Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

mercredi 24 août 2016 à 00h59min

Ceci est un communiqué du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille sur les actes qui tendant à « dévaloriser l’image de la femme ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

Respect à la dignité de la femme !

Ces dernières années, l’image de la femme burkinabè est fortement entachée par certaines publicités et certains de nos artistes. La dernière en date, est cette affiche présentée dans les espaces libres et les spots publicitaires diffusés par nos chaînes de télévisions faisant la promotion d’un artiste qui lancera très bientôt son nouvel album musical avec un titre évocateur « concours miss « BimBim ».

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, soucieux de la promotion et de la protection des droits de la femme, s’insurge contre cette manifestation dégradante de l’image de la femme et partant des droits de la femme burkinabè. Il salue pour ce faire, l’alerte des acteurs de la société civile et plus particulièrement des personnes de bonnes volontés qui ont exprimé leur ras le bol en matière d’atteinte des droits de la femme.

Le ministère interpelle tous les acteurs, les publicitaires, les hommes et les femmes de médias, de la culture et plus particulièrement les artistes à promouvoir la culture burkinabè tout en protégeant les droits de leurs filles, leurs sœurs, leurs épouses et leurs mères.

Si l’atteinte à la dignité et l’intégrité de l’homme peut être appréciée comme tout acte ou tout fait qui relève de son intimité, de sa vie privée, et dont la manifestation ou la révélation l’expose ou expose sa vie privée au public, on peut admettre que toute forme d’exposition négative de l’image de la femme peut être quelque part attentatoire à sa dignité. C’est pourquoi, le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille s’insurge contre toute forme d’exploitation de l’image de la femme, fut-elle publicitaire ou autre.

Comme le chantait cet artiste, « Ne condamnons pas seulement la souris qui vole le soumbala, reconnaissons aussi que le soumbala a une forte odeur ». Ceci, pour dire que nos filles et nos sœurs doivent faire attention à la mode et aux tendances qui ne valorisent pas la femme. Nous interpelons nos filles, nos sœurs burkinabè à se départir de tout comportement portant atteinte à leur dignité. La lutte contre la discrimination sexuelle est d’abord le combat des femmes et elle passe par la valeur qu’elles donnent à leur propre image. Le ministère se fait le devoir de les accompagner, de les aider à mieux valoriser leur image mais elles en demeurent les principales actrices.

Nous interpellons également les entreprises de publicité qui doivent bannir pour des questions d’éthique, les messages portant atteinte à la dignité de l’homme en général et de la femme en particulier. Aussi la promotion des valeurs culturelles positives doit être leur préoccupation.

Nous demandons au Conseil supérieur de la communication (CSC) de prendre des mesures adéquates pour réguler la diffusion sur les chaînes de télévision publiques et privées ainsi qu’au niveau des presses écrites et sur les panneaux publicitaires, les informations ou publicités qui dévalorisent l’image de la femme burkinabè. Et cela en mettant en branle, les dispositions de la loi du 25 octobre 2001 portant interdiction de publicité sur les produits dépigmentant, dont les chapitres II et III condamnent toute forme de publicité qu’elle juge attentatoire à la dignité humaine.

Nous profitons pour lancer à toutes les couches de la population à faire de la protection des droits de la femme, leur cheval de bataille. Conscient, que toute société défend les valeurs qui constituent l’expression de son identité, il n’est un secret pour personne que l’homme burkinabè reste plus attaché à ses valeurs sociétales, et devrait par conséquent défendre l’image de la femme burkinabè.

Enfin, il nous semble nécessaire d’inviter les hommes de culture en tant que porte-flambeau de l’image du pays partout dans le monde, plus particulièrement les artistes, à assumer leur rôle d’acteurs de protection de l’image de la femme, mais également de celle des hommes et des enfants.

Nous remercions tous les burkinabè pour leur compréhension et leur engagement à œuvrer pour une pleine valorisation de l’image de la femme burkinabè.

Dieu bénisse le Burkina Faso

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 août 2016 à 00:20
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Laissez les go défilées ! nous les célibataires allons faire nos choix ; c’est parce que la ministre de la femme est déjà mariée qu’elle croit que c’est facile de faire le choix !!!! permettez-nous de choisir en LIVE s’il vous plait !! c’est mon gout qui est là ; c’est ce que vous ne savez pas : les femmes à corpulence avantageuse

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 00:37, par PUISSANCE 21
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Il etait temps que les femmes denoncent ces concours stupides et degradants.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 03:50, par jOHN
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Il est bien se s’insurger contre des publicités dites dégradantes mais dans le fond que font nombre de femmes ? elle se chosifient simplement pour paraître. Regarder les clips à la télé. nos pauvres sœurs ne font que secouer leurs popotins dans des habits indécents. Ce balancement de popotin n’a rien à voir avec la pudeur de nos pas de danses burkinabé. le Ministère interdit-il pour autant les clips ? Ils sont à mon avis, plus dégradants que cette publicité. Le Ministère fait son travail d’interpellation et je l’en félicite. Il devrait toutefois savoir que cette publicité n’est autre que la traduction voire le produit du comportement impudique de nombreuses femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 06:48, par nikemsongo
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    ce concours est abominable !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 06:50, par lebourges
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Ridicule tout çà... Au moins elle, elle sont majeures et vaccinées. Allez jouer votre rôle dans les maisons closes où des mineurs s’y trouvent ; allez jouer votre rôle dans les ménages, les maquis et autre lieu de cargotte ou il y a vraiment atteinte à la dignité de la femme ... allez prechez en circulation sur l’habillement de vos soeurs, femme et maman qui ne se respectent pas....
    Miss je ne sais quoi" je n’aime pas je n’y vais pas". je parie que l’évènement sera interdit mais messieurs du ministère arrêtez de courir derrière le sensationnel car ya beaucoup de matières sur quoi faire des déclarations mais vous êtes abonné absent

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:19, par sid
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    il était vraiment temps ! mais "ya boulot deh".

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:49, par DAO
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    La Ministre de la promotion de la femme doit quitter dans les observations pour trancher. Soit le concours est maintenu, soit il est annulé, ce jeu de cache-cache je ne suis pas dedans.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:59
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    C’est pas tôt. L’Assemblée Nationale doit voter une loi autorisant les FDS et le Ministère de la femme à dénoncer, à saisir et à détruire et empêcher tout ce qui vise à faire de la femme un objet de plaisir. Regardez quel effet ça fait aux enfants de voir l’image de leur propre mère ainsi et d’avoir le sentiment que leur mère n’est pas une personne mais une chose de plaisir ! Quelle éducation on donne à toute la jeunesse, chargée de la relève de la société.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:03, par REPERE
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Dans ce cas, le ministère n’a qu’a dénoncer aussi la danse traditionnelle tchaga Bâ} des femmes, les djandjoba et meme miss burkina et nous serons tranquille. c’est vraiment du non sens quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:07, par Thién
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire !
    Enfin, le ministère de la femme se reveille !
    L’image de la femme est dégradée depuis fort longtemps.
    Elle est dégradée d’abord par les femmes elles-mêmes à travers leurs comportements au quotidien. Il s’agit simplement de regarder les coiffures de la plus jeune fille à la plus vieille femme citadine. Il suffit juste de regarder les coiffures de certaines femmes "responsables" ou qui occupent des responsabilités, qui passent à la télé. Il s’agit des mèches qui singent les femmes "blanches" de couleur, toute honte bue ! Comment comprendre qu’une femme "noire" puisse se renier jusqu’à ce point en se donnant des cheuveux bleus, rouges, violets... et autres qui n’existent nulle part ? Comment comprendre que presque elles toutes se comportent de cette manière sans se rendre compte qu’elles se renient elles-mêmes en remettant en cause leur propre valeur intrinsèque, qui est celle d’être fière d’être noire et d’avoir des cheuveux courts. Ceux qui ont fait un tour en occident comprendront que les femmes "blanches" envient terriblement les tresses africaine par exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:22, par tebguere
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    dérangeant ????
    comment ça !!!???
    pour qui ???!!! tant qu’il y a des candidates !!!
    laissez les gens s’amuser !!!
    ou bien vous voulez qu’on sortes marcher ???
    même si c’est interdit des gens le pense déjà !
    hum ! les gens bien pensants !!!! interdire ! interdire ! interdire !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:28, par Hamad
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Bien dit Madame le Ministre,
    « Ne condamnons pas seulement la souris qui vole le soumbala, reconnaissons aussi que le soumbala a une forte odeur » Cependant, je on ne perçois pas dans le développement où madame le ministre fait ressortir avec force cette responsabilité du soumbala ainsi que les conseils qu’elle prodigue au soumbala pour qu’elle attire moins les souris. ça aussi c’est du ressort de nous les parents, la société et le ministère.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:39, par un gondwanais
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    une lutte de longue haleine comme le dit jOHN, parce qu’il faut aller au-delà des publicités ; certaines femmes se plaisent à mettre en exergue leurs rondeurs ; pour quelles raisons ? recherche de maris, de prétendants, de je ne sais quoi. C’est très profond et nous avons du pain sur la planche, étant tous concernés, de par nos enfants, de par nos soeurs ;

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:42
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Merci au ministère pour sa réaction. J’ai été malade de voir les images de mes sœurs que je n’ose même pas qualifier. Vraiment triste.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:53, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Ok mais à qui la faute si ce n’est la femme elle-même dont le mental est plus centré sur son paraître. Alors elle se chosifie par ses excentricités vestimentaires pour mieux exposer les yeux, les lèvres, les lolos, les cuisses, les fesses etc. Circulons y a rien à faire ! Faites nous bander ! Voici une noble mission.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 08:58, par Hamad
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Bien dit Madame le Ministre,
    « Ne condamnons pas seulement la souris qui vole le soumbala, reconnaissons aussi que le soumbala a une forte odeur » Cependant, je on ne perçois pas dans le développement où madame le ministre fait ressortir avec force cette responsabilité du soumbala ainsi que les conseils qu’elle prodigue au soumbala pour qu’elle attire moins les souris. ça aussi c’est du ressort de nous les parents, la société et le ministère.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:08, par justkanla
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    A l’internaute 3, je dis oui pour le fait que les clips sont de plus en plus choquants, dégradants, humiliants, parce que les femmes voient leur corps non pas faisant partie de leur être et devant exprimer leur burkindlim, mais plutôt comme une opportunité d’affaires, une entreprise ou exploitation : une source d’argent frais que l’ont doit exploiter ou faire fructifier. A l’internaute 1 qui pense qu’une telle manifestation est le lieu idéal pour trouver son âme soeur, je dis aussi qu’il n’est pas intègre et contribue par cette conduite à la banalisation des valeurs du mariage chez nous au Faso. Si tu ne te réfères pas à une famille pour ton choix et que c’est par ce canal-la, c’est là-bas que tu iras la déposer et te sauver. Tous les deux, vous posez-la la question de l’éducation et la bonne éducation qui construit la vie et la société.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:25, par Insurgé N°1 d’octobre 2014
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Ces artistes en manque de publicités vont nous trouver sur leur chemin !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:38
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Plein soutien au MFSNF.Faisons preuve de moralité dans tout ce que nous faisons. N’imitons pas les occidentaux. Que nos filles, sœurs et femmes ne se dévalorisent pas. Vous êtes le pilier central de la société.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 09:40, par Lionceau
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Eh garçon ! vous aimez ça et vous faites semblant ! parce que mesdames ont surpris vos regards intéressés et vos petits sourires au coin des lèvres, lorsque la pub passait.

    Pardon, mesdames ne vous fâchez pas, nous on regarde seulement, et puis c’est à la télé. C’est pas la peine d’écrire gros gros français dans les journaux à cause de ça. Bimbim ça là meme ça n’enjaille meme pas.

    Les enfants de maintenant sont gâtés wooh ! donc, il faut les laisser seulement, Dieu les voit, et puis, promis juré, on ne va même pas mettre les pieds là-bas. Qui va allez regarder ces conneries là ? Kari santana ! en tout cas pas moi Lionceau, d’ailleurs ce jour là il y a veillée idéologique au siège du Parti et on sera là-bas jusqu’à 2 h ou 3 h du matin.
    Lol

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:05, par trobeau
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    j’aimerai apporter ma modeste contribution,j’ai toujours penser que si jamais je decenais president,je ferai tout pour empêcher ces tenues sexy ici.d’ailleurs,toujours choqué par ces pub pornographique,ces musique pornographique ,ces feuilletons pornographique ,sur bf1,rtb,...surtout les feuilletons ! eux qui attirent nos soeur,mere,degradent leur valeurs,etc...cela tend a laver le cerveau de nos enfant,frero,soeur,même les mère,pour ceux qui connaissent l’effet psychologique de ces scene sir nos familles.tellement choqué,je ne suis même plus les emission ni à la rtb,ni bf1,etc...ou à chaque emission,c’est la journaliste qui expose ses seins,l’animateur qui palpe les fille degradant nos valeurs,nous apprenant la perversité,un tel qui fornique l’autre,et en bas on evrit"interdit aux moins de 16ans" ! depuis quand les analphabètes connaissent cela ? je comprend maintenant pourquoi un jour nos ami ont decouvert deux enfants de 3ans ! je dit bien 3ans se forniquer en czchette,jusqu’à faire(excusez) un 69 ! d’où ont ils aprri cela ? musique de floby ou les femme sont quasiment nus avec des vetement tres bizzare,surtout les clips americaine sur bf1.l’effet dont joue le feuilleton sur la personne le pousse à vouloir vivre dans un tel monde,c’est pourquoi madame la MINISTRE devrait se pencher vers les gerant des chaînes télévisées pour qu’il mettent des histoires constructifs,loins de tout debauches,perversité etc.les chaines de télévision sont lesvrais p roblemes.c’est pourquoi on rencontre des gens du genre internaute1 qui vomissent des idé truffée de DIRTY JACK KING OF SEXE pensant etre à la mode ou jeune ! amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:29, par Okapi
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Miss bim bim, ca c est le top.. Ca va être vraiment le top avec toutes ces belles choses. Pourquoi se chacher derrière les messages pour dire que les hommes burkinabe n aiment pas cela.. C est des histoires, si vous voulez arrêter ces pratiques, dites aux filles d arrêter. C est simple la, mais si elle portent ces genre de vêtements et quelles secoues bien le popotins, la on e peut rien, les yeux même passent dessus sans qu on s en rendent compte..

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:30, par lecorbeau
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    A mon avis interdire une telle cérémonie est illogique et relève simplement du non sens.Les élections miss ordinaires telles que miss Burkina et autres importer des pays occidentaux nous ont imposé un standard de beauté.Celui selon lequel la belle femme est celles qui est maigrichonne avec une grande taille.Trouvez vous cela normale ? Trouvez vous normale qu’on dise avec la femme qui a des rondeurs "bim bim" qu’elle ne réponde pas aux standards de beauté ? Cette élection "miss bim bim" est tout simplement la réparation d’un tord fait aux femmes de grosses corpulences, elle a pour rôle de valoriser les femmes qui ont de la matière.Madame la ministre de la promotion de la femme si vous voulez être cohérente avec vous même interdisez aussi les élections miss Burkina et on verra la suite

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:50, par Le Fou
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    C’est la femme qui se rend bête et après elles diront qu’on leur manque de respect. Personnellement je n’ai pas besoin de ça et je déteste cette masse impropre dégueulasse. Je préfère la forme naturelle que des fesses poussées par des produits chinois. Vous les promoteurs, continuez seulement à encourager le commerce de ces produits qui donnent à la longue le cancer. Je demande aux autorités sincères d’ouvrir des enquêtes sur ces genres d’organisations et de condamner les mauvaises intentions qui se cachent dedans. C’est dommage pour nos sœurs (mères éducatrices de demain) qui partent s’exposer comme de la marchandise qu’on en vend sur le marché. A toutes les femmes qui font pousser leurs fesses par les produits chimiques, sachez que vous risquer vos vies car le cancer est sans remède. En plus, les hommes en réalité aiment les choses qui sont naturelles. A cette minorité d’hommes aussi qui sont supposés aimer ça, je vous conseille d’apprêter bien de l’argent aussi pour les soins médicaux après et préparer bien votre morale pour supporter après les malformations vomissantes de cette masse chinetoc.
    Si tu crains Dieu, laisse passer mon message

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:56, par KING
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Pour quoi "miss Bim Bim", c’est insultant pour nos sœurs ; ce n’est pas beau ni doux à entendre. Il aurait dû trouver une autre appellation. RESPECTONS LA FEMME …….. !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 11:07, par yougbare hermann
    En réponse à : N’importe quoi ! Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    OU est notre ministre de la culture Tahirou dans tout cela ???
    j’ ai honte de son silence maintenant. A penser que le parti préchait pour un burkina fondé sur ses vraies valeurs culturelles !!! il ne lève meme pas le doigt pour interdire ces pratiques avilissantes pour notre jeunesses. Dégueu

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 11:52, par aaa
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    SVP créons une police vestimentaire ou bien activons maintenant notre police des mœurs .Rien que pour de l’argent ;on chosifie la femme qui ne voit toujours les choses venir que quand elle est dans le piège.Nos filles immatures jubilent quand elles sont vues nues ,surtout à la télé .dieu les a fait peut-être ainsi .Sinon je ne comprends rien.C’EST VOUS QUI AIGUISEZ LEURS APPÉTITS à travers les télénovela.Courage Mme la MINISTRE !

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 12:18, par trobeau
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    il est bien connu que la société ne peut se construire qu’à partir de deux éléments essentiels : l’homme et la femme ! l’homme représente la moitié de la société et la femme l’autre moitié.celle ci eduque les enfants.donc la femme a elle seule represente toute la societé.si elle est de bonne moralité,vertueuse,chaste pudique,ses enfants,par cosequent la societé sera en harmonie et pur.mais si elle est pervertie,impudique,irresponsable et devergondé,la societé sera conduit a sa perte,car l’enfant prend le zougo(comportement)de sa mere,et le mari depend aussi de sa femme car c’est elle qu’il aime le plus(ds les cas normal).ainsi,en occident,la femme etait toujours consideré comme un objet ! elle se vendait sur le marchetait et sachetait en grece.en asie,il y avait une culture qui consistait a ce que la veuve simole au deces de son mari,ce qui a pri fin en 1700.en france,elle nheritait pas de son mari defunt,en angleterre,lhomme pouvait tuer sa femme sans avoir de compte a rendre a personne.chez les romain cetait un objet.chez les peuple arabe,elle etait enteré vivante a sa naissance.meme chez les europeen,on ne laissait vivre que les fille dobt on a besoin pour le reproduction,le reste,on tue ! ...la femme a tellement souffert depouillé de tout droit jusqu’en 1928 ou le 8 mars elle ont revendiqué leur respect.ce qui sest fait au prix de la vie de certaine.ayant obtenu sa liberté,elle est desormais exploité de manière systématique ! pour loccident,une femme nest vraiment femme que si elle n’a pas de regle de conduite.aunsi on doit tout faire pour qurlle joue de tout son charme,elle ne peut avoir demploie que si elle tolere qu’on lhabille de notre manière,elle est devenu un objet qu’on expose pour vendre du champoing,la voiture,etc.cest ça une femme epanouie et bien dans sa peau !!! certaine se vendent tel des prostitué,lacheteur es habille comme il veut,puis il les fait danser en publique,exposer tout sessexe pou r quelque billet,c’est ce qu’on appelle LES DANSEUSEUSE ds les musique : un genre de prostitution ! la femme est desornais un objet de plaisir ballotté d’un homme a lautre,un passe temps,on vole ce quon veut et on s’en fou du reste ! c’est sa la drague ! au lieu de se preserver,elle se comporte comme ces prostitué,et elle critique la femme qui se respecte,notamment la musulmane qui se préserve comme un trésor,loin de ces debauche.c’est pourquoi l’occident s’attaque a eux.on a pas besoin d’être musulman pour voir cela.de la descence mes chères sœur !
    webmaster,craint Dieu dans tes sensure.ya quoi de haram dans mon poste ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 12:38
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Debat interessant. Dire que c’est parce que les femmes elles mêmes se prêtent au jeu que cela arrive est vrai, mais on ne doit pas laisser faire. Celles qui se tremoussent nues dans les clips s’en foutent pas mal de la Morale, de l’education des enfants et de l’image de la femme. Ce qui leur importe, c’est le cachet de leur prestation. Tout comme celles qui s’adonnent à la prostitution. Mais la societé ne peut laisser faire. La prostitution, le plus vieux métier a la peau dure (parce qu’il y ’a des clients et des femmes qui offrent leurs charmes), mais au grand jamais, on ne va pas par exemple laisser passer une pubilicité d’une prostituée ou d’une maison close. C’est la même logique qui fait que cette manifestation doit être interdite, même si des hommes (y inclus moi) aiment régarder ou sont attires par les fesses. D’autre part, je plains l’internaute 1 qui part a cette manifestation pour choisir sa future conjointe. ça m’etonnerait qu’un choix sur le critère des fesses puisse lui apporter du Bonheur dans son foyer même si le Bonheur est relatif

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 13:10, par un internaute fidèle de fasonet
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    je comprend le ministère mais je pense que l’on ne verra plus d’hôtesses (filles) lors des cérémonies et évènements.
    On voit toujours de jeunes filles servant d’hotesses pour faire quoi, sinon s’exposer devant des perverses tontons. Arrêtez ça SVP

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 13:38, par HINASO
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    On verra du tout ici au Faso. C’est maintenant que les gens du ministère de la femme comprennent que c’est dégradant pour les femmes ? J’ai plusieurs fois écrit sur le Faso.net pour désapprouver l’organisation désordonnée des Miss au Burkina et WEBMASTER a toujours censuré mon écrit. Pourtant il n’y avait rien de mauvais. Donc WEBMASTER pardon faut respecter mon point de vue. Tout ne peut pas plaire dans un Etat de 18 millions de personnes.

    C’est écœurant de voir et entendre par ci par là Miss Burkina, Miss Université, Miss Pogbédré,Miss USA, Miss France etc. Tous les jours patati tatata et voilà on est arrivé à Miss Bim Bim, il nous reste Miss Bam-Bam, Miss Boom-Boom ... et tout çà pour magnifier la femme. Souvent même on nous dit que c’est pour valoriser la culture burkinabé. Eh ! Quelle bassesse ! Depuis quand se mettre nu puis dandiner ses fesses devant des "sexivores" patentés peut permettre de valoriser la culture burkinabé ? Ne rabaissons pas notre culture de la sorte. Soyons un peu sérieux et honnête même si aujourd’hui l’honnêteté ne nourrit plus son homme.

    Depuis que l’occident a compris que c’est par certains musiciens qu’ils peuvent passer pour faire oublier aux africains leurs propre cultures, rien n’est stable. Vérifier et vous comprendrez pourquoi il ya floraison de musiciens car ils sont en mission commandée sans peut-être le savoir. vous ne pouvez plus voir un clip de 40 secondes sans qu’on vous montre une fille presque nue entrain d’étaler sa naïveté. Ce qui n’est pas très souvent le cas chez les jeunes hommes dans le même clip. Il est vrai qu’il faut se divertir mais on ne peut pas laisser des priorités urgentes pour tomber dans la perversité en utilisant nos mères, sœurs, filles et femmes de la sorte. Aujourd’hui même dans les maternels on fait défiler les enfants de 5-6 ans devant des parents qui s’excitent aussi parce que leur fille est traitée de Miss. Quel complexe d’infériorité ! En effet, l’occident peut tout nous faire avaler. Ils ont encore lavé le cerveau des africains que le modèle de leurs femmes trier au volet et présenter comme grande et mince sinon gringalet est la meilleure des femmes après avoir lavé certains cerveaux pour les faire comprendre que notre teint NOIR n’est pas adapté au monde civilisé qui est le leur.

    Voyez vous, je suis jeune et c’est triste comme réalité mais arrêtons souvent les jeux et réfléchissons parfois pour voir ce que nous laissons après notre passage.
    Sinon comment comprendre que des filles des mères, sœurs et femmes meurent par manque de structures et matériels adéquats dans nos hôpitaux et des gens préfèrent injecter des millions pour rassembler des filles et faire leur choix pour s’amuser avec.
    Regarder comment les enfants prématurés meurent dans ce pays par manque de couveuses. Tout Ouaga compte 6 couveuses et en région dans les CHR il n’y a même pas une. Et pourtant ce sont des mères qui souffrent chaque jour, çà on ne voit pas comment valoriser la femme à ce niveau et pourtant elles souffrent. C’est pourquoi je trouve que les miss constituent une manière voilée de cacher la souffrance de la femme sans compter celles qui croupissent jours et nuits dans les campagnes.

    Comme solution, il faut recadrer l’organisation des Miss et arrêter de les faire passer à la
    télé. Que ceux qui veulent voir cela partent labàs au lieu d’imposer çà au gens. Je vais plus loin que les Miss en demandant aux responsables de le RTB, la chaîne au cœur des grands énervements au Faso de revoir les organisateurs de certaines émissions qui pervertissent nos enfant tels que l’émission COCKTAIL animée par MASCOTTE. Tout le monde voit les dégâts causées par cette émission mais personne ne veut parler au risque se s’attirer des ennemis. Cette émission n’a aucun but éducatif pire c’est devenu un lieu ou les jeunes prennent la dose pour mieux crier et ne rien comprendre. Après on s’étonne et crie sur tous les toits que les enfants sont mal éduqués, inciviques, indisciplinées comme si ce comportement était tombé du ciel.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 14:12, par Dieudonné
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Très ravi pour cette prompte réaction. j’espère que les fois prochaines, vous n’aurez pas besoin qu’on attire votre attention avant d’agir. allez jusqu’au bout de la logique et prenez la mesure qui sied. Bravo et félicitation à Caroline Tuina OUANRE pour sa veille citoyenne.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 14:40, par Donmozoun
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Nous sommes graves dans ce pays ! Au lieu de reflechir sur des projets innovants qui vont faire avancer le pays et l’humanité, nous nous plaisons dans le dilatoire, la maltraitance de l’esprit et dans toutes sortes de bétises. Le sexe est surement une industrie très lucrative mais à ce que je sache, cette industrie n’est pas légalement reconnue et fiancée. donc, mettons nous au travail, reflechissons, arrêtons de jouer aux enfants et ayons d’autres visées dans nos vies. le CSC ne joue pas son rôle. pas besoin d’attirer leur attention sur des détails de ce genre. encore une fois de plus, la société civile est interpellée. A moins qu’elle ne pense que son rôle, c’est jouer au chat et à la souris avec les gouvernants uniquement.Le Burkina sera ce que nous voudrions tous qu’il soit !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 14:49, par La barbe
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Du n’importe quoi oui, voilà pourquoi il y a toujours des inondations à Ouagadougou. Mais c’est que dans tout cela, ça plait aux femmes elles-mèmes pour montrer leurs rondeurs et chercher des maris. Mme le ministre laisse les, elles ne vont jamais se marier celles qui s’offrent à ces jeux car ceux qui vont les vouloir sont là juste pour satisfaire leur libido et c’est tout. C’est pour après accuser Dieu qu’elles gagnent pas de maris.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 21:03, par L’intègre
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Le Ministre s’insurge contre la dégradante de l’image de la femme ? et partant des droits de la femme burkinabè ?
    Je trouve ces prospos de non évenementiels !!! La femme burkinabè n’est la femme qu’on connait...se comporte sans respect de propre dignité "valeur essentielle de la famille". Ce sont les conséquences de vouloir importer les cultures qui ne sont les notres. MR ou MMe le ministre, si tu veux faire voter des lois qui vont à l’encontre de la dépravation des filles, soeurs et épouses....tu gagneras ton combat.
    La femme est devenue comme un matériel !
    Meme avec 2000frscfa on peut coucher deux différentes

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 23:34
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Miss Burkina, Miss Université, Miss France, Miss monde.... quelle idiotie.Tout événement de Miss est d’office dégradant pour la femme. C’est paradoxale et choquant qu’avec tant de bruit pour l’émancipation de la femme, tout les féministes du monde trouvent normal que l’on se regroupe pour regarder le corps de la femme comme un objet. . L’émancipation ne sera jamais vraie et sincère tant que cela subsistera.

    Chère Ministre de la femme, comme tu veux montrer que tu te soucie de la femme burkinabè, fait vite de rappeler au gouvernement de prendre au plutôt une mesure pour consolider l’idée du FASO DANFANI comme seul pagne pour le 8 Mars. Car les non-patriotes avaient prétexté l’année passée que la mesure est intervenue au moment où ils avaient déjà lancé leur commande.
    L’imposition du pagne traditionnelle le 8 mars est au moins une chose concrète qui touche la femme travailleuse du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 03:30, par Et puis quoi ?
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    Je serais particulièrement curieux de savoir ce que font dans la vie les intervenants 1, 11 (tebguere), 16 (modeste), 23 (Okapi) et 24 (lecorbeau), notamment, et quelle éducation ils ont reçue. Ça pourrait apporter un éclairage intéressant sur les propos qu’ils tiennent au sujet des femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2016 à 10:35, par Annonyme
    En réponse à : Concours miss Bim Bim : Le ministère de la femme dénonce une exploitation dégradante de l’image de la femme

    S’il y a une élection, c’est parce qu’il y a des candidats.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés