Nouvelle Alliance du Faso : Au moins 1000 poches de sang pour sauver des vies

lundi 5 septembre 2016 à 09h00min

La Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) organise les 3 et 4 septembre 2016 sur le territoire national, une campagne de récolte de sang auprès de ses militants. Objectif principal : récolter 1000 poches de sang au cours de ces 48 heures d’opération. Les responsables du parti ont fait ‘’le geste qui sauve’’ dans la matinée de ce samedi, 3 septembre au siège national du parti sis au quartier 1200 logements.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Nouvelle Alliance du Faso : Au moins 1000 poches de sang pour sauver des vies

Selon son président, Rasmané Ouédraogo, l’initiative de la NAFA part d’un constat général, qui est le déficit en produits sanguins pour les populations burkinabè. ‘’Les plus urgents pour les cas que nous connaissons, ce sont généralement les anémies graves des enfants de zéro à cinq ans, les femmes enceintes, des cas d’accidentés, certaines femmes après l’accouchement, des interventions chirurgicales. La période est également une période de crue en matière de besoin en sang. Nous sommes en pleine campagne nationale (de récolte de sang, ndlr) et la NAFA qui se veut une réponse citoyenne et politique aux préoccupations et sollicitudes du peuple burkinabè ne peut pas rester indifférente face à une telle situation’’, a justifié le président de la NAFA, Rasmané Ouédraogo.

Cette initiative des 3 et 4 septembre 2016 couvre principalement les zones de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Banfora, Gaoua, Kaya, Koudougou, Ouahigouya et de Ziniaré pour au moins 1000 poches de sang, explique M. Ouédraogo. Mais, précise-t-il, certaines localités ont commencé depuis vendredi, 2 septembre et d’autres poursuivront après le 4 septembre.

Cette campagne, au-delà d’offrir la quantité de poches de sang prévues, vise également à, selon le président de la NAFA, promouvoir le réflexe de don de sang qui n’est pas encore trop ancré dans les mœurs.

Le secrétaire général du parti, Mamadou Compaoré, soutient que l’initiative vise non seulement à sauver des vies, mais a également valeur d’appel à l’ensemble des populations à donner, dans la mesure du possible, son sang. Pour M. Compaoré, la NAFA, ce n’est pas seulement la politique ; c’est également être utile aux populations d’une autre manière.

Un geste qui soulage un tant soit peu le Centre de transfusion sanguine qui fait face, en cette période, à une forte demande journalière. Selon Dr Zakaria Sawadogo du centre régional de transfusion sanguine de Ouagadougou, cette période dite difficile requiert au moins 200 poches de sang par jour, pour couvrir le besoin dans les structures hospitalières. Dr Sawadogo a donc profité de l’occasion pour exhorter les populations, en organisations ou individuellement, à ne pas hésiter à faire le ’’geste qui sauve’’.
En rappel, toute personne âgée d’au moins 18 ans, avec au moins 50 kg et se sentant en bonne santé, peut, en principe offrir son sang.

Oumar L. OUEDRAOGO
oumarpro226@gmail.com
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés