VIe congrès des municipalités du Burkina : Une délégation de l’AMBF a été reçue à la Primature

vendredi 19 août 2016 à 23h08min

Dans le cadre des préparatifs de leur VIe congrès, une délégation de l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) a été reçue en audience par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba dans la soirée du jeudi, 18 août 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
VIe congrès des municipalités du Burkina : Une délégation de l’AMBF a été  reçue  à la Primature

Rendre compte des préparatifs de leur VIe congrès au Premier ministre Paul Kaba Thiéba, demander ses conseils et recommandations pour le bon déroulement dudit congrès, tels étaient les raisons de la visite de l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) à la primature.

Annoncé pour ces 19 et 20 août 2016 à Ouagadougou, les préparatifs du VIè congrès vont bon train selon le maire Armand Pierre Béouindé. Néanmoins, il est « utile et nécessaire » de venir rendre compte au premier ministre de l’état d’avancement a-t-il précisé.

Le présent congrès se veut celui de la ‘’renaissance’’ après une parenthèse sur les municipalités pendant la transition, selon une des précisions de Armand Béouindé. « L’AMBF avait été mise entre parenthèse et ne fonctionnait plus, il a fallu qu’on se retrouve pour remettre sur les rails cet organe essentiel qui sert de courroie de transmission entre l’Etat central et les différentes communes », a-t-il expliqué.

Le congrès se tiendra sous le thème : « Le rôle et place des communes dans la mise en œuvre du Programme national de développement économique et social (PNDES) ». Ce thème va en droite ligne du nouveau référentiel du gouvernement, selon le maire de Ouagadougou.

La délégation qui est venue en ce jour informer officiellement le Premier ministre, pense que celui-ci, chargé de conduire la politique du gouvernement, est la personne la mieux placée pou échanger avec les élus locaux sur l’application du PNDES. Les municipalités entendent donc jouer pleinement leur rôle dans l’exécution de ce nouveau référentiel de développement au Faso ‘’ afin d’éviter tout amalgame dans la mise en œuvre de ce programme’’. « Il nous faut se l’approprier », a conclu Armand Pierre Béouindé.

Yvette Nadège Mossé (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés