Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

Rediffusion • samedi 16 septembre 2017 à 00h50min

Le 16 septembre 2015, dans l’après-midi, éclatait ce qu’on pensait être un énième mouvement d’humeur du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) et qui se révèlera comme « le coup d’Etat le plus bête du monde » selon l’étiquette qui lui est désormais collée. Si sous la pression des militaires notre rédaction, comme beaucoup d’autres, a dû fermer son siège pendant quelques jours, nous sommes restés au cœur de l’information pour faire vivre ces événements minute par minute dans notre rubrique « Flash Info ». Nous vous proposons l’intégralité du film du putsch du Conseil National pour la Démocratie, du 16 septembre au 09 octobre 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

N.B : Les heures mentionnées sont celles où ces informations ont été diffusées

16 septembre 2015

15h26mn
Selon des informations concordantes, des soldats ont pris en otage le palais présidentiel ce mercredi midi, évacuant les ministres de la salle du conseil et refermant le portail d’entrée de la présidence. Aucune revendication ou explication claire n’est disponible jusqu’ici.

16h15mn
Aucune explication claire n’est encore disponible sur la prise en otage qui a lieu actuellement à la président du Faso. Le président Michel Kafando et le Premier ministre Yacouba I. Zida et quelques ministres auraient été arrêtés par le RSP. Les auteurs qui ont fermé les portes de la présidence ont promis de laisser partir incessamment le personnel civil.

16h42
Le colonel-major Boureima Kéré, chef d’Etat-major particulier de la présidence, serait allé à la rencontre des mutins pour connaître leurs motivations. Une réunion de crise des officiers supérieurs devrait avoir lieu dans quelques instants. De sources concordantes, plusieurs responsables du RSP étaient hors du camp ou hors de Ouaga quand éclatait la crise ce midi.

17h36mn
Le président du CNT, Chériff Sy, a, dans une déclaration, condamné la séquestration du président Kafando et du Premier ministre Zida. Il a dit suivre la situation seconde par seconde et appelle le peuple burkinabè à la vigilance.

17h49mn
Quelques dizaines de manifestants ont commencé à se rassembler devant le palais présidentiel. Ils sont repoussés par des soldats qui en ont brutalisé certains avec les crosses de leurs armes.

17h53
Les députés du CNT ont annoncé qu’ils vont se rassembler, parés de leurs écharpes sur la route de Kosyam, au niveau de l’échangeur de Ouaga 2000

17h55mn
Dans une déclaration sur sa page Facebook, le Balai citoyen appelle à un rassemblement de la population à la place de la Révolution

18h06
« Des tentatives de dialogue sont en cours entre la haute hiérarchie militaire et les éléments du RSP » affirme Chériff Sy, dont la déclaration a été distribuée par un conseiller, lui-même s’étant éclipsé pour des raisons de sécurité.

18h07
Des soldats ont tiré en l’air pour disperser les manifestants qui se rassemblent devant le palais présidentiel au niveau des feux de signalisation jouxtant la télévision BF1. Certains soldats sont entrés au siège de la télévision à la recherche des manifestants.

18h11
Les ministres Augustin Loada (Fonction publique) et René Bagoro (Habitat) sont les deux ministres qui ont été arrêtés en même temps que le président et le Premier ministre. Ils sont tous aux mains des mutins au sein du camp Naaba Kom du RSP qui jouxte le palais présidentiel.

18h17
Des centaines de jeunes qui s’étaient rassemblés à la place de la Révolution à l’appel des OSC ont commencé à se diriger vers le rond-point de la Patte d’oie.

18h18
Cinq véhicules Pick-up suivis de motos ont quitté le palais présidentiel en direction de la ville pour disperser les manifestants.

18h38
Plusieurs points stratégiques de la ville de Ouaga (dont les sièges de certains médias) seraient déjà cernés par les soldats mutins.

19h04
Plusieurs observateurs parlent d’une tentative de coup d’Etat organisée par des officiers subalternes du RSP qui essaient, après-coup, de rallier leurs supérieurs. Information que nous essayons difficilement de vérifier ; la plupart des responsables militaires étant hors réseau ou refusant de répondre au téléphone.

19h21
Les signaux de plusieurs médias ont été coupés et le siège de Radio Omega aurait été incendié.

19h52
Le mouvement syndical burkinabè annonce une grève illimitée à partir de ce mercredi soir jusqu’au rétablissement de la situation, nous apprend Bassolma Bazié, SG de la CGTB.

19h55
Selon plusieurs témoins, il y a actuellement une course-poursuite entre militaires et manifestants dans le quartier de la patte d’oie.

20h36
Les discussions, entamées en début de soirée entre les soldats mutins et la hiérarchie militaires seraient bien avancées et pourraient aboutir rapidement à une sortie de crise.

21h54
Comme la plupart des autres médias, les émetteurs de la télévision nationale ont été coupés. Elle reste accessible sur le satellite mais ne peut diffuser que les émissions déjà programmées.
22h00 : Plusieurs professionnels de médias ont été brutalisés par des soldats visiblement en colère, dont le photographe du Faso.net et un journaliste de Burkina 24. En raison de certaines menaces précises contre notre rédaction, nous pourrions être amenés à interrompre nos diffusions.

17 septembre 2015

05h48
Les concertations entre la hiérarchie militaire et les soldats mutins qui ont duré presque toute la nuit ont abouti à des conclusions contenues dans un message qui sera incessamment diffusé sur les antennes la RTB et que nous vous proposerons sur Lefaso.net.

07h10
Les organes de la Transition ont été dissouts et remplacés par un Conseil National de la Démocratie

09h16
Les partis politiques annoncent une réunion de concertation ce jeudi matin à 11H

09h28
Les courses-poursuites ont repris ce matin entre des manifestants qui essayent de se regrouper au centre-ville et les soldats qui veulent empêcher tout rassemblement. Des tirs ont eu lieu autour de l’état-major des armées, faisant des blessés et des dégâts sur des motos.

09h29
Des communiqués du CND annoncent la désignation du Gal Gilbert Diendéré comme président, l’instauration d’un couvre-feu (de 19H à 06H), la fermeture des frontières et appellent les secrétaires généraux des ministères à assurer les affaires courantes.

10h41
A Gaoua, les populations ont décidé d’une ville morte pour protester contre le coup de force du CND.

10h44
A Bobo, le siège du CDP a été pillé et les manifestants commencent à se rassembler devant le camp Ouezzin Coulibaly

10h46
A Ouagadougou, lors de la dispersion des manifestants autour du palais du Mogho-Naaba, un homme aurait été tué. Un autre manifestant aurait été tué devant le lycée Zinda Kaboré

12h12
Sur la base de rumeurs annonçant Jean-Baptiste Natama comme futur Premier ministre du CND, des manifestants ont saccagé son domicile.

19h51
Le programme des vols pour le pèlerinage à la Mecque reste inchangé selon un communiqué du Conseil National pour la Démocratie.

20H11
Le Gal Diendéré a rencontré ce jeudi des membres du corps diplomatique pour des concertations dont les conclusions n’ont pas été publiées

18 septembre 2015

08h58
Des soldats du RSP ont dispersé ce vendredi matin, à coups de tirs de sommation, un début de rassemblement à la Place de la révolution.

09h50
A l’appel des OSC, des syndicats et de quelques partis politiques, la population de Ouahigouya a commencé à se rassembler à la place de la nation de la ville ce vendredi matin.

10h14
Lors d’une rencontre avec les secrétaires généraux ce vendredi matin, le Gal Diendéré leur a demandé d’assurer la permanence et le bon fonctionnement des services.

10h16
A cette rencontre, le président du CND a aussi confirmé la libération de Michel Kafando et la mise en résidence surveillée de Yacouba Isaac Zida.

10h44
Le président Kafando, qui a été libéré par le CND, aurait refusé de rentrer chez lui tant que Zida ne sera pas libéré à son tour.

10h46
De sources concordantes, les chefs de corps des différentes garnisons de l’armée sont en concertation ce matin à Ouagadougou pour examiner la situation nationale après le coup de force du CND

11h27
Les rues de plusieurs quartiers de Ouagadougou (Wemtenga, Tampouy, etc.) sont barricadées avec des troncs d’arbre et des pneus enflammées par des populations que les militaires tentent de disperser par des tirs de sommation

12h03
A Ouagadougou, plusieurs centaines de jeunes convergent vers la place de la Nation

12h10
A Bobo-Dioulasso des dizaines de personnes se rassemblent devant le camp Ouezzin-Coulibaly

12h14
Dans un communiqué lu à la télévision, le CND annonce la réouverture des frontières terrestres et aériennes pour compter de ce vendredi 18 septembre, à 12H.

12h58
Le président sénégalais, Macky Sall a atterri à Ouagadougou à 12H30, accueilli par le président du CND, le Gal Diendéré.

13h32
Arrivé à 12H30 à Ouagadougou, le président Macky Sall est toujours en concertation avec le Gal Diendéré dans le salon d’honneur de l’aéroport de Ouagadougou.

14h03
Le président béninois est arrivé à l’aéroport de Ouaga à 13h25 et a été par le président du CND, le Gal Diendéré.

14h05
Les présidents béninois et sénégalais et le président du CND ont regagné l’hôtel Laïco pour des concertations.

16h30
Mgr Paul Ouédraogo, l’ancien président Jean-Baptiste Ouédraogo et le chef d’Etat-major des armées, le Gal P. Zagré, sont arrivés à l’hôtel Laïco pour rencontrer les présidents Sall et Yayi.

18h54
L’Union africaine a suspendu ce vendredi le Burkina de ses instances et annoncé des sanctions contre les membres du CND.

18h59
Les présidents Macky Sall et Boni Yayi reçoivent les différentes délégations (société civile, partis politiques, militaires) pour écouter leurs propositions de sortie de crise. Dans la soirée, ils entendront le Gal Diendéré et les membres du CND.

19 septembre

09h38
La "Fréquence de la résistance " qui émettait sur la fréquence 108 FM depuis les studios de Savane FM, a été coupée vendredi nuit par le RSP.

10h33
Les syndicats de l’ONEA et de la SONABEL ont décidé d’aller en grève illimitée mais promettent d’assurer un service minimum au bénéfice de la population.

10h47
Pour suivre l’actualité du Burkina heure par heure par téléphone mobile, connectez-vous à Lefasonet_SMS pour recevoir nos flash infos au *335#3# sur TELMOB.

11h02
Les concertations entre les médiateurs de la CEDEAO et les différentes parties burkinabè devraient reprendre ce samedi matin à l’hôtel Laïco où on a enregistré l’arrivée de Roch Kaboré, Ablassé Ouédraogo et Me Sankara, Saran Sérémé, Zéphirin Diabré.

11h59
Les médiateurs (Macky Sall, Boni Yayi) accompagnés de Kadré Désiré Ouédraogo (CEDEAO), Ibn Chambas (ONU) viennent de s’installer pour le début des négociations avec l’ex-opposition.

13h13
Suivez l’évolution des concertations sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/lefaso.net

14h42
Le groupe des médiateurs a rendu une visite au président Michel Kafando dans sa résidence officielle au palais de Kosyam. Ils étaient accompagnés des journalistes qui ont été autorisés à faire des photos mais interdits de lui poser des questions.

14h51
A la sortie de leur concertation avec le groupe des médiateurs, les leaders de l’ex opposition ont réaffirmé leur rejet du coup d’Etat et exigé le rétablissement des institutions de la Transition.

15h08
Dans un message diffusé ce samedi, le chef d’Etat-major général des armées, le Gal Pingrenoma Zagré, a condamné les actes de violence à l’encontre des populations et leur a demandé de garder leur confiance aux Forces armées nationales « qui sont engagées depuis les premières heures de cette crise avec les acteurs nationaux et internationaux dans la recherche d’une solution qui assurera à notre nation la paix et la sécurité »

17h01
Le Gal Diendéré et des leaders de l’ex-majorité (Achille Tapsoba, Moïse Traoré-Nignan) sont arrivés au Laïco pour rencontrer les médiateurs.

17h03
Les concertations s’achemineraient vers le rétablissement des institutions de la Transition, le report d’un mois des élections qui seront inclusives. A confirmer.

17h04
Arrivée au Laïco de l’ambassadeur des USA, Tulinabo Mushingi

19h13
Boni Yayi, au nom de la méditation, annonce une plénière demain matin pour "annoncer la bonne nouvelle au monde entier"

20 septembre 2015

10h39
Tractation houleuses entre des dizaines de personnes postées devant l’Hôtel LAÏCO et une équipe de RSP venue les disperser. Courses poursuites à l’Hôtel

11h32
Reprise difficile des tractations ce dimanche matin. Plusieurs personnes (Saran Séré Sérémé, les gardes du corps de Roch Kaboré) ont été violentées par militants présumés du CDP venus soutenir le CND. Les forces de l’ordre et des éléments du RSP ont sécurisé les lieux.

11h37
Notre reporter (Amélie Gué) qui venait d’arriver sur les lieux, a été prise à partie par des militants présumés du CDP venus soutenir le CND, qui l’ont rouée de coups et emporter sa tablette.

11h41
On note la présence à l’hôtel Laïco des leaders de l’ex opposition mais on attend toujours l’arrivée du Gal Diendéré pour la plénière qui devait commencer à 10H.

11h42
Le président Macky Sall, médiateur de la CEDEAO, a quitté l’hôtel pour la résidence de Michel Kafando qui doit participer aux travaux de la plénière.

11h54
Nouvelle montée de tension au Laïco où l’on craint des affrontements entre les partisans du CND et des membres des Organisations de la société civile.

12h17
Macky Sall serait parti s’entretenir avec le président Kafando et le Gal Diendéré

12h17
Arrivée au Laïco de Mgr Paul Ouédraogo, de l’ancien président Jean-Baptiste Ouédraogo et du Chef d’Etat-major général des Armées, le Gal Pringrenoma Zagré.

18h25
Après près de 4heures de concertation à huis clos, Macky Sall annonce un projet de compromis qui sera soumis à la CEDEAO.

19h24
Résumé de la déclaration finale : Le rétablissement de la transition avec Michel Kafando, le report de la question du RSP au prochain président, le vote d’une amnistie pour les événements intervenus à partir du coup d’État, l’arrêt des violences et l’organisation des élections le 22 novembre avec la participation des candidats exclus

22h05
Selon un communiqué du syndicat des télécommunications, des éléments du RSP ont vandalisé les équipements de l’Onatel, rendant indisponibles les services.

21 septembre 2015
11H20

Selon Jean-Baptiste Placa (émission sur TV5), le MPP a approché Blaise Compaoré pour lui demander de faire en sorte que les élections se déroulent normalement, avec la garantie qu’il le laissera rentrer au Burkina en cas de victoire.

11h26
On attend toujours la réaction officielle de l’ex opposition sur le projet d’accord de la CEDEAO. Selon certaines sources, il y aurait des dissensions entre ses leaders quant à la position à adopter.

12h49
Les jeunes du CDP, pro CND, qui ont emporté la tablette de notre collaboratrice dimanche matin, après l’avoir molestée, la lui ont rendue ce lundi matin.

13h30
Des informations concordantes font état de mouvements de troupes militaires vers Ouagadougou en provenance de différentes garnisons du Burkina.

15h35
Des groupes de jeunes, postés sur la N1, sortie de Bobo, ont commencé à inspecter les véhicules quittant la capitale pour s’assurer que des éléments du RSP ne quittent pas la ville.

16h44
Sur sa page Facebook, l’ambassade des Etats-Unis à Ouaga appelle toutes les parties à ne pas recourir à la violence et à laisser le temps aux responsables de parvenir à une solution négociée et éviter davantage de pertes en vies humaines

16h58
Dans une déclaration publiée ce lundi, le Gal Diendéré annonce la libération de I. Zida et la remise du pouvoir aux autorités de la transition après la signature de l’accord définitif.

18h30
Dans un message diffusé ce lundi soir, le Gal P. Zagré, Chef d’Etat-major des Armées, ordonne au Chef d’Etat-major particulier de la présidence du Faso de rassurer les personnels du RSP et de les inviter à déposer les armes et à se mettre sous les ordres du Chef d’Etat-major général des armées.

21h36
Les différents chefs de corps et les chefs du CND sont en ultimes concertations à la présidence pour trouver une solution négociée à la crise et éviter l’affrontement.

22 Septembre 2015

06h57
Les négociations entre les chefs de corps de l’armée et les chefs du RSP et du CND qui ont duré une bonne partie de la nuit reprennent ce matin, afin de trouver une issue négociée à la crise et éviter les affrontements.

07h55
Contrairement à certaines rumeurs, le Gal Diendéré, qui participe aux négociations entre chefs militaires depuis hier soir, est bien présent à la présidence et devrait faire une déclaration à 9 heures ce mardi matin.

09h40
Plusieurs sources militaires contactées ne confirment pas un ultimatum pour 10H mais dénoncent plutôt des manœuvres dilatoires du Gal Diendéré qui essaie de diviser l’armée et de gagner du temps.

10h15
Le Premier ministre Yacouba Isaac Zida, qui a regagné sa résidence officielle tard dans la nuit du lundi au mardi après sa libération, va faire une déclaration au cours de la journée.

12h44
Plusieurs sources militaires, contactées à midi ce mardi, affirment que les négociations, qui ont repris en milieu de matinée entre chefs militaires, avancent bien pour une solution négociée à la crise.

17h13
Quatre chefs d’Etat de la CEDEAO sont attendus à Ouaga ce mardi soir pour dénouer la crise.

19h03
Dans une déclaration publiée ce mardi soir, le LCL Yacouba I. Zida invite ses frères d’armes du RSP à quitter le mauvais chemin qu’ils ont pris et à regagner les rangs du peuple. A lire : http://www.lefaso.net/spip.php?article67024

19h22
L’arrivée de la délégation de la CEDEAO (présidents du Sénégal, du Togo, du Bénin et du Nigéria, accompagnés du président de la commission de la CEDEAO et du Représentant des Nations Unies) est reportée à mercredi matin.

21h02
Les concertations entre les chefs militaires devraient se conclure par des engagements qui seront signés sous l’égide du Mogho Naaba.

23 septembre 2015

08H12
Le Gal Diendéré devrait remettre le pouvoir ce mercredi matin au président Michel Kafando, en présence des chefs d’Etat de la CEDEAO qu’il aura accueillis à l’aéroport.

08h31
Le président Michel Kafando a fait une déclaration ce mercredi matin au Ministère des Affaires Etrangères (jouxtant l’ambassade de France où il s’était réfugié hier) pour annoncer la remise en selle des institutions de la Transition et la reprise du travail gouvernemental.

10h39
Les présidents du Niger, du Benin, du Ghana et le vice-président du Nigeria sont arrivés ce matin à Ouagadougou. La cérémonie de validation de l’accord de la CEDEAO est reportée à 12H.

12h33
La cérémonie de validation de l’accord de la CEDEAO et de la remise officielle du pouvoir se déroulera finalement sans les présidents sénégalais et togolais qui se sont décommandés.

13h31
Pour Bassolma Bazié (Unité d’action syndicale), l’amnistie pour les putschistes n’est pas acceptable et la CEDEAO sera tenue responsable de l’aggravation de la crise.

14h02
Dans un message lu à la cérémonie de signature de l’accord de la CEDEAO, le Chef d’Etat-major des Armées appelle les populations au calme et à vaquer à leurs occupations, les rassurant que toutes les dispositions sont déjà prises pour leur sécurité

17h06
Le Gal Gilbert Diendéré dit regretter son acte et dit être prêt à en assumer les conséquences devant la justice.

17h46
Le couvre-feu est désormais fixé de 23 H à 5H du matin a annoncé le Chef d’Etat-major des armées.

24 septembre 2015

08h30
La reprise du travail gouvernemental annoncée par le président Kafando pour ce jeudi matin est reportée à demain. Le Burkina fête aujourd’hui la fête de la Tabaski.

19h20
Le Chef d’Etat-major général des armées rappelle aux populations que le couvre-feu reste en vigueur et va de 23H à 5H du matin.

25 septembre 2015

08H44
Initialement annoncé pour hier jeudi (jour de Tabaski), le conseil des ministres aura lieu ce vendredi matin à 10H au Premier ministère au lieu de la présidence du Faso.

09h28
Le président du Faso, le Premier ministre, le président du Conseil National de la Transition et quelques ministres sont déjà présents au Premier ministère ce matin pour la reprise de l’activité gouvernementale.

10h12
On note la présence effective des ministres Bagoro et Loada qui avaient été pris en otage en même que le président Kafando et le Premier ministre Zida.

10h31
Le Conseil des ministres a débuté ce vendredi matin à 10H15 au Premier ministère. Le président du CNT est venu s’entretenir avec le président du Faso avant l’ouverture des travaux. Michel Kafando a été accueilli par une ovation par les ministres.

12h17
Le Conseil National de la Transition a repris ses activités ce vendredi matin sous la présidence de Chériff Sy, qui a été accueilli par l’hymne national entonné par les députés et le personnel.

13h33
Le Chef d’Etat-major général des armées, le Gal Pingrenoma Zagré, est arrivé au Premier ministère où se déroule le conseil des ministres sous la présidence de Michel Kafando.

13h38
Le désarmement du RSP a commencé ce matin au camp Naaba Koom. Si certains soldats se sont déjà rendus, aucun officier n’a jusqu’ici été arrêté, apprend-on de source sécuritaire.

14h15
Le Premier ministre Zida annonce le désarmement et la dissolution immédiats du RSP comme une éventualité. Le compte rendu du conseil des ministres annoncera la décision finale.

14h21
Le Gal Diendéré se trouve actuellement au camp Naaba avec ses hommes a révélé Zida.

17h47
Le Premier ministre Zida a annoncé la mise en place d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur le putsch et situer les responsabilités.

18h12
Les opérations de désarmement du RSP qui ont commencé ce vendredi se poursuivent normalement. La gendarmerie nationale a déjà pris le contrôle du palais de Kosyam.

26 septembre 2015

11H24
La dissolution du RSP aurait entraîné une crispation chez les soldats non encore désarmés et des complications dans l’opération de désarmement. Des sources parlent d’une possible attaque du camp Naaba Koom 2 par les forces loyalistes.

13h10
Après un moment de crispation ce samedi matin, les choses seraient rentrées dans l’ordre au camp Naaba Koom 2 du RSP où l’opération de désarmement devrait se poursuivre normalement.

13h25
Au cours d’une conférence de presse ce samedi midi, l’Union d’action syndicale (UAS) a annoncé la suspension de son mot d’ordre de grève et appelé ses militants à reprendre le travail à partir du lundi 28 septembre 2015.

18h59
Le gouvernement assure, dans un communiqué, que l’opération de désarmement se poursuit bien et invite les populations à la retenue et à la tolérance envers les soldats du RSP et leurs familles.

28 septembre 2015

10H01
Un communiqué de l’Etat-major des Forces armées dénonce un arrêt du processus de désarmement depuis le 27 septembre, du fait du refus des militaires de l’ex-RSP (qui créent des incidents et agressent les militaires chargés de l’opération) et du comportement ambigu du Gal Gilbert Diendéré.

10H10
L’ancien ministre de la sécurité, Auguste Denise Barry, a été vu ce matin au Premier ministère où se tient un conseil des ministres extraordinaires.

17H16
Désarmement du RSP : le gouvernement dénonce, dans un communiqué, une résistance orchestrée par Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, qu’il accuse d’avoir fait appel à des troupes étrangères et à des djihadistes.

19H49
Dans un message de son avocat parvenu à notre rédaction, Djibrill Bassolé dément toute implication dans une opération de déstabilisation du Burkina.

21H41
Blaise Compaoré devrait regagner Abidjan ce mardi 29 septembre, après un séjour médical au Maroc. "La lettre du continent" qui donne l’information dit que le président togolais, Faure Gnassingbé, compte impliquer l’ancien président burkinabè dans la résolution de la crise qui secoue son pays depuis le coup d’Etat raté du RSP.

29 septembre 2015

08H51
ALERTE : Pour des raisons de sécurité, le Chef d’Etat-major des armées invite les populations de la ville de Ouagadougou et des environnants à éviter tout mouvement dans la zone de Ouaga 2000 ce mardi 29 septembre 2015.

12H57
Le Gal Djibrill Bassolé a été arrêté ce mardi matin à son domicile par la gendarmerie nationale.

13H14
Plusieurs officiers du RSP dont le commandant Azize Korogo et le capitaine Abdoulaye Dao disent s’être démarqués de la résistance des éléments du RSP, après avoir vainement essayé de les raisonner. Ils disent avoir quitté le camp Naaba Koom pour leurs nouvelles destinations.

14H12
Le gouvernement invite la population à vaquer à ses occupations mais à suivre les consignes du gouvernement de la Transition et celles des Forces de défense et de sécurité

15H39
Le colonel-major Boureima Kéré, précédemment chef de l’Etat-major particulier du président du Faso dit avoir quitté le camp Naaba Koom et participerait, depuis l’extérieur, pour une solution apaisée à la crise.

17H23
Les Forces armées nationales révèlent que quelque 300 éléments du RSP se sont déjà rendus et ont rejoint le camp Sangoulé Lamizana, sans toutefois précisé la période de leur reddition.

17H25
Plusieurs résidents du quartier de Ouaga 2000 confirment des tirs sporadiques dans la zone depuis le début de l’après-midi, sans pouvoir en préciser la provenance exacte.

18H18
« Je demande aux éléments du RSP d’accepter le désarmement, de baisser les armes et de revenir à la caserne ou de rejoindre leurs lieux d’affectation pour éviter tout bain de sang » a dit le Gal Diendéré sur radio Omega

20H27
Le gouvernement annonce ce mardi soir la libération de toutes les positions y compris le camp Naaba Koom de l’ex RSP.

21H13
Après la prise du camp Naaba Koom par les forces loyalistes, plusieurs sources confirment la présence du Gal Diendéré à la nonciature (l’ambassade du Vatican), sise à Ouaga 2000.

30 septembre 2015

11H18
Après la prise du camp Naaba Koom, les forces armées nationales continuent la fouille du site qui s’étend sur plusieurs hectares. Une conférence de presse prévue pour cet après-midi permettra d’en savoir plus sur le bilan de l’opération.

18H14
Lors d’un point de presse sur le bilan de l’opération de reprise du camp Naaba Koom, le président Kafando a annoncé qu’il n’y a eu aucune victime.
1er octobre

11H48
L’arrestation du Gal Gilbert Diendéré n’est plus qu’une question d’heures, a affirmé le Premier ministre Yacouba I. Zida, à l’issue de la rentrée judiciaire ce jeudi 1er octobre 2015.

12H31
Des sources proches de la nonciature estiment que la situation est toujours au statu quo ce jeudi matin ; que les choses peuvent aller très vite, comme elles peuvent encore prendre du temps.

15H50
Le Gal Diendéré a été remis aux autorités burkinabè en début d’après-midi de ce jeudi par la nonciature qui a exigé de celles-ci des garanties sur son sort. Il est déjà aux mains de la gendarmerie nationale qui l’a emmené de la nonciature.

17H57
Mgr Piergiorgio BERTOLDI, Nonce Apostolique au Burkina a confirmé la reddition du Gal Diendéré ce jeudi à 14h30.

2 octobre 2015

06H44
L’Eglise catholique recommande ce vendredi 2 octobre comme journée de prière pour le Burkina Faso

09H59
Après avoir été entendu le 1er octobre 2015 par la gendarmerie nationale dans le cadre de l’enquête sur le putsch manqué, Mohamadoune Djeri Maiga, le vice-président du MNLA, a été relâché dans la même nuit, apprend-on de source sécuritaire.

13H24
Les forces armées informent qu’elles vont procéder à la destruction d’obus et de roquettes non explosés. Elles invitent par conséquent les populations de la zone de Ouaga 2000 à ne pas paniquer.

18H08
Le colonel-major Boureima Kéré, précédemment chef d’Etat-major particulier du président du Faso, est en garde à vue depuis ce vendredi à la gendarmerie où l’ont précédé les capitaines Dao et Zoumbri et le médecin-colonel Bamba.

3 octobre 2015

18H01
Le colonel Abdoul Karim Traoré (magistrat militaire) a été arrêté ce samedi dans le cadre des enquêtes sur le putsch manqué. Le commandant Azize Korogo (chef de corps intérimaire du RSP) est entendu depuis hier, apprend-on de source sécuritaire.

4 octobre 2015

12H57
« Nous sommes comme les grains d’un même panier, nous sommes comme les dents et la langue, condamnés à vivre ensemble. Nous devons nous pardonner pour construire une paix véritable et durable » a dit le cardinal Philippe Ouédraogo à la fin de la messe pour la paix au Burkina ce dimanche 4 octobre au sanctuaire Notre Dame de Yagma.

12H59
A propos de l’accueil du Gal Diendéré à la nonciature, le cardinal Philippe Ouédraogo a souligné que le souci des facilitateurs a été que la justice se fasse dans le respect de la dignité du Gal Diendéré, même s’il a fauté, le respect de l’intégrité de sa vie. Précisant que le Gal Diendéré n’a pas été remis mais qu’il s’est rendu lui-même aux autorités burkinabè, conformément à ses engagements.

5 octobre 2015

11H42
Si l’assaut du camp Naaba Koom n’a pas fait de victimes comme le soutiennent les sources militaires et politiques, il a par contre fait beaucoup de dégâts matériels. En attendant le bilan complet du camp qui n’a pas encore été totalement fouillé, l’on a constaté que plusieurs bureaux administratifs du palais présidentiel sont partiellement ou totalement détruits.

17H50
Dans le cadre des investigations sur le putsch manqué du CND, Léonce Koné (CDP) et Hermann Yaméogo (UNDD), sont entendus ce lundi par les forces de sécurité.

6 octobre 2015

12H12
Le Premier ministre Yacouba I. Zida a présidé ce matin la cérémonie marquant la fin du désarmement de l’ex RSP, en présence des chefs d’Etat-major de la CEDEAO et du corps diplomatique.

12H13
« Depuis sa création, le RSP a été utilisé par le régime Compaoré pour freiner les aspirations légitimes du peuple burkinabè à une vie démocratique réelle » a dit le PM Zida.

12H15
« Le coup d’Etat du 17 septembre n’était que le couronnement d’un plan savamment préparé par le Dal Diendéré Gilbert et dont l’objectif était de mettre fin à la Transition et d’installer un régime de terreur » a dit Zida.

12H19
Selon le Premier ministre Zida, la tentative de putsch du CND a fait 14 morts et 251 blessés.

7 octobre 2015

13H27
Les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, inculpés dans le cadre du putsch du CND, ont été transférés à la maison d’arrêt et de correction des armées.

13H28
Sur les effectifs de l’ex RSP, estimés à environ 1300 soldats, 1111 sur 1141 affectés à l’armée de terre ont rejoint leurs postes, de même que 204 sur 207 affectés au Groupement central des armées.

8 octobre 2015
14h12

Après le retour de l’AG de l’ONU du président Michel Kafando hier mercredi, le conseil des ministres a tenu sa session ordinaire ce jeudi au palais de Kosyam ; palais qu’il avait déserté depuis la tentative de putsch du CND le 16 septembre.

9 octobre 2015
10H27

La cérémonie d’hommage aux victimes du putsch du CND a lieu ce vendredi matin à la place de la révolution. Pour vivre l’événement en direct, connectez-vous sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/lefaso.net

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 septembre 2016 à 13:34, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    1. Grand Merci LeFaso.Net pour cette revue des evenments minute par minute : une très belle initiative !
    2. Par contre LeFasoNet, vous avez oublié de mentionner quelque chose, la plus importante et la plus decisive de tous les evenements, qui a conduit au denouement heureux dont nous nous rejouissons aujourh’hui : il s’agit de la capitulation diplomatiquement nommé du RSP chez le Moro Naaba. LeFasoNet, vous avez oublié de dire EXPLICITEMENT les conclusions des negociations chez le Moro où il etait question de la "capitulation sans condition des mecs du RSP". Il ya eu une publication, un communiqué : cantonnement de troupes, ceci cela à 30 ou 50km de Ouaga. C’est cela le fait hautement providentiel qui nous a regi tous. Vous avez annoncé la reunion mais nous ne dites rien de l’issue providentielle.
    3. Ah bon ! le MPP aurait vu Blaise et promis de le faire entrer au bercail !
    4. Securité Routière :
    -  a) il est fallacieux pour certains specialistes de ramener la notion d’engagement au feu orange à l’intersection  : Le seul critère objectif et legitime qui vaille, c’est la distance d’arrêt de l’usager par rapport au Poteau Tricolore. Distance D’arrêt = distance Temps de Reaction + distance de freinage . Rien d’autre. Le reste n’est que contre-verité si ce n’est mensonge !
    - b) Feu Orange : "Engagé je passe, non Engagé je m’arrête prudemment, pourvu que je respecte les exigences de non-encombrement des intersections.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 14:19, par Princo
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Bravo a lefaso.net et a tous les medias qui ont valablement fait leur travail,pendant les évement, malgré que vous étiez une cible privilégiée des putschistes. Le journalisme est véritablement un métier très dangereux. Courage a vous tous journalistes qui luttez tous les jours au péril de vos vies et de vos carrières pour nous donner l’information.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 14:44
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Propre ! J’ai des frissons dans le dos !

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 15:36, par L’Intègre
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    La patrie ou la mort le peuple intère du burkina vaincra.
    « On peut tuer un leader, mais une idée ne meure jamais. » PRÉSIDENT THOMAS SANKARA un mois avant son assassinat.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 16:10
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Le coup d’Etat le plus bête de la planète.
    Bravo lefaso.net pour ce rappel frissonnant.
    Les étapes font froid au dos. Beaucoup de courage à vous journalistes qui luttez toujours pour nous donner des informations, les vraies.
    Que DIEU bénit le BF.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 16:13, par Yenuyaaba
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Le film des evenements nous fait emouvoir. Merci au fosonet . Que Dieu tout ns epargne a jamais de tels evenements.
    A nos martyres

    Que la terre du Faso leur soit legere, cette annee de misericorde que Dieu notre Jesus Christ leur soit mesericordieux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 17:24, par HORUDIAOM
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Bravo lefaso.net. Que d’émotion !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 17:33, par espoir99
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Des larmes, rien que des larmes. Et remercie Dieu, le miséricordieux, le protecteur, l’omniscient par essence et par excellence, le tout puissant de nous avoir sauvé d’une telle situation indigne du pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 18:31, par TINBILA
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    CE QUI EST SUR LES INSURGES ONT GAGNE LA PREMIERE BATAILLE MAINTENANT ATTENDONS L4EXCLUSION ARBRITAIRE DE L4EX MAJORITE NA PAS FINI DE CREER DE REMOU L’AVENIR NOUS DIRA ! ATTENDONS DE VOIR

    Répondre à ce message

    • Le 15 septembre à 17:56, par Le Vigilent
      En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

      Mon cher Timbila, les insurges ont gagne la premiere bataille et gagnerons desormais toutes les autres batailles a venir. Tu sais pourquoi ? Tout simplement parce que dans votre conception, "l’ex-majorite" se resume a Blaise Compaore, aux membres de son dernier gouvernement, aux deputes CDP et des autres partis du Front republicain, a certains maires CDP et autres defenseurs zeles de la revision de l’article 37. Si non, tous les autres responsables, militants et sympatisants de ces differenrts partis cites ont pu participer a toutes les competitions electirales et beaucoup sont actuellement deputes, maires et conseillers municipaux. Etes-vous surs que tout ce monde que vous semblez mepriser vous suivront dans une eventuelle aventure suicidaire de revanche contre les insurges d’octobre 2014. Savez-vous que ces insurges, dans une large majorite, ne se reclament d’aucun parti politique ou d’aucune OSC et que certains etaient meme des sympatisants du CDP ou des autres partis membres du Font republicain. Ils ont en commun le refus de l’injustice, de la corruption, de la gabegie, de la terreur (si tu fais, on te fait et il n’y a rien) etc. erigees en method de gouvernement, de l’impunite des crimes economiques et des crimes de sang.
      Vous pouvez rever d’une contre insurrection pour le retour aux affaires de vos dieux-sur-terre mais c’est en vain. Vous perdez votre temps. Detrompez-vous, car si insurrection il doit y avoir, ce sera pour renforcer les acquis de ceux d’octobre 2014 et non pas pour le retour de l’ex-majorite.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 19:58, par Nekre
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    C’est emouvant. Merci au Fasonet pour cette revue. La jeunesse du Burkna Faso a ecrit l’histoire et cela restera gravé dans la memoire collective de notre peuple. On ne peut s’empêcher d’ecraser une larme quand on lit ce recit.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 20:17
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    « Depuis sa création, le RSP a été utilisé par le régime Compaoré pour freiner les aspirations légitimes du peuple burkinabè à une vie démocratique réelle » a dit le PM Zida.
    c’ est cette analyse qui a fait de Zida la bete noire de blaise et va le faire paye cash..

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2016 à 20:35, par CHERIF SY
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Lefaso.net, là là, vous m’avez mal taclé quoi ! Djàààààààà, j’ai copier-coller tout ça là en son temps pour rien quoi ? Mais vous êtes très fort et surtout je respecte. Quant à ses prophètes fous pour ne pas dire filous qui font des révélations dont on ne saisi pas le sens, ils n’ont qu’ à apprendre à savoir quand se la boucler. Le morveux en question saura se reconnaître.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2016 à 04:31
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Que devient le Medecin Colonel Mamadou Bamba ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2016 à 16:52, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Merci Internaute N°12, Cherif Sy. Vous êtes une des rares personnes à me rendre hommage ! Lisez mon pseudo, c’est "prophète impie". Savez-vous ce que ça veut dire ? C’est synonyme de "prophète fou", "heretique". Et c’est même de ça que je me reclame. Merci encore. Vous savez, j’ai peur d’une chose : de l’inquisition et de ses inquisiteurs. J’espère que vous n’êtes pas un membre de ce tribunal. Bref !
    Revenons aux choses serieuses. Savez-vous que l’inscription de plus en plus repandue sur les vehicules "Attention, Nouveau Conducteur" vient de moi ? Oui, cette initiative vient de moi, Bernard Luther King. Et depuis je constate que beaucoup de gens l’adoptent. Comme quoi, Internaute 12 Cherif Sy, je suis un fou, un fou de la Securité Routière. Et quand je vocifère, je sais de quoi je parle. Le changement est à notre portée mais helas ! Mais je n’interviendrai pas tant que les gens ne seront pas prêts à payer dans ma devise : devises en Amour-Propre. Je ne me depenserai jamais pour quelqu’un qui n’est pas prêt à payer de son amour-propre. "Je prefère me garder que de me brader". Rejouis-toi dejà de cette revelation que je fais que toi tu ne comprends pas ! Si tu es honnête, pose des questions à des specialistes qui s’y savent de la bonne manière et non pas à des specialistes du copier-coller francafricain.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 10:27, par L’Oguste
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    J’ai l’impression qu’une chose essentielle a été oubliée. Quid des différentes garnisons
    qui ont convergé sur Ouagadougou pour donner une fessée mémorable au RSP ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 13:11, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Hommage à nos Martyrs du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Merci grandement à Faso.net et aux autres médias pour ce rappel historique des évènements malheureux de notre pays et soyez bénis. Bravo à vous. Nous déplorons lourdement la perte en vie humaine de nos CHERS MARTYRS. Si la machine à tuer de la Galaxie Compaoré, Gilbert Diendéré avec le rsp et son complice du PMK "ange" Djibril Bassolé l’homme sans péché étaient plus lucides ou plus intelligents ils pouvaient faire éviter tous ces morts gratuits en nous épargnant de ce coup d’état le plus idiot du monde après celui du Capitaine Sanogo du Mali . Ils ont voulu restaurer la Compaorose en semant la terreur et la cruauté au sein de la population mais ils ont été réduits au silence par l’armée loyaliste en une semaine.Les putschlogues notoires pensaient que le BURKINA était leur propriété ou leur natte qu’ils pouvaient plier ou déplier sans que personne n’émeut ou ne parle. Ils avaient largement peur de perdre leur pouvoir politique et économique.
    Ce rsp considérée à tort comme la meilleure armée était craint par tout BURKINABÉ. Ce fut la débande au rsp où il n’y avait plus de commandement c’était le "sauve qui peut". On a vu un Diendéré qui se croit invincible fuyant chez le nonce apostolique devant l’avancée de l’armée loyaliste. On a entendu Diendéré lâche avec une voix tremblante sur Oméga après sa capitulation demandant pardon au Brave peuple. Seul le Brave Peuple reste invincible.

    Heureusement le Brave Peuple reste toujours plus FORT il a résisté à la bêtise humaine des grands criminels(Diendéfolie + Djibrifolie) de notre chère Nation.

    Les JEUNES OFFICIERS comme Evrard SOMDA ont pris courageusement leurs responsabilités pour freiner les putschlogues dans leur folle course au pouvoir. Le Brave Peuple était très fier de son armée. Des généraux peureux , lâches et complices sont restés l’omerta(inertie) pour éviter que la foudre de Diendéré s’abatte sur eux.

    Merci infiniment à l’armée loyaliste résistante venue de Ouaga,Bobo, Dédougou, Fada, Ouagouhiya... Que le SEIGNEUR vous bénisse et vous aide. Vous avez su défendre le pays contre les ennemis de Nation(Diendéré et son acolyte "ange" Djibril)
    Merci au Commandant Evrard SOMDA et ses promotionnaires du PMK et soyez bénis
    Merci Chériff SY el presidenté par intérim pour sa bravoure et sa détermination
    Merci au Président de la transition Ba Michel KAFANDO et à Issac ZIDA
    Merci aux syndicats pour leur grève illimitée dans l’échec du putsch.
    Merci à la presse pour son rôle majestueusement joué.
    Merci aux OSC(Balai Citoyen, CAR...) Smokey, Sam Ka,Hervé Kam, Hervé Ouattara
    merci aux partis politiques résistants pas au cdp et ses partis satellites qui pensaient facilement à leur retour au pouvoir avec le CND.
    Merci surtout à la JEUNESSE du BURKINA pour sa forte mobilisation contre les terroristes du rsp
    Merci au Brave Peuple BURKINABÉ très courageux toujours débout comme un seul homme.

    Notre combat est fini. L’impunité continue à régner pour le nouveau ancien pouvoir(mpp) qui tente de soustraire souplement leurs amis d’hier du cdp des griffes de la justice en leur accordant massivement des libertés provisoires ou des non lieu avec la bénédiction des juges potentiellement corrompus. Le Brave Peuple saura répondre promptement au moment propice. Nous ne salirons jamais la MÉMOIRE de nos Chers MARTYRS pour faire plaisir aux évangélistes de l’impunité et de la mal gouvernance.

    Nous demandons ouvertement et publiquement aux JUGES INTÈGRES de rendre rapidement justice aux MARTYRS de l’insurrection populaire et de la Résistance du 15 Septembre 2015 afin de soulager les Familles des victimes. Pendant 30 ans,la Compaorose ne sait pas qu’elle a fait trop de mal à ce Brave PEUPLE en tuant ses FILS et en pillant les ressources du pays. Chers JUGES, ne dormez pas sur des dossiers de crimes à la demande des dirigeants actuels qui ont été moulés dans l’impunité de Blaise le grand médiateur de la Cedeao. Notre lutte contre l’impunité sera plus féroce et sans état d’âme.

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABÉS . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre à 12:38, par SOME
      En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

      Merci a toi mon frere ACHILLE DE TAPSOBA C’est toujours,un plaisir de te lire et avec ta constance et ta conviction. tU ES UN DIGNE FILS DU BURKINA ; Oui§ nous ne lacherons jamais le morceau : justice et rien que la justice. c’est la moindre des choses que nous pouvons rendre a nos vaillants martyrs qui ont donné leurs vies pour que nous on vive encore aujourd ’hui. ils seront vraiment morts quand nous on les aura oublies et nies.
      A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement !!!
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 15:37, par Faso
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Félicitations et merci pour ce film des evénements ; C’est comme une "hymne" à la mémoire des résistants au putsch.

    Je suggere au Faso.net d’en faire un élémént sonore, dicté avec la manière qui sied, traduite ensuite dans les langues nationales et à diffuser dans les médias nationaux à certaines occasions précise de la vie de la nation !

    Mais effectivement l’episode de la médiation chez le Mogho Naaba manque.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 15:41, par L’ Autre Africain
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    A relire le fil des événements, on a la chair de poule, tellement le chaos était inévitable. Gloire à Dieu qui nous a encore secouru ! Que l’Éternel des armées continue de veiller sur cette nation. Que justice soit rendu à ceux qui y ont perdu la vie.

    Répondre à ce message

    • Le 15 septembre à 16:30, par Silam
      En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

      Salut "L’Autre Africain" !
      Mais nous avons evite un chaos pour rentrer dans un autre chaos. Actuellement nous sommes dans un chaos. Ou est reellement le changement ? C’est remplacer Blaise Compaore par Compaore Blaise.
      Vraiment, il faut un reel changement sinon.............!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 16 septembre à 11:32, par Le Vigilent
        En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

        Mon cher Silam, le grand changement est que actuellement "meme si tu fais personne ne s’osera te faire, et s’il s’amuse a tenter seulemt de te faire, il le paiera tres cher". Par ailleurs il y a beaucoup de gens ou groups de gens qui ont subi des tords sous l’ancien regime, regime que vous semblez regretter, mais qui n’ont eu d’autre choix que de ruminer leur frustration pendant de longues annees. Et avec le pouvoir actuel, chacun resort son dossier couvert d’une epaisse couche de poussiere pour demander que justice soit faite,
        Ce que vous appelez chaos c’est la liberte d’expression et de revendication qui existe actuellement et dont certains ont tendance a en abuser ? Soyons honnetes et reconnaissons que malgre les problemes que nous rencontrons actuellement, beaucoup de choses positives ont ete faites et continuent de faire, et de mieux en mieux, depuis l’avenement de l’insurrection.

        Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 18:01, par warba le vigilent
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    En verite ce n’est pas diendere qui a fait le coup mais plutot le colonel major Boureima kiere qui etait en conflit tres ouvert avec zida qui au temps ou diendere etait a la tete du rsp,zida etait numero3 et kiere numero2.Entre temps le subalterne zida est devenu chef d’etat puis pm et voulait supprimer le rsp avec l’appui politique de certains de la societe civile. Kiere le bobo ne supportait plus son ancien bras droit zida et a donc decide d’ en finir avec cette transition qui voulait dissoudre le rsp et conserver plus longtemps le Naam. Face au rejet national et international ils ont d’abord contacte le general dominique diendere ambassadeur en algetie qui a categoriquement refuse et ensuite le general gilbert diendere pour les sauver en endossant le coup d’etat. Gilbert a marque son accord mais juste pour revenir a l’ordre constitutionnel.le peuple sera ahuri d’apprendre que gilbert a joue un role positif dans le pliage du coup. Ce n’est pas lui l’auteur mais la bande a kiere et a bamba.la justice va confirmer ce que je vient de dire et inoccenter gilbert.Et dire que nous etions en train de monter un boxing club avec gilbert et les boxeurs comme idrissa,yoyo avec la participation de nelson azouma du ghana

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 16:49, par zongo
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Merci Dieu tout puissant pour cette issue favorable. J’ai des frissons et des larmes aux yeux quand j’y pense. J’ai perdu ma moto et blesser ma poignée dans les courses poursuites avec le RSP à wemtenga. Mais j’ai eu beaucoup de chance car d’autres combattants ont malheureusement perdu la vie. Je me rappelle que cela faisait 6 mois que je venais de rentrer de la france pour vivre définitivement dans mon pays béni le Burkina faso. Que j’ai fait des nuits blanches à regretter mon retour au bercail. Aujourd’hui je remercie DIEU, car je vis paisiblement à Abidjan. Mais je prepare encore mon retour dans ce pays beni. Je t’aime BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 18:09, par Ka
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    ’’’’A’’’’ notre frère internaute Achille de Tapsoba : Merci. Tu es un internaute avec un idéale, et à dire ce que tu penses et de ce que va au peuple, et tu es resté depuis des années sur la toile a toi-même. Oui mon frère Tapsoba, je rejoins mon ami SOME pour confirmer comment un pays à la stabilité douteuse pendant l’ère Compaoré, a pu protéger une armée de dite élites par ses éléments comme le RSP, en réalité ne sont que des godillots bornés et indisciplinés, surtout incapables de tirer en l’air sans faire des morts ? Sans oublié que ces éléments étaient commandé par des généraux de pacotille qui ne savaient que faire des coups d’état à la maternelle. Merci à toi mon frère Tapsoba de rappeler a notre armée que la discipline et l’intelligence qui sont, entre autres des qualités d’un bon militaire, et doivent être mis en avant le sens de l’honneur, la probité, le professionnalisme et le bon comportement, reste un métier a protéger son peuple et non le tuer. Et tout manquement doit être sanctionné selon la gravité des faits. Et nous pensons que la justice sera rendue à nos martyrs dont je demande que leurs âmes reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 08:19, par jo bleck
    En réponse à : Putsch du CND : Revivez le film des événements avec Lefaso.net

    Vous avez oublié la fermeture des frontières terrestres, aériennes et "maritimes"...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés