L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

vendredi 5 août 2016 à 01h48min

Le mercredi 03 août 2016, la librairie du Carrefour Saint Jean de la Commune de Cocody a servi de cadre à une cérémonie de dédicace d’un ouvrage inédit, intitulé : « L’Acrostiche comme on l’aime : Hommage à 63 célébrités d’ici et d’ailleurs ».
Parue aux éditions Matrice en mai 2016, cette œuvre rend hommage aux grandes figures, aux gloires qui ont ou qui continuent de faire rêver le monde entier. Le Burkina Faso occupe une place de choix dans cet ouvrage avec un hommage à une illustre légende africaine, notre compatriote, feu Président Thomas Sankara.

L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

La représentation diplomatique burkinabè en Côte d’Ivoire était représentée à cette cérémonie par une délégation conduite par le Premier conseiller, MonsieurMamadou Ilboudo.

Ecrit par un enseignant, l’auteur Mathurin AGODIO définit l’Acrostiche comme un poème ou une strophe où les initiales de chaque vers, lues dans le sens vertical composent un nom (auteur, dédicataire) ou un mot-clef. En somme, l’Acrostiche est une technique d’expression poétique.

Œuvre de 98 pages, « L’Acrostiche comme on l’aime » concerne 63 personnalités réparties en cinq rubriques :
- 
Littérature et culture avec six personnalités ;
- 
Musique avec dix-huit personnalités ;
- 
Sport avec dix personnalités ;
- 
Politique avec vingt-quatre personnalités ;
- 
Religion avec cinq personnalités ;

L’ancien président du Faso, feu thomas Sankara, est la seule personnalité du Pays des Hommes intègres qui figure parmi les célébrités et légendes choisies dans cet ouvrage. Voici un extrait de l’Acrostiche de Thomas Sankara :

THOMAS

Thomas mais pas St thomas, vous avez été concret
Haute-Volta ; nom issu de la colonisation, vous l’avez achuré
On aurait voulu que cela eusse été juste un rêve
Mourir seulement à 37 ans, quelle précoce trêve
Assassiné lors d’un coup d’Etat qui reste controversé
Synonyme d’arrêt de votre combat qu’ils ont évincé

SANKARA

Sankara, ce nom évoque dans l’opinion africaine, l’espoir
A Saye Zerbo vous avez claqué la porte non sans le décevoir
Ne jamais compromettre le peuple, voici votre crédo
Képi ou béret rouge, on distinguait de très haut
Ah la politique, on n’en sondera jamais assez les méandres
Redorer le blason de l’homme burkinabè et le défendre
Aura été votre combat en 4 ans à la tête de la République.

Le Service Presse de l’Ambassade du Burkina Faso en côte d’Ivoire

Vos commentaires

  • Le 4 août 2016 à 17:01, par SOME En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    Que dire ? Nul n’est prophete chez soi. Sankara n’a jamais cherché a etre prophete ni quoi que ce soit : il s’est battu tout simplement avec amour, et passion, et humanisme, et conviction pour son peuple, pour un autre monde que celui qu’il vivait, pour une autre relation entre les humains...
    Il faut sortir un peu en dehors de notre pays pour savoir l’enorme aura de sankara et de l’experience qu’il tentait de conduire : c’est pourquoi il fallait le stopper. Aujourd’hui les "heritiers" de sankara vont diner avec les diables qui ont tout detruit sous sankara...
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 17:32, par MILLOGO En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    merci aux ivoiriens

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 18:25, par ka En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    L’historien Togolais Kokouvi Agbobli dira du capitaine Thomas Isidore sankara : Passionné et amoureux fou du Faso, il était si emporté par la fougue de la jeunesse, qu’il se montrait parfois impulsifs sur le rude champ de bataille pour un nouvel ordre mondial ou il faut jouer au plus malin pour s’en tirer à bon compte. Et comme Thom l’a bien dit : ‘’’ Je mourais tranquille, plus jamais, après ce que nous avons réussi… Oui Thomas Sankara était un fils de l’Afrique, il était une parole, une action, pour un continent à la recherche de son vrais chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 21:50, par GARÇON FACILE En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    Thomas N. I. SANKARA ou la plus grosse perte que le BURKINA FASO n’est connu.
    ON PEUT TUER UN HOMME MAIS ON NE PEUT PAS TUER SES IDÉES...

    RIP MON PRÉSIDENT !!

    Répondre à ce message

  • Le 4 août 2016 à 21:56, par bouba diallo En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    La Patrie Ou La mort,nous Vaincrons !la justice dabord !

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 08:08 En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    Que d’hommage à cet Homme Digne de l’Afrique !

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 08:14, par ragomzanga En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    Seule la lutte libère,
    Restons intègre et on nous respectera...
    RAGOMZANGA

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 08:39, par Alexio En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    Quand la jalousie tue pour le pouvoir
    Quand le mensonge tue pour l argent et nom
    Quand la mechancete tue pour se camoufler a la raison

    Blaise Compaore serviteur ehontee du Quai d Orsay est deplume aujourdhui
    de toutes les fausses gloires qui l avait rendu aveugle, preferant l opulence
    dans l esclavage que la dignite de son peuple. Changeant de couleurs comme le cameleon en fonction de son environnment a fini par etre attrape par un peuple qui s est eleve et non, ca suffit.

    La lumiere progressiste du Burkina Faso est pour eternite par son vrai fils le Capitaine
    Thomas I.Sankara pour la posterite.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 12:02, par gangobloh En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    la beauté, l’élégance, le verbe, l’intelligence , la sagesse et la positivité après la mort. Hée là il n’est pas donné à tout le monde d’avoir cette valeur. c’est pourquoi Dieu ne garde pas longtemps sur terre ce qui est positif.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 13:09, par boudson le bombardier filitoxeur En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    vive la memoire de Thomas Isidore Sankara le pere de la Revolution Burkinabe ;justicepour lui et sa famille ; justice pour tous les martyrs depu1960 a nos jours

    Répondre à ce message

  • Le 5 août 2016 à 13:27, par Inconnu de Passage En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    A SOME, je veux dire merci pour ton post. Apres tout, que vaut la vie ? Que vaut la mort ? Tout est dans la facon que tu l’ as vecue. Thomas est mort, crible de balles laches agies par la gachette facile d’ incapables mediocres qui ne peuvent pas resister devant la chair claire d’ une gourgandine et les feuilles souillees de sang de pretendus sages d’ afrique, en fait, les veritables gardes- chiourme des suceurs de sang de l’ afrique...Je t’ invite instamment a lire aussi la BD publiee par Malaika Production sur Tom Sank. Le livre n’ est pas encore sur ebay/amazon, mais je me suis arrange pour me le procurer . Merci Angele Bassolet, Editrice de Malaika Production (Ottawa) de m’ avoir diligemment envoye la copie. Je l’ ai devore avec plaisir et meme mon fils a aime, alors qu’ il est encore tres jeune.. La grandeur est une denree qui ne s’ achete pas. Tu le merites ou tu ne le merites pas. Pa pag’ weh ! Vivant est plus malheureux que mort. Qui meurt pour la bonne cause gagne. Qui gagne pour la mauvaise cause croit gagner. En realite, il est deja en putrefaction avancee. Meme vivant, pardon, meme vivotant. Il sera ronge par l’ indignite toute sa miserable vie.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2016 à 15:44, par MAIGA HAMIDOU B. En réponse à : L’acrostiche de Thomas Sankara parmi une soixantaine de célébrités ivoiriennes et du monde en dédicace

    La vérité finit toujours par triompher . Celui que Dieu a élever très haut personne ne peut le rabaisser . Père de la révolution du 4 Août 1983,repose en PAIX .Que la terre te soit LEGERE
    .Aussi nous prions DIEU pour que les auteurs de ce crapuleux assassinat soient fortement punis à la hauteur de leur forfait ici et dans l’au-delà.Le vrai BURKINABE te pleure encore et encore.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 01:02, par Adama COMPAORÉ En réponse à : JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    Le camarade DABO Boukary est né le 30 décembre 1956 à KAYA provience de sanamatenga, d’une famille très modeste. Il fréquenta tour à tour, l’université de Niamey de 1978 à 1983, l’université nationale du Bénin de 1983 à 1985, puis enfin l’université de Ouagadougou de 1985 à 1990. Il était en septième années de médecine lorsqu’il a été assassiné. Très tôt le camarades DABO BOUKARY épouse la cause de la jeunesse populaire et des peuples. Cela le conduit tout naturellement à adhérer à L’UGEV (aujourd’hui UGEB ) dès sa première année d’université en 1978. Ainsi en 1979 ils se solidarise avec les étudiants de Niamey en luttant pour l’amélioration de leur conditions de vie et d’études. Il sera exclu de l’université de Niamey pour fait de grève avec des centaines d’autres étudiants. En Mai 1990, il se mobilise au sein de l’ANEB et avec l’ensemble des étudiants pour exiger le respect des libertés démocratiques et syndicales sur le campus, la prise en compte et la résolution des problèmes sociaux et académiques des étudiants à l’université de Ouagadougou. Pour ce "crime " il sera dénoncé par les comités révolutionnaires (CR ) et exclu de l’université de Ouagadougou sociaux décision du ministre Mouhoussine NACRO en Mai 1990. Arrêté le 19 Mai 1990, il est torturé cruellement pour l’amener à dénoncer ses camarades. Il moura le même jour des suites de ces tortures, dans l’anonymat et dans la dignité. Il sera enterré à la sauvette quelque part, par ses assassins. Ni ses parents, ni ses amis n’en seront informés et ne sauront où se trouve sa tombe pour lui rendre hommage ! Voici de façon résumée l’histoire du camarade DABO BOUKARY. NOUS RÉCLAMONS JUSTICE POUR NOS MARTYRS .QUE SON ÂME REPOSE EN PAIX. AMEN.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés