Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Coopération : En fin de mission, l’ambassadeur de France au Burkina, Gilles Thibaut a été reçu par le Président

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • mardi 6 septembre 2016 à 23h28min
Coopération : En fin de mission, l’ambassadeur de France au Burkina, Gilles Thibaut a été reçu par le Président

L’ambassadeur de France est en fin de mission au Burkina Faso après y avoir passé trois années. Gilles Thibault est allé « le cœur chargé d’émotion », dire au revoir au président du Faso, Rock Kaboré dans son palais à Ouagadougou. C’était ce mardi 6 septembre 2016.

Ce samedi 10 septembre, l’ambassadeur Gilles Thibault quittera le Burkina Faso après trois années de séjour au Pays des hommes intègres. Il a donc entrepris de dire au revoir aux autorités du pays qui l’ont accueilli durant ce séjour. « J’ai noué avec le président du Faso, au cours de mon séjour, des liens d’estime et d’amitié. Le président Kaboré et le président du CFOP Zéphirin Diabré, sont les hommes politiques que j’ai le plus vus lors des trois années que j’ai passées ici », a-t-il précisant notamment ces années mouvementées au plan politique, 2013, 2014, 2015.

De son séjour, l’ambassadeur retiendra l’insurrection populaire qu’il qualifie de ‘’moment fort’’, mais aussi du coup d’Etat manqué de septembre 2015, des attentats de Ouagadougou et du Crash du vol AH 50 17 d’Air Algérie.

Mais l’un des événements ‘’positifs’’ qui a marqué Gilles Thibault, ce sont les élections couplées, présidentielle et législatives du 29 novembre 2015. « Assurément ce jour-là, le Burkina a tourné une page et a rejoint définitivement le club des démocraties véritables. Je crois aujourd’hui que le Burkina est un pays moderne et que la vie politique burkinabè connaitra des alternances qui seront profitables au pays », s’est-il réjoui.

Au moment de quitter le Burkina, Gilles Thibault dit retenir une image ‘’positive’’ des hommes et femmes burkinabè qui dans des crises graves qu’ils ont traversées, « ont su faire preuve d’une très grande intelligence collective, d’un sens de la concorde et du pardon remarquable », évitant au pays de ‘’basculer dans le drame’’.

Si le pays a pu éviter des situations fâcheuses, le nouvel ancien ambassadeur de France au Burkina l’explique par les ‘’qualités et traits de caractères spécifiques’’ au pays. « La parenté à plaisanterie vous aide à digérer des situations très difficiles, la culture de l’arbre à palabre, tout cela ce ne sont pas des vains mots. Et ça fait du Burkina Faso un modèle ; vous avez des qualités rares qu’il faut cultiver », a-t-il reconnu.

Gilles Thibault dans deux semaines déposera sa valise diplomatique au Cameroun, où il représentera son pays dans les prochaines années.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés