le MPP souffle le chaud et le froid et le peuple en désarroi regarde, gémit, prie. Au même moment les intellectuels et les riches se préparent une porte de sortie. A l’évidence, si nous continions avec ce gouvernement et compte tenu de ce que sera le résultat en 2020, le MPP va créer une crise empêchant le tenue des élections dans les délais. Les possibilités de solutions peuvent être :
    - le président prend toute sa responsabilité et joue pleinement son rôle à côté du peuple ;
    - le camp du PAN s’impose véritablement comme tenant du pouvoir et impose sa vision par la mise en place d’un gouvernement en phase avec les aspirations du peuple ;
    - le soulevement populaire avant la fin de 2017.
    Nous aimons le Burkina. Faisont en sorte qu’il soit paisible et prospère.
    Vive la democratie
    Vive le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2016 à 08:48, par Arnaud
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Il Ya beaucoup de charlatans dont la seule prière est la chute du pouvoir et cela malgré les efforts énormes que fait le gouvernement pour satisfaire la population. C’est facile de critiquer la gestion du pouvoir quand on n’a pas soi même dirige ne serait ce qu’une association. Tous les grands partis politiques connaissent des crises internes. Je ne juge pas necessaire de rappeler la crise au sein de l’UPC du paren et j’en passe. Ces crises sont la preuve que ces partis acceptent les contradiction d’idee gage de leur esprit démocratique. Laissons travailler nos gouvernants et que chacun s’occupe de ses oignons.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2016 à 11:40
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Merci pour l’internaute n°21. Votre analyse est propre. Seulement tant que les Burkinabè ne se rendent pas compte que le Chao que certains prônent à longueur de la journée se fera et pour les burkinabè. Même avec la stabilité du pays, nous allons endurer au moins 5 ans dans le marasme économique et s’il faut s’attendre encore à d’autres soulèvements ou insurrection dans ce marasme, il faut se dire la vérité, le Burkina ne survivra pas.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2016 à 15:21, par Albert
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    les gens sont fachés parce que le président a signé les décrets d’application des magistrats (qui avaient à leur tête une personne qui n’a pas sa tête sur ses épaules) qui leur servent des avantages indus pendant que le pays a des problèmes. un jeune magistrat qui sort de l’enam a plus 732000F comme salaire net dans un pays pauvre. c’est vrai qu’on dira que ce sont les conlusions des états généraux mais si vous donnez la liberté à quelqu’un de citer tout ce dont il a besoin pour vivre au mieux c’est le résultat qu’on peut recolter. il fallait qu’on fasse d’autres états généraux sous un états de droit et non un état d’exception comme ça a été. on avait pas le droit de dire non aux propositions faites sous peine de se voir expulser des lieux.
    c’es t tout cela qui fache les gens sinon ils n’ont pas de probleme avec Roch.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 01:25, par Yamamlawoto
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    "De plus tout le monde sait que les caisses de l’ETAT ont été vidées par BLAISE et ses amis."

    Si c’est vrai, pourquoi alors les RSS ne reclament pas l’ argent pille et emporte par Blaise ? Donc ils se sont partGES CA ALORS ?Sinon, ya voix de recourt non ? Le droit internationale, il existe pas ou quoi ? Gninrimpogte quoi !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 01:27, par Balla Fasseke-ita
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Je suis d’ accord avec SOME. La sortie de JMP, c’est de la pure ruse. Un ministre, ca se tait ou ca demissionne. De meme, un 3eme vice preisdent, ca se tait ou ca demissionne. U pied dedans, un pied dehors, dehors.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 15:43, par ZIDA BOUBAKAR
    En réponse à : Pouvoir MPP : Les mises en garde de Jean-Marc Palm

    Je partage les propos de Monsieur Palm. Je dirai avec lui que les nouvelles autorités gagneraient a changer de paradigme en matière de politique . Nous pensions qu’ils avaient enfin l’occasion(l’ultime occasion) de renouer avec le peuple : vivre avec le peuple, vaincre avec le peuple, mourir avec le peuple. C est ce que je crois mais elles ne semblent pas en prendre le chemin .Au lieu de cela, c est plutôt une gestion politicienne du pouvoir que nous voyons .Rien ne bouge cote justice, transparence, exemplarité, intégrité dans la gestion des affaires.
    C est plutôt une chasse aux sorcières, des libérations provisoires tous azimuts qu’on nous sert .A quant celle de Gilbert Diendere. Cela ne peut plus prendre au Faso. Changez votre fusil d’épaule pendant qu’ il est temps. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés