Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

lundi 5 septembre 2016 à 11h47min

Le Conseil régional du centre de l’ordre national des pharmaciens du Burkina Faso a organisé ce vendredi 2 septembre 2016, une rencontre d’échange et de concertation avec les pharmaciens des sections C et B .Organisée en collaboration avec la Direction générale de la pharmacie, du médicament et des laboratoires (DGPML) et le syndicat national des pharmaciens, la présente rencontre vise à renforcer les connaissances des participants sur la réglementation et la déontologie pharmaceutique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ordre  des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles  de la profession

Les missions et attributions de l’Ordre national des pharmaciens, la réglementation en matière de création et d’exploitation d’officines pharmaceutiques, la pharmacie hospitalière, les opportunités de carrière du pharmacien : tels sont les points qui ont été abordés au cours de cette rencontre.

Et pour le Dr Nédié Nao, président du Conseil régional du centre de l’ordre des pharmaciens, il s’agit de renforcer les capacités et les connaissances des pharmaciens des sections B et C de l’administration publique, les pharmaciens responsables des structures grossistes et des cliniques privées, sur la réglementation pharmaceutique.

En effet, les pharmaciens se disent confrontés à des défis majeurs notamment, celui du devenir de la profession. « La région ordinale du centre de l’ordre national des pharmaciens compte à ce jour plus de 400 pharmaciens dont plus de la moitié (59%), sont inscrits dans les sections B et C. Il s’agit de plus en plus de jeunes pharmaciens (..) et sont souvent confrontés à plusieurs types de défis majeurs » selon les termes de références.

C’est donc pour relever ces défis qui sont entre autres : la méconnaissance et la non maitrise des textes régissant le secteur pharmaceutique, l’approvisionnement des structures de soins privées en produits pharmaceutiques dans le respect des textes en vigueur et du monopole pharmaceutique, que la présente rencontre a été initiée.

Pour le Dr Alfred Sandouidi, président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Burkina, c’est une rencontre d’information, de formation et de contribution. Aussi, « s’il ne s’agit pas de faire une thérapie de groupe » à travers la présente rencontre, le président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens est revenu sur certains points. « Au regard de l’ambiance générale que nous observons dans note profession, nous avons été tous désappointés par certaines décisions prises par l’autorité et qui ne sont pas en accord avec les valeurs que nous défendons (….).vous avez tous assisté à l’épisode, ce n’est pas pour remuer le couteau dans la plaie, en ce qui concerne la nomination de la Directrice générale de la DGPLM, toutes les questions liées à une réforme du système pharmaceutique et bien entendu , aujourd’hui, nous assistons à l’épisode digne d’un feuilleton d’Hollywood en ce qui concerne la CAMEG » a laissé entendre Alfred Sandouidi.

Dans cette optique, les pharmaciens ont signifié leur soutien au DG de la CAMEG, le Dr Jean Chrysostome Kadeba, présent à la rencontre. « Tu as le soutien de l’ensemble de la profession par rapport à ce qui se passe, parce que nous sommes dans la vérité concernant la CAMEG. Quelque part, l’autorité a dû reconnaître par moment qu’il y a eu abus de pouvoir mais on ne comprend pas ce qui se dit encore » a souligné Alfred Sandouidi.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 septembre 2016 à 13:44, par kader12
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    C’est bon de mettre l’ordre chez vous et pensez à venir s’implanter dans les quartiers nouvelement lotis.on souffre trop pour avoir les produits et vos produits sont chers pas de reglementation de prix chez vous. Ah bas.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2016 à 15:55, par Tokora
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Toutes mes félicitations pour cette initiative. Les pharmaciens doivent bien s’organiser pour défendre et valoriser leur noble profession. Les gens pensent que le rôle du pharmacien se limite à la dispensation des médicaments à l’officine. Il faut améliorer la communication sur cette noble profession. Je suis médecin mais ça m’écœure vraiment de constater que certains de mes collègues veulent de plus en plus se substituer au pharmacien, notamment dans les cliniques et dans les districts. Combien sont-ils ces médecins stéthoscope au cou et bons de commande de médicaments dans le sac. Non soyons responsables. Chacun a choisi, il faut donc assumer sa profession. Ce que notre collègue Samila est entrain de faire est vraiment ridicule. Sans médicaments, nous médecins serons désarmés. On a beau faire un bon diagnostic, nous resterons impuissant sans médicaments. Si les pharmaciens sont malins, qu’ils restent vraiment soudés pour refuser, rejeter cette ignominie de de dérèglement de leur profession. Après avoir propulsé une bleue totale a la tête de la DGPML, voilà que c’est le tour de la CAMEG. Bientôt ce sera les officines.
    Pauvre Burkina ! Au lieu d’encourager l’excellence, c’est la culture de la médiocrité et du copinage. Même avant l’insurrection c’était pas ainsi !
    Vive le réveil collectif et la vigilance !

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2016 à 19:52, par Sampawindé
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Les pharmaciens se réveillent enfin ?!
    Alors, plutôt que de traquer les fautes, focalisez-vous sur le remède SVP !

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2016 à 21:14
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Bon courage à vous pharmaciens.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2016 à 23:28, par LAICO
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Monsieur ou Madame tokora ,
    Soyons sérieux . Toi -même tu sais que tu t’es honteusement déguisé en médecin pour parler . Profitant du doux anonymat du net . Tu parles de médecins qui usurpent le rôle de pharmaciens dans les cliniques et dans les districts sanitaires ? Réponses :
    - Si je suis médecin et que j’ouvre ma clinique , il va de soit que je GERE ma logistique notamment les médicaments et ....(malheureusement pour toi ) le pharmacien qui fait parti de cette logistique . Je suis son employeur et s’il me manque du respect je le fou à la porte .
    - Si je suis médecin et que je suis nommé Médecin-Chef de district ( c’est universellement reconnu et par l’OMS que le district sanitaire a pour responsable un médecin et cela s’impose pour tous les pays en voie de développement donc au FASO ) , le pharmacien
    ( encore une fois) fait partie du personnel que j’ai sous ma coupe ; Vois-tu ? mon ou ma chèr ’e) tokora , on va faire comment ? ne vas -tu pas négocier pour reentreprendre des études de médecine pour devenir médecin ? (à condition que tu ais les capacités intellectuelles et j’en doute (très sérieusement ) .
    Certes le médecin a besoin de médicaments pour être efficace , mais pas seulement . Du reste au début et jusquà nos jours les médicaments ne sont pas l’oeuvre des seuls pharmaciens , loin de là . Du reste que penses- tu de la pharmacopée qui t’a peut-être sauvé quand tu étais au village ? Nos tradipraticiens , doivent-ils eux aussi faire des études de pharmacie à ZOGONA ? puisque tu penses certainement qu’ils t’envient .
    S’il te plaît élevons le niveau du débat .

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2016 à 23:34, par LAICO
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Hummm , les pharmaciens burkinabê ; ils ne fabriquent pas médicaments et ils les vendent , et même très chers . Vous êtes des commerçants pian !
    Vendez vos médicaments et laisser l’Honorable Dr SMAILA travailler !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 08:49, par BCG
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Le plus ridicule de la journée à mon sens est et restera l’internaute 5 (LAICO). La responsabilité d’un professionnel c’est le respect de la déontologie, de l’éthique et des textes qui régissent sa profession n’en déplaise à un promoteur ou un collaborateur (quand on est.....on parle de collaborateur au lieu d’employé). Il ne s’agit pas de respecter ou de ne pas respecter quelqu’un, il s’agit d’être simplement professionnel et responsable. Je te souhaite d’être tout sauf un employeur parce que avec ce tempérament emprunt de limites intellectuelles tu vas vite refermer comme certains.
    Vive la collaboration intelligente et responsable entre des professionnels qui se complètent pour le bonheur des populations.
    C’est sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 09:02, par Nekre
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Intervenant 5, Laico, il fallait commencer par la dernière phrase de votre intervention. Un Doctorat en Medecine, c’est tout de même au minimum BAC+7. Quand on l’a merité, cela doit aussi se refleter par le niveau de la reflexion. Il n’est pas question de qui gère qui ? Il faut recadrer les debats.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 09:48, par onavance
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    C’est cette gué guerre qui fait qu’on restera tjrs derrière. Regardez le niveau de salaire, au lieu de vous battre les uns contre les autres battez vous pour améliorer vos conditions.
    ● le pharmacien n’est pas un moyen logistique du médecin qui le fout à la porte qd il le désire. Sans le pharmacien le médecin ne dispose pas de pharmacie hospitalière.
    ● le prix des médicaments sont réglementés contrairement à vos propos. Il tient ds un intervalle et en fonction de chacun , des coûts de fixer ses prix ms ds la fourchette. Et ceci est contrôlé.
    ● vous pourriez avoir les médicaments les moins chers possible, ms qui constituent de véritables poisons pour votre santé. Les indiens et chinois, peuvent fabriquer des choses à très bas prix ms après ce serait un marché potentiel pr les médecins car vs détruirez vos reins et développerez des cancers qui sont plus coûteux à soigner.
    ●Lorsque vous accusez les pharmaciens de ne pas réglementer les prix des médicaments, faites un tour en clinique pour comprendre. Le médicament acheté à 100f à peine y est vendu à 1000f voire 2000f. Parfois vous n’avez mm pas droit au détail de la facture. Ils achètent du générique et vous soignent avec et bien sûr avec des gants frac qui coûte à peine 50f ms vs facture à 500f pr les raisonnantes. . Plus qu’un service hôtelier 35000 la nuitée et chaque Bonjour est payant.
    ●je me demande ce qui vs dérange ?en vs inscrivant en médecine c’était pas pr faire du commerce de médicaments, alors laissez les commerçants qu’il vs plaît de nous apl faire ce qon nous a appris. On a encore les notes de pharmacologie pr ceux qui ont fait ouaga qon peut ressortir. Si c’est aussi facile pourquoi le seul module vs fait voir de tte les couleurs. Soyez sincère et vrai car vs prêtez serment et relisez le contenu de votre serment pour valoriser cette noble profession.
    ●vous voulez q tt le monde vende le médicament et vs croyez pouvoir en tirer profit ? Non le médicament s’acheterà ds la rue et le peu q vs gagniez actuellement vs le perdrez.
    On comprend à présent la campagne acharné du présidentdu syndicat des médecins. C’est la vente de médicaments et la cameg votre problème, c’est pitoyable pour des gens qui ont fait un bout de santé publique ds leur cursus

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:00, par Pharmacien
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Ceux qui veulent faire la pharmacie, il y a toujours la place à zogona. 7 ans, tu soutiens et tu attends 3 ans d’ancienneté de diplôme puis tu demande l’autorisation, tu attends qu’on t’accorde, 2-5 ans et voilà ! Par tu ouvre et tu mets ta clinique dedans...
    Bandes de commerçant vereux, médecins à la noix. Incapable de prendre en charge un palu sans escroquer à prix d’or nos pauvres parents, c’est dans assiettes de pharmacien tu lorgne. C’est pharmacien qui t’as donné diplôme tu as utilisé pour ouvrir pharmacie hospitalière, ouvre avec ton diplôme de médecin si ton papa est homme...

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 10:53, par Konaté
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    A propos de la pharmacie hospitalière, que les promoteurs des cliniques s’attendent bientôt à une insurrection des pharmaciens. Le pharmacien ne sera plus un employé qu’ils vont foutre à la porte comme ils le veulent ( certaines cliniques sont effectivement réputées dans ces actes inciviques) , mais un partenaire actionnaire et salarié. Wait and See.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 12:07, par Tico
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    la gué guerre pharmacien - médecin est ridicule. le médecin et le pharmacien sont complémentaires.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 14:31, par Tokora
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Heureusement que des esprits tarés comme LAICO, il y ’en a peu parmi mes nobles collègues médecins. Mon cher LAICO tu n’es pas un médecin digne mais un charlatan, un commerçant véreux. Le niveau est susceptible d’être élevé s’il y ’en a assez. Le tien est tellement plat ! Je me demande pourquoi me rabaisser au niveau d’un type pareil. Tu es la honte de notre profession.
    Vive la collaboration intelligente entre professionnels honnêtes de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 18:14
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    INTERNAUTE N°5.NE RAISONNE PAS SI BAS .Si tu es aigrie,ce n’est pas de la faute des pharmaciens.Pourquoi dans le moins débat tu évoque ton bac+7 .RIDICULE EST TA PERSONNE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 20:06, par wedaga
    En réponse à : Ordre des pharmaciens : Une rencontre d’échange pour le respect des règles de la profession

    Les autres professions emprunterons vos pas !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés