Eglise du Burkina : Le diocèse de Kaya organise son premier synode en novembre 2016

dimanche 18 septembre 2016 à 23h12min

En novembre 2016, le diocèse de Kaya organisera pour la première fois son synode diocésain. Pourquoi une telle rencontre, comment sera-t-elle organisée, de quoi parlera-ton et avec quels objectifs ? Les réponses de l’abbé Roger Ouédraogo, chancelier du diocèse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Eglise du Burkina : Le diocèse de Kaya organise son premier synode en novembre 2016

Radio Notre Dame (RND) : En novembre prochain, notre diocèse célébrera, pour la première fois de son histoire, à Kaya, son synode diocésain. D’abord, qu’est-ce qu’un synode dans la tradition de l’Eglise ?

Abbé Roger OUEDRAOGO (Ab. R. O.) : Synode vient d’un mot grec qui veut dire « faire route ensemble ». C’est une assemblée de personnes possédant le même intérêt ou une même destination. Son principe est que ce qui touche à tous doit être traité et approuvé par tous. Il y a eu des synodes convoqués par des souverains : hommes politiques, évêques, prêtres pour traiter des affaires religieuses et temporelles. Au 6° siècle, les évêques convoquaient des synodes qui sont une réunion uniquement de prêtres autour de l’évêque pour les informer du contenu des conciles provinciaux car les prêtres étaient éloignés les uns des autres. C’était l’occasion aussi pour les curés de rendre compte à l’évêque de comment ils administraient les sacrements et aussi résoudre certains problèmes. Entre le 8° et le 9° siècle, les synodes servaient à instruire le clergé, assurer l’unité et l’uniformité dans le diocèse, puis corriger les abus. A partir du 19° siècle, les synodes deviennent rares car il y a d’autres moyens de diffusion comme les imprimeries et le clergé est mieux formé avec l’apparition des séminaires. Le Code de Droit Canonique de 1917 fixe le rythme à 10 ans. Il est convoqué et présidé par l’évêque pour traiter des questions du clergé et des fidèles du diocèse. Avec Vatican II, le synode est un moyen de particulariser la mission universelle de l’Eglise et de l’implanter dans l’Eglise particulière. Le synode devient une réunion de prêtres, de religieux et de laïcs. Ce genre de synode a donné la forme du synode appelé diocésain que nous allons vivre. Il y a aussi le synode des évêques pour conseiller le pape. Dans les deux cas, le synode est consultatif et non délibératif. Dans le synode diocésain c’est l’évêque qui décide en dernier ressort et dans le synode des évêques c’est le pape.

RND : Mais quelle pertinence pour un synode diocésain à Kaya quand on sait qu’on a célébré tour à tour un congrès eucharistique, puis un congrès de la foi ? En d’autres termes pourquoi un synode diocésain ?

Ab. R. O. : Un congrès eucharistique est un rassemblement de clercs et de laïcs en vue de l’évangélisation par l’adoration de la Sainte Eucharistie. Dans un congrès, le but est l’enseignement et l’écoute, c’est une évangélisation qui vise l’approfondissement de la foi. Dans un synode, il y a l’enseignement, la vie liturgique mais il y a surtout la réflexion à apporter par les membres synodaux. Il ne s’agit pas de venir consommer seulement, il faut apporter sa contribution par la réflexion, la critique, l’évaluation de ce qui existe et faire des propositions. C’est un acte de gouvernement épiscopal. L’évêque souhaite qu’on l’aide dans le gouvernement de son diocèse, et il sollicite l’aide de tout le monde à travers les délégués synodaux. On y étudie les problèmes de la vie spirituelle des fidèles, pour favoriser le culte divin et la pratique religieuse, trouver des moyens d’adapter la pastorale, promouvoir la vie chrétienne, donner ou rendre de la vigueur aux lois ecclésiastiques. Dans les congrès, il n’y a pas eu d’apport des fidèles du diocèse de Kaya dans le gouvernement du diocèse ! Dans le synode, nous ne serons pas seulement à l’écoute des uns et des autres, ou des conférenciers mais surtout à l’écoute de l’Esprit de Dieu qui parlera à l’Eglise de Dieu qui est à Kaya.

RND : Quels sont les principaux thèmes du synode ?

Ab. R. O. : Le thème principal est : « Evangéliser pour que l’Eglise devienne notre tradition et nos coutumes ». Les sous-thèmes sont : La vocation ; La vie économique ; Les sacrements et sacramentaux / Célébration liturgique ; La famille chrétienne ; La foi au Christ et les cultures.

RND : Qui seront les participants du synode ? Est-ce tout le monde ou bien il y aura des délégués spécifiques ?

Ab. R. O. : « Buud gomde buud kelegde », dit un proverbe moaaga. A la palabre de la famille est conviée toute la famille ; mais ce n’est pas possible que tout le monde soit là. C’est pourquoi il est souhaitable que les célébrations liturgiques soient ouvertes à tous ou du moins l’ouverture et la clôture du synode. Il y a des délégués synodaux qui sont des membres de droit, des membres élus et des membres nommés par l’évêque. Les membres de droit sont : L’évêque diocésain président du synode, le vicaire général, les vicaires épiscopaux, les membres du conseil presbytéral (au nombre de 9). Les membres élus : les Curés et responsable d’Institution (9). Les membres de la Commission Préparatoire non membres de droit (3). Les catéchistes (11). Les laïcs (12). Les jeunes (4). L’Enfance (4). Les femmes (4). Les religieuses (11). Un professeur de Grand Séminaire (1). L’Enseignement Catholique (2). Ocades (2). Economat (2). Liturgie diocésaine (12). Légion de Marie (1). Le Renouveau charismatique (1). Le Néo catéchuménat (1). Les Papas et Mamans Catéchistes (1). Les catéchistes retraités (2). Les membres nommés : l’évêque nomme des personnes pour combler les lacunes ou équilibrer les représentativités. Enfin, les membres invités ou observateurs qui ne sont pas membres du synode.

RND : Pouvez-vous nous donner une idée sur ceux qui vont animer les causeries ?

Ab. R. O. : Je ne peux que donner les noms des personnes proposées mais je ne peux dire s’ils sont disponibles ou pas.
- La vocation : Abbés Lambert SAWADOGO (ancien formateur à Saint Cyprien et Saint Iréné, actuel prêtre accompagnateur de la fondation de deux congrégations religieuses de doit diocésain : Sœurs de Notre Dame de Compassion et les Frères de St Joseph) et Paul LALLOGO (actuel secrétaire général du Conseil presbytéral et Directeur du CFC St Luc de Tougouri)
- La vie économique : Abbé Isidore OUEDRAOGO (ancien secrétaire exécutif diocésain de l’OCADES-CARITAS et actuel secrétaire général de l’OCADES-CARITAS BURKINA)
- Les sacrements et sacramentaux / Célébration liturgique : Abbé Jules Pascal ZABRE (ancien professeur de Koumi et actuel Recteur du Grand Séminaire Saint Jean-Baptiste de Wayalgê ; secrétaire générale de la commission épiscopale pour la liturgie.
- La famille chrétienne : Père Jean-Paul OUEDRAOGO, camilien (responsable de la pastorale familiale de l’archidiocèse de Ouagadougou.
- La foi au Christ et les cultures : Abbé Anatole TIENDREBEOGO.

RND : Concrètement, comment le synode va-t-il se dérouler à Kaya ?

Ab. R. O. : Le synode s’ouvre par une messe solennelle le lundi 14 novembre 2016 à 17h00 à la Cathédrale Notre Dame de Kaya et se termine par une messe sur la colline mariale de Bùùle. Ce sera en même temps notre pèlerinage diocésain. Entre les deux grandes célébrations, il y aura chaque jour : la messe à cathédrale ouverte à tout le monde ; une conférence suivie de questions/débats pour les délégués synodaux ; les interventions préparées à l’avance des délégués synodaux sur un sujet ; des travaux en commissions des délégués synodaux ; une mise en commun des travaux en commissions ; un temps de prière communautaire. Le samedi, après-midi, le programme est aménagé de sorte à commencer notre pèlerinage diocésain comme d’habitude. Il sera animé par la paroisse de Yalgo

Quelles sont les attentes du père évêque et des pasteurs par rapport au synode ?

Ab. R. O. : Le synode diocésain se présente comme un acte du gouvernement épiscopal comme je l’ai déjà mentionné et comme un événement de communion. Le Père évêque et les pasteurs espèrent qu’il ressortira de ce synode des décisions et des orientations claires grâce à la contribution de toute la famille diocésaine. Nous attendons des contributions constructives sous l’action de l’Esprit Saint en vue du bien de toute la famille diocésaine

Comment le synode a-t-il été organisé ? Nous voulons parler de l’élaboration des thèmes sur lesquels portera le synode.

Ab. R. O. : Il y a eu le thème général donné par l’évêque : « Evangéliser pour que l’Eglise devienne notre tradition et nos coutumes » ; et j’imagine que c’est ce qu’il ressent d’important pour le peuple de Dieu qui lui a été confié. Mgr. Thomas KABORE est notre père évêque depuis 1999, cela fait 17 ans. Il rencontre des personnes individuellement, des groupes sociaux et ecclésiaux, fait des visites pastorales. Tout cela lui donne une certaine connaissance des réalités du diocèse. A partir de ce thème, nous avons envoyé un questionnaire dans toutes les paroisses qui y ont répondu. Nous avons refait le même exercice à un conseil pastoral diocésain. Un comité en a fait la synthèse et a dégagé 17 sous-thèmes et c’est à partir de ces sous-thèmes que nous avons retenu les 5 sous-thèmes qui seront traités pendant le synode. Il y a eu des choix et des combinaisons pour y arriver.

RND : Quel appel avez-vous à lancer à l’endroit des fidèles quant à leur engagement et leur implication dans cet événement de foi et d’église ?

Ab. R. O. : Je demande aux fidèles de prier beaucoup pour le synode et aux délégués synodaux de prendre leur rôle au sérieux. C’est une occasion peut-être unique que nous avons à vivre et c’est une responsabilité devant l’histoire d’avoir à apporter sa contribution dans la prise des orientations qui changeront le visage de notre diocèse.

RND : Auriez-vous quelque chose de personnel à ajouter au sujet du synode et dont nous n’avons pas fait cas ?

Ab. R. O. : Que Dieu bénisse la préparation et les travaux de ce synode diocésain pour une authentique évangélisation et la gloire de la Trinité Sainte

Propos recueillis par l’abbé K. Alexis OUEDRAOGO
Directeur Radio Notre Dame de Kaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés