Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

mardi 6 septembre 2016 à 23h50min

Le 16 juillet 2015, le Conseil national de la transition (CNT) mettait en accusation devant la Haute Cour de justice plusieurs ministres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré pour « faits de coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures, assassinats et complicité d’assassinat » en rapport avec les événements de l’insurrection populaire. Depuis ce mardi 6 septembre 2016, ils sont entendus par la gendarmerie pour connaître le rôle de chacun dans cette affaire.

Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

Ce mardi, plusieurs ministres de ce gouvernement, Luc Adolphe Tiao (Tiao III) ont répondu à la convocation à la gendarmerie nationale. On enregistre le ministre d’État, ministre chargé des Relations avec les Institutions et des Réformes politiques, Bongnessan Arsène Yé, le ministre de la Culture et du Tourisme, Baba Hama, celui du développement de l’Economie numérique et des Postes, Pr Jean Koulidiati.

A cette liste de présence, on ajoute Nestorine Sangaré, ministre de la Promotion de la Femme et du Genre, le ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Alain Edouard Traoré, le ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports, Jean-Bertin Ouédraogo, le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, Mahama Zoungrana, le ministre délégué auprès du ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Chargé de l’Alphabétisation, Amadou Diemdioda Dicko, le ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Décentralisation, Toussaint Abel Coulibaly, le ministre de la Recherche Scientifiques et de l’Innovation, Gnissa Isaïe Konaté et le ministre délégué auprès du ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports, Chargé des Transports, Baba Diémé.
Parmi les ministres de ce gouvernement, certains sont hors du pays. Entre autres, le ministre d’Etat, ministre chargé de Mission auprès de la Présidence du Faso, Assimi Kouanda (alors premier responsable du CDP) ; le ministre des Mines et de l’Energie, Salif Kaboré ; le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Dramane Yameogo. Et le Premier ministre Luc Adolphe TIAO lui-même, qui serait en Côte d’Ivoire depuis plusieurs mois.

Selon des sources proches du dossier, ils sont entendus pour connaître quel a été le rôle que chacun a joué, la position que chacun a eu individuellement lors du conseil des ministres ayant adopté le décret sur la modification de la Constitution, sur ce qu’ils savent des réquisitions signées par Luc Adolphe Tiao et autorisant les forces de défenses à faire usage des armes à feu dans la répression des manifestations et sur d’autres faits liés au dossier de l’insurrections populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Outre ces aniciens ministres, des responsables du CDP, notamment des jeunes auraient également été auditionnés le lundi 5 septembre et ce mardi 6 septembre. Ici, ils sont entendus dans le cadre du putsch de septembre 2015. Parmi eux, on peut citer le secrétaire chargé de la mobilisation des jeunes, Paul Sawadogo ; Mathias Ouédraogo et Lassina Ouédraogo, également de la structure des jeunes.
Selon des sources de la direction politique nationale du CDP, aucun n’a été, pour le moment, retenu après cet exercice. Cependant, confie-t-on, il est demandé à certains des auditionnés « de ne pas quitter le pays sans autorisation préalable ». Une information confirmée par un des concernés qui précise en outre que leur audition a eu lieu à la justice militaire.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 septembre 2016 à 07:10, par ezaz En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    c’est de la poudre aux yeux. Encore un scenario monté par RSS. Bravo vous êtes forts mais la vous vous cachés nous y avions dormi fatigués

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 07:34, par wedaga En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Le rôle des ténors du CDP était déjà connu dans cette crise. Je ne comprends pas pourquoi vous refusez de poursuivre Blaise Compaoré dans cette crise et vous tournez avec ceux qui ne sont que des envoyés

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 07:58, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    La constitution Burkinabè dit : “chacun des membres du gouvernement est solidaire des décisions prises par le gouvernement, les assume et en porte la responsabilité”.

    Tous ces ministres étaient bel et bien présents aux conseils de ministres du 21 et 28 Octobre 2014 pour dire oui à la modification de l’article 37 par l’AN. Personne n’a dit non au “médiateur hors pair” ce jour-là. Aucune démission d’un ministre n’a été observée le 28 Octobre 2014. En vertu de cet article, Blaise Guessan Compaoré “le faiseur de paix”et ses ministres “yes man” doivent être traduits tous en justice pour coups, violences, tortures et assassinats des PAUVRES ENFANTS INNOCENTS AUX MAINS NUES le 30 et 31 Octobre 2014. Tuer DES ENFANTS DES AUTRES et venir dire au nom de la réconciliation il faut abandonner les poursuites et pardonner apparait trop facile. Par peur,tous ces ministres ont accompagné Blaise dans sa folle course de pouvoir à vie tout sachant qu’il y aurait ,sans doute, un danger imminent(Mort d’hommes). Il n’y a pas d’excuse dans un assassinat. Le Brave Peuple observe attentivement et prendra son ultime décision au moment opportun.
    La gendarmerie doit les auditionner tous et les traduire naturellement sans exception au parquet(Justice).

    Le Brave Peuple BURKINABÉ croit profondément au pardon et est très pardonnable. C’est à l’issu d’un PROCÈS équitable que les familles des victimes et le Brave Peuple Burkinabé leur accordera le pardon. Chacun(Blaise Guessan Compaoré et ses ministres esclaves) doivent rendre compte de ses actes de complicité. Le pardon est le socle de la cohésion sociale mais cela passe impérativement par la JUSTICE.

    Soutenir le mal est foncièrement diabolique et très condamnable(Justice). NOUS OSONS CROIRE A LA JUSTICE asymétrique DU BURKINA QU’ELLE SOULAGERA LES VEUVES,LES ORPHELINS ET LES PLUS FAIBLES(familles des MARTYRS).

    Notre combat contre l’impunité continue. BRAVE PEUPLE BURKINABÉ, NE TRAHISSONS PAS NOS CHERS MARTYRS. C’est à travers notre courage que nous progressons au bonheur de tous les BURKINABÉS.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Insurgé

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:01, par MAIGSON En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    ROCK SIMON SALIF c’est vraiment de la diversion pour tout burkinabè qui rêve de Justice . Foncez tout droit sur les dossiers de crimes économique, de sang,de mal gouvernance et d’injustice qui sont les géniteurs de l’insurrection au lieu de câliner les plaies encore béantes et douloureuses . Tout ce qui s’est passé de la TRANSITION au CND jusqu’au retour de la TRANSITION est très important mais secondaire à comparer à ce qui s’est déroulé du 15 Octobre 1987 au 30 Octobre 2014 .Donc nous vous attendons TOUJOURS.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:02, par Logique En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Les déclarations fracassantes du Président de l’Assemblée nationale sur le gouvernement ont mis à nu les traditionnelles querelles de leadership et de clans qui opposent les principaux tenants du pouvoir burkinabè. En reprochant au gouvernement de n’avoir pas d’imagination et d’audace pour impulser le développement à la satisfaction des populations, le président de l’Assemblée ne se tire t-il pas une balle dans le pied ? En sa qualité de deuxième personnage de l’Etat et du parti au pouvoir le MPP dont il assure la présidence par intérim suite à l’élection de Roch Marc Christian Kaboré à la Présidence du Faso, le président de l’Assemblée nationale doit comprendre qu’il est comptable de l’échec ou du succès du régime MPP en place. Tout le monde sait que la moitié des ministres actuels au gouvernement ont été proposés par lui. Donc, si ce gouvernement est incompétent, il en est le premier bouc émissaire. Il devrait faire son auto critique pour voir s’il n’a pas promu ministres des personnes nulles sur la base de sentimentalisme, régionalisme et favoritisme exagérés. Dans les pays émergents et même africains où l’on privilégie la compétence dans les nominations, on ne propulse pas des cadres de moins de 50 ministres si ces derniers n’ont pas fait au préalable leurs preuves dans la gestion de l’administration publique comme directeur, secrétaire général etc. En France par exemple, on ne change pas au hasard à chaque remaniement ministériel les secrétaires généraux des ministères qui sont la mémoire du ministère et qui généralement sont des administrateurs confirmés sans inféodation politique. Le MPP a mal compris l’exercice du pouvoir public qu’il confond à un pouvoir personnel et de parti. Les Américains ont même abandonné ce vieux système qui consistait pour le parti au pouvoir à placer ses militants aux postes administratifs de l’Etat du sommet au plus bas échelon décentralisé. Mais le MPP excelle dans cette pratique désuète digne des dictateurs des temps révolus et est en train de mener une politisation à outrance de l’administration publique. Il n’est donc pas étonnant que le gouvernement MPP échoue au vu et au su de tous les Burkinabè dont les yeux sont grandement ouverts et qui rejettent la pensée unique et la patrimonialisation du pouvoir. Alors, le MPP peut rectifier le tir en formant un autre gouvernement avec des personnes qui ont fait leurs preuves dans la gestion responsable de l’administration publique. La gestion des ressources humaines ne se fait pas avec la dictature, mais le dialogue, l’écoute et une capacité à concevoir et appliquer des solutions justes et durables aux problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:14, par BRAVO En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Je suppose que c’est le début d’un longue procédure judiciaire car beaucoup de cadres qui se prenaient pour des dieux comme P. Arthur Kafando et qui croyaient qu’ils avaient un pouvoir de vies ou de morts sur leurs concitoyens n’ont pas encore été auditionnés.
    Aucun crime ne doit rester impuni dans ce pays.
    Bravo à nos vaillants gendarmes ! Bravo à la justice !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:19, par Filsdupaysan En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Humblement, je trouve bon d’auditionner ces gens mais je serai plus content si on faisait revenir Blaise et François COMPAORE et tous ces gens qui ont fui leur pays. Ils se reprochent de quelque chose sinon ils n’auraient pas quitté le pays.
    Ceux et celles qui sont restés à mon avis ne se reprochent rien, et vouloir les fatiguer alors que leur mentor se la coule douce de l’autre côté serait une injustice à mon avis.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:30, par SAPO En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Quelle belle photo ! vous n’avez rien à craindre vous avez pris une décision politique sur une base juridique.Ceux qui doivent avoir peur, sont ceux là qui ont instrumentalisé, payé des bidons d’essences pour que les jeunes puissent bruler l’assemblée et vos maisons. Les archives des discours prônes par ces AIGRIS à la place de la nation sont là.
    J’espère bien que la justice militaire fera son travail en toute honnêteté et en toute impartialité tant au niveau des vaincus qu’au niveau des vainqueurs.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:44, par Justice En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Comme les anciens nazis, il faut les tracker jusqu’à leur dernier retranchement.
    Que justice sot rendue et que cela serve de leçon pour ceux qui parviennent aux pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:49, par Le Roi En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Parfaitement d’accort avec ezaz . C’est ce qu’on appelle du DILATOIRE . Ailleurs on dira que c’est foutaise avant moquerie ( ou moquerie avant foutaise ) . Tenez : on demande aux anciens ministres de dire si c’est vrai que LAT a donné l’ordre de tirer , ensuite on leur demande individuellement quel a été leur comportement lors du dernier conseil des ministres . C’est comme si on demandait à un élève qui a triché pour avoir 20/20 de dire si oui ou non cela est vrai . De grâce ne continuer pas à narguer le peuple insurgé ... pour votre propre intérêt .

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:50, par Sergent-révolutionnaire En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Hum ! On vous regarde ! Dieu vous regarde, les martyrs vous regardent ! Malheur à ceux (autorités civiles et militaires) qui font la justice à deux vitesses dans un pays où la réconciliation véritable passe par la justice pour tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:52, par SS 20 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Voilà la nature de notre prétendue justice indépendante. Comment se fait il que des gens qui ont séjourné en prison et qui ,bénéficiant d’une liberté provisoire puisse quitter le pays avec famille et biens sans que les premiers jours on puisse engager des mandats de recherche ?
    Avec la complicité de qui tous ces justifiables ont pu fuir le pays ?
    Il est temps qu’on respecte l’intelligence des burkinabè .

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:53, par togs-sida En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Si ce que vous faites est sincère, il n’y a pas de problème, mais si c’est parce que le CDP veut ressusciter le parti, vous avez tirés à terre. Nous sommes dans un Etat de droit et chacun est libre de militer dans le parti qu’il veut. N’utilisez pas les institutions de la république pour vos règlements de compte. Nombreux d’entre vous sont impliqués dans les coups foiré d’assassinat pendant le régime Compaoré mais vous n’osez pas en parler. J’interpelle les magistrats en charge des dossiers, ne vous laissez pas manipuler par l’exécutif actuel pour saper la démocratie au Burkina Faso. Affirmez votre indépendance en restant justes et intègres. Rendez la justice loyalement à l’égard de tous les justiciables. La justice ne doit pas être un instrument du pouvoir exécutif qui l’utilise comme bon le semble. Nous souhaitons que justice soit rendue à toutes les victimes (Thomas SANKARA, Norbert ZONGO, Boukary DABO, Michel CONGO, Salifou NEBIE, ..., Victimes de l’insurrection populaire de 2014 et le putsh manqué de 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:57, par wait and see En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Ça sent de la manigance. Demander à chacun sa position lors du conseil des ministres ayant abouti au projet de loi portant modification de la constitution, c’est simplement pathétique. Qui vous dira actuellement qu’il n’était pas contre ? Encore de la poudre au yeux. Je pense que c’est en réaction à la conférence des insurgés que Zeph envisage organiser. Juste faire croire à la population et en particulier aux insurgés que les choses avancent et que seulement Zeph est pressé. Ce qui est sûr ce feuilleton retient la plus grande attention.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:06 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Merci pour ces informations, on ne savait pas que des cadres du CDP étaient concernés aussi. Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:08, par MARTI En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    si reellement vous voulez rendre justice le Premier ministre Luc Adolphe TIAO devrai être derrière les barreau pour avoir signé le document qui autorise les forces de défenses à faire usage des armes à feu dans la répression des manifestations.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:16, par Fatao En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Il fallait un Erdogan au Burkina et les putschistes allaient vraiment rendre compte.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:27, par Eleve de maternelle En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Des negreries de negres en apprentissage de la democratie. C’est plutot BLAISE qu’il faut entendre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:39, par Eleve de maternelle En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Des negreries de negres affames en apprentissage de la democratie. c’est plutot blaise compaore qu’il faut entendre

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:39, par Dignité En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Pourvu que cela ne correspond pas à une n ième poudre aux yeux des Burkinabè ! En tout cas, je suis très sceptique !
    Voyez vous mêmes, c’est à l’approche (dans 10 jours) des évènements de septembre et octobre (coup d’état et insurrection) que ces auditions commencent curieusement !

    Non à une instrumentalisation et à une tromperie du peuple et des institutions de la république !

    Oui à une VRAIE JUSTICE pour une VRAIE PAIX !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:39, par alfa En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Et le président du conseil des ministre du 21 octobre 2014 ? Lui également doit faire parti il devrait devant .

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:56, par Dignité En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Pourvu que cela ne correspond pas à une nième poudre aux yeux des Burkinabè ! En tout cas, je suis très sceptique !
    Voyez vous mêmes, c’est à l’approche (dans 10 jours) des évènements de septembre et octobre (coup d’état et insurrection) que ces auditions commencent curieusement !

    Non à une instrumentalisation et à une tromperie du peuple et des institutions de la république !

    Oui à une VRAIE JUSTICE pour une VRAIE PAIX !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:12 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Monsieur le Président, vous avez promis justice au peuple ! ! ! Nous attendons toujours.
    - la manifestation de la vérité
    - l’avènement de la justice
    - les réparations
    - l’effectivité de la réconciliation
    - les garanties de non-répétition
    C’est sur le dernier point que je vous voudrais m’exprimer en souhaitant que Monsieur le Président élimine tout ce qui a permis d’en arriver là. Qu’un groupe de personne (oligarchie) s’octroie tous les droits, même ôter la vie de son frère.
    Monsieur le président vous devez opérer :
    - des réformes constitutionnelles, institutionnelles et politiques (surtout instituer l’alternance démocratique, la promotion de la bonne gouvernance)
    - la réforme électorale pour une compétition électorale équitable et transparente. Nous voulons une CENI indépendante, professionnelle et une moralisation de la vie politique.
    - la réforme des finances publiques, des marchés publics et du civisme. Il faut rationaliser le train de vie de l’Etat, améliorer la gouvernance de l’administration et des entreprises publiques
    - la reforme de la gouvernance économique et foncière : renforcer les politiques de développement et soutenir les secteurs économiques, mettre le système financier au service du développement économique et du progrès social et réhabiliter les secteurs de la santé et de l’éducation de base, assurer l’énergie du développement économique.
    - la réforme de la gestion des médias et de l’information : renforcer la formation et promouvoir un meilleur encadrement professionnel des hommes de médias, créer les conditions indispensables à l’essor économique des entreprises de presse et penser à la gestion de nos archives.
    Monsieur le Président en moins de cinq ans cela est possible. Et l’histoire retiendra que le Burkina Faso a eu un digne fils du Nom de Rock M.C. KABORE qui a mis les institutions et son peuple sur la route de bien vivre. Vous n’avez même pas besoin de 10 personnes pour le faire. Notre pays peut être gouverné par 15 personnes. Merci Monsieur le Président !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:14, par 444 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    On les observe seulement. ils n ont qu a faire ce qui semble.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:20 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Que justice soit rendu pour les victimes du 30 et 31 octobre et tous ceux qui ont connu le même sort sous le regime Blaise COMPAORE.Je pense que vous avez oublié certains Ministres comme Lucien Mari Noël BEMBAMBA et autres.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:22, par Dignité En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Pourvu que cela ne correspond pas à une nième poudre aux yeux des Burkinabè ! En tout cas, je suis très sceptique !
    Voyez vous mêmes, c’est à l’approche (dans 10 jours) des évènements de septembre et octobre (coup d’état et insurrection) que ces auditions commencent curieusement !

    Non à une instrumentalisation et à une tromperie du peuple et des institutions de la république !
    Jusque là, tous les actes qu’entreprend le gouvernement tendent au saupoudrage, à la diversion et au maquillage ! Je crains que ces auditions visent simplement à détourner les burkinabè des affaires en cours (CAMEG, grèves des journalistes du public, des inspecteurs et contrôleurs du travail....). Ce qui renforce cette hypothèse par exemple, on attend la veille de la rentrée scolaire et académique, pour aller relancer la construction de l’université Ouaga 2 en grande pompes, négocier avec les enseignants juste pour éviter une ébullition sociale à la rentrée ! C’est pourquoi moi je trouve que tout cela manque de sincérité et de conviction verse un peu dans l’improvisation et l’amateurisme !

    Bref, sans une démarche sérieuse, structurelle et sincère, les problèmes du Burkina et des Burkinabè de connaitrons pas une résolution et l’implosion viendra tôt ou tard !

    Oui à une VRAIE JUSTICE pour une VRAIE PAIX !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:24, par Dignité En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Pourvu que cela ne correspond pas à une nième poudre aux yeux des Burkinabè ! En tout cas, je suis très sceptique !
    Voyez vous mêmes, c’est à l’approche (dans 10 jours) des évènements de septembre et octobre (coup d’état et insurrection) que ces auditions commencent curieusement !

    Non à une instrumentalisation et à une tromperie du peuple et des institutions de la république !
    Jusque là, tous les actes qu’entreprend le gouvernement tendent au saupoudrage, à la diversion et au maquillage ! Je crains que ces auditions visent simplement à détourner les burkinabè des affaires en cours (CAMEG, grèves des journalistes du public, des inspecteurs et contrôleurs du travail....). Ce qui renforce cette hypothèse par exemple, on attend la veille de la rentrée scolaire et académique, pour aller relancer la construction de l’université Ouaga 2 en grande pompes, négocier avec les enseignants juste pour éviter une ébullition sociale à la rentrée ! C’est pourquoi moi je trouve que tout cela manque de sincérité et de conviction verse un peu dans l’improvisation et l’amateurisme !

    Bref, sans une démarche sérieuse, structurelle et sincère, les problèmes du Burkina et des Burkinabè de connaitrons pas une résolution et l’implosion viendra tôt ou tard !

    Oui à une VRAIE JUSTICE pour une VRAIE PAIX !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:30 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    a toute la population burkinabè je pense que ces gens là sont entrain de nous mètre la poudre au yeux comme l’à dit un.
    par ce que ce nouveau gouvernement ne va pas échappés aussi a la justice car il sont complices au histoire de Sankara, Norbert et les autres. de grâce laisser nous comme sa.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:33, par Sidzabda En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    il ne faut pas en rajouter au climat délétère que vivent les burkinabè. tout le monde sait que le seul et unique problème, c’est Blaise COMPAORE et son frère de François. les membres du gouvernement ne sont même pas des accompagnateurs. ils sont contraint d’acquiescer. tout le monde sait que BONGNESAN, surnommé le ministre de l’article 37 avait pour seul et unique mission de travailler à son acceptation. mais vu qu’il n’a pas pu, il a été dessaisi ; alors dire qu’une telle personne y est pour quelque chose dans l’insurrection c’est faire la force comme on le dit vulgairement. alors, auditionnés les et relâcher les tous en attendant que Blaise et François rentrent. s’ils ne rentrent pas, ils ont choisi leurs camps, alors, laissons-les où ils sont.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:36, par Dignité En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Pourvu que cela ne correspond pas à une nième poudre aux yeux des Burkinabè ! En tout cas, je suis très sceptique !
    Voyez vous mêmes, c’est à l’approche (dans 10 jours) des évènements de septembre et octobre (coup d’état et insurrection) que ces auditions commencent curieusement !

    Non à une instrumentalisation et à une tromperie du peuple et des institutions de la république !
    Jusque là, tous les actes qu’entreprend le gouvernement tendent au saupoudrage, à la diversion et au maquillage ! Je crains que ces auditions visent simplement à détourner les burkinabè des affaires en cours (CAMEG, grèves des journalistes du public, des inspecteurs et contrôleurs du travail....). Ce qui renforce cette hypothèse par exemple, on attend la veille de la rentrée scolaire et académique, pour aller relancer la construction de l’université Ouaga 2 en grande pompes, négocier avec les enseignants juste pour éviter une ébullition sociale à la rentrée ! C’est pourquoi moi je trouve que tout cela manque de sincérité et de conviction verse un peu dans l’improvisation et l’amateurisme !

    Bref, sans une démarche sérieuse, structurelle et sincère, les problèmes du Burkina et des Burkinabè de connaitrons pas une résolution et l’implosion viendra tôt ou tard !

    Oui à une VRAIE JUSTICE pour une VRAIE PAIX !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:38, par Dignité En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Pourvu que cela ne correspond pas à une nième poudre aux yeux des Burkinabè ! En tout cas, je suis très sceptique !
    Voyez vous mêmes, c’est à l’approche (dans 10 jours) des évènements de septembre et octobre (coup d’état et insurrection) que ces auditions commencent curieusement !

    Non à une instrumentalisation et à une tromperie du peuple et des institutions de la république !
    Jusque là, tous les actes qu’entreprend le gouvernement tendent au saupoudrage, à la diversion et au maquillage ! Je crains que ces auditions visent simplement à détourner les burkinabè des affaires en cours (CAMEG, grèves des journalistes du public, des inspecteurs et contrôleurs du travail....). Ce qui renforce cette hypothèse par exemple, on attend la veille de la rentrée scolaire et académique, pour aller relancer la construction de l’université Ouaga 2 en grande pompes, négocier avec les enseignants juste pour éviter une ébullition sociale à la rentrée ! C’est pourquoi moi je trouve que tout cela manque de sincérité et de conviction verse un peu dans l’improvisation et l’amateurisme !

    Bref, sans une démarche sérieuse, structurelle et sincère, les problèmes du Burkina et des Burkinabè de connaitrons pas une résolution et l’implosion viendra tôt ou tard !

    Oui à une VRAIE JUSTICE pour une VRAIE PAIX !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:58, par Nabiiga En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Auditionner ces anciens caciques du pouvoir Blaise-François et le bon pas dans la bonne direction pour montrer que nul n’est au-dessus de la loi. Bien bon, seulement voilà, je trouve que la justice est en train de mordre ce qu’il ne peut pas avaler. Dans un premier temps, lambda burkinabè s’impatient désormais que justice soit dite dans les dossiers actuels notamment, surtout et avant tout, juger ceux qui croupissent à la MACA et ailleurs. Auditionner pour fin d’inculpation est bon mais prenez des mesures concrètes pour montrer aux populations que cette mesure d’audditionnement vaudra la peine si seulement ceux déjà dans les mailles sont jugés et condamner sévèrement selon leur forfaiture. D’ores et déjà, on se demande comment les RSS peuvent juger, ou du moins veiller sur une justice qui jugera leurs anciens camarades sans finir par être inculpés eux-mêmes car trop mêlés dans les dossiers pour lesquels les anciens camarades seront jugés. Sur cela, on peut craindre sans risque que les jugements tant attendus ne soient que de la mascarade. Nous attendons impatiemment de voir comment ils seront jugés ; d’ailleurs ça prend déjà du temps, trop même dirais-je, pour les juger. Qu’attend-t-on pour les juger surtout que les investigations sont bouclées selon les confirmations du procureur militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 11:03 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Il faut un remaniement et un gouvernement d’union nationale

    Accepter de se pardonner et de faire un nouveau départ.

    S’occuper des problèmes réels du pays (emplois, développement, sécurité, économie)

    ATTENTION !!!
    vous serez jugé à votre tour ; ne croyez pas que vous serez toujours au pouvoir.
    Et n’oubliez pas que, le peu de temps que vous venez de faire, sont critiquables

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 11:11, par eliane. En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Réjouissez vous chers ministres et jeunes du cdp d,être convoqué par la justice de notre pays, répondez,soyez disponibles, la loi est faite pour être respecté, c’est ça l,État de droit .Réjouissez vous car vous aviez la chance d,être juger.Pour les pyromanes la sentence divine serait sans appel, ceux qui ont utilisé notre jeunesse pour piller, incendier les domiciles ,les biens et les outils de travail de leur frères connaîtront la colère ancestrale, qui a bu boira c,est irrémédiable et inéluctable. Leur âme connaîtra l,errance, le bois et le sous bois. La colère engendrée par le dieu du feu est irréversible et dévastatrice. Seules les rites et les célébrations expiatoire célébrées de concert entre les victimes et les auteurs après une réconciliation peuvent atténuer la vengeance du feu. Que Dieu apaise nos coeurs pour une véritable réconciliation du peuple burkinabe afin d’éviter l,enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 11:22, par athos En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Et les deputés internés préts pour faire passer cette loi à l,assemblée ? Et les yoda , achille , tous les députés cdp avec leur soutien de adf rda ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 11:34 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Ridicule vraiment tout ces tralala. Laissez ces anciens ministres tranquille et demandez aux nouveaux de travaillez à sortir le pays de la pauvrété née de votre insurrection. Tchrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 11:39, par Jeune Premier En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Tant pis pour ceux qui croient au changement et a la justice au Faso. Moi je m’ en remets a la justice divine

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 11:52, par BRAVO En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Internaute26, Que Dieu aie pitié de ton âme car votre souffrance sera 10 fois plus ce que vous décrivez pour vos ennemis.
    Penses tu qu’il existe un plus grand pyromane que ceux qui ont brulé notre très cher NORBERT ZONGO et ses compagnons d’infortune ?
    Penses tu qu’il existe un plus grand pyromane que ceux qui grillé et braisé DAVID OUEDRAOGO.?
    Enlève la foret qui est dans ton œil avant de parler de la paille qui est dans l’œil de ton voisin.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 12:20, par pataamleukré En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Le 26 eliane
    Je comprend qu’a tes yeux, tes biens aient plus de valeur que la vie des personnes que vous avez tuées, mais tu sais qu’il faut jamais croire que ça n’arrive qu’aux autres.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 12:50, par Yaméogo Jean Kréa En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    moi je pense qu’il faut que justice soit faite pour la génération future car sans justice on compromettra toujours la vie des future génération et aussi notre développement. Tout chose il faut la projeté toujours dans le future, quel sera sons impacte. On soufre aujourd’hui parce que des gens ont cachés la vérité.
    Chère Burkinabé il est temps qu’on se met au travail. C’est seul dans la vérité, la volonté, honneur, la justice ... qu’on pourra faire avancer ce pays sinon nos enfants, petits fils etc subira le même sort même plus pire. Donc nous serions responsable de ce qui va les arrivés.
    Est-il sure que l’argent que tu cherche aujourd’hui pourra garantir l’avenir de tout ces générations là ?
    Chaque génération a une partition à jouer dans le développement d’un pays, réfléchissons en. Reconnaitre que tu a fait des erreurs et remet toi dans le bon chemin sinon tes seul actes nous causerons des tores.
    Merci à tous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 12:54, par Alliendé En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Moi, pourvu que ce qui se passe actuellement serve énormément de leçon pour ceux qui seront tentés demain de se servir du pouvoir pour rentre la vie insupportable pour les Burkinabé par leur cupidité, méchanceté, sorcellerie, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 13:10, par wenlasida En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    honnêtement, la plupart des ministres de ce gouvernement étaient en mission de développement pour leur pays. leur reproche t on cela ? Beaucoup étaient moins politiques sinon apolitiques que d’autres réfugiés dans d’autres partis. recherchons les vrais coupables et allons à la justice et a la réconciliation pour enfin nous lancer sur les vrais chantiers de développement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 13:29, par eliane. En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Internautes 32 et 33 sachez que le dieu du feu n,épargnera personne, sont concernés ceux qui ont brûler Norbert et autres, personne ne sera épargner. Qui a bu boira.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 14:07 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    comme le disait Bruno Jaffré, biographe de Thomas Sankara : << Le gouvernement actuel ne veut pas de justice pour Thomas Sankara ni de jugement pour blaise compaoré>>

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 14:31, par l’in-mouton En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    tout ceci est bien mais à quand l’audition des premiers responsables du MPP qui ont dîner avec le diable durant 26 ans 3 mois car a ce que je sache qui dine avec le diable est comptable au même titre que lui de tout et de tout ces agissements. Aussi, c’est durant ce règne du diable que ceci se sont enrichies bêtement et c’est aussi avec cet argent impunément acquis qu’ils ont concourus et obtenus le pouvoir.
    sans justice point de développement (je ne parle pas de justice sélective mais de véritable justice)

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 14:35 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    J’AI L’IMPRESSION QUE CERTAINES PERSONNES ATTENDENT CE GENRE DE TRIBUNE POUR FAIRE LEUR PROPAGANDE. COMME ON LE DIT SOUVENT ’’L’OCCASION FAISANT LE LARRON ALLONS SEULEMENT !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 14:47, par ACHILE En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    DE TOUTE LES FAÇON, LE PEUPLE VOUS TIENT DANS SON VISEUR. NOUS ESPÉRONS QUE CE GOUVERNEMENT RÉPONDRA AUX ASPIRATIONS PROFONDES DES BURKINABÉ DONT LA QUESTION DE LA JUSTICE. UNE CHOSE EST DE BIEN COMMENCER POUR AVOIR ENFIN UN BON RÉSULTAT CAR DIT-ON ( C’EST PAS LE DÉPART QUI COMPTE MAIS PLUS TÔT L’ARRIVÉE). ATTENDONS LA FIN POUR VOIR

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 15:04, par Windin m’mi En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Vivement que la justice (qu’elle soit civil ou militaire) poursuive les investigations afin de situer toutes les responsabilités car même malgré ce qui s’est passé, certaines personnes n’ont toujours pas bien compris la leçon du peuple burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 16:00, par YAMIS En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Ce n’est que de la poudre aux yeux. J’attends de voir du concret avant de croire, car si on n’y prend garde la prochaine insurrection sera contre notre système judiciaire

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 16:48, par ben sirac En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Hum ! Grouiller seulement récupérer nos jetons qu’ ils on pillé. Surtout n oublier pas ceux sui sont du côté d Abidjan...

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 17:06, par nato En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Dramane yameogo se la coule douce dans un hôtel Abidjanais sur la rue du commerce au quartier des affaires du plateau.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 17:22, par ka En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Cessez de berner le peuple déjà meurtri par les morts de ses enfants. Vous les arrêtez, et le lendemain un coup de fil du chef des armées les libère. Pourtant ils ont pris une décision au conseil des ministres de tirer et de tuer celui qui refusera le tripatouillage de l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président prédateur du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs. Il fallait mettre depuis longtemps TIAO au frais comme la transition n’a pas hésité à faire un travail bâclé en arrêtant les criminels du coup d’état à la maternelle de Diendéré Gilbert, dont les proches des gouvernants sont libérés sans jugement. Comme on le sait, toutes les causes qui minent un pays comme le nôtre en quête du développement durable, sont l’injustice et l’impunité suivie de la corruption à ciel ouvert faites par nos gouvernants.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 18:18, par Tankouiliga E. Armel En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Ce gouvernement RSS est - il au serieux ? Nous prend- il au serieux ? Vous etes plus intelligents que nous ? Non. Vous etes plus milliardaires mais si c’est l’ intelligence seulement- la, le peuple vous bat aller retour. On vous voit dans tout votre jeu. C’est sur que vous avez meme demander la permission a ADO et a Blaise avant de faire ce cirque. Le peuple des insurges sait qu’ il n’ y aura aucune justice pour nos morts sour ce regime. Ne vous fatiguez pas. Vous est de gros nageurs et on voit votre dos meme quand vous croyer faire des brasses.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 18:21, par Tankouiliga E. Armel En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    n0 38, le peuple ne peut pas etre pyromane. Ce qu’ il a brule, c’est ce que les voileurs de la republique lui ont vole. Fache, il a decide de bruler tout.Si vous continuez comme ce que les RSS sont en train de faire, yaura du bisser bisser.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 19:24, par Rolbi En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Redaction de lefaso.net, Ça fait quoi d’écrire en majuscules ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 21:00, par Question inutile En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Internaute 55, ça fait chier, tout simplement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 01:17, par warzat En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Ces ministres doivent vraiment s’inquiéter parce que quand la justice semble trainer pour le citoyen lamda, vous remet en liberté afin de respecter l’état de droit, vous auditionne et vous libère en vous disant de ne pas quitter le pays, le couperet s’il doit tomber sera sans concession. A notre avis, des éléments ont du être obtenus pendant qu’ils étaient privés de leur liberté. Ils sont auditionnés et certains mentiront et croiront avoir berné la justice. Les documents demeurent et pour longtemps on se souviendra de votre premier ministre et du document qu’il a signé pour outiller les ’’forces de votre régime’’ pour mater la révolte. Même si pour des considérations quelconques, les politiques et ou la justice actuelle ne les jugent pas, la justice, la vraie tombera au moment où ils sont très vieux et n’ont plus aucun soutien dans le gouvernement ou la justice. Très peu de gens s’attendaient à ce que des nazis qui se croyaient mourir tranquille soient jugés 70 ans après la seconde guerre mondiale, leurs descendants ont changé de nom et se cachent pour vivre en toute discrétion. Soyons prudent, respectueux du plus faible car son protecteur est Dieu le tout puissant. C’est au moment où vous croyez être fort et intouchable dans ce pays que vous êtes tombés.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 01:48 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    De la responsabilité des membres du gouvernement de Blaise de Compaoré sur la loi proposée sur la modification de la constitution :

    L’article 161 de la constitution dit en substance que « L’initiative de la révision de la constitution appartient concurremment : i) au Président du Faso, ii) aux membres du Parlement (50%) ; au peuple (30 000 électeurs).
    Une loi portant sur la révision de la constitution n’engage nullement le gouvernement car c’est différent des lois ordinaires qui sont adoptées en conseil des ministres conformément à l’article 97 de la constitution. Il faut remarquer que dans cet article, on ne se réfère ni à une initiative émanent du Président du Faso , ni du peuple. Dans la pratique courante, tout comme les nominations propres conférées au Président du Faso ou les lois dont les initiatives lui sont propres, il en informe au conseil des ministres s’il le veut mais les décrets sont en principe des décrets présidentiels. La collégialité des membres du gouvernement évoquée dans l’article 68 de la constitution porte sur les décisions prises en conseil des ministres et sur des projets de texte de révision de la constitution car le gouvernement n’a même cette prérogative. Il est clair que le projet de texte de révision de la constitution décrété par Mr Blaise Compaoré le 21 octobre l’engage personnellement conformément à la prérogative qui lui est consacrée par la constitution. On dit souvent « qui peut le plus peut le moins » donc le fait d’informer les ministres à travers un conseil des ministres extraordinaire le 21 octobre 2014 n’engage nullement leur responsabilité car même leur avis n’est pas requis pour ce qui concerne les lois modificatives de la constitution. De plus, supposons que le gouvernement soit issu d’une majorité parlementaire (Art 46 de la Constitution) opposée au Président du Faso (cas d’une cohabitation), en quoi une initiative d’une loi émanent du Président peut-elle engager le gouvernement ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 08:09, par HABA En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    De la démagogie, vous voyez nos institutions et nos politiciens, ils attendent la veille de l’insurrection populaire pour subitement se souvenir qu’il faut faire des enquêtes sur ce qui s’est passé.
    Changez un peu, on voit clair maintenant.....

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:08, par kouadio En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    pauvre Burkina ou la malédiction de comment devenir dernier alors qu’on est bon premier. Comme si cela ne suffisait pas, enfonçons nous davantage et lorsqu’on a touche le fond Satan viendra a notre secours. Alors on verra qui sait courir que le lievre. Alors que le pays va mal ce sont les anciens dignitaires qu’on convoque, qu’on auditionne. Ridicule, sur quel droit fondez vous vos argumentations ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 21:24 En réponse à : Insurrection populaire et coup d’Etat de septembre du CND : Des ministres du gouvernement Tiao III et des jeunes du CDP auditionnés

    Aux premières heures de l’insurrection populaire, tous les internautes ont vu circuler sur toutes les pages facebook la réquisition signée de la piteuse main de Lucky Luc, cet ingrat personnage malpropre qui a osé signé l’arrêt de mort de nos martyrs innocents, mort pour la liberté de notre vaillant peuple.

    Cependant, aucune institution judiciaire du Faso, ni sous la transition, ni sous le MPP n’a délivré aucun mandat d’arrêt contre ce criminel impénitent de Luc Adolphe Hitler TIAO.
    Ne venez donc plus nous emmerder avec l’audition des sous-fifres de racailles de ministres car il s’agit, juridiquement, inéluctablement, d’auditions tardives, inutiles et dilatoires de la part de ceux qui ont donné l’ordre d’auditionner ces anciens ministres. Le peuple vous guette et votre sort (RSS) sera plus misérable que celui de Blaise Compaoré qui a su partir dans la dignité en démissionnant sous la pression de la rue.

    Vous voulez une solution ? Un gouvernement d’union nationale incluant Zeph et les autres anciens combattants de l’oppostion au Blaiso. Il sera trop tard après décembre 2016.
    Ce sont ces conseils pratiques et anodins que Blaise n’a pas écouté pour se retrouver là où il est en ce moment. Allons seulement !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés