Gestion de la mine d’or de Houndé : L’UAS/ Tuy soutient les mécontents

vendredi 16 septembre 2016 à 08h32min

Ceci est un communiqué de soutien de l’UAS/Tuy à la Coordination des associations professionnelles et de jeunesse du Tuy suite à leur protestation face à la gestion de la mine Houndé Gold Operation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gestion de la mine d’or de Houndé : L’UAS/ Tuy soutient les mécontents

La jeunesse du Tuy à l’instar de tous les jeunes du Burkina subit de plein fouet les dures conditions d’existence que lui impose la vie. Ce sont entre autres : le chômage, le sous-emploi, les emplois précaires, l’ignorance liée à la non scolarisation et le manque de formation.

Il est connu de tous que près de 50% de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté et environ 60% a moins de 25 ans. Alors on peut déduire aisément que la pauvreté touche majoritairement les jeunes. Et donc en l’absence de toute perspective, nombre de jeunes sont tentés par l’aventure de l’émigration en Europe et en Amérique dans la mesure où il vaut mieux être une vache en Europe que d’être un pauvre au Burkina

Ce constat amer et ce terrible diagnostic sont le fait du caractère néocolonial de notre Etat, qui est pauvre, agricole et arriéré sous la domination impérialiste notamment celle de la France se complaisant dans une indépendance de planche de théâtre.
Depuis 1960 jusqu’à nos jours, les dirigeants du pouvoir néocolonial, n’ont été que de simple petits servants locaux de la rapacité venue de loin.

A partir de 2009, notre pays est appelé un « pays minier »,occupant actuellement le rang de 4ème en Afrique et 15ème au plan mondial, et s’est permis comme une vulgaire prostitué, de vendre à vil prix ses entrailles au premier envahisseur à travers des codes miniers des plus criminels pour le peuple burkinabè à savoir ceux de 1997, 2003 et récemment le dernier sous la scabreuse transition, qui est d’ores et déjà dénoncé par ces envahisseurs, élégamment appelés investisseurs par des dirigeants apatrides.

La mine Houndé Gold Operation (HGO) est rentrée en construction depuis le 30 juin 2016, après avoir compensé de manière scandaleuse et insultante des paysans qui ont perdu plus de 2300 ha. Dans ce commerce déséquilibré, la mine, nonobstant l’avis émis par le ministère de l’environnement tenant lieu de cahier de charges, a promis à la population de Houndé particulièrement à sa jeunesse de travailler essentiellement avec les corps de métier en leur donnant de l’emploi et des marchés dans l’équité et la transparence. Après trois mois de travaux de construction le constat est amer :

• Un recrutement anarchique
• Des promesses non tenues
• Des ouvriers insatisfaits
• Les corps de métiers floués
• L’administration publique locale comme faire valoir
• Une population sceptique, déçue et au bord de la révolte.
• La vie chère de plus en plus galopante

C’est ainsi que consciente, la jeunesse du Tuy s’est retrouvée dans un cadre fédérateur pour organiser une lutte afin de ne pas se faire coiffer la nuit. Ainsi a vu jour la Coordination des Associations socio-professionnelles et de jeunesse, pour se défendre et défendre les intérêts de la population du Tuy en particulier et du Burkina en général.

La CCVC/Tuy est partie prenante du comité de réinstallation et d’indemnisation des personnes affectées par la mine. Au regard des expériences vécues par les populations vis-à-vis des entreprises minières à travers notre pays, elle a toujours saisi les cadres de concertation pour attirer l’attention des autorités administratives et des responsables miniers sur les risques au cas où les engagements ne sont pas tenus.
Elle reste convaincue qu’il sera illusoire de croire à un changement favorable sans une résistance farouche et organisée des masses populaires. Sans une résistance organisée, la prise en compte des intérêts des travailleurs et des communautés, la protection de l’environnement, la gestion de l’après mine, la transparence sous le système actuel seront un vœu pieux.

C’est pour cela que les masses à travers leurs organisations doivent plus que par le passé s’organiser pour dénoncer le pillage des richesses du sous-sol et exiger la prise en compte de leurs intérêts.

Fort de ce constat, la CCVC/Tuy,

• Soutient la marche d’interpellation de la jeunesse du tuy à la mine Houndé Gold ce 16 septembre 2016, date historique et premier anniversaire de la résistance victorieuse contre le coup d’Etat du RSP.

• Salue le courage des populations des zones minières.
• Suit avec intérêt l’évolution de la situation liée à l’implantation de la mine.
• Interpelle les autorités locales et nationales à veiller au respect des intérêts de la population des zones minières.

• Interpelle la mine Houndé Gold au respect de ses engagements aux corps socio-professionnels et de la jeunesse du Tuy.
• Suit de très près les tractations des autorités locales quant à l’organisation d’une marche par la coordination des associations professionnelles des corps de métiers.
• Lance un appel à toutes les couches socio-professionnelles de la province pour une unité d’action contre les prédateurs et les rapaces venus de loin pour les asservir.

Vive la jeunesse du Tuy
Vive la CCVC/Tuy
Pain et Liberté pour le peuple

La coordination provinciale de la CCVC/TUY

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés