Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

mercredi 14 septembre 2016 à 19h31min

Une crise sans précédent secoue la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels Génériques (CAMEG) et le pire a été évité le jeudi 8 septembre 2016 lorsque des dizaines d’éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) ont été déployés au niveau du siège social de l’association en vue de « sécuriser » l’installation d’un nouveau directeur général. Les agents du siège de la CAMEG se sont en effet élevés contre ladite installation et il s’en est fallu de peu que la police n’ait recours à la force face aux travailleurs mobilisés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

Dans cette affaire, un différend oppose le Ministère de la Santé d’une part et d’autre part le Président du Conseil d’Administration, Dr Bocar Kouyaté et l’actuel Directeur General, Dr Jean Chrysostome Kadeba. Le tribunal administratif de Ouagadougou avait tranché en faveur des seconds. La justice avait même prononcé un sursis à exécution de la décision portant remplacement des administrateurs.

Une autre demande a été introduite devant le Tribunal administratif le jeudi 8 septembre 2016 aux fins d’un sursis à exécution du récépissé de déclaration d’existence de l’association signé sous le numéro : N°00000000901 et délivré par le ministère de l’Administration territoriale de la décentralisation et de la sécurité intérieur (MATDSI), le 24 août dernier, portant création d’une entité dénommée CAMEG.
Le tribunal a là aussi accédé à la requête et ordonné le sursis à exécution dudit récépissé.

Il est alors difficile de ne pas conclure, vu la teneur de ces deux décisions de justice, que l’acte de déploiement de la CRS était illégal et inopportun surtout dans un contexte où les membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré ont été convoqués pour avoir entériné la réquisition des FDS qui visait à barricader l’Assemblée nationale le 30 octobre 2014.

Pour couronner le tout, ce mardi 13 septembre, l’affaire CAMEG s’est déportée du Tribunal administratif au Tribunal de Grande Instance (TGI) de Ouagadougou. Le TGI a constaté qu’il y a des troubles manifestement illicites à l’encontre de la CAMEG, orchestrés par le PCA et le directeur général nommés par le ministre de la santé. La décision de justice dit explicitement que ceux-ci ne doivent plus poser des actes sous peine d’être poursuivis pour inexécution de décision de justice.

L’Ordre des pharmaciens du Burkina avait tiré la sonnette d’alarme car le bras de fer entre le ministre de la Santé et le Conseil d’administration de la CAMEG pourrait compromettre sérieusement les politiques sanitaires publiques. La CAMEG joue à cet effet un rôle central pour la mise en œuvre de la politique sanitaire dans la mesure où elle assure l’essentiel de l’approvisionnement du Burkina Faso en produits pharmaceutiques.

Les tensions de stocks se faisant déjà sentir, quel sort sera réservé à tous ces malades sous traitements divers, si le médicament venait à manquer ?
Il est utile par exemple de signaler que la CAMEG fournit la plupart des médicaments ARV pour le traitement du VIH et des consommables pour la dialyse. En outre, une rupture dans l’approvisionnement des formations sanitaires au moment où le Gouvernement met en œuvre la gratuité des soins pour les enfants et les femmes enceintes pourrait avoir des conséquences incalculables.

La CAMEG représente également un exemple de réussite en Afrique qui inspire beaucoup de pays. Les partenaires techniques et financiers de la CAMEG s’inquiètent eux aussi des répercussions de cette crise sur les programmes conjoints en cours et ceux qui sont en train d’être négociés.

En tout état de cause, le Balai Citoyen a pris la mesure de la situation et estime que la crise en cours qui cristallise les tensions autour de la CAMEG a été montée de toutes pièces par une autorité administrative illégitime et intrusive telle que l’ont conclu les différentes décisions de justice.

Nous invitons le gouvernement à agir instamment dans le strict cadre de la loi afin que la CAMEG puisse continuer à jouer sereinement son rôle d’approvisionnement en médicaments essentiels au profit de nos populations en vue d’assurer un accès pour tous aux soins et traitements de qualité au Burkina Faso.

La meilleure voie pour apporter une solution durable de gestion démocratique à la Centrale, c’est l’adoption des nouveaux textes régissant l’organisation et le fonctionnement de la CAMEG dont la relecture a été réalisée depuis bientôt un an à la satisfaction de toutes les parties.

En outre, quel exemple veulent donner les autorités actuelles à travers le ministère de la santé qui ne fait preuve d’aucune retenue pour interpréter de façon tendancieuse les décisions de justice ? De tels actes d’incivisme au sommet de l’Etat font le lit de tous les incivismes. Les agissements au niveau du ministère de la santé démontrent clairement l’intention de contrôler les ressources d’une structure d’utilité publique à des fins inavouées. Cet état de fait est inacceptable dans le Burkina Faso post insurrectionnel et sera combattu par tous les patriotes soucieux de la construction d’un véritable état de droit démocratique.

« Notre Nombre est notre force. Ensemble, on n’est jamais seul »
La patrie ou la mort, nous vaincrons !

Fait à Ouagadougou le 14 septembre 2016
Pour le Balai Citoyen, la Coordination Nationale

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 septembre 2016 à 19:57, par vérité no1
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Vive le Balai Citoyen ! On est ensemble ! On va mettre de l’ordre dans ce pays ! Que celui qui n’aime pas le Balai Citoyen, attrape la RCI, point barre !

  • Le 14 septembre 2016 à 19:58, par RAZO
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Bien dit mais qu’est-ce que vous proposez concrètement ? Il faut un seeting devant la CAMEG pour dénoncer les pratiques mafieuses du Ministre de la santé.

  • Le 14 septembre 2016 à 20:25, par bila
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    vous n’avez rien dit.vous étiez où au début de l’affaire ? les autres ont pris position des le début de l’affaire.c’est après que la justice s’est prononcé que vous sortez pour jouer la comédie.

  • Le 14 septembre 2016 à 20:34, par WHISKY
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Trop d’associations de malfaiteurs liées à la manigance politique et à l’escroquerie des esprits finiront inéluctablement par mettre ce régime de nos 3 imposteurs à nu, le pays est FOUTU à jamais

  • Le 14 septembre 2016 à 20:48, par Princo
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Vous réagissez après le match,vous aurez due le faire plus tot pour galvaniser le camp de la raison. Mais bon... vaut mieu tard que jamain.

  • Le 14 septembre 2016 à 21:21, par ka
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Sans une politique juste, avec une bonne équipe qui a des actions transparentes, que cette même équipé entreprend par l’intermédiaire de son représentant respecter, comme le président élu par le peuple son excellence Roch Kaboré qui peut à tout moment contrôler les ministres récalcitrants et dire le dernier mot, une classe donné ne pourra maintenir sa domination, et par conséquent ne sera en mesure d’accomplir son programme présidentiel ni ses promesses au peuple de régler les dossiers des crimes impunis. Merci à la jeunesse, votre nombre a toujours fait la différence. Normalement c’était le rôle d’une vraie opposition de rectifier auprès d’une majorité dont d’autres ministres se prennent pour des Rambo, en prenant les biens public pour leur propre chose. Mais manque d’une vraie opposition au Burkina, le nombre de la jeunesse fera la différence en disant au président Roch Kaboré et son equipe de régler le problème du CAMEG sans un ministre Rambo pour l’intérêt du peuple. Bravo de cette sortie du Balai Citoyen, pour une minable et honteuse affaire du CAMEG. La lutte continue pour une alternance politique transparente au Burkina avec la jeunesse dans le pardon.

  • Le 14 septembre 2016 à 21:36, par Amadoum
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir : AUCUNE PERSONNE N’EST PLUS QUE LA NATION !

    Monsieur le premier ministre, faites quelque chose !
    Debarrassez-vous du ministre qui complique les choses au ministere de la santé. Aucun ministre, qui qu’il soit, n’est plus que le peuple Burkinabe. Et la gestion de ce dossier ne doit pas etre personnalise.

    Remerciez le ministre, remettez le a son ministere d’origine, et laissez la balle rouler.

  • Le 14 septembre 2016 à 22:05
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    le rss m inquiete par son silence.les CRS pour installer un DG de grace monsieur le ministre tu ne grouille pas du tout honte a toi

  • Le 14 septembre 2016 à 22:30, par Cibal ouaga
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Le Ministre de la defense ordonne des poursuites contre le General Zida pour "désertion en temps de paix " et " refus d’obtempérer".
    On doit entendre aussi le balai citoyen pour complicité, concussion, faux et manipulation du peuple

  • Le 15 septembre 2016 à 06:59
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Balai citoyen. Occuper vous de tirer d’affaire votre parrain Zida. Pourquoi n’aparaissez vous que maintenant ?

  • Le 15 septembre 2016 à 07:18, par le Gaoualais
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    laissez les gens tranquille. où étiez vous ?. la lutte est fini ; rentré chez vous.

  • Le 15 septembre 2016 à 07:33, par Fidèle
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Ce n’est pas ceux qui parlent le plus qui ont raison. Nous l’avons appris à nos dépends sous la transition. Dans ce feuilleton CAMEG, j’ai encore l’impression que c’est ce qui se trame.Je ne comprends pas pourquoi la justice s’est précité de vider le dossier dans la forme, alors que nous savons tous que le fond compte aussi. N’était-il pas mieux indiqué de se pencher et sur le fond et sur la forme ? Encore de la manipulation et tout le monde abonde dans le sens de l’arbitraire. A cette allure, je plains l’avenir de mon pays.
    CAMEG comme association dans laquelle l’état n’a pas droit de regard à travers son ministère de tutelle ? On est où là ! Ne confondons pas association Zoébastaaba de Falangoutou à l’association CAMEG. Les juges tranchent sur la base des textes régissant fonctionnement de la structure. Mais dans le fond je pense qu’il y a des non dits. Donc calmons nous ! Balai citoyen, prenez vos calmiciline. Parce que quand ça va se savoir vous allez devoir entrer en action. Ne vous précipitez déjà dans le jugement.
    D’accord ?
    D’accord !

  • Le 15 septembre 2016 à 09:01, par Yad’bila
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Je comprend difficilement les gens quoi. vous pensez que quoi ? où les autorités vont puiser l’argent de fois si c’est chaud pour resoudre certaines problèmes le temps que les choses aillent mieux et reviennent rembourser ? où gagner l’argent pour payer nos gros chalaires ? nosmultiples revendications ? même les grandes puissances qui sont les supposées "democrates" ont des reservent où ces pays puisent les chous : le petrôle en moyen orient, la vente des armes aux rebelles, le pillage des ressources naturelles des autres pays pauvres,.... rester là tous les jours ! le pays va mal ils cherchent solutions et vous faites vos petits malins. quittez dans ça si non nous tous nous allons fuire un jour du Burkina. personne ne propose une petite solution pour faire entrer argent : c’est critiquer, s’opposer, menacer,.... à cette allure est ce nous ne sommes pas entrain de tirer une balle dans notre pied ? analysons mieux les choses ça y vade notre interêt general. que Dieu nous assiste

  • Le 15 septembre 2016 à 10:22, par Lionceau
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Vous vous fatiguez pour rien braves gens.
    Tôt ou tard, le Ministère de la santé contrôlera la CAMEG. Et ça, nous n’y pouvons pratiquement rien, sauf à prendre la place du gouvernement ou du ministre de la santé.

    Et très sincèrement, on ne peut pas en vouloir à un Ministre de chercher à contrôler les axes stratégiques de son ministère. Ce que nous pouvons faire, c’est l’attendre au bilan comme dit l’autre.

    Cette épisode de la CAMEG n’est donc pour moi qu’une perte de temps agrémentée par des feuilletons judiciaires.

  • Le 15 septembre 2016 à 12:45, par Burbur-sob
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    On en attendait pas moins du Balai citoyen...!?
    Ce message est nettement mieux que le précédent qui semblait n’avoir pour finalité que de caresser l’exécutif dans le sens du poil en diluant les responsabilités de l’apathie nationale à tout le monde, sauf vous, bien entendu !
    Seulement, après avoir lu votre adresse, je dis que "c’est bon, mais c’est pas arrivé" ! La récréation, je dirai l’incivisme, a suffisamment duré...!

  • Le 15 septembre 2016 à 13:59, par Pacino
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Il faut secouer le cocotier. Ce ministre de la santé se trompe d’époque. Tout ne se résout pas à coup de muscles. Un peu de sagesse ne fera pas du mal à quelqu’un.

  • Le 15 septembre 2016 à 14:12, par La justice en l’état actuelle est un danger pour la santé
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    La justice a fait une complicité avec des forces obscures pour faire échec au programme de gratuité des soins. Tout le monde connait le parcours mafieux de Bocar dans la santé

  • Le 15 septembre 2016 à 14:15, par La justice en l’état actuelle est un danger pour la santé
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Dirigeants du Balai citoyen apprêtez vous à répondre devant la justice lorsque Zida y comparaîtra !

  • Le 15 septembre 2016 à 15:53, par sidbè
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le Balai citoyen invite le gouvernement à agir

    Je suis décu du balai citoyen qui est corrompu jusqu’au os et qui critique les autres. C’est maintenant que vous sortez de votre silence pour soutenir ce qui vous est demandé ? Sur l’affaire du maire COMPAORE Seydou qui est condamné et qui est élu maire on ne vous a pas vu. Sans doute que vous avez quelque chose là-dedans. Vous n’êtes plus crédible, taisez vous. Corrompu

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés