Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

mardi 9 août 2016 à 01h17min

Dans le communiqué ci- après, l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) rend compte du premier plénum de l’année 2016 de son Bureau Politique National, un plenum tenu jeudi 4 août dernier à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers  Thomas Sankara et Norbert Zongo

Le Jeudi 4 Août 2016 s’est tenu dans la salle de conférence du Liptako Gourma à Ouagadougou à partir de 10 heures, le premier plénum de l’année 2016 du Bureau Politique National (BPN) de l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS).

Venus des 45 provinces, des structures spécialisées et des coordinations nationales, les participants ont, six heures durant, échangé autour de l’ordre du jour suivant :

1- Bilan des élections municipales ;
2- Informations et divers.

Ouvrant les travaux après l’exécution du Ditanyé, le président du Bureau Politique National, le Camarade Bénéwendé Stanislas SANKARA a, dans son mot introductif, salué les camarades venus des 45 provinces pour prendre part au présent plénum. Il a salué leur engagement et leur attachement sans faille au parti et à ses idéaux dans un contexte post électoral et la participation du parti à la majorité présidentielle. Au nom du Secrétariat Exécutif National (SEN), il leur a adressé ses vifs encouragements et remerciements pour leur constante disponibilité à répondre aux appels du parti chaque fois que de besoin.

Il a en outre félicité l’ensemble des responsables du parti à tous les échelons pour l’animation de la campagne pour les élections municipales. Il a terminé son propos en exhortant les participants à des échanges francs et sans complaisance aucune, afin que de ces échanges sortent des propositions pertinentes et opérationnelles à même de replacer le parti à la place qui est la sienne sur l’échiquier politique national. Après le mot introductif, le BPN a abordé les deux points inscrits à l’ordre du jour :

Sur le premier point, à savoir le bilan des élections municipales, le Secrétariat Exécutif National a présenté au plenum deux rapports qui ont servi de documents de base pour la suite des travaux.

Le premier document constitue le rapport moral de la campagne menée par la coordination nationale de campagne qui a été adopté par le Secrétariat Exécutif National (SEN). Le parti a obtenu 290 conseillers municipaux et gère une commune urbaine et trois communes rurales qui sont Solenzo dans les Banwa, Bokin et Samba dans le Passoré et Sourgou dans le Boulkiemdé. Plusieurs camarades occupent divers postes dans les exécutifs des conseils municipaux. Aux maires et conseillers municipaux et régionaux, le BPN leur adresse ses vives félicitations.
Le second rapport est un bilan de la situation financière des élections municipales du 22 mai 2016.

En rappel, à l’issue des élections couplées du 29 Novembre 2015, le SEN avait mandaté par une décision la coordination nationale de campagne pour conduire les élections municipales du 22 mai 2016.

Tout en félicitant le SEN pour sa clairvoyance et son abnégation à la tâche, le BPN à travers de longs échanges empreints de camaraderie et de sérénité a formulé au SEN des recommandations pertinentes en vue de remobiliser les troupes pour les futures batailles. Il s’agit notamment :

- De poursuivre la collaboration du parti au sein de la majorité présidentielle ;
- de poursuivre la restructuration du parti à travers le renouvellement des structures défaillantes ;
- de convoquer dans les meilleurs délais le congrès et créer à cet effet un comité d’organisation ;
- de poursuivre les négociations et pourparlers avec les autres partis progressistes en vue d’un élargissement et du renforcement de la gauche progressiste ;
d’élaborer une stratégie de communication appropriée pour une meilleure visibilité du parti ;
- de procéder à la formation politique et idéologique des militants dans le but de mieux les armer et de les remobiliser sur une base consciente et conséquente.

Pour la mise en œuvre de ces recommandations, le plénum a donné pleins pouvoirs au Président et au Secrétariat Exécutif National (SEN) pour discuter et nouer toutes les alliances à même de donner une chance à l’approfondissement de la démocratie. Le BPN a renouvelé son attachement à la vérité et à la justice pour tous les crimes impunis notamment les dossiers Thomas SANKARA et Norbert ZONGO.

Abordant le second point de l’ordre du jour à savoir les informations diverses, les participants ont eu droit à un compte rendu sur les relations que le parti entretient au sein de la majorité présidentielle et avec le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), la participation du parti au gouvernement, à l’Assemblée nationale, à la CENI, à la commission constitutionnelle et les relations extérieures du parti. Le BPN s’est félicité des différentes invitations que le parti et son Président ont reçues pour l’investiture de Hillary Clinton aux Etats Unis, la visite d’amitié et d’échanges à Taipei en République de Chine Taiwan, la Conférence Mondiale pour la Paix et le Progrès à Paris, le Congrès du Parti Communiste Français , la Journée de l’Humanité en septembre prochain et pour le Congrès du Parti pour la Renaissance Nationale (PARENA) au Mali. Le BPN s’est également réjoui de la confiance placée à son Président pour coordonner les activités des partis progressistes de l’Afrique à l’occasion du congrès du PCF tenu en juin 2016 à Paris.

Avant de se quitter, les participants ont échangé sur les importantes questions d’actualités nationales et internationales de l’heure, notamment les inondations et les attentes pressantes des populations depuis la mise en place du gouvernement.
Les travaux se sont achevés aux environs de 16 heures et les participants se sont quittés en prenant l’engagement de restituer à la base les conclusions du plénum.

Fait à Ouagadougou, le 4 Août 2016

Pour le Bureau Politique National
Le Secrétaire National Adjoint
chargé de l’Administration

Rapporteur

Ousmane OUEDRAOGO
Chevalier de l’Ordre National

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 août 2016 à 13:00, par Visa
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Quelle belle déclaration ! Depuis que Me Sankara a succombé à l’appel du ventre, ce type de déclaration passe difficilement auprès des masses. Curieusement, c’est depuis que ces sois-disant sankaristes sont assis à la table du pouvoir MPP que les dossiers Thomas Sankara et autres sont dans l’impasse. Faut-il en rire ou en pleurer ? Je comprend maintenant pourquoi tous les compagnons de Me Sankara l’ont abandonné au fil des années. Des gens supposés sankaristes qui ont en réalité vidé le sankarisme de sa substance.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2016 à 13:53, par Bouba
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Le dossier Thomas Sankara n’était pas à l’ordre du jour de ce plenium. Et je paris que vous avez même pas consacré 20min à des discussions sur ce dossier. Mais à la fin, pour vous donnez bonne conscience et berner les militants, vous choisir d’utiliser le dossier Thomas Sankara comme un faire valoir. C’est immoral d’utiliser le nom de notre président Thomas Sankara pour vous positionner alors que vous soupez actuellement avec ceux-là mêmes qui devraient alors s’expliquer devant la justice et dire où ils étaient et qu’est-ce qu’ils ont fait le 15 octobre 1987. Quelqu’un est allé en voiture chercher Gabriel Tamini chez lui le 15 octobre 1987. Aujourd’hui Gabriel Tamini est inculpé et ce monsieur n’a pas été entendu par la justice. Au lieu de lutter pour que ce quelqu’un, qui est un sachant, aille s’expliquer devant la justice pour l’éclatement de la vérité, aujourd’hui vous vous inféodez à ce quelqu’un et vous soupez avec lui. Je dis megd alors ! Quittez dans ça !

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2016 à 19:13, par ka
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Benewendé SAnkara, de ton coté tu n’as plus rien à avoir avec Dieu. Ton gosier t’a trahi. Et tu n’as plus aucune légitimité de défendre le dossier de l’assassinat de Thomas Isidore Sankara, car ses assassins à tes te nourrissent et te manipulent à leur guise : Tu n’es qu’un caméléon parmi les caméléons. C’est le moment de l’a fermée et de te retirer de la vie politique pour bouffer ce qu’on te récompense pour ta trahison. Regardez-vous, Simon qui tremble devant Ablassé Ouédraogo, Salif qui minimise sur la victoire de la jeunesse et son insurrection, à la fin un d’entre le trio sera obligé de faire le ménage derrière lui, comme le 15 Octobre 1987 devant un pavillon du conseil de l’Entente pour prendre la place de Blaise Compaoré. Le peuple Burkinabé depuis la nuit des temps a été patient, et Dieu a toujours récompensé cette patience, en faisant fuir les responsables prédateurs qui prennent ce peuple comme des moutons avant le repas de midi.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2016 à 21:11, par clairevoyance
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Je crois que Bénéwendé a beaucoup mangé sur le dos des cadavres maintenant, il n’a qu’a changer de stratégie.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 05:49, par pol Nonguierma
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    J’ai aimé la période du RDP mais le Front Populaire et surtout les Sankaristes de tous les bords confondus sont aux antipodes des idées de Thomas Sankara. A ce rythme là vous allez progressivement finir..Vous semblez moins véridique que Tom Sank.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 08:17, par ka
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Benéwendé SAnkara, de ton coté tes affaires ne sont plus au côté de Dieu comme ton prénom l’indique. Ton gosier t’a trahi, et ce n’est pas Auguste et Philippe Sankara et leur mère qui me diront le contraire. Et tu n’as plus aucune légitimité de défendre le dossier de l’assassinat de Thomas Isidore Sankara, car ses assassins te nourrissent et te manipulent à leur guise : Tu n’es qu’un caméléon parmi les caméléons. C’est le moment de l’a fermée, et de te retirer de la vie politique pour bouffer ce qu’on te récompense pour ta trahison. Regardez-vous, maintenant vous minimisez que la victoire du peuple et sa jeunesse EST UNE RÉACTION À UNE PATHOLOGIE DE L’ORGANISME » ET NON UN REMÈDE SELON SALIF DIALLO : Le peuple Burkinabé depuis la nuit des temps a été patient, et Dieu a toujours récompensé cette patience, en faisant fuir les responsables prédateurs qui prennent ce peuple comme des moutons, avant le repas de midi.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 11:19, par kouadio
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Qui connait mieux Thomas Sankara que le Blaiso national ? Celui la au moins a construit son pays, a sorti son pays de la misere, a ouvert les yeux qui ceux que les ténèbres avaient étouffés Malheureusement des nostalgiques ont mis un coup d’arret a la marche du pays vers l’emergence. Maintenant les burkinabe savent qu’ils ont ete trahis par les RSS

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 12:34, par tapsoba de balkuy
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    il est grand temps que certains internautes sans élégance intellectuelle grandissent. ceux qui disent que Benewende soupe avec les assassins de Sankara au pouvoir chaque fois qu’il sort et dès que ceux du cdp et alliés sortent vous les traitez d’assassins de Sankara devenus opposants. alors majorité comme opposition il va où ?
    en plus une rencontre politique a quoi a voir avec les dossiers en justice néanmoins les dossiers Sankara il en a été question.
    soyez un jour au moins reconnaissants a hene
    arrêter ces dec

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 13:35, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    après avoir fini avec la soupe de la pauvre mere poule(l ideal sankariste et dossier sankara),on brandit son œuf qu on va peut etre briser pour faire une derniére omelette pour clore cette histoire qui ne peut plus"éclore" !courage !

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 16:57, par RASTA
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    L’UNIR/PS n’est pas un mouvement de droit de l’homme qui lui n’a pour seul objectif que la défense des droits de l’homme.C’est un parti politique qui est né pour conquérir le pouvoir d’Etat.
    Dans cette conquête,l’obtention de la justice et le pouvoir ne sont pas concomitant si l’on part du principe cardinal de toute democratie qui requiert la séparation du pouvoir exécutif du judiciaire.
    Alors arrêter vos débats de cabarets et de bas étage qui n’ honorent ni vous ni les lecteurs que nous sommes. CORDIALEMENT !

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 17:06, par yibianti
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    je ne comprends plus rien, ce parti la (UNIRS/PS) existe toujours ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 10:54
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Internaute10 : désoler l’unir/ps ne peut plus conquérir le pouvoir d’état !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2016 à 15:46, par Miséricorde
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Ah !!! certains burkinabè,
    Pourquoi ces burkinabé expert à la critique destructrice n’ont pas mené le combat qu’il fallait pour que Benewendé S. SANKARA prenne le pouvoir le 29 novembre 2015 ? Je ne comprends pas !? Voilà un monsieur qui se bat contre tout le monde parce qu’il veut incarner l’idéal SANKARA qui a été rejeté du vivant de SANKARA lui même. Le "SANKARA-MANIA" d’aujourd’hui n’est rien d’autre que la déception des populations de la politique actuelle très peu favorable à leur épanouissement et qui regrettent Thomas SANKARA.
    Si seulement ces experts à la critique facile pouvaient employer leur énergie à convaincre au moins 10 électeurs dans leur quartier pour l’ascension d’un parti se réclamant de l’idéal SANKARISTE, je pense que Me n’aura plus d’excuses pour bloquer la justice pour Thomas SANKARA mon président.
    Messieurs les experts à la critique destructrice, qui saviez ce qu’il faut faire et ne faites rien, VOUS ÊTES PLUS DANGEREUX QUE Me. Revoyez votre copie et arrêtez votre agitation et vos dénigrements un peu. Cela va contribuer à faire avancer le dossier SANKARA et l’un des avocats de la famille SANKARA, Me Benewendé pourra contribuer efficacement pour l’avancée du dossier.
    Un conseil : chercher à savoir les vraies raisons qui bloquent le dossier SANKARA. Seraient ce des raisons politiques ou judiciaires ? Si ces sont de raisons judiciaires, alors Me est un vampire, mais si c’est politique, croyez moi, sa stratégie actuelle est bonne. Je suis Thomas I. N. SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2016 à 16:08, par Miséricorde
    En réponse à : Premier plenum 2016 de l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf pour la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

    Ah !!! certains burkinabè,
    Pourquoi ces burkinabé expert à la critique destructrice n’ont pas mené le combat qu’il fallait pour que Benewendé S. SANKARA prenne le pouvoir le 29 novembre 2015 ? Je ne comprends pas !? Voilà un monsieur qui se bat contre tout le monde parce qu’il veut incarner l’idéal SANKARA qui a été rejeté du vivant de SANKARA lui même. Le "SANKARA-MANIA" d’aujourd’hui n’est rien d’autre que la déception des populations de la politique actuelle très peu favorable à leur épanouissement et qui regrettent Thomas SANKARA.
    Si seulement ces experts à la critique facile pouvaient employer leur énergie à convaincre au moins 10 électeurs dans leur quartier pour l’ascension d’un parti se réclamant de l’idéal SANKARISTE, je pense que Me n’aura plus d’excuses pour bloquer la justice pour Thomas SANKARA mon président.
    Messieurs les experts à la critique destructrice, qui saviez ce qu’il faut faire et ne faites rien, VOUS ÊTES PLUS DANGEREUX QUE Me. Revoyez votre copie et arrêtez votre agitation et vos dénigrements un peu. Cela va contribuer à faire avancer le dossier SANKARA et l’un des avocats de la famille SANKARA, Me Benewendé pourra contribuer efficacement pour l’avancée du dossier.
    Un conseil : chercher à savoir les vraies raisons qui bloquent le dossier SANKARA. Seraient ce des raisons politiques ou judiciaires ? Si ces sont de raisons judiciaires, alors Me est un vampire, mais si c’est politique, croyez moi, sa stratégie actuelle est bonne. Je suis Thomas I. N. SANKARA.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés