Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Attaque contre un poste douanier à Markoye : Deux morts et trois blessés

Accueil > Actualités > Société • • samedi 3 septembre 2016 à 00h14min
Attaque contre un poste douanier à Markoye : Deux morts et trois blessés

Dans la nuit du 1er au 2 septembre 2016, le poste douanier de Markoye dans la province de l’Oudalan (Nord du Burkina) a été attaqué par des inconnus. Selon des témoins, l’attaque s’est passée peu après 22h.

L’attaque qui a duré un moment avant l’arrivée des forces de défense (gendarmerie, police et armée), a eu lieu quand les agents en poste dans ce service s’étaient rassemblés pour partager un repas ensemble. Ils ont tous été atteints par les balles.
Le premier bilan de cette attaque, dont les auteurs ont pu s’enfuir, fait état de deux morts, un douanier et un civil d’un âge avancé (collaborateur du poste douanier), et trois blessés graves, tous des douaniers.

Le douanier victime, un assistant des douanes du nom d’André Kouraogo (ici sur la photo), avait seulement un an de service, apprend-on. Les trois blessés, dont le chef de poste, ont été évacués au CHR de Dori. Le directeur général des douanes, Adama Sawadogo et le secrétaire général du syndicat de la douane (SYNATRAD), Mathias Kadiogo, accompagnés de délégations, se sont rendus très tôt ce vendredi matin sur les lieux.

Dans un message sur Facebook, Mathias Kadiogo du SYNATRAD, tout en invitant ses camarades au calme, « dénonce vigoureusement cet acte de barbarie et invite les autorités à prendre les dispositions nécessaires et urgentes pour assurer des soins appropriés aux blessés et pour des obsèques dignes du camarade tué ».

Cette attaque fait suite à une série d’attaques perpétrées dans la région Nord du Burkina où déjà plusieurs postes (douane, gendarmerie, police, site miniers) ont fait les frais. L’une des dernières attaques, qui s’est déroulée le 15 janvier 2016, a eu pour victimes le couple Elliot, dont le mari, Dr Ken Elliot, reste toujours introuvable.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Don de sang : Eddie Komboïgo, président du CDP et ses « camarades » sacrifient à la solidarité
Education : Les bisongo, un tremplin pour préparer les enfants du milieu rural au cycle primaire
Gestion des épidémies dans la Boucle du Mouhoun : Le plan de riposte exécuté à 63,21 ℅
Prix burkinabè de la qualité 2020 : CIMBurkina maintient sa place de champion dans la catégorie B
Procès recrutement frauduleux à la CNSS : « J’ai demandé le poste de secrétaire pour ma fille », reconnaît une fonctionnaire
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Burkina : La réconciliation est une nécessité, selon le président du HCRUN, Léandre Bassolé
Gendarmerie de Pô : Un réseau de malfrats mis hors d’état de nuire
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
Utilisation des drones agricoles : L’approche qui optimise et rentabilise les productions
Projet Norad sur le développement du jeune enfant : Des journalistes à la découverte des interventions sur le terrain
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés