CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

Déclaration • mardi 30 août 2016 à 08h40min

Le syndicat des pharmaciens du Burkina suit avec une attention particulière et beaucoup d’appréhension la situation qui prévaut actuellement au sein de la CAMEG. En effet, nous assistons depuis quelques temps à des velléités du Ministre de la santé de destituer l’actuel Directeur Général et le conseil d’administration de cette institution, cela en violation des textes réglementaires qui la régissent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

Dans ce cadre, le syndicat des pharmaciens a rencontré le ministre de la santé le 19 Juillet 2016 pour l’interpeller sur les conséquences graves que pourrait entraîner la dégradation de la situation au sein de la CAMEG.

Au cours de cette rencontre, le syndicat a invité le ministre de la santé de s’abstenir de poser des actes qui vont perturber le climat social au sein de la CAMEG et mettre en danger la confiance dont la centrale d’achat bénéficie de ses fournisseurs et des partenaires au développement. Le syndicat a attiré l’attention du ministre sur le fait que des agissements non muris auront de lourdes conséquences sur l’approvisionnement des populations en médicaments et constitué par conséquent un drame sanitaire pour le Burkina.

Nul n’ignore la place primordiale qu’occupe la CAMEG dans notre système sanitaire et son rôle dans la mise en œuvre des principaux programmes de santé du Burkina comme le VIH SIDA, Paludisme, Tuberculose.

Malheureusement nous avons observé avec consternation les interventions intempestives du ministre de la santé visant à contrôler les organes dirigeants de la CAMEG, par des nominations irrégulières de nouveaux administrateurs de l’Etat, alors que le mandat du conseil d’administration actuel expire en avril 2017.

Le contentieux porté devant le tribunal administratif a connu un début de dénouement ce 25 Aout 2016. En effet, le tribunal administratif délibérant sur un recours en annulation des actes relatifs au limogeage des administrateurs et de l’intérim du Directeur Général a donné un verdict clair : le ministre outrepasse ses prérogatives.

Comme si cela ne suffisait pas, et pour contourner insidieusement les difficultés judiciaires qui s’amoncelaient à l’horizon, le Ministère de la Santé se fait délivrer précipitamment et avec une facilité déconcertante un récépissé de reconnaissance pour une association dénommée CAMEG avec les mêmes objectifs et portant la même adresse que l’entité ancienne. Cela confirme encore la volonté manifeste du Ministre de la Santé de passer en force, au mépris du droit.

Le conseil des ministres du 17 février 2016 présentait la situation des créances clients et dettes fournisseurs de la CAMEG au 31 décembre 2015 avec des créances dues par l’Etat de dix milliards neuf cent trente-huit millions huit cent quarante mille huit cent vingt-quatre (10 938 840 824) francs CFA et un montant des dettes fournisseurs de la CAMEG qui s’élèverait à quinze milliards huit cent huit millions trois cent vingt-trois mille deux cent soixante-dix (15 808 323 270) francs CFA. Ce sont là les problèmes réels auxquels le ministre de la santé, le Dr. Smaila OUEDRAOGO, devrait s’attaquer afin de permettre à la structure de continuer à jouer pleinement son rôle de santé publique.

Monsieur le Ministre de la santé doit se rendre à l’évidence, que si la CAMEG est devenue de par ses performances le leader des centrales d’achat de médicaments essentiels génériques en Afrique et atteint ce niveau de développement (plus 35 milliards de chiffre d’affaire) c’est grâce d’une part aux compétences et la qualité des hommes qui y travaillent et à son statut qui a évolué, depuis 1998, en Association. En effet, cela lui a donné de droit l’autonomie de gestion financière et permis de faire les investissements structurants que nous connaissons aujourd’hui. Et voilà que, plus de vingt ans après sa création (21 mai 1992), cette structure qui fait la fierté des Burkinabè doit s’écrouler sous les décisions hasardeuses de Monsieur Smaïla OUEDRAOGO. Monsieur le Ministre, le respect des décisions judiciaires s’impose à tous et c’est bien le fondement de l’Etat que tous appelons de nos vœux.

Le syndicat des pharmaciens prend à témoin le gouvernement et l’opinion publique sur les conséquences sanitaires désastreuses que pourraient entrainer les actes du Ministre de la Santé. Le syndicat des pharmaciens tient le ministre pour responsable d’un éventuel échec de la politique de la gratuité des soins engagée par le gouvernement et le rejet aux calendes grecques de l’Assurance Maladie Universelle dont la CAMEG est le pilier central.

En effet, nous constatons déjà une augmentation des ruptures de stocks sur certains produits essentiels fournis par la centrale, et dont la résolution devrait être une préoccupation prioritaire du ministre de la santé.

Le Syndicat des Pharmaciens invite les autorités compétentes à engager très rapidement le processus d’adoption des nouveaux textes de la CAMEG qui ont été soumis au ministère de la santé depuis la fin de la transition.

Le Syndicat des Pharmaciens invite les partenaires au développement membres de la CAMEG à une vigilance pour ne pas se laisser embarquer dans une aventure qui à terme les rendront complices d’une situation dramatique pour nos pauvres populations.

Le Syndicat des Pharmaciens voudrait rassurer les différents partenaires et fournisseurs de la CAMEG que des démarches seront entreprises afin de ramener la sérénité au sein de la structure.

Le Syndicat des Pharmaciens invite tous les pharmaciens des secteurs publics et privés à se tenir prêts pour d’éventuels mots d’ordre qu’il viendrait à lancer pour défendre la préservation de l’instrument majeur de notre système sanitaire qu’est la CAMEG.

Le Syndicat des Pharmaciens réaffirme son engagement à contribuer à la promotion de la santé publique dans notre pays.

Fait à Ouagadougou le 29/08/2016
Le président du syndicat
Dr Camille KABORE
Chevalier de l’Ordre du Mérite Burkinabé

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 août 2016 à 17:52
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    la cameg est une association ou une société d état ? si le premier est vrai que l état crée une société qui s occupera des médicaments generiques au burkina point bar sinon on peut pas comprendre qu une association puisse avoir un monopole d etat et vous ne voulez pas que l etat mets sa bouche ou bien la cameg un blanchissement d argent créer par ceux qui on volé le Burkina pendant les 27 ans

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 18:03, par La licorne
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Voici un syndicat responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 18:08, par Tokora
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Voilà qui est bien dit !
    Quand un homme refuse il dit non, disait à juste titre Ahmadou Kourouma.
    Quand un modéré et respecté de la trame de Dr Camille crache sur ce ton, c’est que l’heure est grave. Il faudra vraiment que Monsieur le Ministre de la Santé descende de l’olympe pour se mettre au diapason des burkinabé pour qu’on puisse tous mesurer l’ampleur du désastre qui se profile. Il fait vraiment la honte de l’ANEB. On ne peut pas comprendre qu’un ancien ANEbiste se comporte aussi bêtement. A t-il oublié le noble slogan : "Etre techniquement compétent et politiquement conscient" ?
    Oh ça c’est du passé pour Mr le Ministre.
    Dans peu de temps, quand la CAMEG aura dégringolé, tous ceux qui se taisent actuellement par calcul ou par peur en auront pour leur compte.
    Non osons combattre la médiocrité !
    Un acquis doit être sauvegardé à défaut d’être améliorer. Le toujours tout casser pour refaire ne nous conduira nulle part.
    Le secteur pharmaceutique ne devrait accepter cette ignominie. Malheureusement c’est de ce milieu que des brebis galeuse en manque d’inspiration flattent le Ministre et le conduisent tout droit au mur ;
    Vive la lutte qui ne fait que commencer pour la sauvegarde de la profession pharmaceutique

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 18:17, par burkindi
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Dans un État de droit, ce ministre là, j’ai nommé Smaila Ouédraogo devrait rendre le tablier, ou y être obligé. La force est l’apanage des faibles. Ce genre d’attitude va à l’encontre des valeurs de l’insurrection. Trop c’est trop M. le ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 18:17, par la guerre de la bouffe
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Personnellement, je suis perdu dans cette rocambolesque affaire dite de la CAMEG. D’une part les supporteurs du ministre disent que les membres du CA sont en réalité des "bouffeurs" que le ministres veut chasser pour assainir la boite. D’autre part les détracteurs du ministre disent qu’il veut positionner ses connaissances à la tête de la CAMEG pour "bouffer" avec eux. Par cette sortie le syndicat des pharmaciens se positionne dans le 2e camp. Est ce que ça veut dire que ce syndicat "bouffe" avec le CA de la CAMEG ? Je suis convaincu que c’est une affaire de "tu veux bouffer me laisser" , aucun des deux camps ne se bat pour le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 18:31, par sidnaba
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Bon ben... Monsieur le Ministre de la santé, il est encore temps de bien faire. Travaillez à sauver nos populations plutôt que de leur couper des accès faciles au médicaments

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 18:32, par Conrad
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    M. Smaila OUEDRAOGO dont mess with public health

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 19:04
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Le seul mot qui me vient en tête par rapport à cette situation est " démission".
    Comment faire confiance à une autorité qui pour parvenir à ses mauvais desseins use de subterfuges pour narguer la loi ? Quelle assurance pourriez vous donner au peuple que vous n’avez pas menti sur des faits passés et que vous ne mentirez point sur des faits à venir ?
    La seule certitude que j’ai, est que vous manquez cruellement de crédibilité.
    Monsieur le ministre, s’il vous reste encore un minimum de dignité avec un tout petit peu d’orgueil, vous devriez rendre tout simplement votre démission.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 19:15, par Techno
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Qu’est ce qui se passe réellement à la tête de ce ministère ? On ne comprend plus rien dans la vision de ce ministre. Dr Smaila Ouedraogo, réfléchissez bien avant de prendre vos décisions.
    Je passais juste par là...

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 19:19, par Dignité
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Depuis quelques mois, je me gardais d’intervenir sur le forum mais là, ça me dépasse !
    Félicitations tout d’abord au Syndicat des pharmaciens !
    Je suis dégouté du comportement des nouveaux Seigneurs du moment !
    Ceux qui disent ne rien comprendre à la situation, sauf par mauvaise foi, faites une lecture croisée de tous les écrits relatifs à cette affaire y compris les performances de la CAMEG ces 5 dernières années et tirez-vous mêmes la conclusion !
    Depuis un moment, j’ai l’impression qu’il s’est constitué une brigade d’internautes voire de journalistes avec la mise en place d’une stratégie de musèlement passive (recrutement de leaders d’OSC ou d’opinions, de journalistes), comme cela semblait se passer les mois qui ont précédés l’insurrection pour défendre systématiquement le pouvoir ! Or, de mon point de vue, il n’y a rien de plus bénéfique qu’un débat franc, sans complaisance pour le pouvoir en place surtout car cela l’aidera à éviter les écueils de ses prédécesseurs ! Mais au lieu de cela, on recrute des sirènes ! Pourvu que le réveil ne soit pas douloureux surtout pour tout le pays !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 19:22
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Donc le syndicat des pharmaciens est d’accord avec ce statut d’association avec un monopole d’état ? Soyez en sûr nous allons chercher à mieux comprendre cette histoire de la cameg. Mais je trouve déjà votre déclaration suspecte et me pose des questions sur de probables accointances. Comme disait Ibriga hier sur la tnb c’est scandaleux ce statut d’association avec monopole d’état !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 19:30, par lina
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Il est temps de relever ce Ministre de ses fonctions et meme la personne qui l a propose comme Ministre. C en est assez. Soit nous sommes dans un pays des hommes effectivement integres ou dans le cas contraire changeons de nom car Thomas Sankara est parti avec son sens de l integrite. Basta !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 19:48, par Valea
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    En voici un syndicat de réactionnaires rêveurs. Juste pour soutenir un collège qui n’avait aucun mérite d’être là où il est en ce moment. Tout le monde sait que c’est à la suite d’une crise sociale que ce mec a pris la direction de la CAMEG. Voilà un syndicat irresponsable de bourgeois corrompus qui osent défier les insurgés vrais des 30 et 31 octobre 2014. Vous nous aurez droits devant vous si vous vous attaquer au système de santé qui est en train de se mettre en place au profit de la large majorité du peuple burkinabé. Tout le monde sait que le pharmacien d’une manière générale est d’obédience réactionnaire parce que tous ne pensent chacun à son niveau, que de mettre en place sa propre officine pour piller les maigres ressources des pauvres gens..N’gaw !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 20:23, par OUEDRAOGO AMADOU
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Si je comprends bien ni les partisans du ministre de la sante ni ses adversaires ne veulent le bien etre des populations.Chacun lutte pour ses propres interets

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 20:40
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    "Le Syndicat des Pharmaciens invite tous les pharmaciens des secteurs publics et privés à se tenir prêts pour d’éventuels mots d’ordre qu’il viendrait à lancer pour défendre la préservation de l’instrument majeur de notre système sanitaire qu’est la CAMEG". Là je n’y comprends plus rien. Les pharmaciens du privé ont un statut juridique différend de ceux du public. En clair, ceux du privé sont des commerçants et ceux du public des fonctionnaires, serviteurs de l’Etat. Comment peuvent-ils donc relever du même syndicat et faire ensemble des revendications corporatistes ? Aussi, pour bien comprendre cette affaire, il faut bien que l’on nous éclaire sur les statuts et sources de financement de la CAMEG. En effet, il y a dans ce pays trop de privatisations de fait, de structures publiques par des groupements d’intérêts privés. SUKA ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 20:41, par Nekre
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    J’interviens pour la premiere fois sur ce sujet brulant de la CAMEG, Rien qu’a lire les forumistes, le camp du Ministre est ultra minoritaire avec des sniippers qui se reclament de l’insurrection. Quoi de plus normal quand on veut semer le trouble dans l’esprit des burkinabès afin de defendre l’indefendable. La CGTB a parlé, le Syndicat des pharmaciens a parlé. Si Mr le Ministre ne fait pas attention, il va quitter le gouvernement en plein midi comme ceux qui ont quitté le pays un certain 31 Octobre en plein midi egalement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 20:42, par Vrai
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Au Burkina Faso, on croit très vite aux promesses des Gouvernants.
    Vous allez voir. C’est même pas le problème du Ministre de la Santé.

    "Bon papa" Rock a dit qu’il y aura gratuité de soin pour les enfants et les femmes enceintes.
    Il ne savait même pas que l’Etat devait trop d’argent à la CAMEG !!! Hé Allah !!!!!!!!!
    Maintenant M. le Ministre de la Santé est cuit tout à point.

    Impossible la Gratuité des soins.
    Soyez réalistes, revenez sur vos décisions qui ont été hâtives.
    Y a pas de honte dedans M. Rock et compagnie...

    Tchrrrrrrrrrr !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 20:52, par Burkinabe
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    On discute des choses sérieuses et vous N9 ramenez le débat à une catégorie de personnes q vs qualifiez de bourgeois. Sachiez q le pharmacien c’est un fonctionnaire qui travaille et gagne sa vie comme tt fonctionnaire. C’est également cet opérateur économique qui crée de l’emploi et qui paye le fisc. Ms ne nous trompons pas de combat. Si vous êtes vraiment un insurgé comme vs prétendez vous ne saurez quotionner ce qui se passe. Ce qui a poussé les gens à la rue c’est justement cet abus de pouvoir. Alors arrêtez de vous faire juge des pharmaciens et surtt défenseur de l’indéfendable. Mm qd on aime pas le livre on lui reconnaît le mérite de savoir courir.la cameg est une fierté un outils q d’autres pays donneraient tout pour avoir.
    Dommage, on recule au lieu d’avancer. Si à chaque élection il faut tt remettre en cause, si on ne voit pas plus loin q le bout de notre nez et si on pense tubes digestif au lieu de santé publique alors forcément cela conduit au lugubre spectacle auquel se donne notre sinistre de la santé

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 20:54
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    avec des lascars comme les internautes 1 et 9 on ne peut pas évoluer dans ce pays.pourquoi ne pas demander au ministre de convoquer les différents acteurs que constitue le conseil d’administration pour débattre des nouveaux textes.on s’asseye discuter pour une bonne fois et on en fini avec ce problème.
    pour que chacun sache là où se limite ses prérogatives.au lieu d’être là à un bras de fer.là où nous en sommes on ne cherche plus à savoir qui à raison qui à tort.il faut travailler les textes. le nouveau statut ou rien.gna ta boin

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 21:00
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    avec des lascars comme les internautes 1 et 9 on ne peut pas évoluer dans ce pays.pourquoi ne pas demander au ministre de convoquer les différents acteurs que constitue le conseil d’administration pour débattre des nouveaux textes.on s’asseye discuter pour une bonne fois et on en fini avec ce problème.
    pour que chacun sache là où se limite ses prérogatives.au lieu d’être là à faire un bras de fer.là où nous en sommes on ne cherche plus à savoir qui à raison qui à tort.il faut travailler sur les textes. le nouveau statut ou rien.gna ta boin

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 21:02, par citoyen
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Félicitations aux syndicats des pharmaciens.
    Enfin vous sortez du silence pour donner de la voix.
    Il faut q l’opinion publique comprenne que securiser l’approvisionnement en médicaments c’est protéger surtt les populations. Faites un tour à Yalgado pour voir les insuffisants rénaux et ce q coûte une dialyse pour comprendre que nous courrons tous de grands dangers. Si ce n’est vous directement ce sera votre oncle , tante ou cousin .
    La santé à trop de défis pour q le ministre gaspille son énergie ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 21:08, par ID
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Monsieur le président de la république, voulez vous enregistrer la destruction de la Cameg comme bilan de votre mandat ? Il est encore temps de recadre les choses.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 21:28
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Quand ceux qui soutiennent le ministre parlent d’être des insurgés, cela fait vraiment rire. Il pensent ainsi pouvoir tromper le peuple. Quelle honte !

    Arrêtez de gâter le nom des insurgés.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 21:30, par ib
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Mr Valea,le jour que tu seras malade, je présume que tu iras à la pharmacie zoébastaaba pout t’approvisionner, gare à toi si tu te rends dans une officine. En plus arrête tes sottises

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 21:41
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    l’internaute 9 est un aigri. on les reconnait par leur intervention sans substance et qui faite de dénigrement.
    le Ministre ne respecte pas les textes. est ce que c’est difficile à comprendre dans la mesure où c’est crève l’œil. quand on veut faire un vrai changement. on remplace pas des hommes par d’autres simplement.on agit là où le changement s’opérera de lui même c’est à dire à travers les fondamentaux(les textes) de l’institution. a bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 21:49
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    osc qui critiquaient le gouvernement compaoré où êtes vous.faitent vous de la politique maintenant où bien vous en avez marre du peuple burkinabé.que diront les martyres qui se reposent dans les différents cimetières, paix aux âmes de nos défunts, s’ils savaient que leurs morts allaient profiter à des gens sans foi ni lois, ils préféreraient mourir d’un autre mal.qu’ils reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 21:49, par VERITE DE VERITE
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    J’interviens rarement sur les sujets, mais votre avertissement est d’importance. Notre silence coupable pourrait compromettre le système sanitaire de tout un pays. Si la CAMEG venait à tomber du fait de l’égoïsme des uns et des autres, notre conscience collective nous suivra toute l’histoire... Avec autant de résultats et de perspectives à l’horizon, la CAMEG devrait être promue et non désavouée par un clan dont on connaît déjà les calculs. Halte à ce cafouillage...

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 22:03, par le regard
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Internaute Valéa, parlez de ce que vs connaissez. Dossier de la CAMEG dépasse ton intelligence, ta compréhension et même ton entendement. Quand tu connais pas faut demander. Le DG, un pur produit de la CAMEG (cad qu’il est passé par un test pr intégrer la CAMEG), est passé par tous les services stratégiques de la maison pr arriver à ce stade de DG. Il n’a pas parachuté à la CAMEG comme ses prédécesseurs Il connait c’est tout.Que Dieu veille tjrs sur lui. Dites moi ce que ce ministre là même leur reproche sinon leur prouesse depuis leur arrivée.De grâces laisser les gens travailler.je n’en veux pas à ceux qui ont été nommés mais à ces arrivistes qui les ont proposés à cette nomination. Dieu sauve mon pays !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 22:10, par Dikiélté
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Ce n’est pas la première fois qu’un ministre de la santé fait ces genres d’ erreurs. Nous nous souvenons d’un certain Poda Potin qui a mis sur pied la CAMEG, après l’avoir félicité sur ses bilans, dans la même année, le ministre de la santé à l’époque l’a sauté pour mettre un de ses amis ; Ce dernier, à son tour, a été sauté avec des motifs peut être valables ou fabriqués de toutes pièces, je n’en sais rien. Mais ce que je crois savoir, il semblerait que c’est une question "très privée (ses dernières fiançailles)" qui l’aurait emporté. "Il aurait osé manger dans le marigot d’un gros caïman". Malheureusement ils se sont tous retrouvés dans un pays voisin.Bref ! J’ai l’impression que nos dirigeants aiment nager dans la médiocrité. Détruire ce qui a été bien construit ou y mettre une confusion afin d’y tirer un profit égoïste. Que Dieu les aide et les éclaire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 22:26
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    MONSIEUR LE PRÉSIDENT DU FASO ROCK MARC ET SON PREMIER MINISTRE THIEBA M EFFRAIENT PAR LEUR SILENCE DANS CETTE CRISE. CE SMAILA OUEDRAOGO DOIT SAVOIR QU UN MINISTRE DE NOS JOURS N EST PAS UN ALAIN YODA MINISTRE DE LA SANTÉ DE BLAISE. IL FAUT QUE LE DÉSORDRE CESSÉ SOUMAILA,RENSEIGNE TOI AUPRÈS D UN DÉPUTÉ DU CDP QUI ÉTAIT A L HÉMICYCLE LE 30 OCTOBRE 2014 IL TE DIRA QUE TU FONCE TOUT DROIT DANS LE MÛR PARDON DANS LE FEU.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 22:56, par kamyoaguin biiga
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Monsieur le ministre, renvoyer votre position à temps.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 23:32, par le revolte
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    yako !quand les acteurs clé du système
    sanitaire se battent ce sont nos populations qui en pâtissent. franchement nous n’avons nullement voulu voir de cette gué guerre qui ne profite a personne. désolé de le dire mais nous sommes pas a Hollywood pour assister a des feuilleton de ce genre !!!!many sougri le pays a besoin de mieux que ca !

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 00:50, par LA PETASSE DE LA PATE D OIE
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    On connaît aussi les relations entre le président de ce syndicat et le DG actuel de la CAMEG. On connaît par ailleurs les deals du président de ce syndicat au sein de la CAMEG. On se connaît et on se comprend. Chers compatriotes de mémoire d’homme , avez-vous appris que ce syndicat a déjà mené une lutte ? C’es pas les problèmes qui manquent POURTANT dans le milieu des pharmaciens. A la CAMEG c’est une lutte d’intérêt. Peut être que le ministre va sortir perdant mais ça ne veut pas dire que le camp en face est plus vertueux ou plus représentatif des intérêts des Burkinabè. On se connaît dans le milieu. Cher président du syndicat, Vous pouvez tromper le peuple et les journalistes mais pas les pharmaciens. On se sait.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 01:07, par GOAMTENGA de SAPONE
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Après guéguerre politique, la guerre économique entre les tenants actuels du pouvoir et les anciens rapaces !
    Le peuple vaincra de ces monstrueux, de ces vampires, de ces anciens et nouveaux camps !

    Goamtenga de SAPONE.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 02:12, par stop
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Moi,je ne comprends pas un syndicat des pharmaciens qui menace une association de lEtat. C’est dans quel pays ,une association peut il avoir le monopole de l’État et des passage d’exonération des droits et taxes au niveau de la douane,au détriment d’autres sociétés privé.arrêtez donc de semer la peur,car beaucoup d’entreprise peuvent approvisionner le pays en produit meg.tôt ou tard,l statut de la cameg doit être repenser,et courage au ministre de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 04:50, par 10sur10
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Il faut qu’il y ait un débat public pour tenir l’opinion à témoin de la situation de la CAMEG dont le statut ne satisfait pas les puritains de textes bien faits mais d’une efficacité redoutable. Pour ceux qui veulent veulent faire main basse sur la structure, ils trouveront en face des hommes et des femmes déterminés à défendre les intérêts supérieurs de la profession pharmaceutique et du peuple. Il y a un équilibre interprofessionnel que certains ont travaillé depuis des années à mettre à mal, retirant à certains le droit élémentaire à la responsabilité dans le secteur public au mépris du droit l’égalité des chances. Il y a de la discrimination voire de l’Appartaid dans notre administration. Le ministre de la santé dans la déroute s’est rabattu sur les ultras de son camp qui ne feront que l’enfoncer. Le système de santé est malade, désorganisé, désorienté par l’égoïsme morbide des dirigeants irresponsables qui ont fait la promotion de l’inégalité au profit d’un seul corps ayant entraîné la démotivation des autres à l’origine du départ des cadres compétents ou de l’instauration du système de raquette dans nos hôpitaux car chacun veut avoir le même standing de vie que son promotionnaire MCD. Monsieur le Président, il ya urgence à revoir les vrais problèmes de santé de la population et des solutions efficaces à rechercher par ministre neutre à équidistance de tous les métiers de santé. Ce n’est en nommant un ou deux infirmiers au poste de directeur qui va régler ce problème de fond entretenu depuis des décennies. Il y a urgence car la plupart des proches du ministre ne comprennent rien des vrais enjeux. Ils sont accrochés à leurs privilèges et se moquent de la santé des populations. Monsieur le Président, faites remonter les renseignements sur la gratuité et son impact durable sur les formations sanitaires, vous verrez que la mesure est bonne pour les populations mais suicidaire pour le système de santé car le ministre n’a pas pris le minimum de précaution pour garantir son succès.

    De la part d’un citoyen revolté

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 06:28, par Sayan
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Ceux disent qu’ils ne comprennent rien de l’histoire, il faut savoir que si le ministre avait raison, le DG était parti depuis longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 06:31, par Conseil des ministres
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Smaila, il faut continuer à écouter les alfred et autres. S’ils gagnent ton poste même ils ne vont pas laisser.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 06:42, par CAMEG
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    LA PETASSE DE LA PATE D OIE (Internaute 33), Comme tu as les preuves de ce que tu avancent il faut les amener en justice ou au fasonet pour publier. C’est vous qui entrainer le ministre dans cette situation par des ragots et des colportages.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 06:49, par Réponse
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Internaute 35 Où as tu vu des menaces d’une association ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 06:54, par Picsou
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Pour faire court, il faut savoir que tout ce problème vient du fait que les médecins veulent gérer des médicaments maintenant. Il faut juste suivre le président du syndicat des médecins, dont la préoccupation majeure est le système pharmaceutique. Il y a des statuts amendés par l’ensemble des acteurs du secteur sur la table du ministre depuis qu’il est ministre, inscrit en priorité par son prédécesseur mais jusqu’à présent il est assis dessus, pour dire que les statuts de la CAMEG posent problème. Quelle malhonnêteté !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 06:57, par Renaissance
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Il ne faut pas faire d’amalgame, le syndicat attire l’attention sur un fait réel, si la CAMEG a des problèmes, la population en pâtira. On ne sais pas où les gens trouvent des choses pour venir raconter du n’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 07:02, par RAS
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Internaute 35, quand on ne sait rien on ne raconte pas du n’importe quoi. Il y a de nouveaux statuts amendé par l’ensemble des acteurs sur la tables de ton ministre. Alfred, est au courant, le conseil consultatif s’est prononcé la dessus sur demande du ministre de la santé. Si Alfred se ballade sur les ondes raconter du n’importe quoi, c’est vraiment malhonnête.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 07:04, par Syndicat
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Disons le tout net, Smaila n’est pas à la hauteur. La CGTB te rencontre tu racontes des histoires. Si tu as des preuves de malversations à la CAMEG, il faut aller te plaindre devant les juridictions.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 07:06, par Balle
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Ce qu’on dit sur la couverture politique de ce ministre doit être vrai, sinon ce n’est pas possible.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 07:12, par La justice
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    La justice a parlé, et les gens sont encore entrain de se lancer dans les débats stériles. On attend la conférence de presse de Smaila. Si on suit les uns et les autres, la justice à tort, la CGTB a tord, le syndicat des pharmaciens à tord, seul Smaila a raison. Eh ben !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 07:37, par Principes
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    La gestion des ressources humaines ne se fait pas au hasard selon des humeurs du premier responsable d’un service. Il y a des principes à respecter. La santé à l’instar de l’armée fonctionne dans le respect de la hiérarchie. Le grand défaut du ministre de la santé c’est qu’il fait fi de ces principes. Un caporal ne commande jamais un capitaine tout comme un médecin stagiaire ne doit pas administrer des soins et prescrire des ordonnances sans le contrôle et l’avis du médecin titulaire. Le ministre de la santé ne privilégie pas la concertation et la planification stratégique. Ce qui l’intéresse, c’est la promotion de ses amis, parents et promotionnaires. Le ministère de la santé regorge de cadres compétents qui sont pétris d’expérience. Il faut nommer des responsables sur la base de leurs compétences et expériences. Le ministre de la santé doit comprendre qu’il s’est rendu impopulaire en un temps record dans son département, ce qui est la preuve évidente de son incapacité à diriger ce ministère.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 07:49, par Cheick Omar
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Quand on est réputé comme une personne qui ne tourne pas autour du pot, qui a un franc parler, il faut rester conséquent avec soi-même et avec ses poulains. Salifou Diallo devrait avoir le courage ee dire à son filleul Smaila Ouédarogo de mettre balle à terre et de procéder d’abord à la restructuration de la CAMEG avec l’ensemble des partenaires et les représentants du personnel. On ne peut plus gérer le pays comme ça se passait sous l’ancien pouvoir de Blaise Compaoré. Quand on veut le développement du pays, on devrait travailler à mettre la personne qu’il faut à la place qu’il faut. Mais que constatons-nous depuis l’arrivée de l’ancien nouveau pouvoir. La politisation à outrance de l’administration, un combat de chiffonniers entre les trois têtes du parti pour y placer leurs hommes (ou femmes). A ce rythme, les cinq (5) ans seront une éternité pour le Burkina qui ne mérite pas ce spectacle désolant. Des nominations en conseil de ministre laissent beaucoup de nos concitoyens pantois. Est-ce le changement promis aux populations ? C’est pas un endettement massif qui sauvera le Burkina Faso, mais un bon management de ses hommes en mettant l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Autrement, voilà le péril.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 08:03, par Oeil de lynx
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Au Burkina comme partout ailleurs, force doit rester au droit, à la loi. Chez nous au Burkina, en fonction des hommes forts du moments, le fort du moment se donne plus de droit que les autres. Par les temps qui courrent, il arrive que certains se targuent d’être les insurgés et se donnent plus de droit que les autres. Chaque Burkinabè devrait faire son introspection et à ce niveau.
    Devont-nous être dirigés que par des insurgés ? Ne courront-nous pas le risque d’aller d’insurection en insurection ? J’ai l’impression de voir un autre type de kogleweogo dans les labyrinthes de de nos administrations. Que Dieu sauve le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 08:08
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Au fait, la gratuité des soins n’a jamais été du gout des pharmaciens qui attendaient le ministre à n’importe quelle occasion. Commerçants véreux (pharmaciens) ils la population est le dernier de leur souci. Vive le ministre de la santé. Courage et courage. Les vieux loups ont peur

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 08:09, par anonyme
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Il n’y a que ceux qui ne sont pas au ministère de la santé qui ne se rendent pas compte de la gravité de la situation actuelle au sein du département de la santé .Le ministre Smaila OUEDRAOGO est un homme qui gouverne par la malhonnêteté intellectuelle , la mauvaise foi , le dénigrement gratuit, le mensonge et la manipulation délibérés . Ne clame t’il pas partout qu’il est issu du PCRV ou on apprend l’art de la manipulation ? Pour parvenir à ses fins ,il n’hésitera pas du tout à mentir au président du Faso et au premier ministre ,n’en parlons pas de tout le conseil des ministres .Quant à ceux qui avancent la gratuité des soins à l’enfant de moins de 5 ans et à la mère à son actif , s’il y a bien quelqu’un qui était contre cette mesure, c’est bien Smaila OUEDRAOGO . Que les gens prennent le temps de bien se renseigner et ils sauront que je dis la stricte vérité . Il aura fallut des instructions fermes du PF et du PM pour qu’il finisse par se ranger .Mais en bon opportuniste ,exploiteur des belles actions des autres , il se présente maintenant comme l’artisan de cette mesure . Quel hypocrite .Tout le monde sait ,que de la manière dont la gratuité des soins est mise en œuvre, ça ne peut pas aller loin .Quoi qu’il en soit ,il faut ,que le plus haut sommet de l’Etat mette fin à la pagaille et à la chienlit instaurées par le ministre et ses affidés au sein de ce département très sensible . Les indispensables sont pleins dans les cimetières .Lui seul ne peut valoir mieux que tous les autres acteurs de la santé .

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 08:48
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Ce sinistre a certainement son derrière bien soudé. Sinon ??????
    En quelques mois au ministère,
    problème à la DGPML avec une dame parvenue de nulle part et qui a su dompter l’ordre et le syndicat des pharmaciens à tel point qu’ils ont formé un consortium pour museler les activités des grossistes privées
    problème au LNSP : tentative d’infiltration de vers dans la pomme LNSP
    problème Cameg, avec promesse de nomination de son ami débauché de Ubipharm Congo. Et celui-ci las d’attendre, met la pression sur simaila avec menace de l’attaquer en justice
    Non, m. le sinistre, reviens sur terre et cache-toi un moment. Les burkinabè oublient vite et peut-être tu reviendras lorsque le pouvoir mpp aura imposé sa monarchie

    Nan lara an sara

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 08:54, par GUEULARD
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Ce Ministre de la santé est un homme à Salif DIALLO !!! Voilà ce qu’ils nous font dans ce pays ! Ils placent les leurs pour qu’ils leur trouve de l’argent n’importe comment. Sinon pourquoi ce ministre de la santé s’entête à vouloir ruiner la santé des plus pauvres au Burkina et ROCK le regarde faire sans le sauter. Ce qui m’intrigue le plus, c’est que l’Union Européenne est membre de la CAMEG et elle est assise sur ses 2 fesses entrain de regarder faire. Pourquoi vous êtes au Burkina et vous financez le développement si vous vous taisez face à une telle catastrophe que le ministre de la santé est entrain d’orchestrer en complicité avec ses protecteurs ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 08:56, par LA DEBROUILLE
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Qu’est-ce-que le statut de la CAMEG dit pour ce qui concerne les prérogatives du CA et le DG ? Et de toutes les façons, je ne crois pas que le ministre agit sans l’aval du président. Donc, le problème est beaucoup plus compliqué qu’on ne le pense.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:10, par FOREMAN
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Pas étonnant que ce sinistre de la santé agisse ainsi ! Il semblerait qu’il est le neveu de Salfo et que ce serait ce dernier qui l’a imposé à ce poste. Le Burkina est bien est gâteau qui se mange en famille et entre amis. Pas besoin d’être compétent pour être inviter.
    SVP, quelqu’un pourrait nous éclairer sur le CV de sinistre de la santé ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:22, par TRAORE MOUSSA
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    J’ai peur pour mon peuple. Où allons nous avec ces feuilletons à ne pas finir.
    Dans un état de droit, tout est possible pourvu que ça reste dans la sphère du droit.
    Dr OUEDRAOGO, en sa qualité de N°1 de ce département a le droit et le devoir de veiller sur la santé de la population. A ce titre, comme dit le Syndicat des pharmaciens, l’heure n’est pas à la chasse à l’homme mais à la chasse aux problèmes financiers et au défis à relever pour améliorer la qualité des services de la CAMEG. Après la résolution de ces difficultés, le Ministre pourra dire au peuple ce qu’il reproche aux dirigeants actuels et ce que les hommes de remplacement viendront faire de mieux. A la lumière de cette explication, chacun choisira son camp et le Ministre pourra s’arroger des droits éventuels dont il disposerait sur la CAMEG.
    N’oublions pas ceci : " SEUL, ON VA VITE, ENSEMBLE ON VA LOIN".
    Donc tous ensemble et tâchons de voir loin et rapidement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:32, par lejah
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Bonjour mais pourquoi s accrocher à un poste public comme si c’était ta société que tu as créé ? Le ministre a le droit de contrôler et de faire vérifier la cameg ! Si le DG pense qu’il compétent il peut facilement trouvé un poste ailleurs sinon pourquoi tant de bruit pour un poste public. Il défend ses propres intérêts ou celle de la cameg ? On. Se cache derrière le syndicat et la presse pour. Son propre gombo au lieu de l’ intérêt général défendu par le ministre. Et puis même s’il force pour y rester vous pensez quel serait leur relation entre supérieur hiérarchique et subordonné ? Faut être réaliste c’est le DG qui doit démissionner

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:35
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Il faudrait que certains internautes cherchent a comprendre pourquoi statut d’association au lieu d’une société d’État. Si c’était une société d’État, les institutions comme l’UNICEF ou l’OMS n’allait pas en être membre. Et de ce fait, l’État pourrait facilement remplacer le DG si le mode nominatif était en vigueur. En tant que association, c’est le CA qui nomme le DG. Alors si le ministre de la santé pense qu’il y a des malversation en tant que membre de l’association c’est d’apporter les preuves au CA qui décidera de relèver ou non le DG. Pour ce qui n’arrive pas a comprendre comment et pourquoi la CAMEG bénéficie de faveurs de la part de l’État c’est parce qu’elle est d’intérêt publique. Les médicaments a bas prix bénéficient aux populations. Je n’ai pas suivi Ibriga et je dirai que la CAMEG n’est pas la seule association d’utilité publique bénéficiant de faveur de l’etat et il pourrait aller voir une association d’utilité publique dans le domaine de l’enseignement supérieur qui était en crise qui a également bénéficié de l’accompagnement financier de l’État. Sa structure comme il l’a si bien dit a sa prise de fonction peut faire des investigations la ou l’État intervient alors s’il y a malversation a la CAMEG il peut y investiguer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:43, par Le Roi
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Pauvre Burkina ; faut-il en rire ou en pleurer : Un syndicat (en principe de couleur rouge , donc du côté des masses populaires) qui fait une sortie (la toute première véritablement parlant ) pour soutenir une structure privée avec monopole d’état (donc bourgeoise réactionnaire et corrompue : La CAMEG ) . Allez-y comprendre !
    A quelque chose malheur est bon : au fur et à mesure que se déroule le film CAMEG , les bandits-chefs (fournisseurs écrans tapis dans l’ombre que sont certains pharmaciens de la place , responsables de sociétés écrans , gourous de la Compaorose Compradore en perte de vitesse etc ... ) vont se découvrir .
    Ceux qui disent être majoritaires sur Le faso.net sont entrain de s’auto-flageller ; en effet comme disait un député CDP en son temps , un seul internaute peut écrire 100 posts : il suffit d’être un chômeur et être payer pour le faire .
    Courage à SMAILA , digne député du YATENGA .

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:44, par Nongasida
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Dr Kaboré Camille a enfin réagit avec son fameux syndicat. Un syndicat qui en réalité ne représente rien. Nous savons tous comment tu as manœuvré pour te maintenir à la tête de ce fameux syndicat. C’est très facile de jeter la pierre sur les autres. Je pense que le syndicat aurait gagner en gardant une position plus souple. La CAMEG n’appartient pas aux pharmaciens qui ne constituent même pas la majorité des travailleurs de cette structure. C’est vraiment dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:45, par lejah
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Bonjour mais pourquoi s accrocher à un poste public ? Le ministre a le droit de contrôler et de faire vérifier la cameg. Si le DG pense qu’il est si compétent il peut aller trouver facilement un poste ailleurs. On Se cache derrière le syndicat et la presse pour son propre gombo au lieu de l’ intérêt général défendu par le ministre. Et puis s’il force pour y rester quelle serait leur relation entre supérieur hiérarchique et subordonnée ? Il faut être réaliste c’est le DG qui doit démissionner

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:48, par Valea
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Il y a une chose qu’il faut remarquer. Depuis que l’affaire CAMEG a commencé aucune honnête personne n’a soutenu les pharmaciens réactionnaires et effrontés qui s’agitent sur le net. La CGTB a reconnu qu’il a grabuge dans la maison CAMEG qui fonctionne de manière obscure. Le professeur Ibriga que personne au Faso ne peut soupçonner de partialité et lui denier son honnêteté a aussi décrié le statut qui régie le fonctionnement actuel de la CAMEG en parlant de scandale du siècle. Il n’y a que les réactionnaires véreux qui bouffent dans le statut fraudé qui ont pris leur calepin pour critiquer le jeune ministre de la santé, en prenant leur rêve pour la réalité. On sent franchement de la jalousie morbide dans les propos de certains d’entre eux. Notamment les vieux qui sont au seuil de la mort et qui critique la jeunesse du ministre. Par la suite, certains ont fait tomber carrément le masque en insinuant que les médecins leur volent tous les postes au sein du ministère. Donc l’opinion sait maintenant pourquoi le branle bas de combat d’arrière garde que mènent le syndicat des pharmaciens. Défendre tout simplement un collègue qui sera destitué sous peu. pour protéger leur gombo, gombo et encore gombo. La plupart des pharmaciens qui ont occupé des postes de responsabilité au sein du ministère de la santé ont fait systématiquement des « je retiens, je retiens des consommables, médicament et autres matériels » pour ensuite aller ouvrir leur officine. Bande de vauriens que vous êtes.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 09:56, par LAC
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Ce qui est navrant dans cette histoire c’est que la majeure partie des interventions , au lieu de donner une lecture saine de la situations , puent la manipulation ? C’est à se demander si nous n’avons pas à faire à une dizaine de jeunes chômeurs payés et instrumentalisés pour n’écrire que quelque deux mots dans leurs posts : démission de l’honorable député SMAILA , il veut placer son homme comme DG de la CAMEG . Pour ce dernier point je demande au DR OUEDRAOGO SMAILA de poser une plainte en bonne et dû forme pour diffamation . Et ... dans tous les cas , si SMAILA démissionne ; qui va le remplacer (ou plutôt qui va vouloir le remplacer ) . Il n’ y a que les non initiés pour penser qu’être ministre dans ce FASO NOUVEAU c’est la joie .

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 10:00
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Honnêtement depuis le début des nominations au sein du ministère de la santé, j’ai remarqué que les pharmaciens à travers leur ordre ou leur syndicat s’opposent aux décisions de nominations prises dans le ministère. que cherchent-ils alors ? Pourtant, nous le peuple nous constatons que les mesures prises par le gouvernement fonctionnent au bénéfice de la population. Que l’on enlève un Administrateur et DG, nous le peuple cela nous importe peu. Pourvu que les nouveaux travaillent pour le bien être de la population. Soyons tous honnêtes actuellement, ce nouveau ministre a pris jusqu’à présent des décisions et travaillent pour l’intérêt du peuple. Un Pierre ou un Paul comme administrateur, nous le peuple on s’en fou. Laisser le ministre travailler tranquillement pour le bien être du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 10:21, par Nekre
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Eh le Burkinabe !!! Ce qui est simple, on trouve le moyen de le compliquer afin d’embrouiller davantage. Même un nouveau né sait que ce forcing du Ministre cache beaucoup de choses :
    Je refuse de croire que la majorité des forumistes du Fasonet sont tarés, que la CGTB est vendue, que le Syndicat des Pharmaciens n’a rien compris et que la Justice n’a pas dit le droit. Trop c’est trop. Il faut siffler la fin de la recreation.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 10:43, par le guide
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    bonjour a mon avis dans cette situation c’est l’esprit qui est cacher derrière qu’il faut voir ! il y a eu procès sincèrement respectons nos institutions et de arrêter de nous déchirer de la sorte la cameg est cas d’école en Afrique c’est pas une jeune structure que chacun met de l’eau dans son vin pour l’intérêt supérieur de la nation ! car au fait les partenaires financiers et techniques qui appuient la cameg ne sont pas idiotes si il y’avait des problèmes de textes donc juridique ils n’allaient jamais s’engagées depuis des années alors évitons de perte des partenaires.
    la situation de la cameg actuellement est mieux car l’ETAT est un mauvais gestionnaire !esperons que le bon sens va prévaloir !DIEU sauve notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 10:56, par HORUDIAOM
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    La nomination d’un médecin comme Ministre de la santé n’a jamais fait du bien à ce département. Après le passage des Zoubga, le régime de Blaise COMPAORE avait tiré la leçon. Puisqu’on disait que quand le Médecin est nommé ministre de la santé, il a tendance a favorisé le corps des médecins alors que le ministère de la santé renferme plusieurs corps. En plus de cela, le management des médecins ministres de la santé est souvent nul. Depuis, ce sont des technocrates qui ont été nommé à la tête du ministère de la santé avec succès. Exemple de Christophe DABIRE et de Alain YODA. Sauf que vers la fin du règne de Blaise COMPAORE, il est retombé dans la nomination des médecins ministres de la santé(Pr Adama TRAORE) avec le résultat qu’on connait. Nous avons vu les résultats mitigés sous la transition avec la nomination du Médecin Prosper Djiguemdé comme de la santé. Le MPP est arrivé et est tombé dans la même erreur. Et ça commence déjà. Le problème de Smaila OUEDRAOGO, c’est le management et l’organisation. En plus de cela, il est mal entouré. Les premières vertus qu’un dirigeant doit cultiver, c’est l’humilité, le sens de la responsabilité et la compétence. Je souhaite que le ministre de la santé descende de sa tour d’ivoire et fasse amende honorable. Pour finir, pourquoi ne pas faire comme avant, c’est à dire responsabiliser les technocrates à la tête du ministère de la santé et garder un médecin de santé publique averti comme SG. Il faut sauver à tout prix la CAMEG. Dieu nous guide.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 10:58, par Karissa
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Jupiter interdit tout feu
    Sur la terre qu’il créa en dieu.
    Prométhée, défiant ordre et père
    Apporta le banni à la terre.

    Le feu bonifiant le fond des marmites,
    La boulimie de l’homme fut sans limites.
    Végétaux et animaux passèrent à la casserole
    Sans jamais avoir droit à la parole.

    Par le feu vinrent les poudres,
    Poudrière enfouie loin des foudres,
    Un jour d’ivresse dans la cave,
    Feu d’artifice et fin des braves.

    Être drôle par des mimiques ?
    Pour chasser un moustique ?
    Ah non il y a mieux à faire,
    L’intrus finira par se taire.

    Petite dose dans le sang
    Poison s’étendant
    A tout le corps
    Jusqu’à la mort.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 11:44
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    ça sent le roussi. la bataille du net est engagée et le ministre s’est bien préparé. A travers toutes ces discussions, je retiens une chose : le ministre est engagé et il ira jusqu’au bout et advienne que pourra. je conseille le DG d’attendre son licenciement et de prendre ses droits et partir. Ce n’est pas la fin du monde. le pauvre DG est une victime d’un combat de titans.
    Dieu sauve le burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 12:19, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Aux grenadiers voltigeurs du net qui abreuvent le forum de "soutiens" au ministre de la santé : Vous perdez votre temps, car il ne s’agit pas ici de campagne, de débat ou chacun à son mot à dire ou d’avoir la majorité.

    C’est une question de textes, de principes de gestion, de droit et de justice. Même si vos intentions sont bonnes, cela ne saurait justifier de violer les lois et les textes ! Dans un état de droit, on ne fait pas ce qu’on veut parce qu’on est ministre ou président, mais ce qu’autorisent les lois. La question simple dans cette histoire de CAMEG est de savoir si les textes ont été respectés ou pas. Le tribunal administratif a dit que non.

    Les amalgames parlant pêle-mêle d’ancien régime, de malversations, de jalousies ou d’esprit de corps n’y changerons rien. c’est d’ailleurs une honte de parler ainsi en accusations voilées et en insinuations quand on dirige un département, au lieu d’arrêter et de trainer les intéressés devant les tribunaux si on pense qu’ils ont mal géré ou qu’ils "dealent". On peut aussi ne pas être d’accord avec une décision de justice. Dans ce cas, on fait appel de la décision, on ne décide pas de passer outre au nom de je ne sais quelle volonté de réforme !

    Si jamais il y a rupture en approvisionnement de médicaments ou perte de financement, le ministre en répondra devant les tribunaux, car il aura causé des morts au nom de son seul orgueil.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 12:32, par Yv
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    En lisant entre les lignes, il s’agit d’une guerre entre les médecins et les pharmaciens pour la gestion du système de santé. Et c’est la CAMEG qui prend le coup pour le moment.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 12:41, par Pamalais
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    La gestion opaque des structures sanitaires est partout !!!
    L’ASCE doit venir voir au district sanitaire de Pama. Le gestionnaire se remplit les poches

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 12:56, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Internaute 69 : Votre conseil est sage concernant le DG, mais vous avez tord quand à la nature de ce conflit.

    Le conseil d’administration (CA) que veut révoquer le ministre de la santé est composé de représentants du ministère de la santé de celui des finances et de celui du commerce, ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers. Ce conseil a voté à l’UNANIMITE et à DEUX reprises le renouvellement du contrat de l’actuel DG. Cela signifie que tout ce monde fait confiance à ce DG et estiment inutile de procéder à un test alors qu’ils ont déjà l’homme de la situation, et mieux pour trois ans au lieu d’une seule année comme précédemment. Les résultats de sa gestion leur donnent amplement raison et le tribunal administratif a aussi donné raison à la fois au DG et au CA. Seul le ministre pense autrement.

    Ce n’est donc pas un combat "petit DG" contre "puissant ministre", mais ministre de la santé contre textes de loi, partenaires techniques et financiers, syndicats et décision de justice. On peut maintenant ajouter une partie de la population qui craint pour sa santé ou crie à l’abus de pouvoir. Quand à démettre le DG en lui payant des dizaines de millions pour la 3ième fois, il faudrait passer par le conseil des ministres et ils savent tous, le président compris, que cela passera difficilement dans l’opinion et chez nos partenaires financiers. Et ça, les "activistes" du net qui défendent l’indéfendable ne pourront rien y changer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 13:01, par Al pacino
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Chers pharmaciens, laissez le ministre en paix car on se connait dans ce pays là. Le pharmacien est le corps de ce pays qui se sent le moins concerné par le bon fonctionnement du système de santé de ce pays. Tout jeune pharmacien a pour vocation l’ouverture d’une officine en vue de se faire des sous au détriment de la population. J’ai payé un médicament à 1300f dans une officine et le même médicament m’a coûté 1600f dans une autre. Le pharmacien est loin, très du patient ,il est plus proche de l’accompagnant à tel enseigne qu’il ne peut compatir à sa douleur.
    La viabilité de la CAMEG vous importe peu, tout ce que vous chercher c’est la levée de la mesure de gratuité et la mort de la CAMEG pour continuer vos deals indécents sur le dos du malade. Vous pouvez berner tout le monde sauf les agents de santé.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 13:25, par Sergy
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Depuis quand le syndicat des pharmaciens se soucie de la population de ce pays ? Pardon chercher autre argumentaire, car votre souci ici c’est de soutenir un des vôtre qui va tôt ou tard couler la CAMEG au profit de vos officines privées.
    Vous autres pharmaciens sont les moins concernés de l’état de santé des burkinabé, alors vendez vos médicaments et laissez le ministre œuvrer pour ce pourquoi il a été élu et nommer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 13:58, par Nostra
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Voici une bonne bataille pour les OSC, Question de santé publique. Elles sont absentes ou quoi. Dites au ministre d’attendre 2017, ca fait quoi ? Seigneur quand on tient a resoudre la chose publique par ses humeurs. Ca donne ce que nous assistons.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 14:34, par Horus
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Le ministre outrepasse ses prérogatives et en plus décide clairement de passer outre une décision de justice en sa défaveur. C’est incroyable ce que certains peuvent avoir la mémoire courte. C’est la suffisance, l’arrogance et l’aveuglement du dernier gouvernement et de certains proches de Blaise qui ont précipité la chute du système Compaoré. Moins de 2 ans après, on voit les mêmes errements se reproduire avec nos gouvernants actuels. Qu’ils n’oublient surtout pas que les mêmes cause produisent nécessairement les mêmes effets ; ceci est un message à l’attention de Smaïla et de son mentor.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 14:46
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Que X ou Y ait raison ou pas ; pour moi, là n est pas la question. Je crois qu’ il y a une décision de justice. Donc soit le Ministre suit ou il fait un recours. Nul n est au dessus de la loi. Ya y’a boin ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 14:48, par Le CHE
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Sidpawalendé Sebgo,qu’a dit la décision de justice ? Que la plainte de Mr Bokar Kouyaté est recevable, par conséquent il bénéficie d’un sursis à exécution de son remplacement en entendant le jugement. Rien ne dit que Bokar aura gain de cause, cultive toi avant d’avancer des inepties sur la toile.
    Vendez vos médicaments et laissez ceux qui veulent l’amélioration de l’état de santé des masses laborieuses avancer. Tu nous ressasses les oreilles par des principes de droit comme tout en ignorant les circonstances dans lesquelles le sieur Kadéba a pris la tête de la CAMEG, c’est à dire par la rue. Où était-tu quand l’ex DG qui pourtant a été recruté par test a été relevé par Guiguemdé l’affairiste ? Tôt ou tard la vérité éclatera.
    Smaila vaut mille fois mieux que vos mentors tapis dans l’ombre et qui vous téléguident comme les drones maléfiques de l’Etat Islamiques à Syrtes. On peut tout reprocher à Smaila sauf sa bonne foi et sa volonté de faire bouger les lignes dans ce ministère pourri.Vous pharmaciens êtes aigres à cause de la gratuité. Pourtant c’est une mesure salutaire de RMCK et n’est pas le fait du ministre. Avec la gratuité il y’a de dotation que vous vendez aux infirmiers chefs de poste. Dieu vous voit et vous serez vaincus au nom de son fils.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 15:16, par le fair play citizen
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    ET VOUS NE VOULEZ PAS QUE L’ON DISE QUE CE PAYS RÉGRESSE ??????!!!!????
    TOUT DEVIENT PIRE QU’AVANT ! LES BAILLEURS DE FONDS ET LES PAYS NE VONT PAS NOUS DONNER L’ARGENT DANS UNE TELLE MAL GOUVERNANCE !

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 15:17, par Naboho Lassina
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Si l affaire de la CAMEG ,portée devant le tribunal administratif , a été jugée en faveur,de ceux qui dirigent actuellement la structure c à d D.G. et P.C.A. au détriment du Ministre de la santé.Je pense qu il doit s en tenir à cela, à défaut le Ministre doit etre limogé en conseil de ministres.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 15:24, par le fair play citizen
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    COMMENT PEUT ON DONNER DE L’ARGENT AU BURKINA FASO AVEC UNE TELLE VIOLATION DES PRINCIPES ELEMENTAIRES DE LA GOUVERNANCE ?????
    LES PARTENAIRES NE FERONT QUE SE MÉFIER DE PLUS EN PLUS DU BURKINA. L’ARGENT TANT RECHERCHE PAR L’AVION PRÉSIDENTIEL TARDERA A NOUS APPORTER DES MALLETTES PLEINES ;

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 16:45
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    c’est minable tout ça. y a t il un pilote dans l’avion ? Au secours, au secours. Il faut que quelqu’un arrête ce tohu bohu. même les Koglweogo ont décidé de se discipliner et des gens de ce rang décident de piétiner les décisions de justice. on est où là ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 17:41
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    La CAMEG était à sa création un EPIC (établissement public de l’Etat à caractère industriel et commercial). Comment est -elle devenue une Association ? là est la vraie question que l’ASCE doit élucider. L’Etat peut-il est membre d’une association ? Je pense qu’un bien de l’Etat a été détourné à un moment donné par des individus sans scrupule et, c’est ceux là qu’il faut rechercher pour qu’ils s’expliquent au lieu de s’acharner sur l’actuel ministre qui, pour ce coup, me semble être dans ses bons droits. Une chose est sûre, les privilégiés de la compaorose ne lâcheront pas leurs morceaux de viandes sans rouspéter et même réagir comme le RSP & compagnies escros politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 17:53, par Figo
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Que ceux qui supportent aveuglement le ministre regardent la vérité en face : quand la CGTB, les travailleurs de la CAMEG, le Tribunal administratif et maintenant le Syndicat des pharmaciens se positionnent ainsi, pensez-vous que c’est par opportunisme ou parce-qu’ils sont tous corrompus ? Si jamais une pénurie de médicaments génériques se déclarent, pensez-vous que le ministre ou sa famille proche en souffrirait ?
    Il faut que les différents syndicats se positionnent et agissent rapidement. Il ne doit plus être question de discuter inutilement : le véritable commanditaire doit être mis en position de choisir entre son envoyé et le Peuple représenté par toutes ces entités citées plus haut. Prenez donc vos responsabilités et vite.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 17:56
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    A mon avis, il y a eu de la précipitation dans l’action. Je comprends aussi que nombre de dossiers et non des moindres sont entre des mains immatures et inexpérimentées. Je conclure donc à un défaut de management et de subtilité.
    A échanger avec les acteurs de la santé, je perçois assez aisément que le ministre s’est isolé. Contrairement aux autres ministres qui ont pris du temps pour observer, écouter, comprendre pour déjouer les pièges, Mr le Ministre est allé trop vite en besogne. A titre d’exemple, pratiquement toutes les nominations du ministre ont été surprenantes pour des personnes avisées. Cela a crée naturellement beaucoup de frustrations. Aussi le langage tenu par le Ministre n’était pas du type rassembleur. Les acteurs disent également toute l’impréparation qui a précédé la gratuité. L’on ne consulte plus dans les formations sanitaires. Cela ressemble plutôt à des journées de distribution de médicaments. De ce fait, le système de santé est affecté. Mr le Chef de l’État doit se pencher réellement sur la situation du ministère de la santé si cela n’est pas encore le cas. il y a véritablement un vrai malaise au sein du departement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 17:56, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Entendons nous bien, M. "Le CHE", je ne défends ni le syndicat des pharmaciens, ni M. Kouyaté ou M. Kadéba. Chacun est assez grand pour le faire lui même. Quand à l’issue du procès, je crois que si "on" s’est précipité pour passer un dossier en conseil des ministres (dont les décisions sont moins attaquables en justice) et fabriquer un nouveau récépissé d’association, c’est qu’on sait à quoi s’en tenir.

    Je ne connais pas comme vous M. le ministre de la santé pour préjuger de sa bonne ou mauvaise foi. Je dis simplement que les ministres de la république et le président du Faso, plus que quiconque, doivent respecter les textes et les décisions de justice, sinon nous ne sommes plus en état de droit. Et je dis que toute décision qui fragilise la CAMEG ou saigne financièrement l’état doit être évitée sans nécessité impérieuse. Et on a du mal à voir l’urgence absolue de changer de DG que le ministre semble ressentir, au point de limoger un conseil d’administration (CA) pour avoir reconduit le précédent et créer deux CAMEG !

    Sans compter qu’il pouvait s’opposer à cette reconduction en faisant valoir ses arguments devant le conseil d’administration qui rappelons-le compte trois représentants de l’état. Au lieu de cela ce sont des prétextes discutables comme la durée du mandat du CA et le renouvellement du contrat en divers qui ont été avancés. Pourquoi un ministre se gênerait-il pour dire clairement qu’il veut nommer quelqu’un d’autre à la fin du mandat du DG ou qu’il tient à organiser un test ? Et qu’est-ce qu’il attendait pour proposer son candidat sachant que le contrat du précédent arrivait à expiration et que la société ne pouvait rester sans DG ?On peut douter que le DG ait été reconduit à l’unanimité et pour 3 ans si le CA avait reçu le dossier du candidat de M. le ministre. Tout au plus auraient-ils pu exiger un test pour départager les candidats. Mais garder ses projets pour soi et réagir après coup en sortant la "grosse artillerie" n’est ni très joli, ni très juste.

    Oui, les trois derniers DG de la CAMEG ont été remerciés dans des conditions que la justice a jugé comme des ruptures abusives de contrat, et l’état a dû les dédommager. Raison de plus pour ne pas recommencer la même chose avec un quatrième ?

    Pour finir, rester courtois dans les échanges (avec des gens que vous ne connaissez pas !) et éviter les préjugés, accusations sans fondements et autres injures ne tue pas, bien au contraire. Attaquer la personne au lieu de ses arguments est seulement une preuve de manque d’arguments contraires et de petitesse d’esprit. Et merci d’éviter de me confondre avec vous autres partisans qui défendez aveuglément des personnes, nous on parle de principes. Cordialement et "hasta siempre".

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 18:14, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Un additif pour le CHE, qui conseille de se cultiver pendant que lui même lit en diagonale : Pour confirmation, je suis allé voir ce qu’a dit le juge du tribunal administratif. Je cite l’article de lefaso.net du Venddredi 26 Août :
    « Le délibéré renvoyé en fin de rôle donne la sentence suivante. Le juge Herman Nacambo, président de séance, est allé dans le sens des réquisitions du commissaire du gouvernement en ordonnant un sursis à exécution de la décision du ministre.
    Cette décision crée un préjudice qui serait irréparable, sinon difficilement réparable. En attendant un éventuel appel de cette décision devant le Conseil d’Etat, le Conseil d’administration reste en place.
    Pour Me Tougma, le droit a été dit pour son client et il espère que « force va rester à la loi » et que cette sentence du tribunal sera respectée par le ministre ».

    Il s’agit donc bel et bien d’une chose jugée, le sursis étant ce que demandait le PCA. Et à moins que le ministre ne fasse appel, elle n’a rien de temporaire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 18:24, par Affaire CAMEG
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    L’adage selon lequel il n’y a pas de fumée sans feu peut être bien invoqué sur les agissements du ministre de la santé qui défrayent sans cesse la chronique. Contrairement à certains avocats du diable qui tentent vainement d’expliquer que le ministre est irréprochable, les faits sont là pour démontrer le grand malaise qu’il a crée en si peu de temps au ministère de la santé par son esprit de division ,de règlements de comptes, de course effrénée aux avantages financiers liés à certaines structures du département où sans vergogne ,il passe par tous les moyens pour nommer ses amis, promotionnaires sur des bases politiciennes et régionalistes. Les médias qui ont mis sur la place publique les gaffes du ministre dans ses tentatives d’accaparement de la direction de la CAMEG malgré le renouvellement du second et dernier contrat triennal du DG, tiennent leurs informations sur des faits avérés. Donc, il ne s’agit pas de manipulation quelconque. Ce ministre affairiste fait la honte du gouvernement au vu et au su des partenaires techniques et financiers du ministère. Il n’a aucune carrure d’homme d’Etat par manque de diplomatie et de discrétion. Tenez, le ministre se vante dans certains milieux d’avoir conçu et rédigé la politique sanitaire du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Or, il s’agit d’un document qui a fait l’objet de concertations et d’amendements entre plusieurs spécialistes de la santé dont certains sont mieux expérimentés que lui. Tous ces faits démontrent le comportement mesquin et non responsable du ministre de la santé. Plusieurs conseillers du Chef de l’Etat ont appuyé le président par des conseils, des projets pertinents en toute discrétion. Le ministre de la santé ne mérite pas la confiance des autorités ni celle du personnel du ministère. Ce coup de force à la CAMEG ne doit pas être toléré sinon cela marquera définitivement l’échec de la lutte contre la corruption et de la politisation dans l’administration publique au Burkina. Et l’histoire retiendra que c’est sous le régime du MPP que ce scandale qui a éclaté publiquement est encouragé contre toutes les règles de bonne gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 19:43, par STEPHY22
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    une fois de plus je reconnais le syndicat des pharmaciens, Profession noble.
    alors je prends le navire dans la même direction que le syndicat, en disant que, dans ce monde chaque instrument ,chaque objet est l’apanage d’une profession ou d’un métier.
    pour que monsieur le ministre comprenne bien ce que je veux dire, le médecin est le spécialiste de la maladie , de façon plus poussée on dira psychiatrie au psychiatre, pédiatrie au pédiatre, nutrition au nutritionniste, gynécologie au gynécologue, la pharmacie ( médicament, matériels médicaux technique, laboratoire ) aux pharmacien biologistes, officinaux , qualiticiens etc
    monsieur le ministre être acteur de santé n’est pas synonyme d’une cours à la recherche de l’argent, votre serment est loin de vos agissements. Monsieur le ministre le pouvoir rend aveugle demandé conseils à vos conseillers technique , ils sont nommés et payés pour ça par le contribuable burkinabè pour que les acteurs de la santé que nous sommes assurons leur bien etre et santé quand vous faites des bêtises comme celles ci, ils seront là pour redresser la barre mais malheur à vous si vous êtes non coopératif, bonjour l’insurrection des pharmaciens, je parle comme une vulgaire personne de la rue car je n’est pas besoin de perdre mon temps pour une rédaction pour des actes indignes de tous les acteurs de la santé publique. j’ai mal a la place des iminent professeurs qui ont formé un médecin qui s’est laissé transformé par monsieur politique pour devenir monstre contre la santé de nos population.

    galien et Hippocrate vous suivent de prêt
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 19:52
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    ah ouais, vraie bataille pour des interets egoistes. comme le dirait l"autre " NUL N’EST MOBILISABLE EN DEHORS DE SES INTERETS"
    esperont que les populations vont sortir demander que les david et goliath
    se soucient quand meme un peu de leur santé.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 23:31, par Citoyen intègre
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Je suis avec grand intérêt l’affaire CAMEG depuis le début de la crise puisque notre système de santé en dépend et, partant la santé des burkinabé. En rappel, l’actuel DG de la CAMEG a été porté à la tête de l’institution comme intérimaire à la suite de l’insurrection de 2014.

    Pour nous citoyens, l’insurrection était une porte ouverte pour corriger les injustices et permettre aux plus compétents d’accéder aux postes de DG dans les institutions. cela revient à dire de mettre désormais en compétition les postes de DG des institutions.

    par ailleurs, j’ai lu avec grand intérêt la déclaration du syndicat des pharmaciens mais une question est restée sans réponse à mon niveau. Peut-être que Le président du syndicat pourra m’apporter des éléments de réponse et éclairer, par là, les citoyens.

    Pourquoi, le DG de la CAMEG après un intérim suite à l’insurrection veut-il s’éterniser sans test de recrutement ? Il a eu un intérim de 3 mois renouvelé 3 mois encore, ensuite un contrat de 1 an et maintenant il veut 3 ans sans test de recrutement. Pourtant les textes (le statut) de la CAMEG ne permettent pas au profil pharmacien d’être DG, il faut avoir le profil économiste gestionnaire

    Sans être partisan, le rôle d’un syndicat ce n’est pas de défendre aveuglement un travailleur, mais de veiller aussi à la transparence dans la promotion. Donc cher syndicat lutter pour que le poste de DG soit ouvert aux pharmaciens et mis à compétition dès cet instant.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 23:53, par IBK
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Je vois que certains internautes étalent leur limite intellectuelle à s’attaquant frontalement à certains corps de métier de la santé notamment les pharmaciens. On constate curieusement que ce sont les soutiens du ministre de la santé. C’est dommage car les professions et les disciplines son complémentaires pour espérer la préservation de l’intérêt du malade. Lorsqu’on se versé dans des accusations gratuites pour des individus censés se préoccuper de la santé des populations et sauver des vies, tous comprendront pourquoi nos hôpitaux sont devenus des mouroirs.
    Revenons aux fondamentaux des sciences médicales pour que chaque corps ait la plénitude des moyens pour exercer sont art sans favoritisme, ni brimades. Dans nos structures de santé un brillant pharmacien est un indésirable car exprimer son talent est considéré une atteinte au pouvoir du médecin. Les pharmaciens sont traités comme la caste des indésirables dans les hôpitaux et les districts. Qu’est ce qui lui reste à faire, si s’installer à son propre compte où il rend d’énormes services aux populations : professionnel disponible sans rendez vous, qui veille sur la sante des populations en controlant la qualité des prescriptions médicamenteuses.

    Je suis triste pour mon pays car les mentalités sont toujours à un âge préhistorique.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 06:56, par Yatenga
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    S’il y a un ministre dont les agissements suscitent une indignation générale, c’est bien le ministre de la santé. Les services de santé et de renseignement peuvent investiguer sur ce fait. Un peu partout dans la ville de Ouagadougou ,non seulement dans les services de santé mais aussi dans des débats publics de citoyens, la mauvaise réputation du ministre de la santé est évoquée. On lui reproche de n’avoir aucune considération envers le personnel de santé à l’exception du groupe de ses amis et promotionnaires médecins qu’il veut promouvoir à tout prix par des nominations à des postes administratifs pour des intérêts financiers. Le cas de la CAMEG a suffisamment défrayé la chronique où le ministre s’entête à vouloir à remplacer le DG malgré le renouvellement de son contrat pour 3 dernières années par une personne proche de son mentor politique du nord. Le hic, c’est que le ministre se targue trop d’être promu par le président de l’Assemblée nationale. Mais malheureusement ses mauvais agissements ne font pas honneur au président du parlement qui ne voudrait pas voir son nom mêlé à des maladresses et dérives d’un ministre. Affaire à suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 08:48
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Merci Internaute n°5 tu as tout compris. C’est tout simplement la guerre des intérêts.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 09:11, par SKAP
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Je me réserve de donner une conclusion ou une fausse interprétation a ce problème de la cameg car au lieu de juger le ministre ou la cameg nous devions tout simplement connaitre la cameg sur le plan juridique,et ce qui se passe a la cameg : Es ce un gros deal pour les barrons ? car c’est avant tout une association. oui bien une association. comment se fait le partage des dividendes ? et y’a t’il des personnes physiques dans le partage du gros gâteau ? et pourquoi cette histoire de monopole existe toujours dans un pays comme le Burkina ? je vous assurent que des que vous auriez la réponse a 50% de ces questions vous sauriez comment fonctionnent notre cher pays.
    Quelqu’un peut t’il nous aider avec certaines information sur la cameg SVP .

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 09:16, par Bercy93
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    A mon humble avis, un remaniement ministériel s’impose pour débarquer tous ceux et toutes celles qui s’illustrent négativement dans le cadre de leur fonction ministérielle.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 10:07, par Le CHE
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    MR sebgo, la sentence dit sursis à exécution et non annulation de la décision. Contrairement à ce que vous croyez, moi le che, je suis loin, très loin du ministre et il ne me connait ni d’Adam ni de Eve. Mais disons le tout net, le système de santé a mal à ses cadres et le ministre en est conscient et veut y remédier. Et c’est normal que vous autres réactionnaires tentez de mettre des bâtons dans ses roues et c’est de bonne guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 11:44, par Dedegueba SANON
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Certains sur ce forum disent que les pharmaciens ne seraient pas favorables à la gratuité des soins. Je voudrais ici modérer leur point de vue. Car ce n’est pas tout à fait exact, car il y a un public cible de 0 à 5ans, et cela ne concerne que les formations sanitaires publiques.
    Moi je dirais plutôt que c’est une mesure qui "n’arrange" pas les prescripteurs du public qui "dealaient" leurs échantillons avec la complicité des gérants des CSPS.
    Pour parler du Ministre je dirai qu’il doit être en "mission" commandée par son mentor...sinon pour moins de bourdes que ça certains se sont fait virer du gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 12:37, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    M. Le CHE, je croyais que vos propos relevaient de la prise de position partisane et passionnée, mais je constate que c’est en fait de la simple malhonnêteté intellectuelle.

    1°) Vous prétendez avoir des notions de droit et traitez les autres de "non cultivés", mais vous ignorez visiblement le sens du mot "sentence" et voulez jouer avec les mots pour lui faire dire ce que vous voulez. Libre à vous de vous chatouiller pour rire.
    2°) Vous ne "connaissez le ministre ni d’Eve ni d’Adam" (c’est comme ça qu’on dit) mais vous nous assurez de sa bonne foi (assurance acquise comment, on ne sait pas trop ?). Mieux, vous connaissez ses projets de "remédier" à des maux que vous et lui seul voyez, et vous insultez les gens pour le défendre ?
    3°) Le ministère de la santé "a mal à ses cadres" dites-vous. Mais bizarrement, aucun des DG d’hôpitaux ou directeurs régionaux dont la gestion défraie la chronique depuis des mois n’a été remplacé. Des hôpitaux, en plus d’être des "mourroirs", sont devenus des poubelles. Mais c’est le DG de la CAMEG, dont le résultat de la gestion en une année est félicité par beaucoup, qu’il faut remplacer d’urgence, et en violant les textes ?
    4°) Vous ne me connaissez pas, et visiblement vous ne lisez pas mes post sur les réseaux, mais vous me traitez de "réactionnaire". De sinistre mémoire, c’est la méthode utilisé par les "CDR brouette" pour éliminer (y compris physiquement) ceux qui les dérangent. Visiblement il y a des nostalgiques des "dégagements" et des pelletons d’exécution nocturnes. Mais si dénoncer l’arbitraire, l’illégal et l’abus de pouvoir manifeste, c’est être réactionnaire, je veux bien l’accepter.

    L’état et ses outils, dont la CAMEG, nous appartiennent à nous tous, et nous ne regarderons pas détruire ces outils sans réagir parce que vous idolâtrez une personne au point de ne pas voir que ses méthodes sont douteuses. Si les intentions du ministre sont bonnes, qu’il respecte les textes et les lois pour les réaliser.

    Quand à vous, continuez à insulter les gens pour défendre votre "petit dieu" de ministre. Peut être vous en sera-t-il reconnaissant, si ce n’est pas lui qui vous envoie en "mission". Malheureusement, cette attitude est plus digne du "boucher de la Cabana" que du "maquisard de la Sierra Maestra" (si vous savez ce que cela veut dire !) . D’autres avant vous se sont essayé à ce genre de "griotisme" et on sait tous comment cela a fini. Bonne chance nous tous comme dirait Goama...

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 15:09, par sidnaba
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Merci l’internaut 96 pour la sagesse avec la quelle tu a posé la question. avant de rentrer dans le debat car la plus part de ceux qui parlent ne connaissent même pas les textes juridique qui entourent la cameg.dite moi si cela est vrais ? la cameg appartient telle a certains individus ou a des associations pharmaceutiques ??? qui vendent les produits aux burkinabé ? svp éclairer ma lanterne aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2016 à 17:01, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : CAMEG : Le syndicat des pharmaciens met en garde contre les conséquences sanitaires désastreuses des actes du ministre de la santé

    Internaute Sidnaba, je partage avec vous le peu que j’en sais :
    Une centrale d’achat est un outil qui existe dans de nombreuses organisations. L’armée burkinabè par exemple en a une, et chacun peut en créer une dans son service ou son quartier s’il réunit assez de membres. Le principe, c’est de réunir toutes les commandes en une seule pour obtenir des prix les plus bas possible en raison de la quantité. Dans le domaine du médicament, cela va plus loin car on peut négocier directement avec des laboratoires la fabrication de médicaments génériques à faible coût.

    L’accompagnement de la coopération internationale, notamment le fond mondial pour le Sida, le paludisme et les maladies tropicales négligées, l’OMS, etc multiplie cet effet en regroupant les commandes de plusieurs pays pauvres et en subventionnant le tout. Les prix ainsi atteints n’auraient jamais pu être obtenus par le circuit normal des pharmacies. Mieux, en approvisionnant les pharmacies depuis la centrale d’achat, elle rend les médicaments moins cher pour l’acheteur final partout. Un autre avantage est celui de pouvoir vendre certains médicaments en dessous de leur prix d’achat. C’est le même principe qu’utilise la SONABHY pour subventionner le gaz butane avec ce qu’elle prend sur l’essence. Ainsi, les médicaments particulièrement chers pour certaines maladies sont rendus accessibles. De sorte qu’on n’a pas besoin de leur donner un monopole, elles s’imposent car étant les moins chères.

    La forme d’association à but non lucratif aide encore plus, car les bénéfices réalisés peuvent être affectés à encore baisser les prix ou rendre gratuits certains. Si vous lisez l’historique fait par le Dr Sondé, ou celui du personnel, vous verrez que c’est l’état et tous ses partenaires, suite à un audit, qui ont choisi cette forme juridique d’association. Vous verrez aussi que c’est cette forme qui permet aux partenaires d’être présents au conseil d’administration (avec l’état, qui en assure la présidence à travers un des deux administrateurs représentant le ministère de la santé), de participer aux décisions et donc d’avoir confiance pour continuer de nous financer. Ce qui ne serait pas le cas pour une société d’état. Ne nous y trompons pas, si on enlève les aides des partenaires et leurs facilités (crédit, regroupement, préfinancement), le résultat de la CAMEG devient déficitaire et il y a rupture de stock.

    La légende selon laquelle ce serait des cadres indélicats qui auraient fait cette modification de statuts pour s’accaparer de la CAMEG est une des inventions de ceux qui veulent justifier la pagaille actuelle. Tout ce que peuvent faire les dirigeants en interne, c’est profiter qu’il y ait du liquide pour s’offrir des missions ou profiter du matériel de la société, ou essayer de faire embaucher des proches. Les autres "deals" possibles concernent les marchés d’acquisition de matériel et de consommables comme partout, et on peut donc le surveiller. Le gros de l’argent concerne les médicaments, qui sont généralement achetés à l’extérieur, souvent par OMS ou Fonds mondial interposé. Personne n’a autant de membres au conseil d’administration que l’état et donc ils peuvent s’opposer à ce qui n’arrange pas l’état, mais pas faire ce qu’ils veulent. C’est pourquoi quiconque veut gérer la caisse doit forcément changer les statuts.

    Pour tout ce qui concerne le comment et le pourquoi du statut, et le processus de relecture en cours, je vous renvoie à la lettre ouverte du personnel adressée au premier ministre publiée Mardi 30 Août sur lefaso.net.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés