Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

lundi 15 août 2016 à 22h37min

Le RPR, parti de la majorité présidentielle a voté pour le candidat de l’opposition (UPC), lui permettant ainsi de remporter la mairie de l’arrondissement 7 de la ville de Ouagadougou. Une décision qui s’explique selon le parti par le fait que la section locale du parti au pouvoir n’a pas voulu tenir ses promesses dans la répartition des postes du conseil municipal. Au cours d’une conférence de presse ce 15 aout 2016, le parti a réaffirmé son appartenance à la mouvance présidentielle et son engagement à soutenir le président Roch Kaboré dans la mise en œuvre de son programme.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

Dans une position de ‘’faiseur de roi’’ à l’issue des élections municipales, le Rassemblement des patriotes pour le renouveau (RPR), parti de la mouvance présidentielle, a fait le choix de soutenir le candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de l’opposition.

Une ‘’volte face’’ qui s’explique selon les animateurs de la conférence de presse , par le fait que le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) n’a pas voulu tenir ses promesses de partager les différents postes du conseil municipal, comme convenu.

De l’avis des conseillers municipaux de l’arrondissement, à l’issue des élections, les pourparlers avaient été engagés entre les deux camps en vue du partage des postes.
« …notre surprise fut grande de constater la trahison qui se tramait par les conseillers du MPP dans le but de nous priver de postes. Ayant reçu l’onction de notre population, il était impérieux pour nous de conjuguer des efforts dans l’objectif d’occuper des responsabilités dans la mairie… »,a expliqué Justin Kaboré, conseiller RPR de l’arrondissement, et depuis premier adjoint au maire.

En soutenant l’UPC, le RPR dit avoir engrangé trois postes. Le premier adjoint au maire, les commissions aménagements du territoire et gestion foncière ; environnement et développement local reviennent au parti de Ali Badra Ouédraogo.

Mais le parti a par ailleurs réaffirmé ‘’solennellement’’ son appartenance à la mouvance présidentielle et se dit ‘’disposé’’ et ‘’disponible’’ à soutenir le programme du président Roch Marc Christian Kaboré pour qu’il réussisse ‘’avec brio’’.

Mais foi du chargé de communication et porte-parole du parti, Justin Bonkoungou, l’appartenance à la mouvance présidentielle ne rime pas avec un statut de béni oui oui.
« Personne ne nous a influencés à soutenir la candidature du président Roch Marc Christian Kaboré. Ce n’est pas parce qu’il est devenu président que nous allons changer de position parce que nous ne sommes pas dans le gouvernement » a précisé le chargé de communication du parti.

Répondant à ceux qui estiment que c’est parce que le parti n’a pas été appelé au gouvernement et n’a pas engrangé de postes de responsabilité jusque-là, Justin Bonkoungou martèle qu’il n’en est rien. Le choix de soutenir un candidat de l’opposition à la mairie est juste un choix politique que le parti assume et ne regrette pas, guidé qu’il est par le bien-être de la population locale.

« On est patient, c’est un quinquennat. Si le gouvernement reconnait que nous avons les capacités pour permettre au Burkina d’aller vers le développement, nous sommes ouverts, accessibles et on peut nous appeler pour qu’on discute’’, a-t-il renchéri.

La section locale du parti appelle donc les différents conseillers quel que soit leur bord politique, à oublier ‘’les querelles stériles et les débats futiles’’ et à se mettre au travail pour le développement de l’arrondissement 7.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 août 2016 à 05:16
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    changer le nom RPR, c’est le nom d’un ancien parti en France surtout Corrompu et de corrompus !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 07:31, par le sage
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Encore de la "badrature" qui signifie changement perpétuel de position et de camp.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 10:31
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    soyez claire soit vous etes avec la mouvance soit vous étés avec l opposition

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 10:42
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Ce parti était de la mouvance avec le CDP ( quand le CDP était au pouvoir

    Maintenant il est de la mouvance avec le MPP

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 15:16, par Eveline Kiswensida
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Encore un parti de personnes !!!!!

    Cette situation décrit bien le clivage politique au Burkina Faso qui se décline non pas par des idéaux, mais autour de personnes ("parti de Ali Badra Ouédraogo"). Un parti dit de la mouvance présidentiel (expression assez péjorative qui cache mal les intérêts personnels), qui soutient le président du faso, mais non les idéaux du parti qui a porté ce président au pouvoir. Or, et dans l’idéal, ce serait bien les idéaux du MPP qui ont fait de Roch un président. Voyez vous l’incohérence ? Je saisis donc l’occasion pour partager un post laissé au sujet d’un article "Où sont les insurgés d’octobre 2014 au Burkina Faso ?(2)".

    La question du positionnement des partis politiques et leur différenciation au yeux des électeurs : Sur quel clivage faut-il analyser la politique au Burkina Faso ? Quelle ligne de démarcation faut-il envisager pour appréhender les alliances politiques ?

    La question des idéaux est fondamentale pour toute organisation politique et dans une démocratie se voulant plurielle avec son corolaire qu’est l’alternance au pouvoir. Un idéal, pour un parti politique, est le modèle de société qu’il souhaite dessiner pour son pays. L’idéal inspire le parti ; c’est son ADN. Cet idéal est porteur de valeurs et ces valeurs appellent à leur tour un certain nombre de principes (hiérarchisables). Ce sont ses principes qui doivent régir l’action du parti dans l’exercice du pouvoir.

    Mais avant d’exercer le pouvoir politique, il faudrait d’abord le conquérir ; à l’image d’un marché sur lequel les fournisseurs d’un bien en compétition tentent de séduire le consommateurs. Sur ce marché, les concurrents font tout pour se différencier aux yeux du consommateur. C’est cet effort de différenciation qui conduit logiquement au positionnement de chaque produit sur le marché. Or sur le marché politique burkinabé, on ne distingue pas les partis en compétition. Elles battent toutes campagne autour de la lutte contre la corruption, la justice, et le bien être des populations. Ces actions ne sauraient être des idéaux politiques. Elles ne peuvent se substituer au projet de société que propose un parti en compétition. La lutte contre la corruption, et tous ces thèmes courants de campagne auxquels on est très habitué, sont communs à tous parti politique. Personne ne battra campagne pour le vol et le mensonge et le déclin de la société ! Il s’agit là d’actions qui ne peuvent pas permettre une différenciation claire des partis politiques en compétition.

    Et il est vrai que ce qui différencie les partis politiques, au Burkina Faso d’aujourd’hui, c’est bien les personnes (les chefs de parti). Il s’agit de partis de personnes mais non des partis d’idéaux (en cela faut-il même les appeler parti politique ?). Le clivage politique reste figé donc aux chefs (qui sont plus que de simples dirigeants) des partis en compétitions.

    D’une part, c’est de ce constat que doit partir toute analyse des stratégies de ces partis politiques : qu’il s’agisse d’alliance ou d’opposition.
    C’est aussi de là qu’il faut comprendre l’impertinence de la création dune institution de CFOP qui engloberait tous les partis qui ne sont pas au pouvoir. Cette institution traduit bien l’idée que se fait le législateur burkinabé de l’échiquier politique et des partis politique qui s’y positionnent. Or cette idée est mauvaise (disons le tout court) ! D’abord, comment peut-on créer une force d’opposition qui rassemble en elle seule des organisations assez hétéroclites et antagoniques ? Une loi contraignant à la cohabitation !!!! C’est bien à cette cohabitation que sont contraints l’UPC et le CDP aujourd’hui. Ensuite, il est impossible d’espérer (avec une institution aussi hybride) voir l’émergence d’une opposition d’idéaux avec un débat véritablement constructif (non pas cette opposition politicienne), un vrai débat de société, et même un débat véritablement libre et démocratique ; des partis se disant idéologiquement proches se retrouvent à s’opposer (c’est bien le cas du CDP et du MPP), alors que des partis idéologiquement opposés scellent des alliances (c’est la cas de l’ADF/RDA, qui se réclame libéral, et du CDP).

    D’autre part, cette différenciation des partis politiques par les personnes à leur tête crée une double insécurité. D’abord une insécurité pour l’électeur qui est privé d’un choix éclairé : l’électeur ne choisit pas en fonction du programme du parti (tous les partis politiques ont quasiment me même programme par ce qu’ils prêchent caricaturalement la même lutte contre la corruption) mais en fonction de la sympathie pour tel ou tel candidat ; Ensuite (conséquence de la première insécurité) une insécurité liée à la tentative du vote ethnique. Il est clair, sur ce second point, que si le choix doit être porté sur les personnes, l’ethnie et l’achat des consciences deviennent des stratégies gagnantes.

    Désolé pour la longueur du post, mais voici les prémisses d’une réflexion qui doit être menée en vue de la nouvelle constitution.

    Eveline Kiswensida : onsocrate@yahoo.fr

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 16:50, par Le Forgeron
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Bonjour,

    Tout ce que je sais, on ne peut pas être de la mouvance présidentielle et voter contre le MPP dans une commune. Que le RPR n’insulte pas la conscience des gens. Le RPR défend ses propres intérêts et pas les intérêts du MPP.

    Le RPR l’a démontré à l’Arrdt n°7. Qu’il assume sa responsabilité en disant qu’il n’est plus de la Mouvance présidentielle et nous laisse la Paix.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 21:02, par Hubert du secteur 30
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Mr Ali Badra.Vous étés belle et bien de l opposition.Le parti est arrivé dans l arrondissement 07 par l ex maire CDP Boureima.Vous avez battu campagne en disant que vous êtes de la mouvance.Et contrairement a ce que vous racontez,le MPP vous a donné les mêmes postes que l UPC.Vous avez voter UPC parce que vous savez que le candidat UPC Seydou comparé est le principal accusé dans la fraude aux concours de la fonction publique de 2015.Il a été condamné a 12 mois ferme en première instance et en appel.Vous savez q au regart du code des collectivités territoriales au Burkina,il n a plus les qualités morales pour être maire.Vous savez qui il sera révoqué s il refuse de démissionné. Et comme vous êtes 1er adjoint vous espérez prendre sa place.Comme vous savez que la procédure est engagé, vous empressez de dire que vous êtes de la mouvance parce que vous savez qu en cas de révocation le ministère peut prendre le 2em adjoint comme maire.Apprenez a dire la vérité un jour.C est parce qui il y avait le regretté Boureima (sa photo était sur vos affiches)que vous avez du 3 conseiller sinon vous et votre président ne Pesez pas 2 conseillers.Ou avez vous du d autres conseillers ?Sachez que la force du MPP c est la base .Et cette base est convaincu et tenace.Elle se battra pour que le programme de Son Excellence RMCK soit exécuté a l arrond 07.Vous ferez mieux de vous inscrire au cfop pour rejoindre votre voleur de maire.Ce qui se ressemble s assemble.Quant a nous vrai militants du MPP vous et les conseillers MPP qui siégés aux côté du maire voleur ,vous êtes contre le président RMCK ,parce qui il a placé son mandat sous le signe de L INTEGRITE.A bas les partis caméléons .A bientôt dans les autres organes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 23:44, par DAO
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    D’un côté on voit que c’est la liberté et de l’autre côté, on se dit que ça fait trop désordre. Les intérêts personnels sont subtilement évoqués sous vocables de choix politiques comme pour dire qu’en politique on ne doit voir que ses intérêts. Je ne suis pas étonné de tout ce qui passe sur la plan politique en ces moments.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 23:46, par DAO
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Hubert du secteur 30, c’est ça on appel sous "LE SIGNE DE L’INTEGRITE" ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2016 à 04:20, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    comme quoi meme ceux qui declarent avoir diné avec le Diable chahute la traitrise apres en avoir fait usage !

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2016 à 10:03
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    vraiment si des fraudeurs qui ont compromis l avenir des milliers de jeunes burkinabé deviennent maire ou allons nous. l upc n est pas un exemple eux aussi sont truffé de voleurs de fraudeurs ect

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2016 à 10:24, par Telman
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Internaute 7, détrompe toi. Seydou restera maire pian !! Que dis-tu des ex-députés BARRY Issa de l’UPR et Célestin KOUSSOUBE de l’ADF-RDA qui ont soutenu la modification de l’art.37 et violation totale du code électoral ils sont présentement élu sous la banière du mpp, Député et Président de conseil régional ? Quand c’est un autre parti, vous trouvez qu’on viole la loi et quand c’est le mpp, vous trouvez des justificatifs.

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2016 à 10:48, par wenlasida
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Et si le candidat MPP n’était pas la personne la mieux indiquée pour le poste de maire ? A notre avis un maire doit être un rassembleur et non...

    Répondre à ce message

  • Le 17 août 2016 à 12:30, par leon
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    internaute 12 .Hubert a raison.relie l article 270 du code des collectivités. Seydou sera révoqué s il ne démissionne pas.koussoube et Barry n ont pas été condamnés.Même ton maire voleur sait qu il va partir

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2016 à 11:06, par Telman
    En réponse à : Arrondissement 7 : Le RPR réaffirme son appartenance à la mouvance présidentielle bien que…

    Internaute 14. connaissez vous vraiment le code électoral. Donc les Eddy, Zambendé, et tous les ex-députés du cdp et mouvance ont été condamnés quoi ? A ma connaissance non, ils sont dans le même sac que Koussoubé et Barry mais, leurs candidatures ont été invalidées. Soit intègre avec toi-même. Seydou règnera, n’en déplaisent aux perdants.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés