Journée internationale de la jeunesse : Les jeunes pour « une production responsable »

samedi 13 août 2016 à 01h15min

La journée internationale de la jeunesse (JIJ), est célébrée chaque 12 août dans le monde entier. Cette année, elle est placée sous le thème « Education civique des jeunes, un instrument de prévention des violences ». En prélude à cette journée, le ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles (MJFIP), en collaboration avec des associations de jeunes et le Système des nations unies (SNU) au Burkina, a décidé de faire œuvre utile. Après une plantation d’arbres, l’équipe a visité l’usine de transformation du jatropha à Ouagadougou, le 11 août 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée internationale de la jeunesse : Les jeunes pour « une production responsable »

Dans le cadre de la bonne tenue de leur journée, les jeunes avec l’accompagnement du Système des nations unies, ont décidé, non seulement de planter utile, mais aussi de rendre visite à un producteur exemplaire. Pour l’occasion, c’est le bosquet de la jeunesse, situé non loin de Ouaga 2000, route de Saponé qui a été choisi pour la plantation. En cette matinée, 400 plants ont été mis en terre par les jeunes mobilisés pour l’occasion et les autorités, venues encourager cette belle initiative. Dans le détail, ce sont 200 pieds de néré, 100 pieds de moringa et 100 pieds de jatropha qui ont été plantés.

Planter utile, planter responsable

C’est « poser un acte durable et utile à travers une plantation aussi bien utile pour le sol que pour la communauté », confie Aboubacar Lougué, coordonnateur général de la coordination nationale des jeunes pour l’environnement et le climat. Pour lui, en tant que jeune « nous avons voulu contribuer à reverdir ce bosquet », qui est le site désigné depuis 2015 comme étant « le bosquet de la jeunesse ».

Pour Metsi Makhetha, coordinatrice résidente du Système des nations unies (SNU) et représentante résidente du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’activité de ce matin montre l’engagement de la jeunesse burkinabè qui est à l’instar de l’engagement que l’on voit dans le monde entier. Cela, ajoute t-elle, « s’aligne avec les actes de la jeunesse qui disent que nous sommes responsables, pour une production responsable et une consommation responsable ». Et cette production responsable pour la coordinatrice résidente, doit être une production utile à la communauté.

« Une jeunesse engagée peut participer à la lutte contre les effets climatiques dans la durabilité des sols », a laissé entendre le ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Nestor Batio Bassière, présent pour l’occasion. Pour lui, c’en est fini des reboisements caméras et sous forme de randonnées. Il faut planter utile donc.

Le jatropha, une plante à utilité multiple

Dans la soirée, les jeunes présents au reboisement ainsi que les autorités se sont rendus à Kossodo, pour la visite de l’usine Belwet. Ils ont pu découvrir les différents produits du jatropha, lorsqu’il est transformé. En effet, cette plante permet la production d’huile, du biodiesel, de la glycérine utilisée dans le cosmétique. Et comme rien ne se perd avec cette plante, les tourteaux sont utilisés comme fertilisants organiques.
Pour le promoteur de l’usine, le Larlé Naaba Tigré, cette initiative concertée des jeunes et du système des nations unies, à se retrouver sur un lieu concret pour discuter du mode de consommation et de production durable est à saluer. La célébration de cette journée, selon lui, « est historique » et constitue « un moyen de sensibiliser et de former les jeunes ».

Cette activité en prélude à la célébration de la journée internationale de la jeunesse, « vise à informer la jeunesse sur les opportunités qui peuvent s’offrir à elle, surtout dans le domaine de l’entreprenariat agricole » confie Jean Claude Bouda, ministre de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles. Pour lui, l’on ne pense pas souvent à « ce vivier, qui constitue une opportunité très importante, pour les jeunes, de pouvoir développer des activités et de pouvoir s’insérer sur le plan socioprofessionnel ».

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés