Blocage des travaux de l’Université Ouaga II : Le Premier ministre a rencontré les différents acteurs

vendredi 12 août 2016 à 03h55min

Suite aux difficultés liées à l’achèvement des travaux de l’Université Ouaga II sise à Gonsé, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a convoqué une rencontre avec les différents acteurs concernés dont les acteurs ministériels, pour discuter de la situation. C’était dans la soirée du mercredi 10 juin 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Blocage des travaux de l’Université Ouaga II : Le Premier ministre a rencontré les différents acteurs

Examiner la situation actuelle de l’Université Ouaga II, trouver un consensus avec les différents acteurs qui bloquent le chantier, mettre en place une commission de négociation, pour permettre de poursuivre les travaux, tel était l’objectif de cette rencontre.

Après avoir fait l’état des lieux des travaux au cours de leur rencontre, le Ministre de l’enseignement secondaire, supérieur et de l’innovation, Michel Filiga Sawadogo a témoigné que les travaux ont touché plusieurs villages et bien d’autres acteurs. Mécontentes, ces populations se sont opposées et ont perturbé les travaux depuis 2013.

Cependant, il a indiqué que le comité interministériel qui venait d’être mis en place, supervisé par le Premier ministre et d’autres ministres, se réunira régulièrement pour évaluer davantage la situation et poursuivre les négociations avec les populations concernées afin de permettre un déblocage de la situation. « Nous avons bon espoir de sortir de là. De toute façon, l’immobilisme n’est pas du tout tenable. Nous sortons de cette rencontre avec beaucoup d’espoir que la situation va se clarifier très prochainement » a-t-il poursuivi.

Selon le ministre Filiga, ces négociations avec les populations consisteront à recenser les différentes parties concernées et envisager leur dédommagement. Toutefois, la question financière semblerait être l’une des difficultés majeures à ce sujet. En effet, le ministre a laissé entendre que ce qui refuse de bouger jusqu’à présent, serait les finances.

Quant au Premier ministre, il a souhaité une sortie de crise afin que l’université Ouaga II devienne le ‘’fleuron de l’enseignement supérieur au Burkina’’ qu’elle était supposée être. Il ajoute que plus de 12 000 à 13 000 étudiants continuent à errer sans bâtiment pendant que l’Etat a investi assez d’argent sur ce site ». Ainsi, en fonction de l’avancement du chantier à travers l’implication des différents acteurs, il a souhaité une probable ouverture de cette université d’ici à octobre 2016.

Yvette Nadège Mossé (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés