Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

jeudi 11 août 2016 à 00h45min

En ces temps de saison des pluies, certaines voies et routes, surtout dans les quartiers dits périphériques, sont impraticables à la moindre petite pluie. Des trous béants remplis de flaques d’eau, obligent les usagers à s’adonner à des acrobaties pour ne pas dire plus. C’est en cela que certains exemples de travaux communautaires méritent d’être encouragés et suivis.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

La situation est presque identique surtout dans les nouveaux quartiers dits périphériques. Après les pluies, c’est la croix et la bannière pour les populations et riverains de circuler.

S’il est de la responsabilité de l’Etat mais surtout des autorités communales de prendre ce type de problème à bras le corps, la modestie des moyens de chacune des deux entités citées appelle les populations à prendre des initiatives communautaires.

Car avant tout, elles sont les premières qui souffrent de ces situations. Et pour poser des actes concrets, on n’a pas besoin forcément de grands moyens. En effet, une bonne dose de détermination, de mobilisation des populations riveraines peut contribuer un tant soit peu à remédier au problème.

C’est en tout cas ce que nous avons constaté le dimanche 07 aout 2016 dans l’arrondissement 11, secteur 51 (Karpala). En effet, face à la dégradation avancée d’une voie pourtant très fréquentée, des jeunes se sont mobilisés pour boucher les grands trous qui jonchent la route.

Nous n’avons pas pu nous empêcher de comprendre la portée de leur acte citoyen.
Car c’est bien de cela qu’il s’agit : servir l’intérêt général, sans rien attendre en retour sauf le sentiment d’un devoir accompli envers sa communauté.

Cet acte a été rendu possible grâce à des fils des quartiers qui ont souhaité garder l’anonymat. Un jeune qui a été à la base de la mobilisation a levé un coin du voile. En effet, Lamine Sawadogo nous fait comprendre qu’il a approché des doyens du quartier pour les sensibiliser sur l’état de la voie.

Aussi, certains ont fourni la terre pour boucher les trous, d’autres ont mis à contribution leur camion et le carburant nécessaire pour les opérations. Pour l’initiateur des travaux, Lamine Sawadogo , il ne faut pas tout attendre de l’Etat. Les citoyens selon lui doivent prendre des initiatives pour participer à l’œuvre commune du développement.

Il a lancé un appel aux autorités afin qu’elles soutiennent les jeunes pour la mise en œuvre de leurs ambitions.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 août 2016 à 02:08
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    Je trouve que linitiative est noble. Mais en realite il ya des choses qui depassent les competences des bonnes volontes. Parceque pour amenager une route il faut des specialistes du domaine pr le faire. C’est pour dire que l’Etat doit fournir leffort de recruter des entreprises privees pour ces genres d’activites au profit des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 02:10
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    Je trouve que linitiative est noble. Mais en realite il ya des choses qui depassent les competences des bonnes volontes. Parceque pour amenager une route il faut des specialistes du domaine pr le faire. C’est pour dire que l’Etat doit fournir leffort de recruter des entreprises privees pour ces genres d’activites au profit des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 08:25, par Marco
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    C’est vrai que de nos jours tout est prioritaire et l’Etat ne peut pas tout faire en même temps. Par contre je doute du manque de moyens de l’Etat que vous mentionné dans votre article. Nous payons d’une manière (IUTS) ou d’une autre (TVA, impôts diverses) l’impôt et je pense que cet impôt devrait être utilisé judicieusement pour ces genres de travaux. Cet impôt est déjà notre contribution pour le développement du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 09:59
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    Félicitations à ces jeunes pour cet acte concret. Osons la double contribution. Acceptons payer les impôts et réaliser encore nous même certains travaux. Nous vivrons un peu mieux et nous nous donnerons plus d’arguments pour revendiquer bien plus plus tard. Poursuivons surtout la réflexion pour trouver les bonnes solutions. Le système de gestion occidentale qu’on nous a imposé fait des postes de responsabilité publique les raccourcis pour s’enrichir sur le dos de la communauté. Chacun se bat pour être conseillers, maires, députés, ministres, directeurs et même Président du Faso pour ensuite commencer à raconter des inepties du genre ’’ on n’a pas de solution miracle, les moyens sont limités, il y a trop de priorités et bla bla bla, bla bla bla.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 12:18, par YILIMDE
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    félicitation a toutes ces bonnes volontés pour cet initiative mais les autorités doivent ouvrir les yeux pour revoir les constructions destinées a la location qui ne respectent pas les normes . je pense que si l on peut stopper la construction pour faute de permis de construire on peut également voir les cours communes sans puits perdu qui contribuent a la dégradation de nos rue. chaque occupant déverse les eaux sur la route a vrai dire dans ces rues il n y a pas de saison sèche. lutter aussi contre le palu c’est lutter contre ces eaux sans cesse sur nos rues

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 12:55, par jan jan
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    Déjà que l’on paie nos impôts qui vont enrichir les dirigeants, on nous demande aussi de faire le travail de l’Etat à leur place, faut pas exagérer. Si les autorités sont incapables, qu’ils démissionnent. Pendant les périodes électorales, c’est la bataille et une fois en poste, on crie qu’il y a trop de priorités, c’est plutôt des incapables qu’il y en a trop à des postes de dirigeants. On ne monte pas au pouvoir pour se servir, mais pour servir le Peuple, Républiques bananières. Webmaster laisse passer.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 13:38, par as
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    félicitation a vous bon courage

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 09:19, par Figo
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    C’est un bonne initiative qu’il faut encourager. Maintenant, il faudra que les responsables communaux soient plus honnêtes afin de mériter la confiance des populations.
    Prenons un exemple : le prolongement de la voie qui passe derrière la DR du MENA et le cimetière de Kilwin est constamment entretenue et aménagée par les populations, surtout après la ceinture verte en allant vers Yagma. Mais dès la prise de fonction des nouvelles autorités municipales de l’arrondissement 9, un grand tapage médiatique a été effectué concernant la réfection de cette voie. Il a été annoncé à la radio qu’elle est en train d’être raclée et que de la bonne terre y sera déposée et compactée. La réalité a été toute autre : un Caterpillar y a fait juste un tour pour détruire ce que la population avait fait au pris de multiples sacrifices. Cet engin a créer de nouvelles crevasses, et aucun camion de terre n’est venu contrairement à ce que les autorités municipales avaient annoncé à la radio. Dès la pluie suivante, la voie est devenue impraticable. Alors, questions : combien a coûté cette opération de détérioration de la voie ? Où sont passé les chargements de terre qui étaient annoncés ? Pourquoi les autorités ont-elles menti à la radio ? Nous y reviendrons.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 11:03
    En réponse à : Aménagement des voies dans les quartiers périphériques : Ne pas tout attendre de l’Etat

    C’est une très bonne initiative qu’il faut encourager mais il faudra que les responsables communaux jouent leurs rôles afin de mériter la confiance des populations.
    Prenons un exemple : le prolongement de la voie qui passe derrière la DR du MENA et le cimetière de Kilwin est constamment entretenue et aménagée par les populations, surtout après la ceinture verte en allant vers Yagma. Mais dès la prise de fonction des nouvelles autorités municipales de l’arrondissement 9, un grand tapage médiatique a été effectué concernant la réfection de cette voie. Il a été annoncé à la radio qu’elle est en train d’être raclée et que de la bonne terre y sera déposée et compactée. La réalité a été toute autre : un Caterpillar y a fait juste un tour pour détruire ce que la population avait fait au pris de multiples sacrifices. Cet engin a créer de nouvelles crevasses, et aucun camion de terre n’est venu contrairement à ce que les autorités municipales avaient annoncé à la radio. Dès la pluie suivante, la voie est devenue impraticable. Alors, questions : combien a coûté cette opération de détérioration de la voie ? Où sont passé les chargements de terre qui étaient annoncés ? Pourquoi les autorités ont-elles menti à la radio ? Nous y reviendrons.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés