Vie politique nationale : Le Réseau Jeunesse et Politique/Burkina prône la solidarité entre jeunes des partis politiques

mardi 16 août 2016 à 16h56min

Le Réseau Jeunesse et Politique/Afrique de l’Ouest (RJP/AO), section du Burkina, a tenu une assemblée générale élective le samedi 13 août 2016 à Ouagadougou. Outre le renouvellement de son organe dirigeant, l’organisation (qui regroupe des jeunes de plusieurs partis politiques du Burkina, issus de l’Institut général Tiémoko Marc Garango pour la gouvernance et le développement, IGD, en partenariat avec la Fondation internationale du Parti du Centre Suédois, CIS) a dressé son bilan annuel de fonctionnement et s’est assigné de nouveaux défis.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie politique nationale : Le Réseau  Jeunesse et Politique/Burkina prône la solidarité entre jeunes des partis politiques

Plusieurs questions clés ont été abordées au cours de cette rencontre statutaire. Parmi celles-ci, on note la formation, le volet lié aux relations publiques, aux plaidoyers et à la sensibilisation. Ainsi, selon le coordonnateur du RJP/AO Burkina, Ma-Arouf Nébié, « le bilan des activités est positif parce que, nous avons un taux de réalisation de 77%. Ce qui est largement au-dessus de la moyenne. Nous avons réussi à relever le défi, malgré la situation sociopolitique difficile du Burkina ces derniers temps. De grands projets réalisés avec un certain nombre de partenaires à l’image de l’Ambassade du Canada, des organisations comme DIAKONIA, NDI et la Fondation internationale du parti du centre suédois (CIS) ». Toujours au chapitre des acquis, Ma-Arouf Nébié a révélé des actions du RJP/AO Burkina dans le cadre des élections qui se sont tenues. « A travers notre projet de formation des délégués de bureaux de vote, nous avons pu outiller environ 365 jeunes parmi lesquels, 90% ont effectivement surveillé les élections et je pense que c’est assez significatif. Nous avons aussi eu des activités de communication et de sensibilisation pour appeler les populations à l’esprit de Fair-play électoral, en évitant tous comportements pouvant conduire à des violences dans le processus », a étayé M. Nébié. Après avoir scruté contexte socio-politique national, les membres du RJP/AO Burkina ont appelé les jeunes à être des acteurs de la vie politique nationale.

Aux militants des partis politiques, toutes tendances, ils ont exhorté à l’esprit de solidarité autour des questions relatives à l’intérêt général de la jeunesse. « J’exhorte les jeunes des partis politiques à se donner la main afin que nous puissions travailler ensemble pour une prise en compte effective de la jeunesse dans la gouvernance. Aussi, à ceux qui ne sont pas encore engagés dans les actions de la vie publique nationale, qu’ils n’hésitent pas à le faire soit par les partis politiques soit par les associations », a réitéré le premier responsable du réseau, Ma-Arouf Nébié. A l’issue d’un bilan jugé satisfaisant, l’Assemblée générale a procédé au renouvellement de l’organe dirigeant. Et c’est sans surprise, dira-t-on, que le coordonnateur sortant a été reconduit pour une année (durée du mandat).

Fort du résultat, le RJP/AO s’est fixé de nouveaux défis dont le renforcement de la formation au profit des jeunes, l’élargissement de son capital partenariat, la poursuite et le renforcement des actions de plaidoyer en faveur de la jeunesse burkinabè.

Pour mémoire, le RJP/AO est une organisation qui regroupe les jeunes des partis politiques du Bénin, du Burkina, du Mali et du Niger, ayant bénéficié, depuis son lancement en 2012, du Program for Young Politicians in Africa (PYPA) de l’Institut général Tiémoko Marc Garango pour la gouvernance et le développement (IGD). L’Institut, qui a officiellement ouvert ses portes le 14 mai 2012, est présidé par le Pr Augustin Loada. L’esprit de ce programme est d’amener les jeunes militants des partis politiques à parler et défendre la jeunesse, à avoir la jeunesse et l’intérêt général comme valeur commune. Une vision qui s’exprime, entre autres, par le RJP/AO Burkina.

Anaïs MONE (Stagiaire)
Lefaso.net

Encadré

Membres du nouveau bureau :

- Coordonnateur : Ma-Arouf Nébié
- Coordonnateur adjoint : Madiouma Traoré
- Secrétaire général : Modeste Ouédraogo
- Trésorière : Azeita Sibalo/ Koussoubé
- Secrétaire à la communication : Issouf Sakandé
- Secrétaire à la communication adjoint : Thomas Tiama
- Secrétaire chargé du Genre : Yvette Yiogo
- Secrétaire chargé du Genre adjoint : Arouna Kouraogo
- 1er Commissaire aux comptes : Bachirou Soré
- 2ème Commissaire aux comptes adjoint : Louis Naré

A.M
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés