Processus de réconciliation nationale : Le CED à la rencontre du Chef de file de l’opposition

samedi 10 septembre 2016 à 00h34min

Le cadre d’expression démocratique (CED) a rencontré dans la matinée de ce vendredi, 9 septembre 2016 à Ouagadougou, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF), Zéphirin Diabré.

Processus de réconciliation nationale : Le CED à la rencontre du Chef de file de l’opposition

Cette audience est le top départ d’une série de rencontres de ce genre annoncées par l’organisation, CED, au cours d’une conférence de presse le 2 septembre 2016. « Nous devons travailler à sauvegarder la paix et l’unité nationale, gage pour aller véritablement vers le développement. C’est pourquoi, en cette période post-insurrectionnelle doublée d’un retour à l’Etat de droit, s’il est vrai que les défis majeurs pour notre peuple s’expriment en termes de justice, d’emploi, de bonne gouvernance, de restauration de l’autorité de l’Etat, de sécurité, de relance économique, il n’en demeure pas moins qu’on ne saurait occulter la nécessité de cultiver la vraie réconciliation et l’unité nationale », avait déclaré le coordonnateur national, Pascal Zaïda, au cours de ladite conférence.

Cette audience avec le CFOP-BF entre donc dans le cadre de cette « feuille de route lancée » le 2 septembre dernier sur comment réconcilier les Burkinabè, tant au plan politique que social. « Nous avons estimé que le chef de file est un acteur qui pourra être un apport considérable dans l’aboutissement de ce projet. Et à ce titre, nous le remercions parce qu’il nous a écoutés et nous a prodigués des conseils. Il a également pris en compte notre préoccupation et les jours à venir, nous allons nous rendre vers d’autres composantes de la société afin de pouvoir amener l’ensemble des acteurs, la classe politique, et partant, l’ensemble des Burkinabè, à se parler, à communiquer pour qu’on puisse parler de développement de ce pays », souligne Pascal Zaïda. Pour la délégation du CED, il s’agit d’approcher dans cette dynamique, les acteurs clés de ce pays. Selon le CED, il faut que les Burkinabè se parlent pour solder le passif afin de pouvoir réorienter les énergies vers les questions de développement.

Sur la « conférence nationale sur l’insurrection », Pascal Zaïda a expliqué que même si l’audience n’avait pas ce sujet pour ordre du jour, elle a néanmoins permis d’échanger là-dessus. Selon le coordonnateur national du CED, dans le fond, « il y a une concordance et tout le monde veut l’union et le bien de ce pays ».

Cette initiative du CED vise principalement les notabilités du pays, les religieux, les autorités politiques et administratives, les chancelleries, les partenaires techniques et financiers, les Chefs d’Etat de la CEDEAO et la Commission des droits de l’homme des Nations-Unies.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Messages

  • Attention à ce monsieur pascal zaida. C’est un filou qui cherche une branche pour s’accrocher. Il développe des initiatives tous les matins pour manger. Après avoir défendu ce qui ne l’est pas il crie à la réconciliation. Qui est divisé contre qui ? Attention Zeph.

  • N’accordez pas aussi facilement des audiences à ce parvenu pour lui faire de la pub. Cette remarque est valable pour les autres dirigeants de partis politique ou d’organisation de la société civile. Ce monsieur n’est rien et il a passé le temps à cracher en l’air. Et subitement il veut redorer son blason en se faisant passer pour un médiateur alors que dans le fond c’est son tube digestif qui le guide. Il veut manger chez ceux à qui va profiter cette conciliation. La lutte du peuple insurgé doit continuer. Le serpent n’est pas mort et nous découvrons chaque jour que ces diablotins de RSS sont le mal de ce pays, pire que celui qu’ils considèrent comme le diable. Ce monsieur Zaida n’est rien et ne mérite pas autant d’estime. Zeph aurait dû l’envoyer rencontrer un des sous secrétaires adjoints chargé de je ne sais quoi. Voilà qu’il en profite pour se faire une pub après cette audience.

  • Felicitation monsieur Pascal Zaida pour votre demarche . La jalousie des gens simples ne doit que vous renforcer. La reconciliation est tres importante pour le decollage economique de notre pays.

  • Vraiment Zeph doit faire tres attention car cet arriviste est un envoye des RSS pour le noyer dans le gouffre vu son reveil de la consccience des burkinabe avec sa conference des insurges. Bon vent a toi Zeph.

  • Très honteux et ridicule,l’attitude de ce monsieur.zaiida,un peu de dignité stp.bâtir le faso,ce n’est pas le considérer com un gâteau et se battre pour couper sa part.farfelu, en tant ke ki tu prétend réconcilier les Burkina ?sois en bon terme avec tes proche et j’en faits autant, ou est le pblem ?laisser les trankil et travaillez,construisez le cher Faso au lieu d’être là a réfléchir par vos ventre.menm y ti y ka bark ye.

  • N’accordez aucune importance à ce farfelu de Zaida. Zepherin doit faire beaucoup attention. De quelle reconciliation s’agit il ? Ce monsieur n’est pas frequentable

  • justice d abord_indulgence pourquoi pas_reconcilation enfin ;car une reconcialation et un pardon facilement accordés encourage une recidive prompte comme nous le prouve la gouvernance "compaorose" des rss

  • justice d abord_indulgence pourquoi pas_reconciliation enfin ;car une reconciliation et un pardon facilement accordés encouragent une recidive prompte comme nous le prouve la gouvernance "compaorose" des rss

  • Pascal à soutenu la révision de la constitution contre le CFOP avec Zeph en tête, alors que vient-il chercher maintenant avec tes ennemies d’hier. Zaida SVP soyez cohérent avec vous même en allant du coté du CDP et de l’ADF/RDA ce sont tes partenaires. Zaida veut juste rentrer dans l’histoire Burkinabé, pour ce faire il tape à toutes les portes, on comprend toutes ces mutations et agissements (CED, Ligue des consommateurs.....).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés