Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

jeudi 18 août 2016 à 23h17min

Dans le communiqué ci- après que nous avons pris sur la page facebook du Parquet Près le Tribunal de Grande instance de Ouagadougou, les hommes en robes noires reviennent sur les peines encourues par les usagers de la route qui viendraient à manquer de respecter la réglementation en matière de circulation routière. Les hommes de droit qui rappellent que les peines peuvent aller jusqu’à la prison à vie, “révèlent” que certains des indélicats qui ont été pris par les forces de sécurité sont actuellement à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), en attendant d’être jugés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

Depuis un certain temps, nous avons constaté la recrudescence de l’incivisme routier dans la ville de Ouagadougou. Des forces de sécurité qui assurent le service de maintien d’ordre dans les différentes artères de la ville de Ouagadougou sont devenues la cible des usagers de la route enclins à cet incivisme. En effet, les usagers qui ne respectent pas les feux tricolores sont naturellement interpellés par les forces de sécurité. Mais nous avons constaté que certains d’entre eux refusent d’obtempérer aux ordres de ces agents. Pire, ces usagers indélicats de la route décident d’entrer en collision avec les agents de sécurité et portent en conséquence des atteintes graves à leur intégrité physique.

Ces agissements peuvent avoir la qualification pénale de coups et blessures volontaires de nature délictuelle en cas d’incapacité totale de travail personnel (ITT) de plus de sept jours, de coups mortels, de meurtre au cas où la victime décède ou de tentative de meurtre en cas de simples blessures. Les faits de coups et blessures volontaires sont punis d’un emprisonnement de deux mois à deux ans et une amende de 50 000 à 600 000FCFA ou l’une de ces deux peines seulement ou d’un emprisonnement de deux à cinq ans et d’une amende de 600 000 à 1 500 000 FCFA ou l’une de ces deux peines seulement, lorsque l’incapacité totale de travail personnel est de plus de sept jours et moins de vingt et un jours ou vingt et un jours ou plus (Articles 327 et 328 du code pénal).

Les faits de coups et blessures qui entraînent des mutilations, amputations ou privations de l’usage d’un membre, cécité, perte d’un œil ou autres infirmités permanentes sont punis d’une peine de dix à vingt ans de même que les faits de coups mortels (Article 329 du code pénal). Le meurtre commis dans ces circonstances est puni de l’emprisonnement à vie. Il s’agit sans nul doute des faits de coups et blessures et autres qui sont commis dans la circulation mais qui ne sauraient être qualifiés d’involontaires.

Les usagers qui refusent d’obtempérer à une sommation non équivoque de s’arrêter émanant d’un fonctionnaire ou agent chargé de constater les infractions et muni des insignes extérieurs et apparents de sa qualité, ou qui refusent de se soumettre à toutes vérifications prescrites concernant leur véhicule commettent l’infraction de refus d’obtempérer qui est punie d’un emprisonnement de dix jours à trois mois et d’une amende de 10 000 à 100 000 FCFA ou l’une de ces deux peines seulement (Article 12 de l’ordonnance n°71-10).

En outre l’usager indélicat qui, après avoir commis un accident dans ces circonstances, arrive à se soustraire du contrôle de la police en ne s’arrêtant pas, commet le délit de fuite qui est puni d’une peine d’emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de 50 000 à 300 000 FCFA ou l’une de ces deux peines seulement (Article 10 de l’ordonnance n°71-10). Très souvent, ces usagers qui prennent la fuite conduisent sans permis de conduire des véhicules non assurés. Le défaut de permis de conduire et le défaut d’assurance sont respectivement punis des peines d’emprisonnement de quinze jours à six mois et d’une amende de 25 000 à 150 000 FCFA (article 1er de l’ordonnance 71-10) et d’un emprisonnement de quinze jours à six mois et d’une amende 10 000 à 500 000 FCFA ou l’une de ces deux peines seulement (Article 200 du code CIMA et les articles 1 et 5 de l’Ordonnance n°58/PRES/MEJ du 30 décembre 1966).

L’usager de la route qui refuse de s’arrêter sur interpellation des agents de sécurité et qui, de surcroît décide de rentrer en collision avec l’agent concerné ne peut pas dire que les éventuelles blessures occasionnées sur l’agent ne l’ont pas été de par sa volonté. Le parquet marque sa solidarité et compassion à l’égard des policiers, gendarmes et autres forces de sécurité qui ont été lâchement agressés par les usagers inciviques de la route. Il réitère par ailleurs son soutien à la police et à la gendarmerie dans sa mission inlassable de prévention et de répression de l’incivisme routier. Le parquet tient à informer les usagers de la route que ceux indélicats qui ont tenté d’attenter à la vie des forces de sécurité ont été poursuivis courant cette semaine et détenus à la MACO (Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, ndlr) en attente de leurs jugements suivant la procédure de flagrant délit. En sus, des instructions fermes ont été données à la police et à la gendarmerie de déférer devant lui toute personne, auteur des agissements inciviques ci-dessus mentionnés aux fins de poursuites pénales.

Parquet près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 août 2016 à 18:52, par yé !
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Ces peines gagneraient à être endurcies !

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2016 à 20:43, par Hamad
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Ce message doit être passé dans toutes les langues nationales. Le verdict de ceux qui seront jugés doit être largement publié.
    Merci au parquet

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2016 à 21:14, par Bodo
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Chaque fois que je vois des policiers à un feu tricolore, je suis très fier d’eux et j’ai envie de descendre leur dire : "Vous êtes des héros, des gens utiles. Je vous admire".

    Et là, je suis fier aussi des juges qui veulent en finir avec l’incivisme en appuyant la police et la gendarmerie.

    L’émergence du BF, ce n’est pas juste des augmentations de salaires, des échangeurs, des immeubles et des lotissements au wazard...

    C’est surtout mettre de l’ordre et sanctionner les salopards. La fille qui a été 1ère du Bac cette année, je suis sûre que c’est une personne ordonnée qui ne brûle pas les feux au wazard. Mais en général, les derniers de classe là, voilà les grands brûleurs de feu, vu qu’ils sont tout le temps en retard. Parce qu’ils sont désordonnés. Par exemple celui qui ne paye pas crédit brûle trop les feux.

    Alors que les personnes efficaces s’arrangent pour partir tôt de chez eux. Ils sont plus reglos en général. Donc non seulement le gars est dernier, il freine l’émergence recherchée par les intelligents et en plus il s’en prend aux forces de l’ordre.

    Et même chez les adultes, c’est pareil. Les gens sérieux brûlent moins les feux que les escrocs, les faux types et les gens qui ne respectent pas leur parole. Je vous assure, faites attention et vous verrez. Ce sont les parvenus et arrivistes qui brûlent les feux tout le temps et qui en plus, violentent les forces de l’ordre. Quand un gars sérieux brûle le feu (ça arrive aussi), il s’arrête et s’humilie devant le policier car il se sait en tort. Ça peut être une inattention.

    Mais le salop qui brûle le feu, continue ses saloperies et fauche le policier. Ensuite il va s’asseoir dans un bar avec ses amis pour raconter qu’il est un héros. Et il est fier de raconter ses imbécilités.

    Bravo les juges. La meilleure sensibilisation, c’est surtout installer la peur d’enfreindre la loi. Ça fait 56 ans qu’on sensibilise les gens et ça ne donne rien. Si moi même on m’arrête, même après avoir écrit ça, je vais dire à l’agent que "je n’ai pas vu le feu, que je ne savais pas, qu’il faut sensibiliser le peuples !! "... Alors que je sais pian !!

    Courage. L’émergence du BF, c’est aussi moins de feux tricolores brûlés. Voilà. Vous pensez qu’à Singapour, à Taiwan, Dubaï... on brûle les feux au wazard comme ça ? Vous pensez que Obama, le Pape, le pasteur Jessie Jackson, le Cheick Doucouré... brûle le feu ? Non

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 00:36, par Le japonais
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Bonjour,

    depuis plusieurs mois, le mot incivisme, fait parti du quotidien, principalement en ce qui concerne le non respect des feux tricolores. Du sang, des larmes, de l’encre, de la salive, ont coulé. Je tiens à souhaiter un prompte rétablissement à la dernière victime.

    Mais, il y’a une chose qui m’intrigue, et m’interpelle à la fois, lorsque ce sujet est abordé : pourquoi ce sont toujours les citoyens "lambda" qui sont indexés lorsqu’on parle d’incivisme aux feux tricolores, et non les agents de sécurité, pour ne pas dire ceux qui les ordonnent de faire ces contrôles : les ministres concernés, le gouvernement ? Pourquoi ce sont toujours ceux qui sont au bas de la pyramide qui sont "toujours" fautifs, et pas ceux qui sont au sommet ? Le gouvernement ne fuit-il pas le problème, en le rejetant sur la population "d’en-bas" ?
    Et aujourd’hui on nous parle de .... "MACO" !

    Il est vrai que certaines personnes "grillent" volontairement les feux tricolores, mais parfois, pour ne pas dire très souvent, on se fait avoir !
    Aujourd’hui, combien de feux tricolores fonctionnent correctement à Ouagadougou (pour ne citer que la capitale) ? Lorsque vous prenez, par exemple, les feux tricolores qui se trouvent au niveau du carrefour Lycée St Ex - Collège de la salle, les feux "oranges" n’existent quasiment pas ! Les feux passent directement du "vert" au "rouge". Sur la nationale 1, les feux tricolores qui sont installés à partir du siège de l’ONEA, provoquent plus d’accidents, au-lieu de faciliter la circulation. A ce niveau, les deux feux tricolores peuvent passer au "vert" en même temps. Une vraie catastrophe ! Les feux tricolores qui se trouvent au niveau de la place de la révolution [ces agents de sécurités y sont tout le temps] ne sont pas non plus les meilleurs. Il y’a plein d’exemples pareils à Ouaga, mais .... rien est dit, rien est fait : où sont les médias, les osc, les syndicats ?
    Que ces agents de sécurité avant de "coller" des amandes aux pauvres citoyens, commencent par discuter avec leurs supérieurs sur comment remettre ces feux tricolores aux normes.

    On a l’impression d’être dans un pays où l’on marche sur la tête. Même si certains ministres ont une grosse tête, un peu de quand même ! Oui, à force de voir la multiplication des contrôles au niveau des feux tricolores, on se demande si certaines personnes ne profitent pas, de la situation (c’est vraiment pathétique de leur part) pour remplir les caisses, ou tout simplement se remplir les poches ? Je reste persuadé que certaines personnes assises tranquillement dans des bureaux "faifaitisés", attendent impatiemment le retour de ces jeunes (non, ces agents de sécurité), du terrain, pour se gonfler les poches, et n’hésitent pas à faire de la "propagande" auprès des médias, dès qu’il y’a malheur. Comme on dit souvent, le malheur des uns, fait le bonheur des autres.
    Et aujourd’hui, on nous parle de "MACO" .... après avoir troué nos poches avec vos 25 000 fcfa à chaque fois .....et parce qu’on a du mal à "comprendre" comment fonctionne ces "foutus" feux tricolores .... que vous entretenez à votre manière, et dont vous êtes les seuls à avoir la notice d’utilisation (puisque vous, messieurs au sommet, vous êtes les seuls à respecter correctement ces feux tricolores) ....Hein, on est où !

    Sérieusement, et posément, revoyons ensemble la copie de "cette chose ci". La meilleure solution pour lutter contre le non respect des feux tricolores ne doit pas être QUE l’amande, la répression, et l’emprisonnement.
    Il faut : 1- Revoir vos infrastructures routières : feux tricolores incompréhensibles, panneaux de signalisation fantômes (je parle des panneaux de signalisation qui deviennent invisibles la nuit tombée), entre autres. A certains carrefour ces éléments posent beaucoup, beaucoup de problèmes. 2- Sensibiliser sur le code de la route (beaucoup de citoyens n’ont pas le permis de conduire), le civisme "routier", et la courtoisie au volant. 3- Sévir : Là vous pouvez commencer à vous remplir les poches. Non, je veux dire coller des amandes. Et surtout demander à vos "agents de sécurité" de faire preuve de bons sens ; autrement dit, qu’ils comprennent, qu’ils peuvent rentrer bredouille, et que leur métier ne consiste pas uniquement à coller des amandes, mais peut consister également à sensibiliser. Parce qu’on se demande souvent s’ils abusent pas de leur fonction, pour ne pas rentrer les poches vides.

    Pour finir, je voudrai faire un big-up, à ces "agents de sécurité" qui risquent leurs vies, pour en sauver, et protéger d’autres.

    Le japonais

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 05:50, par gangobloh
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Hummmhhh bien dit mais quelle peine pour la cause de l’incivisme ? Les frustrations sont causent les causes de tout ce que nous vivons . Chacun utilise sa voie pour se soulager, se dégonfler. Seuls le bas peuple subit la loi. les vrais bandits circulent . Les prisons seront pleines et l’incivisme sera toujours là. Les fanatiques ( djihadistes) se donnent la mort pour se rendre juste en tuant malheureusement des innocents malgré le feu que les grandes puissances abattent sur eux . Osons attaquer le mal par la racine en nous attaquons au grands bandits de la Republique et tout ira cool comme l’eau sur les plumes d’une oie .

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 07:27, par CONSIMBO
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Merci au parquet pour ces précisions.
    Une large diffusion dans toutes les langues et dans tous les médias locaux serait la bien venue.
    Beaucoup de courage à nos vaillants policiers.Que force reste à la loie.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 07:53, par Cheick Omar
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    J’espère qu’au procès de ces inciviques notoires, la justice fera preuve d’indépendance et la loi s’appliquera dans toute sa rigueur. Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 08:09, par ACHILLE
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    CES SANCTIONS ME PARAISSENT LEGERES ON EST OU LA ???? EST CE LA MEME HAUTE VOLTA DEVENUE BURKINA FASO ???? SI ON TENTE SEULEMENT DE REMVERSER UN POLICIER IL FAUT UN MINIMUM DE SIX MOIS A LA MACO POUR Y REFLECHIR. IL FAUT UNE VERITABLE FERMETE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 08:44, par TIENFO
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Je suis rassuré de savoir que nos hommes de tenus en exercice de leur fonction sur la voie publique sont protégés par la loi. Je suis d’avis avec l’internaute n°2 HAMAD pour une large diffusion du présent article. Comme contribution, le début de solution est à rechercher au niveau des auto-écoles et des ingénieurs de la conduite qui doivent impérativement mettre de la rigueur sur le code de la route. L’ASCE-LC doit faire un tour au niveau de l’examen du code de la route et du permis de conduire. Il parait qu’il se passe des choses pas claires à ce niveau. Des codes de route seraient obtenus sur de simples consignes avant l’examen et des permis de conduire délivrés à domicile. Les brebis galeuses doivent être suspendues ou interdites d’exercer.
    Le Burkina des RSS va mal et même très mal. Les élèves giflent leurs professeurs ; les usagers de la route foncent sur les forces de l’ordre, les élus locaux boycottent leurs conseils municipaux, les eaux de pluie refusent de ruisseler dans les caniveaux et inondent les domiciles conjugaux et les services, etc. L’incivisme est à son paroxysme et dans tout ça, c’est le pauvre qui a tort.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 08:51, par Le citoyen
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Mise en garde bien faite.Message bien limpide. Chers magistrats (je ne suis pas magistrat je précise ), prenez vos responsabilités. Il faut discipliner le burkinabè désormais et plus particulièrement le soi-disant ouagalais.Courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 09:14, par Bédjou
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Merci pour le rappel des peines encourues. Je souhaite véritablement de tout cœur , pour ces faits flagrants, que la peine maximale soit infligée à ces bandits inqualifiables, pour l’exemple. Il serait même bon d’envisager une relecture des peines pour les durcir au maximum afin de permettre aux vrais citoyens de vivre dans la quiétude en tous temps et en tous lieux afin de disposer de toutes ses capacités pour participer au développement du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 09:38, par MOI MÊME
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    JE LE DIT ET JE LE RÉPÉTÉ TANT QUE NOS RESPONSABLES NE FERONS PAS SAVOIR AUX USAGERS DE LA ROUTE QUE LE CODE DE LA ROUTE DOIT ÊTRE RESPECTE AUTANT QUE LE CODE PÉNAL, QUE LE CODE DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE, TOUS LES AUTRES TEXTES ET LOIS EN VIGUEUR AU BURKINA FASO, ILS PENSERONS TOUJOURS QUE LE RESPECT DES FEUX TRICOLORES EST UN CHOIX.
    SINON LES FAIT SAVOIR QUE NE PAS RESPECTER LE CODE DE LA ROUTE EST AUSSI MAUVAIS QUE VOLER, TUER, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 09:46, par kaboré
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    mieux vaux tard que jamais. il faut être intraitable avec ces délinquant de la routes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 10:52, par KOUMBA
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Merci au Parquet. Enfin la restauration de l’ordre dans la circulation routière. Ma femme a été victime de son civisme pour avoir été cognée par derrière par deux jeunes indélicats, quand elle a marqué un arrêt aux feux tricolores. J’ai souffert à l’hôpital. Aujourd’hui elle a toujours des douleurs à la colonne vertébrale.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 11:30
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    c est au burkina que vois des forces de l ordre se placer devant les conducteurs en fuite.le travail doit être fait par professionnalisme.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 11:58, par Intrigué
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Internaute 4, j’ai rigolé mais ce n’est que pure vérité.
    Internaute 4, je suis d’accord avec la deuxième partie de votre écrit. Il faut que toute la signalisation soit fonctionnelle. Plusieurs feu passent effectivement du vert au rouge. Le orange lui ne fonctionne pas. J’ai aussi vu une photo prise par quelqu’un en plein Ouaga avec deux feux opposés vert en même temps. Et les panneaux, ah les panneaux. La nuit, même avec les feux de routes il est parfois difficile de les déchiffrer parce qu’ils ne sont pas du tout réfléchissant.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 12:43, par Manikniki
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Ouf ! Enfin ! C’est mieux que je m’exclame ainsi pour le moment parce que c’est très tôt pour applaudir. On a souvent entendu dire que "la route tue". La route ne tue pas ! C’est plutôt le mauvais comportement des usagers de la route qui tue ! (Le non respect des feux tricolores ;le non respect des panneaux de signalisations( Stop ;Rue à sans unique etc), les excès de vitesse ; Le mauvais état des véhicules ou engins à deux roues(Systèmes de freinages défaillants ; Absence de clignotants etc).
    En matière de sécurisation routière, je suis partant pour qu’on sanctionne sans pitié ceux qui enfreignent aux règles. De par leurs mauvais comportements ils envoient souvent à trépas des êtres qui nous sont chers. Les déviants doivent être puni, et durement puni, sans complaisance aucune.
    Vivement que la loi s’applique à tous les citoyens et de la même manière, et qu’un jour, on n’apprenne pas qu’un "fils à papa" à été relâché ou relaxé après un coup de fil. ça va faire mal et ça va révolter.
    A ceux qui sont chargés de dire le droit, ne soignez pas laxistes et vous verrez que tout ira pour le mieux. Wait and see. En attendant, à vous mes révérences.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 13:02, par Tardivement
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Je félicite ces nouvelles mesures, mais je voudrais savoir si elles sont nouvelles ou elles existaient mais on ne voulais pas les appliquer. Et pour quelles raisons ? Fallait-il attendre autant de victimes pour les sortir maintenant ? Si elles sont nouvelles, est-ce qu’elles ont suivi les procédures d’adoption ? Sinon il faut mettre à jour les choses car l’Etat risque de se retrouver en train de dédommager des fauteurs qui connaissent leurs droits. Je propose qu’en lieu et place des telenovelas, soient diffusés sur toutes les chaines de télé du Burkina publique comme privée, des feuilletons sur le code de la route.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 13:36
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    BRAVO AUX FORCES DE L ORDRE ET A LA JUSTICE POUR CES PRÉCISIONS. JE VOUDRAIS SIMPLEMENT DEMANDER AUX FORCES DE L ORDRE DE REVOIR UN PEU LA COPIE AU NIVEAU DU PASSAGE AU FEU ORANGE CAR VOUS FREINER BRUSQUEMENT ET UN TRICYCLE VOUS PREND PAR L ARRIÈRE

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 13:42, par ngoonga
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Foofo Internaute 2 HAMAD . ko biida yoo ngoonga, naa haani dum yajiine ley halaaji leydi men fu, ley cuudi lekkol, ley julirdeeji, ley cuudi mopeere, dum e banndum........

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 14:25, par emmanuel
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    la police anarque tout le monde..arrétons....----c’est quelque part eux qui provoque l’incivisme,.. s’il reclame l’argent au gence sur la route sans doute même si c’est moi.si un policier m’arrète je fonce ..tu me barre la route par la force ....la ;imaginer....merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 15:17, par sergy
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Je condamne fermement ces actes d’incivisme, mais il faut reconnaitre que se sont les hommes en tenue qui sont pour parti à l’origine de certains de ces actes.
    Ces actes ont connu une explosion avec l’avènement de la police municipale dans nos villes. Quand la police municipale t’arrêtait pour infraction, il suffisait de brandir un billet de 1000Fpour être libéré à tel enseigne que les gens ont intégré dans leur subconscient que les policiers sont sur la route non pas pour règlementer la circulation mais pour se faire des sous. De plus faites un tour dans les casernes et les commissariats la plupart des motos sont sans immatriculation.
    Enfin rappelez-vous que se sont les FDS qui ont commencé les expéditions punitives contre les populations.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 15:36
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    c’est vrai que ces actes d’incivisme sont à tout point condamnables , il faut cependant rappeler que ce sont effectivement ces mêmes agents qui inspire souvent l’incivisme . Pour peu que vous soyez un homme de tenue exception faite des gradés qui ont un niveau d’instruction élevé , vous avez le droit de circuler sans plaque immatriculation .Et ils sont promptes à vous verbaliser ou prendre les billets bleus, lorsque vous avez simplement oublié la carte grise, surtout la police municipale dont les agents sont à peine instruits . Ce n’est pas sérieux , c’est frustrant les gas . Nul n’est au dessus de la loi . La hiérarchie des forces de défense et de sécurité n’ont qu’à instruire tous leurs agent de ses mettre avant de chercher à sévir . Arrêtons le sensationnel .

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 15:40
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    c’est vrai que ces actes d’incivisme sont à tout point condamnables , il faut cependant rappeler que ce sont effectivement ces mêmes agents qui inspirent souvent l’incivisme . Pour peu que vous soyez un homme de tenue exception faite des gradés qui ont un niveau d’instruction élevé , vous avez le droit de circuler sans plaque immatriculation .Et ils sont promptes à vous verbaliser ou prendre les billets bleus, lorsque vous avez simplement oublié la carte grise, surtout la police municipale dont les agents sont à peine instruits . Ce n’est pas sérieux , c’est frustrant les gas . Nul n’est au dessus de la loi . La hiérarchie des forces de défense et de sécurité n’ont qu’à instruire tous leurs agents de se mettre à jour avant de chercher à sévir . Arrêtons le sensationnel .

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 15:44, par bravo
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    internaute21, je ne sais pas si tu es un incivique, un bandit de grand chemin ou un RSP. Si un policier te demande de l’argent ou autre chose, il y a d’autres canaux pour te plaindre. Mais ce que tu as l’intention de faire au cas ou tu seras dans cette situation va te faire séjourner purement et simplement en prison

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 15:45, par TIENFO
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Internaute 21 Emmanuel, arrêtes ça. Tu es libre de foncer mais il faut être prêt à subir toutes les conséquences. A bon entendeur salut. D’ailleurs je t’y encourages pour que tu serves d’exemple de l’application de la loi dans toute sa rigueur. Rassures toi, je serai au jugement s’il est public. Si un citoyen est victime d’un arnaque, les numéros verts sont là pour le vérifier et les autorités compétentes tireront toutes les conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 20:02, par Alexis
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    cè un cadeau qu’on offre au contrevenants. ns gagnerons tous a endurcir les peines tt en augmentant les moyens(materiels et lois) des policiers.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 20:04, par Alexis
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    durcisons les peines

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2016 à 00:33, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    Moi j’embouche à peu près la même trompette que l’internaute " japonais".
    D’accord pour durcir la répression de l’incivisme, mais attention à ne pas trop donner de pouvoirs à nos "policiers braqueurs" qui adorent les recalcitrants, car c’est là la source de leur gombo. Ça sert à quoi un policier qui va se camoufler loin d’un feu tricolore, pour bondir comme un chasseur sur le moindre brûleur de feu ? Ça saute aux yeux que là ils ne réglementent pas la circulation mais c’est leur "nansongo" l’objectif.
    Mais dedouanons tout de même notre police nationales de cette pratique qui est plutôt la spécialité de la police municipale.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2016 à 12:06, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Incivisme dans la circulation routière : Des contrevenants à la MACO

    1. Une fois encore, c’est très deplorable cette mesure du TGI de Ouaga. Une atteinte aux libertés individuelles. Voyez, ces specialistes de la qualification juridiques font parler d’eux encore. Ils ont trouvé moyen de ranger le refus d’obtemperer dans les categories de meurtre, de coups, d’assassinats et autres. Que disent-ils des violations en matière de code de la route et de securité routière dont la Police Nationale fait exhibition par ces temps qui courent. C’est injuste ces mesures, mais c’est pas etonnnant, ça fera 29 ans qu’on ne cesse de maltraiter les citoyens et les usagers de la route.
    2. voici les violations dont sont coupables la Police Nationale avec la complicité promulgée du TGI de Ouaga :
    - a) Les policiers intervinnent dans la circulation sans gilet de visibilité : le gilet est obligatoire,mieux plus obligatoire que le port du casque. Le TGI de Ouaga n’en fait pas cas.
    - b) Surgir et s’interposer est une embuscade precisément une mise en danger dela vie d’autrui : du policier et des usagers. Le TGI de Ouaga n’est pas gené de se rendre complice : bravo !
    - c) Si les gens ne s’arrêtent pas, c’est entre autres à cause de l’ambigûité de l’interpellation. Et les gens ont 100% raison : le feu orange est un feu de transition et non un feu imperatif (vert, rouge ) : je demande un debat public !
    3. Au Burkina Faso, il n’est pas quelqu’un de plus extremiste que moi en matière de code la route et de securité routière. J’y milite depuis plus de 10ans. Chez moi, c’est pas "DA", c’est du concret. Chez c’est pas une question de "HOBA-HOBA", c’est du "HAYA-HAYA" (cri que poussent les gens ensemble pour soulever le toit d’une case)
    4. Ces mesures ne sont que des mesures epileptiques sans effet societal. Le TGI a tort. Le tribunal ne peut pas se substituer au Conseil National de la Securite Routière (où sont ces gars même ?). Le ministère de la securite a tort. Le CNSR existe et c’est son honneur de combattre l’incivisme sur la route.
    4. Comme toujours l’incivisme c’est les autres. Combien de gens au Palais de Justice respecte les limitation de vitesse ? Combien de gens au TGI de Ouaga savent ce que c’est que la courtoisie routière quand ce n’est pas des comportements criminels comme n’importe quel "Tom, Dick and Harry".
    5. Je condamne cet extremisme violent et non pertinent du TGI de Ouaga. Je condamne l’insecurité juridique dans lequel on plonge la vie des usagers de la route. Je dis bien insecurité juridique, les specialistes en savent. Liberez ces nouveaus prisonniers et chatier les autrement. Vive le changement ethique et pedagogique !
    La securité routière, c’est moi , depuis plus de 10 ans !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés