Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

Ceci est un communiqué de la Police nationale du Burkina Faso. • mardi 6 septembre 2016 à 23h20min

De multiples plaintes ont été enregistrées par les services de police pour agressions et cambriolages en série. Des investigations ont permis de déceler qu’il s’agit de la manifestation d’une nouvelle forme de délinquance dont les auteurs sont pour la plupart des adolescents déserteurs des centres sociaux de réinsertion pour jeunes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

En collaboration avec la Brigade Anti Criminalité (BAC), le commissariat de police de Nongr-Maasom a interpellé onze(11) présumés auteurs de vol à main armée d’armes blanches essentiellement des adolescents âgés entre 13 et 17 ans et un adulte âgé de 60 ans.

Recrutés parmi les enfants de la rue qui fréquentent la zone de la gare OA et la Zone d’Activités Commerciale et Administrative (ZACA), ces mineurs, munis de machettes et de pierres, ont pour lieux de prédilection les commerces, les boutiques et les kiosques à café qu’ils écument depuis 2015.

Comme mode opératoire, ces individus opèrent à plusieurs au nombre de six(06) à huit (08) et aux environs de minuit. Ils camouflent soigneusement leurs machettes le long de leurs pantalons et se font déposer dans un quartier de la ville par un taxi acquis pour la cause. Machette et arrache-clous en main, ils identifient leur cible, bouclent les ruelles menant aux lieux, cible de l’attaque, défoncent les grilles de protection et sous la menace de leurs machettes, dépouillent leurs victimes. Ils n’hésitent pas à repousser toute personne qui les surprend et qui tente de venir au secours des victimes par des coups de machettes et des jets de pierres.

De ces actes, l’on a totalisé seize(16) personnes gravement blessées, ainsi qu’une somme de huit millions deux cent cinq mille(8.205.000) francs et cinquante-trois (53) téléphones portables emportés.

Les enquêtes ont permis de saisir onze (11) machettes, un (01) taxi, deux (02) arrache-clous et douze (12) téléphones portables trouvés en leur possession.
La Police Nationale invite les citoyens à la vigilance et à dénoncer tout cas suspect aux numéros verts suivants : 17 (Police Nationale), 16 (Gendarmerie Nationale) et 1010 (Centre National de Veille et d’Alerte).

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens.
Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Source : Page Facebook de la Police nationale.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 septembre 2016 à 09:56, par sidbala
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    des "microbes" qui couvent. en cote d’Ivoire tout a démarré pareil et aujourd’hui c’est devenu un fléau difficile voire impossible à combattre.
    connaissant le laxisme révoltant qui a cours dans notre pays, je ne présage rien de bon pour le futur.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:06, par QUID
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Oui, ca n’arrive pas qu’aux autres !
    Le phenomene des "microbes" en Cote d’Ivoire serait il entrain de s’installer au Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:07
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    merci pour le travail abattu. mais il faut nous donner plus d’informations sur le butin volé et leur lieu actuel de détention car moi j’ai été victime de cambriolage au secteur 36 quartier Bassinko. j’ai posé plainte au commissariat de Tampouy et à la brigade de gendarmerie sise pôle six mais sans suite.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:13, par KANKELETIGUI
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Vivement que ces déliquants d’un autre âge soient chatillés à la hauteur de leur actes. le monde s’effond comme le dirait l’autre. Ce type de vol me fais penser aux phénomènes de microbes en RCI où l’Etat a joué à la naivete avant d’agir face à la revolte des populations. Le plus écoeurant dans tout ça c’est ce viel homme de 60 ans qui au lieu de preparer ces vieux jours ce joue les djangos. voilà tout l’intéret des KOGLEWEOGOS......................

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:32
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Félicitations à la Police Nationale

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:33
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    svp, tuez-les tous et avec ceux de fada, comme ça, ça va diminuer. Allo les députés ! votez une loi pour la coupe des oreilles et le crevage d’un œil des voleurs. faites-vite. Si c’était les koglewéogo qui les ont attrapé ça allait les entendre.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:40, par Naboho Lassina
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Effectivement ,le phénomène des microbes ,en R.C.I. est à craindre .Pour éviter cela,

    il faut commencer à rafler tous les enfants ,qui dorment dehors dans la rue ,en les mettant
    dans un centre agricole ou d apprentissage.Ensuite les F.D.S. doivent multiplier les patrouilles,afin de ramasser tous les délinquants et les sans papier .Merci

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:41, par will
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    il faut arreter la vente des machettes et couteaux chinois au Burkina Faso.Nous voyons seulement le controle des armes à feu et pas les armes blanches qui font plus mal. meme dans les débits de boisson parfois bondés on y trouvent des jeunes chargés de machettes et qui sillonnent pour les vendre. il est temps d’arreter ces ventes et ces importations aux fins d’éviter le pire.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:57
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Aucun microbe n’aura le loisir ni l’opportunité de se développer içi, que celui qui en attrape le lynche n’ en déplaise aux défenseurs des droits des bandits. Ils n’ont plus de droit que personne, nous avons besoin de vivre en quiétude. que celui qui choisit la délinquance en assume les conséquence.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 11:55, par isyouatt
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    On a vraiment des agents de sécurité qui abattent de bons boulots surtout avec leur peu de moyens.
    Bravo à vous, chers patriotes !

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 12:05, par Chapité
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Allez sur le parking de l’aéroport de Ouaga la nuit, vous verrez des bandes de gamins mettant deux pantalons et fumant je ne sais quoi au vu et au sus des prétendus contrôles pour l’accès en zone théoriquement réservée aux voyageurs ou à leurs accompagnant qui eux, ont fait l’objet de fouille. Quand prendra fin l’incompétence, le népotisme,... dans ce pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 12:16
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    C’est dommage que l’on ne pense pas aux causes pour trouver des solutions. L’ex. Premier Ministre Paramanga E. YONLI se justifiait en disant que c’est parce que le Burkina Faso est devenu riche.
    Il faut que la population prenne ses responsabilités et agir vite et bien. Moi je n’ai plus confiance à nos autorités. Puisque eux ils sont bien protégés.
    Solutions pour ces enfants là, il faut créer des centres de production (agriculture, artisanat,...) leur interner là-bas. Ils seront plus utile à eux-même et à la nation. Mais voilà que les organisations des droits de l’homme me diront que ce n’est pas bien.
    Des gens sont venus de je ne sais où nous berner et parler des droits de l’enfant. Jamais ils ne parlent des devoirs des enfants. Conséquence, beaucoup de filles-mères, des garçons sans aucune responsabilité.
    Ces mêmes gens ont prôner l’émancipation de la femme. Et c’est quoi ? Fumer la cigarette, marcher nue, refuser de fonder un foyer, être à la merci des obsédés sexuels.
    Les hommes sont se cachés derrière ce phénomène pour justifier leur irresponsabilité.
    Les autorités qui ont utilisés l’échelle du peuple pour monter l’ont retirés lorsqu’ils sont montés.
    Dans une société sans repère, on ne peux que vivre une vie sans loi.
    Regardez la télévision nationale. avec la nouvelle grille des émissions de conscientisation sont diffusées tôt le matin au moment où toutes les concessions se vident de leurs habitants. Le soir au moment où tous les membres de la famille vont se retrouver, la télé nationale diffuse des émissions qui endorment, qui intoxiquent, qui droguent les enfants, les papas, les mamans.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 12:34
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Les enfants sont victimes d’un système créé par les industriels. Une des preuves, c’est la publicité. Parce que dans ce monde si tu n’es pas équipé, tu es mangé.
    Aujourd’hui la famille est en péril. Si tu dis non à ce qu’on te propose de pervers, on te dit taré, conservateur, tu es dans quel monde ?
    Mes frères, si l’appel à la modernité, c’est la perte des repères, protégeons la famille.
    Oui il faut que nous demandons, avec ta modernité : tu veux remplacer ma mère, mon père, mon fils, ma fille, l’amour qu’il y’a entre nous par quoi ? Ce que tu veux remplacer me fait peur. Ce que je connais c’est l’amour filial. Si tu veux casser ça, tu le casseras ailleurs. Chez moi tu ne rentreras pas.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 12:43
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Le système Kolgweoogo est une bonne chose. Mais les gens ne veulent pas prendre le temps de comprendre et de rectifier ce qui ne va pas. Voilà une force, un moyen, une ressource pour contribuer à la protection des biens et des personnes.
    Le système c’est quoi ? Dans beaucoup de localités, les bandits ont avoués avoir tués des gens dans le village. Mais les gens ont pardonnés et ces ex bandits sont là et s’occupent à des activités licites. Pourtant avec le système "moderne" ces auteurs d’assassinat allaient passer 10 à 15 ans de prison. Quand il vont purger leurs pennes, ils seront plus guéri dans le banditisme.
    Pour preuve : citez moi un exemple où un délinquant malgré les méthodes employées par l’action sociale s’est repenti et intégré la société ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 13:07, par sidsomde
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    félicitation à la police, mais une chose est d’arrêter les bandits et une autre est d’arrêter le banditisme : police inscrit toi à l’école des Koglweogo.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 13:35
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Tuons le germe dans l’œuf pendant qu’il est encore temps. Création d’un ultra Brigade de nettoyage ! Félicitations à vous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 13:59, par LY
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    La solution préconisée par l’internaute N°7 me semble emprunt de sagesse. Ces enfants de la rue ont été utilisés par un adulte de 60 ans. Il ne doit pas avoir au Burkina Faso, un enfant dans la rue, ni un fou déambulant sur la voie. Les fous ont droit à des soins de la part de l’Etat et leur place est dans les structures appropriées (Psychiatrie). De même les enfants de la rue ont droit à la protection de l’Etat (Assistance sociale). Pourquoi sont-ils dans la rue ? Avez-vous vu dans nos villages organisés des enfants errant sans toit, ni tuteur ? La ville fabrique ses monstres et ne sans n’occupe pas. Les centres de rééducation comme Baporo, Orodara, sœurs de Loumbila (etc..) devraient exister dans toutes nos moyennes et grandes villes pour s’occuper de ses enfants en marge de la société, puis les réinjecter une fois qu’ils auront repris des repères sûrs, avec le métier gagne-pain qu’on leur aura appris. Dans le cas contraire ils ne nous laisserons jamais dormir la conscience tranquille. Discuter avec un de ses enfants de la rue et vous verserez des larmes à moins d’avoir un caillou à la place du cœur. Que l’action sociale, les structures caritatives, avec l’appui des ONG, des donateurs, de nos nos nouveaux riches puissent œuvrer à leur donner le goût de la Vie, ainsi ils ne seront plus manipulables par un malintentionné ou ne volerons plus pour survivre.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 14:13, par Lucas
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Il n,yaura pas de microbes ici,on va faire leur soupe sap sap,le prix de l,essence a diminue on n,aura pas besoin de cimetière, 30 minutes et microbes va devenir cendre,ici c,est au Faaaaaso !

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 15:04, par TANGA
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Et on parle d’abolition d la peine de mort.
    Et le lunchage alors , on peut toujours tant qu’on est pas vu.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 18:20, par Ado
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    S’ il vous, tuons le poussin dans l’oeuf s, il le faut pour sauver la poule... On est ou laa ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 01:14, par victime
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    voyez du coté de Ouahigouya. Dans les quartiers, les habitants ne savent plus à quel saint se vouer. pas un jour sans cambriolage.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:42, par La barbe
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Héééééé, pays des hommes infernaux que des mineurs se livrent à un tel jeu ? Mais votons vite une loi pour la prison des mineurs. Et commençons à éliminer les grands chefs bandits sinon c’est très grave pour un Burkina futur. Parents, surveiller vos enfants ne les inciter pas à la haine, la délinquance, au vol, etc. Je dis ça parce qu’ils y en a qui le font et font tout possible pour les couvrir.C’est vraiment criminel !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 16:30, par koom-son gnandé
    En réponse à : Insécurité au Burkina : Un gang d’adolescents démantelé par la Police nationale

    Sans pitié,il n’ont que ce qu’ils méritent.Tolerance zéro pr les partisants du moindre effort.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés