Air France Burkina : Jean-Louis Prades cède sa place à Alain Lahellec

samedi 27 août 2016 à 00h02min

Air France Burkina a organisé ce jeudi 25 août 2016 à Ouagadougou, un cocktail en l’honneur de son directeur sortant Jean-Louis Prades et de son remplaçant Alain Lahellec. Une cérémonie qui a réuni plusieurs personnalités, ainsi que des collaborateurs et clients de la compagnie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Air France Burkina : Jean-Louis Prades cède sa place à Alain Lahellec

Après quatre années passées au pays des hommes intègres, Jean-Louis Prades, directeur sortant d’Air France quitte le Burkina Faso pour l’Algérie. C’est un ancien directeur ravi de son séjour au Burkina, « un pays qui mérite d’être découvert » qui cède donc sa place à Alain Lahellec, nouveau directeur.

Mais avant de quitter définitivement le Burkina Faso, il a tenu à saluer la collaboration et l’esprit de famille qui règne au sein de l’équipe Air France Burkina. Il a également exprimé le souhait de voir cet esprit de famille continuer de régner au sein de l’équipe et avoue quitter le Burkina Faso avec beaucoup de regret, car « le pays et les gens sont très attachants. »

Pour ce qui est de son bilan à la tête de la compagnie, il l’estime positif, malgré les difficultés rencontrées notamment pendant l’insurrection populaire.

Consolider la ligne Ouaga-Paris, priorité du nouveau directeur

Le directeur entrant Alain Lahellec a quant à lui exprimé sa joie d’être au Burkina Faso, un pays accueillant selon lui. « Je suis très agréablement surpris par l’accueil qui m’a été réservé ici », se réjouit-il.

En attendant sa prise de fonction le 1er septembre 2016, le nouveau directeur a décliné ses priorités à ses collaborateurs.

Avec cinq vols hebdomadaires à destination de Paris, la capitale française est la première destination au départ de Ouagadougou. Les Priorités du directeur entrant sont donc de « consolider cette ligne et fournir à la clientèle burkinabè le meilleur des produits et surtout le produit qui répondra mieux à leur attente. »

Avant d’être affecté au Burkina Faso, Alain Lahellec totalisait quatre années de présence à Libreville au Gabon, d’où il s’occupait des pays de l’Afrique centrale. L’Afrique n’est donc pas un terrain inconnu pour lui.

Air France est l’une des plus anciennes compagnies présentes au Burkina Faso. L’année passée, elle a fêté ses 65 ans de présence au pays des hommes intègres.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 août 2016 à 10:22, par Alexio
    En réponse à : Air France Burkina : Jean-Louis Prades cède sa place à Alain Lahellec

    Malheureux soit l Afrique. Le Burkina Faso en particulier. Une compagnie coloniale qui n apas developper le transport aerien en Afrique, mais le lui momopoliser. L aeroport de Bobo-Dioulasso qui pouvait decoller notre economie dans les domaines de transports n est pas internationales a nos jours de par sa capacite et la volonte politique obstruee par le colon francais dans sa politique de la strategie de la sourie. En te bouffant, ameme temps de souffler sur la plaie. La Francafrique, la francophonie tous sessuperlatifs sont utilises pour nous piller.
    La politique monetaire est restee de ses soit-disants UMOA est une escroquerie sans precedentes. Tout est controlle par le tresor francais. Ou est notre independance dans toute cette panoplie de la truandise francaise ?

    Les pays anglophones ont leur monnaie malgre le Commonwelth qui les relie a la Grande-Bretagne.
    Pourquoi eux ils sont en avance sur nous les soit-disants Pays francophones ? Bien sur avec la France c est les discours et les grandes reunions arrosees par les diners de gala.

    La CFDT devenue SOFITEX, une entreprise coloniale qui a confisquer notre auto- suffusance allimentaire avec cette culture de rente. Dont les surfaces leguees a l exploitation du coton ne pouvait etre accepter en France si elle etait a notre place.

    Comment un peuple qui a faim peut se developper ? Les devises monetaires qui en decoulent de ce produit rentier est sous le controlle de la france escroc.
    On ne brule pas les etapes pour un developpent suitable(durable). La pyramide de MASLOW nous defini, les priorites des besoins de lhomme et de la femme. Pas moins un Etat qui se veut independant,
    On ne commence pas par le sommet mais par la base.
    sous le regime tortionnaire de Blaise Compaore qui a vendu le Burkina- Faso aux Bollore et autres requins affaires internationales enemies de la bonne gouvernance dans nos pays, apuyer par les reseaux francais de la franc-manconnerie. seul leur profit er priortaire. Les finaceurs des pots-de vins en Afrique. Sinon comment un seul homme peut avoir ce monopole ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 18:12, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Air France Burkina : Jean-Louis Prades cède sa place à Alain Lahellec

    la traduction mot a mot mr Alexio,vous le savez peut transformer le sens d’une phrase en son contraire,sinon votre premiere phrase est un souhait de malheur au pays africain et en particulier au Burkina Faso,ce qui a mon avis n est pas votre pensée malgré votre legitime revolte__interpellez moi si je me trompe !quant au choix du colonisateur on nous a pas laissé le choix !de grands hommes cependant se sont dressés contre ses effets pervers(comme le clame notre hymne nationale )sans total succès:il est difficile de vaincre de facon frontale sur quelques domaines que ce soit ces colons a moins que vous ayez une stratégie miracle !?la lutte pour la conquete de la liberté doit avec ruse et moins de martyrs cependant continuer !

    Répondre à ce message

  • Le 27 août 2016 à 23:07
    En réponse à : Air France Burkina : Jean-Louis Prades cède sa place à Alain Lahellec

    Alexio, tu es totalement hors sujet. Nous avons ont eux la possibilité de développer notre compagnie en l’occurrence Air Afrique, mais notre médiocrité a cloué tous les avions aux sol.
    Notre Frère Sogli a monté une brasserie, l’une des meilleurs d’Afrique de l’Ouest, mais notre méchanceté a fermé cette usine. Il est juste et normal que les Français profite de notre médiocrité et notre incapacité à nous émanciper.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés