Centre Hospitalier régional de Gaoua : Le sang plus que de l’or

samedi 13 août 2016 à 01h10min

Le centre hospitalier régional (CHR) de Gaoua à travers son service de laboratoire connait des déficits en sang. Le CHR s’approvisionne à travers les collectes fixes et mobiles, mais aussi et surtout avec le Centre régional de transfusion sanguine de Bobo. Malgré tout le besoin demeure.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Centre Hospitalier régional de Gaoua : Le sang plus que de l’or

La période de juin à octobre est une période où le besoin en sang se fait beaucoup sentir dans notre pays et particulièrement au centre hospitalier régional de Gaoua. En effet, l’installation de la saison hivernale avec son lot de maladies dont le paludisme entraine dans la plupart des cas, un besoin en sang. Malheureusement les potentiels donneurs de sang que sont les élèves sont en vacances et la tâche se complique davantage pour les agents de santé du laboratoire et les malades. A notre arrivée au CHR de Gaoua, seulement trois poches de sang se trouvaient dans le réfrigérateur du laboratoire. Cet état de fait est la preuve qu’une poche de sang vaut plus que de l’or en cette période. De l’avis de Dr Mariam Ouèdraogo chef de service de laboratoire au centre hospitalier régional de Gaoua, « Au moins 20 poches de sang sont utilisées pour sauver des vies, mais avec ce manque, des patients perdent la vie chaque jour puisque la demande dépasse l’offre ». Le prélèvement du sang avec les accompagnants des malades n’est pas chose aisée. Dr Ouédraogo estime que cela est culturel. « Il y a des gens qui refusent qu’on prélève leur sang car disent-ils, si le malade succombe, eux aussi n’échapperont pas à la mort ». L’une des raisons qui expliquent ce manque criard de sang est le fait qu’il n’existe aucune association de donneurs de sang dans la région du sud-ouest.

Pour pallier ce déficit, un accent particulier est mis sur la sensibilisation à travers des émissions radio. A cela s’ajoutent les collectes fixes et mobiles organisées par les services de laboratoire en collaboration avec les structures religieuses et bien d’autres. Le CHR est également ravitaillé par le centre régional de transfusion sanguine de Bobo Dioulasso. Les services de la pédiatrie, de la maternité de la chirurgie et des urgences expriment constamment le besoin. Docteur Konaté, chef de service de la pédiatrie invite les populations à se consulter le plus rapidement possible dans les services de santé.

Dalou Mathieu Da correspondant régional

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés