Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

mardi 30 août 2016 à 21h00min

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu la 58è session ordinaire de son Bureau politique national (BPN) le samedi, 27 août dernier à son siège. Arrivés sur les lieux, les journalistes ont constaté un siège visiblement raccommodé après les saccages lors de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du coup d’Etat de septembre 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

A l’occasion de cette rencontre statutaire, le président par intérim du CDP, Achille Tapsoba, a dressé un bilan satisfaisant de son parti à l’issue des dernières consultations électorales. Avec 2125 conseillers municipaux, 18 communes et la présidence du Conseil régional du Sahel, l’ex-parti au pouvoir se classe ainsi 3è force politique du Burkina, derrière le MPP et l’UPC. Une position confortable, selon Achille Tapsoba, après des attaques « d’adversaires farouches qui ont tenté de l’immobiliser, aussi bien au plan sécuritaire que financier ». Au cours de cette rencontre, la visite du président par intérim du CDP, Achille Tapsoba, en compagnie de Zembendé Théodore Sawadogo, le trésorier du parti au bord de la Lagune Ebrié pour y rencontrer leur mentor Blaise Compaoré s’est invitée aux débats avec les hommes de médias. Ce voyage qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive a finalement eu lieu courant juillet 2016 dans la tentative de sauver un parti vidé de ses bras idéologiques depuis les démissions fracassantes en son sein, l’insurrection populaire et les évènements de septembre 2015. Sur la question, le président par intérim du CDP a déclaré aux journalistes que le CDP ne reçoit pas d’injonction de Blaise Compaoré depuis son exil en Côte d’Ivoire, avant de fustiger la gouvernance qualifiée d’amateurisme du nouveau pouvoir, le MPP.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès est, on peut le dire sans risque de se tromper, à la recherche de ses marques qu’il a perdues suite aux mouvements populaires farouchement opposés à la modification de l’article 37 de la Constitution dont le maître d’œuvre était l’enfant de Ziniaré, Blaise Compaoré. La démarche du CDP est peut-être logique, parce qu’elle exprime la lutte pour la survie lorsqu’on a été secoué politiquement de la sorte, comme cela a été son cas. Seulement, une question taraude les esprits. Le CDP pourra-t-il retrouver ses marques d’antan ? La bonne volonté des acteurs actuels de l’ex-majorité est réelle pour mettre le parti sur les rails mais, dans un contexte où le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a pris le dessus suite aux élections précédentes aussi bien aux législatives, à la présidentielle qu’aux municipales, le chemin ne se rétrécit-il pas davantage pour ce parti ? Qu’à cela ne tienne, il faut relever que le CDP a été vidé de ses cadres au profit de sa branche dissidente qu’est le MPP d’aujourd’hui. En effet, l’idéal de la social-démocratie est aussi l’incarnation idéologique du MPP qui l’applique dans les règles de l’art, du moins pour l’instant, contrairement au CDP où l’oligarchie a pris le dessus dans le système de gouvernance de ce parti à l’époque.

Il ne faut pas se leurrer sur des principes clairs. Par exemple, lorsque le soleil arrive au zénith, il ne reste qu’il se couche pour définitivement faire place à une autre journée de se lever avec le soleil levant comme cela a été le cas du MPP. Il est bien vrai que nous avons encore des frères et des amis restés dans ce parti mais, il faut reconnaître aujourd’hui qu’il est difficile que le CDP puisse proposer un renouveau qui puisse retenir l’attention ou le souffle de nos compatriotes qui ont soif du changement. Les populations ordinaires n’ont pas encore mis à l’oubliette, cette trahison de l’esprit de la Constitution à travers la velléité de modification de l’article 37. Le mieux serait pour le CDP de travailler à panser la plaie béante qu’il a créée par maladresse politique et savoir faire une introspection profonde. C’est cela qui doit être le combat des inconditionnels du parti, s’ils veulent renouer le contact avec les populations. Tout compte fait, c’est une épreuve difficile quand on sait que le MPP œuvre à apporter concurremment une réponse aux aspirations du peuple burkinabè. Ce parti semble être plus en phase avec le peuple. C’est pourquoi il faut recommander aux dirigeants du CDP de savoir avaler la fierté politique en se hissant au-dessus des dissensions pour aller dans le même sens, quand on veut exister.

Somborignan Martin
Racines

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 août 2016 à 21:16, par Vrai
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    Courage CDP !
    Faites-nous honneur en nettoyant tout le passé sombre.
    Bâtissez un parti FORT.
    Vos successeurs ne dorment pas du tout.
    Tant qu’ils ne vous tuent pas complètement, ils ne pourront pas régner longtemps.
    Changer de cap. Vous êtes capables ! ! !
    Eux aussi ne sont pas bien mieux que vous !
    Courage CDP !

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 21:25, par madess
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    Quelles marques ? On s’en fout éperdument !

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 21:28
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    Je ne sais pas si c est une analyse objective ou si c est un militant du mpp qui fait son analyse de ce qu il veut que le cdp soit " sinon ou se trouve l analyse si mr Martin avoue deja que c est le mpp qui est en phase avec les populations alors que dis tu des populations qui ont votee et placer le cdp comme 3eme force politique au burkina !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 23:10, par David
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    Bonne analyse sans parti pris ;la vérité rougit les yeux mais ne saurait les crever ,dit-on ;dans la vérité , il y a la réalité ,mais la réalité n’est pas toujours la vérité ;vous avez dit la vérité ;bon courage ;

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 00:05, par ah !
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    le cdp secoué au niveau de sa tete pourrait reprendre ses marques d’antan si toute fois le parti revient sur le terrain. sans être du cdp , j’ai remarqué que dans les communes ou le cdp a pu présenter une liste à la municipalité mem sans se lancer dans une campagne auprès des électeurs puis ce qu’il lui manquait les moyens a pu obtenir plus de 2000 conseillers. cependant le mpp a mis des moyens colosseaux jamais vu dans l’histoire politic du pays. à titre d’exemple un maire mpp a même affirmé avoir dépensé plu de 40 millions dans une commune de moins de 10 mile inscrits, sans mem compter ce que le parti (mpp) a Rémi par village (50000f par village).. monsieur du mpp, les achats de consciences vs a porté là ou vs etes mais ne vs rejouissez pas car le peuple n’a pas encore adhérer , il attend tjrs. si le cdp récole ses morceaux ,( ce que vs ne souhaitez pas) vs perdrez 80% de vos militants. sonder bien vos militants et vs verrez.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 07:26
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    "Les populations ordinaires n’ont pas encore mis à l’oubliette, cette trahison de l’esprit de la Constitution à travers la velléité de modification de l’article 37" As tu oublié qui est le Géniteur de cet esprit ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 11:17, par Le proto
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    "avant de fustiger la gouvernance qualifiée d’amateurisme du nouveau pouvoir, le MPP". Je suis franchement mort de rire pour cette vérité vraie. Il prouve ainsi par a+b qu’ils sont les PROS en matière de corruption puisque c’est le meilleur mode de gouvernance en Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 12:39, par zenabada
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    Si le CDP pouvait hauter l’épi et la daba c’était encore mieux 27ans et le peuple à toujours les mêmes soucis de famine .on me dira peut être que c’etait pas le CDP oui mais dite la diférence entre rectification, Front populaire, et le CDP !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!è

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 13:13, par survieducdp
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    "En effet, l’idéal de la social-démocratie est aussi l’incarnation idéologique du MPP qui l’applique dans les règles de l’art, du moins pour l’instant, contrairement au CDP où l’oligarchie a pris le dessus dans le système de gouvernance de ce parti à l’époque". voici un écrit partisan, tendancieux. Si c’est un journaliste qui a écrit ça, c’est dangereux pour notre pays. Il faut éviter d’inviter ces genres de journalistes dans vos conférences de presse. Un journaliste doit être neutre mais ce n’est pas le cas pour celui. Mon ami, occupé la 3è place après ce qui est ce est arrivé au parti, par la faute des magouilleurs du MPP, il faut féliciter les millitants du CDP. Vive le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 13:57, par Nina Poukame
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    Certains oublient que le CDP n’etait pas un parti politique au sens noble du terme. Il s’agissait ni plus ni moins qu’une machine a mobiliser l’electorat par la corruption, l’intimidation, le traffic d’influence, le favoritisme, le chantage, le nepotisme et autres manoeuvres sordides pour le maintien de Blaise Compaore au pouvoir. Tous les autres leaders du parti n’etaient que des ouvriers au service de Blaise Compaore et de sa famille. Comment le CDP pourra-t-il rebondir sans la principale raison de son existence et de ses principaux moyens d’action ? Le CDP a-t-il actuellement les moyens de doter chaque region et chaque provinces de "leaders nommes" apres avoir ecarte, marginalise et humilie les leaders qui s’imposaient par leur proper valeur intrinseque, comme il le faisait lorsqu’il etait au pouvoir ?

    Ceux qui accusent les anciens responsables du CDP d’avoir ete les geneteurs du projet de modification de l’article 37 feignent d’ignorer les methodes de Blaise et de Francois Compaore. Tout etait decide par les freres Compaore et des instructions etaient donnees aux responsables officiels du CDP d’en assurer la justification et defense jusqu’a l’aboutissement. Meme ceux qui sont encore au CDP defendaient la modification de l’article 37 sans en etre forcement favorables, mais la disciplne du parti les y obligeait. Comment expliquez vous, par exemple, le silence actuel de Ye Bongnessan surnomme ministre de l’article 37, de Luc Adolphe Tiao, ancien premier ministre, de Kanidoua Naboho, veritable bonze du CDP et vice president indeboulonnable de l’Assemblee nationale, de Soungalo Ouattara, l’ex president de l’Assemblee nationale, de Melegue Maurice Traore et autres encore ? Ce sont autant de gens qui soutenaient officiellement le projet, mais qui dans leur fot interieur etaient contre. Ceux qui pensent que chacun devrait avoir le courage de s’en demarquer feignent d’ignorer les methodes et pratiques du clan Compaore.

    Par ailleurs, l’on peut avoir une opinion et l’exprimer a un moment donne et soutenir le contraire lorsque l’evolution de la situation met en evidence les effets pervers d’une telle conception des choses. L’erreur est humaie, mais perseverer dans l’erreur est diabolique !

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 18:00, par Le REVENANT
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    Burkinabe YAKO !!! A cause de la faim on monnaye ses voix au DIABLE. Les mieux disant se sont ceux qui ont eu l’occasion de piller les maigres ressources du pays le CDP et Cousins MPP. S’ils aiment ce pays comme ils le disent, qu’ils rapatrient les richesses placées a l’extérieur. Les mèmes charlatans et hommes forts sous la bannière du CDP disaient haut et fort que les temps de révolution sont révolus et autres marches de protestation ne peuvent les ébranler. L’insurrection a été clément a leur égard raison pour laquelle les dignitaires du CDP et certains du MPP continuent de défier le peuple. La prochaine insurrection fera comprendre a ceux qui doute encore que la patience du peuple Burkinabé a des limites. Heeii Heeii
    LE REVENANT

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 18:12, par ouedraoog biiga
    En réponse à : Politique : Le CDP pourra- t-il retrouver ses marques d’antan ?

    Le lustre d’antan, c’est perdu pour de bon ! Ce n’est déjà pas mal d’exister. L’espoir est néanmoins permis d’être un peux mieux, en réussissant à ravaler l’alliée de circonstance nommée UPC ;

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés