Commission électorale nationale indépendante : L’ambassadeur Tulinabo Mushingi a rencontré la nouvelle équipe

mardi 9 août 2016 à 01h12min

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Tulinabo Mushingi a rendu visite à la nouvelle équipe de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). C’était à son siège à Ouagadougou, dans la soirée du lundi 8 août 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commission électorale nationale indépendante : L’ambassadeur Tulinabo Mushingi a rencontré la nouvelle équipe

Installé le lundi 1er août 2016, le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, avec son équipe a reçu en audience, l’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Burkina, Tulinabo Mushingi. Cet entretien d’une heure d’horloge, a permis aux deux hommes de faire le parcours de la collaboration entre l’institution électorale et les Etats Unis d’Amérique. Et de voir dans quelle mesure ce partenariat peut se poursuivre avec la nouvelle équipe de la CENI.

Pour le diplomate américain, c’est une visite de courtoisie pour connaitre la nouvelle équipe. Aussi, c’est une occasion de parler de la collaboration qu’il y a eue avec l’ancienne équipe et voir comment continuer à progresser avec la nouvelle en place. « Nous voulions savoir quelles sont les priorités qui sont déjà fixées pour conduire cette machine qui est la CENI par la nouvelle équipe. C’est une institution qui est très respectée aux Etats-unis et, je crois même au niveau mondial », confie t-il. Selon l’ambassadeur Mushingi, les Burkinabè ont pu voir ce que la CENI peut faire. Et toujours dans le cadre du partenariat, les Etats-unis d’Amérique, comptent continuer à accompagner l’institution. « Comme partenaire, nous travaillons avec le pays et c’est la CENI qui va prendre les devants, pour nous dicter ses priorités et nous verrons dans quelle mesure, cela entre dans notre programme pour que nous puissions travailler ensemble », conclut-il.

Bientôt la reprise des élections municipales

Le premier responsable de l’institution quant à lui, se dit honoré de la visite de l’ambassadeur. Selon Newton Ahmed Barry, c’est la première visite officielle que reçoit la CENI, à ce niveau de représentation. « Cela marque aussi la continuité et la volonté des Etats unis de nous accompagner dans un processus dans lequel ils sont véritablement leaders » affirme t-il. Pour lui, lors des échéances électorales passées, les Etats-Unis d’Amérique se sont occupés des questions de sécurisation des résultats, de leurs transports et de leurs centralisations. « Ils ont joué un rôle, évidemment, dans les élections passées, notamment, dans la présidentielle qui nous a permis de proclamer les résultats à jour j +1. C’est un phénomène extrêmement important et nous pensons qu’on devrait pouvoir aller plus loin. Parce que, plus on dure avec les résultats, plus les problèmes commencent »ajoute t-il. Le président de la CENI à cet effet, compte sur les Etats unis pour les aider dans ce domaine à parfaire ce qui existe déjà.

Comme priorité de cette nouvelle CENI, il y a l’obligation d’organiser la reprise des élections municipales dans certaines localités d’abord. Ensuite, créer les conditions de l’opérationnalisation du vote des Burkinabè de l’étranger. Et enfin, la maitrise des coûts de l’organisation des élections c’est-à-dire, « la soutenabilité du fait électoral » selon son président.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés