Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut façonner l’argile pendant qu’elle est molle.» Proverbes zoulou

Environnement : Le CEAS et les conseils municipaux pour une gestion efficace des déchets municipaux

Accueil > Actualités > Environnement • • vendredi 16 septembre 2016 à 08h28min
Environnement : Le CEAS et les conseils municipaux pour une gestion efficace des déchets municipaux

Le centre écologique Albert Schweitzer (CEAS) a initié ce vendredi 16 Septembre 2016 une rencontre de présentation du projet d’appui à la gestion des déchets municipaux dans les villes secondaires (PAGDM/VS) aux présidents des conseils municipaux. Objectif : présenter le PAGDM/VS aux maires des communes et partager le bilan de la mise en œuvre dans chaque commune.

Le projet d’appui à la gestion des déchets municipaux dans les villes secondaires (PAGDM/VS) est un projet initié par le centre écologique Albert Schweider (CEAS) dans le but de concevoir, de mettre en place, de financer et de promouvoir des services publics de gestion des déchets municipaux durables dans les villes secondaires du Burkina Faso. Le présent atelier a regroupé les maires des différentes communes concernées, les partenaires techniques et financiers ainsi que les acteurs directs du projet. Le chef de projet, Abdoulaye Gango a fait une présentation du projet en évoquant le bilan physique, les états d’atteinte des principaux indicateurs du cadre logique, les acquis, les difficultés et les insuffisances du projet.

Notons que ce projet a eu des acquis notamment en matière d’infrastructures et d’équipements adaptés aux villes secondaires, l’engagement des autorités communales, la création d’emplois et des modules de formations sur la gestion des déchets. Comme difficultés et insuffisances, relevons les difficultés de déblocage et d’opérationnalisation des contributions inscrites sur les budgets des communes, le difficile accès aux terrains pour la mise en place des infrastructures dans les communes de Yako, et Gourcy, la faible capacité des agents techniques municipaux dans la planification, le suivi, et l’évaluation des activités.

Les communes qui bénéficient de ce projet sont Saaba, Gourcy, Yako, Kombissiri, et Po. Selon le directeur du CEAS/Burkina, Henri Ilboudo, il y a de fortes chances que ce projet s’étende dans d’autres communes dans les jours à venir. Pour permettre une bonne marche de ce projet, le CEAS compte sur l’appui des partenaires techniques et financiers. Pour Jean François Houmard, chargé de programme assainissement au CEAS Suisse, un plaidoyer est fait au niveau des bailleurs de fonds du côté de la Suisse pour permettre au projet d’atteindre ses objectifs. « Au Burkina il y a beaucoup de priorités en matière de développement, mais peu sont attentifs à la question de la gestion des déchets, raison pour laquelle nous avons choisi de mettre une attention particulière la- dessus » a-t-il ajouté. De l’avis d’Hamidou Olivier Conombo, maire de la commune de Komsilga, la mairie contribue à la recherche de partenaires, mais aussi aide à l’organisation des associations de collecte des déchets.

Les domaines d’intervention du CEAS sont principalement les technologies appropriées et énergies renouvelables, l’agro écologie, la sécurité alimentaire, l’environnement, l’eau et l’assainissement, l’agro transformation, et les analyses microbiologiques. En rappel, CEAS Burkina est une filiale de la fondation centre écologique Albert Schweitzer en Suisse. Il a pour mission de contribuer au développement durable de l’Afrique d’une manière générale et du Burkina Faso en particulier à travers la lutte contre la pauvreté, la protection et la gestion durable de l’environnement.

Angeline Toé (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés