Fasobaromètre du 23 août 2016

mardi 23 août 2016 à 14h41min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fasobaromètre du 23 août 2016

Ilham Hildaa Nado PARE
Major national au Bac 2016
Avec 17,75 de moyenne en série D, cette jeune fille de 19 ans est le « major national » au bac 2016 au Burkina. Elle détrône ainsi Aboubacar Ouédraogo du lycée Yadéga de Ouahigouya que des erreurs avaient trop tôt fait passer pour le champion de cette année. Elève au lycée Notre Dame de l’Espérance à Tampouy (Ouagadougou), la jeune diplômée envisage de faire ses études dans un domaine de pointe, les ponts et chaussées. Félicitations à elle.


Clémence DOAMBA
Cheffe de Secteur de la Police civile de la Monusco-Uvira
Cette commissaire de police burkinabè servant au sein de la MONUSCO (RDC) depuis 2007 est la cheffe de la police de la MONUSCO dans le secteur d’Uvira depuis quelques mois. Comme beaucoup d’autres Burkinabè servant dans les missions internationales, elle fait la fierté de notre pays de par son dévouement dans sa fonction.


Idrissa OUEDRAOGO
Nouveau maire de Saponé
Le conseil municipal du village au célèbre chapeau est englué dans une grave crise depuis le lendemain des élections municipales. Le collège municipal qui est divisé entre élus MPP d’un côté et élus UPC et CDP de l’autre, à égalité presque parfaite, a de la peine à s’entendre pour parachever la mise en place du conseil municipal. Jusqu’où cette confrontation des ambitions ou des égos va-t-elle durer ?


Saïdou DOLBZANGA
Koglwéogos
Ce cultivateur du village de Yondé, (province du Koulpelogo), né en 1984, est l’auteur du tir qui a fait un mort et un blessé le 18 août 2016 dans une course-poursuite entre présumés voleurs et un groupe de koglwéogos dont il faisait partie. Une autre bavure qui rappelle que la bataille de « l’encadrement » de ces groupes d’auto-défense est loin d’être gagnée.


Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 août 2016 à 20:28, par YIRMOAGA
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Saydou DOLBZANGA, saches que c’est ainsi la vie ? Les dérives, ça fait parti des difficultés de la vie quand on veut servir la cause commune ?
    Les défenseurs des délinquants ça se trouvent partout et ils vont être chatillés, malgré les dérives que les gens honnêtes vont commettre. Que Dieu t’assiste dans les épreuves de l’isolement.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 00:59, par Nemo
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    À l’internaute 1 (YIRMOAGA)

    Que faire avec les "défenseurs des délinquants", surtout que "ca se trouvent partout" ? Suggestion : ils pourraient être châtiés ou, pourquoi pas, chatouillés. Quant à être "chatillés", on ne sait pas ce que ça donnerait ...

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 01:56, par Nemo
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Coquille : en citant YIRMOAGA, j’ai voulu dire "ça se trouvent partout" et non "ca se trouvent partout".

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 07:46, par bodo
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Je suggère qu’on magnifie aussi le travail et la discipline de l’Ecole Notre Dame de l’Espérance.

    Tout le monde ne parle que de la lauréate en oubliant ses encadreurs et le travail abattu par eux, auprès d’élèves souvent impossibles !

    Par exemple dans le baromètre, l’école pouvait venir après la fille.

    Voilà.

    Ensuite, je n’ai pas aimé l’article du journal L’Observateur sur cette fille. A la Une, ce journal indique que c’est la fille d’un prisonnier. Ensuite, l’article parle de ses "formes généreuses".

    C’est ainsi qu’on dégrade l’image de la femme dans les médias doucement. Les gens qui organisent les Miss Bim Bim s’en inspirent. Carton jaune foncé à ce journal

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 10:14, par Le Proto
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Si je comprend bien elle y est depuis 2007, soit 9 ans de cela ; mais est-elle toujours fonctionnaire de la P.N ? Si oui, c’est que la P.N n’est remplie que d’incapables puisqu’elle est irremplaçable à son poste. Et dans ce cas donc chapeau bas à elle.

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2016 à 22:14, par Togse
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Partout qur terre on cherche un ideal un champion ou un brave de filme ou tout simplement un 1er de classe.
    Bravo a tous les laureats au bac.

    Je souleve une question.
    Au BF il existe beaucoup de series et d epreuve differente au bac. Sur quel base un 18/20 au a la serie D est un mekilleur resultat que 15/20 a la serie C ou G2.
    Ce classement general au bac ne repose pas sur un referentiel commun (les epreuves ne sont comunes et aussi avec un echelle de complexite disparate). Ce classement est opposable et non equitable.

    J ai fait mon bac il y a 21,ans maintenant sans racune je propose 2 idees :
    1/ le classement par serie avec une moyenne normalisée par rapport a l ecart type et la moyenne generale de tous les candidats de la serie(un Zscore)
    2/,analyser et publier la dispersion des notes afin que les matheux et les statisticiens analyse globalemnent le comportement nationale de tous les candidats.
    Des recommandations pourrons etre faits pour ameliorer le niveau global des bacheliers de notre pays.

    Je prefere l action a l autosatisfaction sterile .
    Good luck

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2016 à 16:14, par saw
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Est ce que Mme Clémence DOAMBA n’a pas plus de mérite que Ilham Hildaa Nado PARE ? Chaque année on a une ou un leader au Bac. Mais franchement le poste Mme Clémence DOAMBA c’est du lourd. Nous au Burkina on ne sait pas vendre ( promo) nos fonctionnaires internationaux. Moi je n’avais jamais entendu parlé de cette dame. Si c’était une sénégalaise ou une ivoirienne on allais la connaitre partout dans le monde. Les burkinabè ont trop de modestie. Ce qui ne fait pas la promotion du pays.
    Mes sincères félicitation à Ilham Hildaa Nado PARE car moi je ne sais pas comment on peut tapé 17.75 au Bac. Mes 13 et quelques de moyenne au bac passe pour une note minable. Quid de nos majors au BAC de par exemple 1990 à 2010 ? Quelle carrière mènent t’ils ces surdoués de leur générations ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2016 à 17:48, par saw
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Est ce que Mme Clémence DOAMBA n’a pas plus de mérite que Ilham Hildaa Nado PARE ? Chaque année on a une ou un leader au Bac. Mais franchement le poste Mme Clémence DOAMBA c’est du lourd. Nous au Burkina on ne sait pas vendre ( promo) nos fonctionnaires internationaux. Moi je n’avais jamais entendu parlé de cette dame. Si c’était une sénégalaise ou une ivoirienne on allais la connaitre partout dans le monde. Les burkinabè ont trop de modestie. Ce qui ne fait pas la promotion du pays.
    Mes sincères félicitation à Ilham Hildaa Nado PARE car moi je ne sais pas comment on peut tapé 17.75 au Bac. Mes 13 et quelques de moyenne au bac passe pour une note minable. Quid de nos majors au BAC de par exemple 1990 à 2010 ? Quelle carrière mènent t’ils ces surdoués de leur générations ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 16:22, par Objections
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Toutes mes felicitations à la laureate

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2016 à 19:50, par embryon
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Chapeau à Mme la Commissaire de Police. nous avons intérêts à valoriser ainsi nos compétences parce qu’en la matière le Burkina ne se vend pas trop. Je suis d’avis avec toi internaute 8 !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2016 à 12:04, par Annie
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Bobo, n°4 : MERCI ! j’ai exactement eu les mêmes sentiments que vous : le titre m’a écorchée, et dans le reportage, je n’ai pas apprécié les allusions à son physique.
    Bravo, mademoiselle PARE, et bonne continuation surtout.

    Répondre à ce message

  • Le 4 septembre 2016 à 08:10, par SOME
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    felicitations a nos soeurs ! je constate simplement que ce sont elles qui brillen mieux que les hommes... Malgre cela on ne voit que les "formes genereuses" : "C’est ainsi qu’on dégrade l’image de la femme dans les médias doucement. Les gens qui organisent les Miss Bim Bim s’en inspirent. Carton jaune foncé à ce journal" comme l’ecrit Bodo, n°4. Pas carton jaune, CARTON ROUGE et bannissement. Aucune comprehension du metier de journaliste !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2016 à 21:30, par houda
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Internaute 7 il vaut mieux encore cette jeune bachelière très brillante que de dire que madame doamba à plus de mérite que elle. Sic,est la même doamba que nous connaissons , elle n,à jamais composé un simple bepc ne parlons d,un baccalauréat quelconque. Tout chez elle n,est que du farce et de la vanite. Ce qu,elle n,à jamais été l’un,est pas au pays, aux nations unies elle est tout. Que vaut.elle devant les vaillantes dames commissaires de police ou contrôleur généraux de police qui ont servi dans les mêmes missions ?. Quel mérite y a t.il a etre chef secteur lorsqu,on sait comment le travail s,effectue aux missions des nations.unies ?. Le travail est un travail collectif et le chef en assume seulement la responsabilité de son envoi aux autorités centrales de la mission. Tout ce cirque c,est juste pour organiser les a étaient incessants dans ces missions . Nous les avons tous mais le procédé est ridicule et n,honoré pas le burkinabé qui est caractérise par son ardeur au travail et son humilité . Enfin que vaut.elle devant ces grandes dames qui gèrent avec humilite et compétence certains postes importants au siège des nations unies à new york et qui ne tapent pas leurs photos sur tous les toits . À cette allure on croirait facilement que la mission fermera ses portes si jamais pour une raison quelconque elle est obligée de rentrer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2016 à 06:53, par houda
    En réponse à : Fasobaromètre du 23 août 2016

    Félicitations a cette dame responsable de la section circulation routière de la police du nom de doamba née gourane . C,est elle qui aime son pays contrairement à la nommée doamba clémence qui est fortement sans cesse animée du désir de puissance, de vanite et de surmoi si toutefois elle sait ce que veut dire surmoi. Elle passe tout le temps a taper à toutes les portes au pays comme dans la mission pour s,accrocher aux missions , passer le temps a se pavaner dans la mission des nations unies comme sans elle la mission fermera ses portes. Si cette dame de la circulation routière se retrouve en Haïti ou ailleurs en train de former des agents de la police de la route , ses compétences honorent tout le Burkina faso au delà d,elle même et il y’a rien a dire. Nous savons qu,au pays elle a fait ses preuves. C,est encore le contraire de clémence qui est inconnue au pays et qui est pourtant l,alpha et l,Omega dans les missions onusiennes. Quel paradoxe ?. Si le ridicule tuait. Tout ça rien que pour de l,argent. Cet orgueil est injustifie à partir du moment ou des commissaires de police féminins plus gradées et mieux instruites que elle et ayant occupé de hautes fonctions au pays ont effectué ces missions des nations unies mais n,ont pas tapé leurs photos commentées sur tous les toits.la plupart des contrôleurs généraux de la police ont fait ces missions. Clémence est elle plus compétente que ces grands messieurs.?. Qu,il plaise au fasonet de décrocher cette photo et à sa place vous mettez la photo de doamba/gourane de la circulation dont la fonction rend service à la vie humaine même si par modestie elle ne vous à pas demande. Enfin que tout le monde sache que sauf esprit de promotion du genre, il n,y a aucun mérite particulier à être chef secteur dans une mission des nations.unies. Ceux qui ont fait les missions le savent. Le plus jeune assistant peut être désigné chef secteur devant des commissaires et le travail est fait en groupe pour que le chef en assume la responsabilité de son organisation. En tout et au fond toute cette publicité si elle savait ne pourra rien contre l,irréversibilité du temps, même les titulaires de postes professionnels finiront un jour au pays. On a l impression que c,est une qui doutait de sa capacité a faire un travail quelconque et lorsqu,elle a réussi ce qui n,est pas du tout un exploit, elle saute en criant youpiii,victoire. Un peu de modestie et d,humilite surtout quand on prend de l,âge

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés