Grossesses non-désirées en milieu scolaire : « L’association Jean Yves pour vaincre l’ignorance » outille ses élèves et des parents d’élèves

dimanche 28 août 2016 à 20h00min

L’association Jean Yves Denis pour vaincre l’ignorance, en partenariat avec le Ministère de l’éducation nationale a organisé une conférence de presse au profit de ses pensionnaires et des parents d’élèves sur les causes et conséquences des grossesses précoces. C’était le samedi 27 août 2016 dans l’enceinte de l’école primaire de Tanghin à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grossesses non-désirées en milieu scolaire : « L’association Jean Yves pour vaincre l’ignorance » outille ses élèves et des parents d’élèves

L’éducation pour tous est un droit indiscutable. « Malheureusement dans la sous région-Ouest africaine en général et au Burkina Faso en particulier, l’éducation des filles est compromise par de nombreux obstacles parmi lesquels les grossesses non-désirées », a déclaré Konsimbo S. Yvette de la direction de la promotion de l’éducation inclusive des filles et du genre (DPEIFG). Selon l’enquête annuelle de l’ex-direction de la promotion de l’éducation des filles et du genre, 81 cas de grossesses non-désirées ont été enregistrés au niveau du primaire dans 10 provinces du Burkina, et ce durant l’année scolaire 2013-2014. Par ailleurs, une autre étude commanditée par l’UNICEF et réalisée en 2010 par la direction de la promotion de l’éducation des filles du secondaire révèle un visage peu reluisant des grossesses non désirées et des cas d’évanouissement des jeunes filles.

En effet, explique la conférencière, « de 2009 à 2010, on pouvait dénombrer 100 cas de grossesses par région. De même, des données collectées au niveau des directions régionales relèvent un total de 2295 cas de grossesses durant l’année scolaire 2013-2014 ». C’est pour contribuer à diminuer le taux de prévalence de ce phénomène que l’Association Jean Yves Denis pour vaincre l’ignorance en partenariat avec le Ministère de l’éducation nationale a organisé une conférence de sensibilisation à l’intention de ses élèves et de leurs parents.

En choisissant l’école de Tanghin, les initiateurs ont voulu porter un message fort à l’adresse des ces pensionnaires. « De nos jours, si les grossesses non-désirées perdurent c’est parce que cette pratique est soutenue par la méconnaissance des méthodes contraceptives, l’insuffisance des centres d’accueil pour jeunes filles, la défaillance de l’éducation, le harcèlement sexuel, les chantages et les activités récréatives des élèves », a reconnu Mme Konsimbo. La pauvreté des parents, la misère et la recherche du gain facile favorisent également l’ampleur du phénomène. Selon la conférencière, les conséquences peuvent aller de l’échec scolaire à la dislocation de la famille et au bannissement. Et de poursuivre : « Sur le plan sanitaire, l’avortement avec tout ce qui peut en découler comme les fistules, la mortalité, la morbidité, le risque de l’infection au VIH/Sida et aux IST, de la stérilité etc. »

Afin de prévenir les grossesses précoces, M. Konsimbo recommande l’abstinence sexuelle, et invite les adolescentes à fréquenter les centres d’écoutes. Dans cette dynamique, elle a aussi invité les parents à parler de sexualité avec leurs progénitures. « La question de la sexualité n’est plus un sujet tabou. Si vous vous taisez, quelqu’un d’autre le ferra à votre place et cela de la mauvaise manière », a-t-elle prévenu.

Devant une cinquantaine d’élèves et de parents, les animateurs du jour ont entamé des échanges directs avec les participants, assortis de témoignages issus de cas avérés. Imprégnés des conséquences multiples et multiformes de l’avortement, les parents ainsi que les jeunes se sont engagés à s’impliquer conséquemment dans la lutte. Et de mettre à profit les enseignements reçus.

Cette conférence de presse a été mise à profit par l’Association pour distribuer des kits scolaires et des vivres aux élèves du primaire et du secondaire.

Aïssata Laure G. Sidibé
Hamed Nanema (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés