Conseil régional du sahel : Il n’y a pas lieu d’instaurer une crise

jeudi 18 août 2016 à 22h14min

C’est à désespérer de la politique et de certains hommes politiques. Sinon, comment comprendre qu’on puisse s’amuser autant avec le développement d’une localité donnée ? A quoi joue-t-on pour l’installation du président du conseil régional du Sahel ? En attendant éventuellement que le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de sécurité intérieure(MATDSI) de Simon Compaoré éclaire les burkinabè, la situation de blocage qui prévaut n’a aucun sens. Sauf à retarder la roue du développement dans cette localité du Burkina Faso.

Conseil régional du sahel : Il n’y a pas lieu d’instaurer une crise

Il faut tout de suite le dire, ce qui se passe présentement dans le sahel et concernant l’installation manquée et désormais hypothétique du président élu du conseil régional ne fait pas honneur et ne s’inscrit certainement pas dans la volonté des populations du sahel.

Elu le 08 juillet 2016 en qualité de président du conseil régional du Sahel, Abdoulaye Sawadogo peine à être installé dans ses fonctions. Et selon les informations que nous avons pu glaner, il n’y a eu aucun trouble lors des élections.

Elections qui ont aussi vu la mise en place des autres membres du bureau du conseil régional. Avec un élu du MPP comme 1er adjoint, un élu du PDS comme 2ème adjoint. L’UPC s’en sort avec deux postes et le NDT un poste.

Mais voilà que le jour de l’installation du président élu, le secrétaire général de la région fait surseoir à la cérémonie sur ordre, aurait-il dit, de sa hiérarchie.

Mais au fond, tout porte à croire qu’il s’agit de la déroute du parti au pouvoir, le MPP qui est à la base de la situation qui prévaut sur le terrain. En effet, bien que ce parti ait raflé le maximum de sièges de conseillers et s’attendait légitimement à jouer les premiers rôles au sein du conseil régional, des dissensions internes au parti au niveau régional ont amené deux candidats du MPP à prétendre chacun au poste. Toute chose qui a permis au candidat du CDP qui dirigeait en 2013 le conseil régional, et dont le parti n’a que six conseillers actuellement, à prendre les rênes du conseil régional. Avec à n’en pas douter, le soutien de pas mal de conseillers MPP.

Sans doute que des conseillers MPP ont voté pour ce dernier au vu des résultats des élections et en considérant le nombre de conseillers engrangés par chaque parti.
Suite à ces résultats inattendus, l’élection de Abdoulaye Sawadogo a été contestée par l’un des candidats malheureux du MPP pour vice de forme au niveau du tribunal administratif de Dori.

Le 15 juillet 2016, le tribunal administratif annulait l’élection du président du conseil régional du Sahel. Abdoulaye Sawadogo fit appel du jugement devant le conseil d’Etat. L’audience du conseil d’Etat du 26 juillet a infirmé l’arrêt du tribunal administratif de Dori et donc confirmait la régularité des élections qui se sont déroulées.

Un pourvoi en cassation fut déposé par l’un des candidats malheureux du MPP . La cour dans sa décision du 06 aout a déclaré son incompétence.

Dans cette situation donc, et selon le droit, c’est en principe le verdict du conseil d’Etat qui a force de loi. Aussi, le gouverneur avait convoqué la passation de service pour le 11 aout 2016. Malheureusement, cette passation n’aura pas lieu parce que information a été donnée à Abdoulaye Sawadogo que la procédure est suspendue jusqu’à nouvel ordre sur ordre de la hiérarchie. Cliquez ici pour lire la suite sur régions.lefaso.net

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Messages

  • De quel developpement parlez vous ? D’Abdoulaye Sawadogo lui-meme ? Sinon, les conseils regionaux n’ont jamais rien fait de bon dans ce pays. Celui du sahel a été dirigé d’abord par un instituteur retraité très cupide,puis par un vendeur de chaussures au marché de djibo,tout aussi cupide. Visiblement la serie noire va se poursuivre malheureusement.

  • Arrêter tout çà. Le MPP doit s’en prendre à lui même. Le conflit au sein du MPP est une question de leadership entre certains membres qui ont des visions de positionnement pour l’avenir, le CDP n’a fait que profiter comme un bon butteur tapis dans le périmètre du but saisi l’occasion et Pum Pum Pum << but>>. Mais c’est déjà trop tard.

  • Sawadogo adoulaye,a été admis dans la salle avec la complicité du Gouverneur de la région,la liste des conseilles régions du soum abdoulaye,n a pas son nom,sur la liste,plus grave,la convocation du gouverneur,c est plus tôt,un certain Tamboura hamadoun,qui date du 1er juillet 2016,une session extraodinaire convovoque,avec la complicité du maire,pour faire une permutation,de poste,le sieur sawadogo,abdoulaye,est plutôt,président d une commission de la commune de Djibo,je pose une question à sawadogo,s il a reçu une convocation,du gouverneur du Sahel,si oui qu il présente à la presse,du Burkina,il passe tout son temps soit à savane fm radio Oméga,dans le quotidien,l observateur paalga et dans fasonet.le sieur sawadogo n à qu à savoir que le mpp n’a rien avoir dans son aventure,si le CDP a perdu le pouvoir,il n’a qu’à s’en prendre à lui même,un vendeur de chaussures au marché de Djibo,qu il couvre au moins son menteur,car l or ne marche plus,en plus Sawadogo,ment comme il respire,la démission d un conseil régional est adressé au Gouverneur et nom au Maire,la tutelle,doit vérifier,à la loupe votre session,reste tranqu il,le pouvoir actuel tien à la légalité,pas à la magouille,et l achat des consiences comme toit même tu dit à qui veu l entendre que l argent à couler,avec qui pas le MTDS,il s’en prendre à se qui ont pris ton argent.

  • Monsieur sawadogo doit s en prendre au maire de Djibo et au Gouverneur du Sahel,un qui a outroupasse ses compétences,et de l avoir admis dans la salle sans convocation,ni son nom sur la liste des conseils régionaux du Sahel,tu est mpp,CDP,upc,nana,odt’parent ou adf,la tutelle a un rôle et,dans les conseils municipaux.

  • Je suis surpris des propos de Sawadogo adoulaye,car ancien président du conseil régional du Sahel,il goute et il veu terminée,un vendeur de friperie et le niveau il n’a à pas le cèpe,impose par le pdg de somica à l époque,c est révolu,avant avec un régime,qui était dirigé par des commerçants,et l argent,la situation à changer,mon cher reste au marché,et vent les chaussures et friperie tranqu il,un bon conseil car se regime,est incorruptible.

  • Monsieur sawadogo fait honte à mon parti,le CDP,si j étais à sa place je vais me caché,il voir la mairie de Dijbo,dirigé par Monsieur Dicko Oumarou,député maire,je demande à monsieur le Ministre d État,de commandite un audit à la mairie de Djibo,je vous jure que Dicko Oumarou,sera aux arrêt,je suis un militant,du CDP,mais ju contre l impunité.

  • Bonjour les patrons du soum,le maire député le tous puissant,le pdg de somica,abdoulaye sawadogo,qui veu le Nam à prix le temps du CDP est révolu,ton patron,est en détresse.

  • J ai lu les âneries de sawadogo abdoulaye,le conseil d état c est déclaré incompétent,mais il ha d autres voies de recours contre ton acharnement,je suis un habitant de Djibo,au secteur n 2,je te connais tu me connais,le maire de Djibo est plus que le Ministre,ou le Gouverneur,laisse l administration faire son travail,la vérité va apparaître en plein jour,votre combine à la mairie de Djibo,ne passera pas,reste tranqu il,car tu a été admis frauduleuse tu,la vérité est en route. Vive la vérification approfondit de cette session.

  • Bonsoir les grands magouilleurs du soum,Simon. Va démantelé votre réseau,que Dieu lui protège,pour que votre réseau de corruption à l administration soit arrêté.

  • Situation Claire sawadogo reste tranquil laisse la tutelle faire son travail,si tu est sur de toit,tu le sera,mais,si l argent à couler sous les tables,sa te fait peur,rappel toi devant ta porte ta conversation avec Dicko belko,tu disais quoi si l argent peut faire quelques j aurais raison au conseil d état,et à 11 heures 25 minutes ton coup de fil,a Djibo,j ai gagne mon procès,j étais mal à laissé,un homme doit garde sa bouche,et même si dépense des millions,affaire à suivre avec des preuve à l appui.

  • Il n y a pas de crise au conseil régional du Sahel,il y a eu magouille,et corruption,et le droit de la tutelle est de voir claire,et nous nous soutenons,la tutelle pour ça,le jour du conseil extraodinaire,sur 73 présent 36 ont quitté la salle vrais ou faux,question à sawadogo abdoulaye,vrais ou faux,les conseilles à bien dit au maire qu il est incompétent pour recevoir la démission d un conseiller régional,et le maire a persisté dans ses erreurs,pourquoi,le a reçu,cette demande voir l article 173 al 2,du code des collectivités,ou bien parce que il est du CDP il faut se taire,non,non,laisser l administration faire son travail un point c est tout.le temps de la magouille des maires est révolu.

  • sawadogo a ete elu le jour cest pa la nuit.vs ete jalou pour rien.ce la ki lon vote son tjr vivan.merde a vs les taré.

  • Bonjour chres internautes !
    Le MATDSI n’est pas allé au delà de ses prérogatives, car la loi, notamment le CGCT lui permet d’apprécier la régularité d’une session organisée par un conseil de collectivité. Et c’est probablement ce qui est en cours. Pendant cette vérification, la suspension de la procédure de passation des charges est plus qu’opportune !
    Par ailleurs au cas où Mr SAWADOGO se sentirait léser, il peut intenter un recours contre cette suspension !!!!
    Alors patientons pour la suite ...

  • Bonjour chres internautes !
    Le MATDSI n’est pas allé au delà de ses prérogatives, car la loi, notamment le CGCT lui permet d’apprécier la régularité d’une session organisée par un conseil de collectivité. Et c’est probablement ce qui est en cours. Pendant cette vérification, la suspension de la procédure de passation des charges est plus qu’opportune !
    Par ailleurs au cas où Mr SAWADOGO se sentirait léser, ilvpeit intenter un recours contre cette suspension !!!!
    Alors patientons pour la suite ...

  • Le gouverneur de la région du Sahel est responsable de ce qui ce passé actuellement dans la région du Sahel et c’est enquérant. En tant que premier responsable de la région du Sahel garant des valeurs de la république soit vous êtes complice où vous n’avez pas les compétences requises pour administrer une région si vous recevez un un procès verbal d’une session extraordinaire de mairie ou ya vice de forme et de procédure vous êtes tenu d’appliquer et de faire respecter la loi en rejetant purement et simplement le pv pour vice de forme et de procédure. Par votre incompétence vous êtes le premier responsable de tout ce désordre. Messieurs le gouverneur vous n’avez pas assurer !!!!!! Merde

  • Peuple du Burkina,et particulièrement du Sahel,laisse l administration faire son travail,jaloux ou pas jalou,la vérité viendra,justement c est le jour que le vol est simple,cherche l information à la source,les votants son vivant,interrogé les conseillers régionaux,tout le peuple sera surpris,comment les votes se son déroule,affaire à suivre.

  • La faute de cette mascarade,est la faute du haut-comm aire du soum,la tutelle rapproche,et plus loin le gouverneur du Sahel,appartien,au Ministre de tiré cette affaire au claire.

  • Le partie au pouvoir n est pas déroute,c est plutôt les autres qui sont déroute,par la violation,des textes en la matière,le rôle de l administration est de vérifier,pour une personne,assoiffé de pouvoir comme un vendeur de friperie,à la solde de la corruption,aucun niveau de développement,son passage au conseil régional est sombre,il a déjà occupé se poste.

  • La faute de cette mascarade,est la faute du haut-comm aire du soum,la tutelle rapproche,et plus loin le gouverneur du Sahel,appartien,au Ministre de tiré cette affaire au claire.

  • Il faut que la hiérarchie tire toute cette histoire au claire, située les responsables de tout un chacun et prendre les mesures disciplinaires nécessaires. Mr Abdoulaye à raison d’être pressé pour prendre fonction, croyez moi chers internautes ce messieurs a beaucoup investi pour être à ce positionner à ce niveau, car c’est toute la chaîne administrative (haut-commissaire, Gouverneur, justice) qu’il a pu rallier à ça seule et unique cause malgré toutes les irrégularités, par quel moyen je n’en sais vraiment pas trop bien que j’ai ma petite idée ......???? Mais ce qui est sûr il y a de l’électricité en l’air et les choses sont entrain de se dévoiler d’elles-mêmes. Wait and see.

  • ecouter ! vs navez ocun responsabilite dan sa. Le ministr ne pa o deçu du conseil detat.merde a vs ls ipocrite egoîste jaloux du soum.vs oublier ke cest pa vs ki lon voté ?merde !!!

  • C’est mieux de trouver d’autres termes que jaloux pour expérimer ton mécontentement, il n’y a absolument rien de personnel pour preuve nous avons soutenu chez Mr Abdoulaye pour son mandat passé à la tête du conseil régional. Le ministère n’est pas au-dessus de la justice comme tu le dis, mais il a compétence pour apprécier une session extraordinaire d’un conseil municipal. Donc prend ton mal en patience. Le forcing auquel vous êtes entrain de faire subir les honnêtes citoyens via vous billets de banque doit prendre fin.
    bandes de corrupteur

  • Mr Compaoré SIMÉON est incompétent il faut le sauter du gouvernement .

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés