Issa Balima, président de l’UFC : « Dans une dynamique d’apaisement, on peut prospecter des circonstances atténuantes pour les putschistes du 16 septembre »

vendredi 5 août 2016 à 01h49min

C’est par une conférence de presse que l’Union des forces centristes (UFC) a effectué sa rentrée politique, le 04 aout 2016, sous le thème « le Burkina Faso post-insurrection à l’épreuve de la démocratie, contribution centriste ». C’est le siège de la NAFA (Nouvelle alliance du Faso), un parti allié, qui a servi de cadre pour cette rencontre avec les hommes de médias. Issa Balima, le président de l’UFC, a appelé à « l’abandon pur et simple des charges illégales contre Djibril Bassolé ». Il est même allé plus loin, demandant de prospecter des circonstances atténuantes pour les putschistes du 16 septembre 2015 afin de favoriser une réconciliation de l’ensemble des fils et filles du Burkina.

Issa Balima, président de l’UFC : « Dans une dynamique d’apaisement, on peut prospecter des circonstances atténuantes pour les putschistes du 16 septembre »

« Nous obéissons à une tradition qui consiste à effectuer la rentrée politique de notre parti, chaque 04 aout pour réitérer notre « sankarité » parce que nous sommes une force centriste d’obédience sankariste. Le 04 aout est plein de symbole pour nous et pour la jeunesse et pour le peuple burkinabè et nous pensons que c’était normal qu’on ne déroge pas à la tradition », a affirmé d’entrée, Issa Balima, le président de l’Union des forces centristes (UFC). « Le Burkina Faso post-insurrection à l’épreuve de la démocratie, contribution centriste », c’est le thème choisi pour cette rentrée politique. A travers ce thème, l’UFC entend inviter « les insurgés à un retour urgent dans la république », à prospecter ensemble les pistes d’un meilleur vivre ensemble.

L’insurrection populaire, « un putschisme cynique »

D’ailleurs, ce parti n’est pas tendre avec les insurgés, mais aussi les responsables de la transition qui en a suivi. Il qualifie l’insurrection de putschisme cynique dont le degré de violence n’a d’égal dans notre histoire. Pour l’UFC, le déraillement du processus démocratique au Burkina date de cette insurrection populaire, « en témoigne la transition non consensuelle, non constitutionnelle, l’exclusion, les arrestations populistes et arbitraires de responsables politiques en vue de la transmission du pouvoir sur l’autel du libre droit du peuple burkinabè à choisir ses dirigeants dans l’inclusion. Et ce, sous le leadership du « tout puissant » généralissime Juda, pardon Zida », a confié Issa Balima. Mieux, il en appelle à la mise en accusation du Général yacouba Isaac Zida comme une nécessité impérieuse pour la manifestation de la vérité. Car, pour lui et ses camarades, aujourd’hui sur ses épaules reposent plus de casseroles que d’étoiles.

Un appel à la libération de Djibrill Bassolé

Fait rare, c’est le siège d’un autre parti politique qui a servi de cadre pour cette conférence de presse. Il s’agit en l’occurrence du siège de la NAFA, parti auquel appartient Djibril Bassolé qui croupit en prison depuis fin septembre 2015. Le général Bassolé est soupçonné de complicité avec les putschistes et plusieurs chefs d’accusation pèsent sur lui. « Nous sommes dans une situation où on n’est pas complexé de nous afficher avec la NAFA. On ne fuit pas nos amis quand ils ont des problèmes », a expliqué Issa Balima.

Comme il fallait s’y attendre, lui et ses camarades ont appelé à sa libération. Car, soutiennent-ils, « l’abandon pur et simple des charges illégales contre Djibril Bassolé est un impératif de crédibilité démocratique donc, de l’image de notre pays ». L’UFC a également appelé à « un professionnalisme rigoureux dans le traitement du dossier des détenus politiques ‘’made in Zida’’ ».

Des circonstances atténuantes pour les putschistes au nom de la réconciliation nationale ?

Estimant que la transition politique a créé beaucoup de frustration, Issa Balima propose de prospecter des voies et moyens pour encourager la réconciliation nationale. Au-delà de la libération des prisonniers politiques, il pense putschistes de septembre 2015. « Sans défendre les putschistes du 16 septembre, je dis simplement que la période de l’insurrection, de la transition ont fait beaucoup de la frustration. Et, dans une dynamique d’apaisement, on peut prospecter peut-être les circonstances atténuantes que les uns et les autres peuvent avoir pour encourager la réconciliation, amener la détente politique entre nous, parce que le pays a besoin de toutes ses filles et de tous ses fils pour se relancer », a-t-il souligné.

Depuis sa création en 2011, l’UFC dit avoir défendu la réconciliation nationale conformément à sa logique et à ses idées. Et ceci, dans la conviction que la violence n’est que l’arme des faibles en arguments.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Messages

  • Mr Balima propose des circonstances atténuantes en faveur des gens qui nous ont tué, endeuillés des familles, rendre des enfants orphelins...
    Des personnes qui vous sont très chers seront tuées de cette manière pour vous faire vivre les douleurs que vous n’avez jamais vécu. Et là, vous parlerez mieux de circonstances atténuantes.
    Vous devriez aussi être entendu pour complicité notoire
    Vous parlez de devenus politiques pour des tueurs et des usurpateurs connus
    Vous êtes un ennemi N°1 du peuple burkinabé
    Les mots me manquent pour vous qualifier sinon que vous n’êtes pas digne d’un politicien dans ce pays là

  • Mr Balima ,vous demandez de prospecter des circontances attenuantes pour les putschistes du 16-9-15 ? Les mots me manquent pour qualifier vos delires,certainement que vous revenez d’une escapade chez dame Tempoko la celebre dolotiere de Zogona. Avez-vous pensez aux familles des victimes du putsch ? Avez-vous perdu un fils ( si vous en avez ) un frere ou un proche lors de ces evenements malheureux du 16-9-15 ? N’insultez pas les familles des victimes. Le silence vous auraient grandi.

  • Bonjour
    un vrai malade mental. Tu n’as pas perdu de parent.ça n’arrive pas qu’aux autres. Tu peux y compter.

  • Pas de siège pour 23 militants. Qui êtes vous ? Je pense que vous devez manger les derniers sous de bassolet et vous taire. A defaut ressuscitez les morts du coup d’état et on le libérera.

  • Je crois que Issa Balima ne se sent pas bien. Circonstances atténuantes ? Combien de fois le peuple a fait savoir au RSP qu’il doit arrêter ses agissements ? Mais il a continuer jusqu’à faire le putsch. Est-ce qu’il y a ici un motif pour circonstances atténuantes ? Est-ce que eux ils ont eu des circonstances atténuantes pour les pertes en vie humaine ? Issa, maan suugr wê ! Yaa boen tampi goam la woto ?

  • C’est simplement honteux de ta part. Donc si on tue ton parent tu ne dois pas demander justice ?
    Je n’ai pas de mot pour te qualifier si non tu dois être parmi les putschistes. On demande au juge de t’entendre dans cette affaire. ces mêmes putschistes que tu défend qu’ont t-ils fait de Henri Zongo et de Lingani en 1988 ?

  • irresponsable ; vas y manger tes arachides et laisse les respônsables et soucieux de l’avenir de leur pays

  • Votre idée serait bonne si vos circonstances prévoyait la justice ou la resurrection des morts.
    A votre prochaine sortie, rencontrez les familles des victimes sans exclus. Elles seront vos porte paroles.

  • Son méga parti UFC n’a donc pas de siège hihihihihihihihihihi.Des partis fantômes car sans militant et on se dit président d’un tel parti.Franchement la honte a fini par fuir certains Burkinabè

  • Je crois que Issa Balima ne se sent pas bien. Circonstances atténuantes ? Combien de fois le peuple a fait savoir au RSP qu’il doit arrêter ses agissements ? Mais il a continuer jusqu’à faire le putsch. Est-ce qu’il y a ici un motif pour circonstances atténuantes ? Est-ce que eux ils ont eu des circonstances atténuantes pour les pertes en vie humaine ? Issa, maan suugr wê ! Yaa boen tampi goam la woto ?

  • Hum... Vraiment un peu malade, ce monsieur. Surement une indigestion entrainant des troubles mentaux due à l’argent sale qu’il a mangé.

    Apaisement pour qui ? Pour les assassins froids qui ont tiré sur des civils désarmés, souvent dans le dos ? Mais qui veut les apaiser même, pourquoi faire ?
    Mais ce n’est certainement pas les parents des victimes et les blessés qui seront apaisés par des "circonstances atténuantes" trouvées à ces fossoyeurs de la république et de la démocratie inféodés à l’étranger.
    Et qui devrait faire cette "prospection" odieuse ? Vraiment à vomir ce type...

  • Vous allez faire plusieurs guerres meurtrières avant de revenir à la table des négociations pour porter mon cousin Issa BALIMA, dans les fonds batismaux de la paix. J’admire cet homme sensé pour lui dire que je prendrai la carte de son parti, non pas pour ses beaux yeux, mais pour son courage dans les convictions. Issa BALIMA, un Grand homme que les internautes dénigrent. Mais Issa BALIMA, ne t’inquiète pas : ce sont des hommes qui ont tué Jésus. Et non content de l’avoir tué, ils l’ont crucifié sur la Croix et transpercé le flanc... d’où a jailli le sang du Christ. Alors ? L’homme ou la femme de ce bas monde avec son opinion, ses faits et gestes ?????? Issa BALIMA, pardonne à ces internautes qui te dénigrent car ils ne savent pas ce qu’ils font. Ce n’est pas parce qu’on a perdu un être cher pendant l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 que l’on devient intolérant ou fou. La vie doit continuer NORMALEMENT... c’est-à-dire dans la fraternité et la solidarité pour un Burkina Faso prospère et de paix. Celui qui n’accepte pas ce principe élémentaire est un ennemi du peuple. Que chaque malveillant sur ce forum le sache clairement car depuis la nuit des temps, il y a toujours eu des conflits familiaux. Le Citoyen Républicain

  • Pas de siège, pas de conseillers, pas de députés, pas de militants, pas de ..., pas de... pas de ... pas de HONTE..............Pardon issa maan sougri ;....

  • ha mr balima vous etes vraima malade circonstance attenuante pour qui ?vous ne pouvez meme pa mobiliser 10personnes la sagesse devrai vous conduire au silence .
    avant de parler de zida demander d’abord d’arreter ceux qui ont piller et tuer hier tu les connait tres bien vous et votre clan avez toujours benefiser de l’impuinite total et c’est fini le jour ou tu perdra ta femme tes enfants tes frere a cause de ses assoifes de pouvoir tu poura parler de circonstances attenuante tu ne fais que de la gourmandise politique
    tu me fait honte un pere iresponsable et des pietre personne comme vous vous vouler gouverner

  • C’est tout simplement piteux comme argument pour un homme qui se dit dirigeant d’un parti du reste inconnu même dans son village. Comment comprendre qu’un homme tout court (un humain) puisse parler ainsi comme ce Mr Balima Issa tout en sachant que des vies humaines ont été ôtées à cause de la folie du pouvoir de deux Généraux félons qui ont tué ou fait tué par action ou omission de nombreux jeunes Burkinabè. Désolé mais si Mr Balima Issa et ses camarades de l’UFC avaient perdu dans ce putsch leurs épouses, enfants ou frères ou sœurs, alors ils seraient peut être à mesure de comprendre que leur propos qu’il tient est indigne d’un être humain raisonnable. Personne n’est contre la libération de prisonniers mais au préalable, la justice doit être rendue aux victimes de ce putsch insensé au 21ème siècle pour qu’à jamais le Faso ne connaisse de telles violences. Déjà eux au moins sont en vie contrairement à certains Burkinabè assassinés sous leur 27 ans de règne sans avoir été entendu par un juge et dont les corps de certains sont encore introuvables. A bon entendeur, salut !

  • Entre Issa Balma et Pascal Zaida je ne sais qui est le plus bête ? Ton parti n’a pas de militants et il veut se faire entendre. Heureusement que la honte ne tue pas

  • Tout simplement pathetique. Si on a rien on la ferme

  • trop de comiques dans ce pays et ce balima issa en est le prototype parfait. pour preuve,il qualifie l’insurrection populaire de cynique et donc condamnable. par contre,les putschistes comme diendéré,bassolet et leurs bandes de voyous doivent être décorés et au passage pour ce comique pathétique zida doit être brûlé vif à la place de la révolution.
    heureusement que je ne suis pas journaliste car je ne vois pas l’intérêt d’aller écouter quelqu’un d’inexistant car pour tenir ses aneries,ce balima issa avec son machin ufc est obligé de squatter les locaux du parti de ce général en carton putschiste. vraiment honteux honteux

  • Laissez-le ! Il a peter des cables. Je savais pas que mon pays pouvait sécreter un malade mental de cette gravité.

  • Quand un homme pris de maladie mentale parle, il faut souhaiter bonne guerison à ses parents. A BALIMA PA NAAG YE, A YEL KA SUKA YE,

  • En toute sincerite, si ce monsieur se reclame sankariste et reagit de la sorte, cest honteux et regret able. Meme si tu as bouffe cache toi un peu.feu Thomas sankara souffre d’avantage apres les propos de ce monsieur.j pense quil doit faire parti de ceux qui ont assassine sankara

  • Mr Balima, savez-vous ce que c’est que "circonstances attenuantes". Comme il y a longtemps qu’on ne vous pas a vu ou entendu, vous reapparaissez avec des gros mots pour qu’on se rappelle de vous ou pour qu’on sache que vous existez. Et dans tout ca vous ne dites rien de bon et, au contraire, etalez votre ignorance.
    Fait etonnant, vous demandez des circonstances attenuantes pour les putschistes de septembre 2015 aptres avoir decrete des circonstances aggravantes pour tous les insurges d’octobre 2014 et pour toutes les autorites de la transition Zida, que vous accusez de tous les peches d’Istrael.
    Sachez que c’est apres un proces que le tribunal peut trouver des circonstances attenuantes ou des circonstances aggravantes pour tel ou tel accuse. Ce serait un veritable deni de justice que de decider a priori, comme vous le faites, d’accorder des circonstances attenuantes a tel accuse et des circonstances aggravantes a tel autre.
    Vous dites que vous avez toujours prone la reconciliation depuis la creation de votre parti en 2011. Sachez que depuis la fin des annees 80 et jusqu’a present, toutes les composantes de la societe Burkinabe ne cessent d’appeler a la reconciliation de tous les Burkinabe. Beaucoup d’initiatives ont ete prises dans ce sens bien avant la creation de votre parti, mais ce sont ceux-la pour qui vous demandez des circonstances attenuantes qui ont tout mis en oeuvre pour saboter ou pervertir ces demarches. Avez-vous entendu parler de la tristement celebre "Journee du Pardon" organisee par Blaise Compaore brulant impunement les etapes essentielles que sont celles de la verite et de la justice reclamees unanimement par le people en vue d’une vraie reconciliation ?
    Donc, vous etes arrive trop tard dans un monde deja trop vieux.
    Pour le cas qui nous concernes et pour tous les autres crimes politiques, de sang et economiques pour lesquels le peuple Burkinabe ne cesse de demander verite et justice, tout en souhaitant que le pardon et la reconciliation puissent intervenir, mais seulement apres cette etape cruciale de verite et de justice. C’est pour cette raison qu’une Commission nationale a encore ete mise en place par les autorites nationales.
    VERITE, JUSTICE (la vraie), PARDON (des plaignants aux auteurs des crimes) ET RECONCILIATION !
    A PRENDRE OU A LAISSER ; n’en deplaise a vous, Issa Balima, et a vos commanditaires.

  • Sacrilège.Ce parti fait parti des complices du putsch.Mais est ce que Mr BALIMA a perdu un fils,un frère,une sœur ou un proche dans ce putsch inutile,et idiot ?
    Je pense que non ,sinon il ne dirait pas de telles arguties.Vraiment viola pourquoi la politique coute cher.Je pense que ce BALIMA mérite d’être entendu par les juges militaires pour complicité.Lui et ses amis du RSP ont mis leurs parents à l’abri avant d’aller abattre les frères des autres comme des animaux,continuer aller bruler les motos des gens (journalistes) .et aujourd’hui vous parlez de circonstances atténuantes.Quelle honte !
    Vous vous rappelez des les motos des journalistes brulées ?Ces mêmes journalistes viennent couvrir vos inepties.Il faut du courage et du professionnalisme

  • A toutes les fois que j’ai écouté ce type je me suis posé la question sur son équilibre mental...Il a fini par me convaincre qu’il est serieusement atteint et il plus que urgent de prendre des dispositions urgentes pour l’interner en soins intentensifs au service psychiatrique du CHU.YO

  • Combien as-tu empoché pour cette mission , CANNIBALE de 3eme degré ?
    Vraiment les mots justes pour te qualifier me manque. Seulement je te laisse avec le CRÉATEUR de ce univers pour te récompenser à la hauteur du sang versé.

  • Bonne analyse de la situation politique depuis le coup d état des 30 - 31 octobre 2014 .
    il faut vite libérer les prisonniers politiques.

  • Issa Balinais, il ne saurait avoir un processus d’apaisement quand Diendere et Bassole ont causé mort d’hommes, destruction des biens, chagrin chez les parents des personnes tombées sous les balles assassinés.
    Ces messieurs et leurs complices n’ont jamais eu de remords et demandé la clémence du Peuple Burkinabè après une justice républicaine ayant puni leurs crimes.
    Le pardon ne se donne pas, mais se mérite par une volonté ferme de ne plus jamais commettre le même forfait.

  • Juste poser une question a tous ceux qui attaquent ISSA BALIMA sont ils une fois aller rendre visite aux familles des martyrs ??? C est hypocrite de crier toujours "nos martyrs" et ne jamais aller apporter un reconfort moral ou financier aux familles qui ont perdu un des leurs lors de ces tristes evenements !!!!!!

  • Et si on souhaitait simplement ’ ’meilleure santé ’’ à ce messieur au lieu de l’insulter.

  • L’insoutenable légèreté des africains, dans toute sa splendeur...
    Si des gens capables de créer et diriger un parti
    politique au Burkina ont une telle mentalité et un tel niveau de raisonnement,
    que dire alors de la mentalité du Burkinabè moyen ?
    Sankara était du caviar pour des porcs...

  • Merci mon Dieu de m’avoir fait ressortissant de Passakongo et pas de la famille de cet être absurde et improbable...

  • Bonjour !
    Je comprends bien tous les révoltés mais je reste convaincu que ce monsieur est sur la voie de la sagesse. La triste réalité est que ce qui s’est passé avec l’insurrection et son corollaire de putsch ne l’a été que par la déraison d’hommes politiques aussi bien sur la scène actuellement que mis en veilleuse. Alors, il nous faut à tout prix transcender notre douleur.Il n’est pas sûr que que si les putschistes sont exécutés on aura la paix. Le jugement tarde à venir bien que les faits soient avérés. En définitive il y a quelque chose que nous ne savons et que l’on ne veut pas nous dire, que l’on en finisse avec pour que nous puissions aller vers des lendemains qui chantent.
    Vive un Burkina Faso paisible et convivial !

  • J suis très déçu de ce politicien de surcroît le président d’un parti politique.avec une telle hémorragie lexicale comblée par un rêver de lucidité marquée une arrogance accrue ;j voudrais demander à Mr Balima où allons nous sans justice ?encore se permet -il de qualifier l’insurrection d’un"putschiste cynique".la liberté d’expression si ; mais des insultes à la mémoire c

    ollective non.J profite le lui demander les origines de son "Sankarisme" ?

  • Ce genre d’individu sans vergogne et sans scrupule est très nocif pour la Société burkinabè toute entière en insultant la mémoire de nos martyrs. Rappelez que c’est ce genre de politicien tube digestif qui se dit « sankariste » (fossoyeur des sankaristes en réalité) instrumentalisé par le pouvoir de blaise compaoré et sous le manteau fallacieux de l’opposition s’est rendu tambour battant contre vent-et-marrée au CCRP-piège décrié par l’opposition vraie à l’époque. En suite ce fut le tour de chanter et défendre le projet de referendum pour la modification de l’article 37. Malheureusement pour lui, blaise a été chassé en plein midi par l’insurrection des 30 et 31 octobre 2016. Très aigri il a jeté son dévolu sur le coup d’état le plus idiot de la planète terre en le soutenant devant les medias publics et privés telle rfi où il s’évertuait à le justifier avec pour argutie favori l’exclusion. Pour dire que rien ne m’étonne en lui s’il cherche des arguties pour que le pouvoir du MPP passe par perte et profit nos martyrs et libère ses amis d’hier. Remarquez au passage que sous la transition, il était muet comme une carpe cet aigri de issa balima.
    Vérité et justice d’abord pour nos martyrs et blessés de l’insurrection et du coup d’état des 15 et 16 septembre 2015 avant tout probable réconciliation.
    LPT

  • Issa BALIMA a fui de du SANKARISME dépuis 5 ans sans siège , je ne sais pas pourquoi ce parti existe toujours. Il était le compagnon de Hermann et Ram . Aujoud hui il se dit patriote .Mon oeil

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés