« Christian Aid » forme ses partenaires à la gestion des crises post catastrophes

jeudi 4 août 2016 à 00h49min

« Christian Aid » a initié un atelier de formation à l’endroit de ses partenaires et des membres du « Réseau national de plaidoyer sur la réduction des risques de catastrophe ». La cérémonie d’ouverture a eu lieu le 03 aout 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« Christian Aid » forme ses partenaires à la gestion des crises post catastrophes

L’atelier de formation regroupe 35 participants, tous partenaires humanitaires et provenant de structures intervenant dans la gestion des crises post catastrophes. Aussi, étaient représentés à cet atelier, des membres et agents de structures telles que le SPONG (Secrétariat permanent des ONG), le CONASUR (comité national de secours d’urgence), SOS Santé développement, la commune de Ouagadougou, l’Action sociale.

La formation prévue pour durer deux jours comprend une phase théorique et une autre pratique. En effet, les participants, le premier jour prendront connaissance de modules d’enseignement tels que : les généralités sur les catastrophes, le cadre conceptuel sur l’évaluation des budgets post catastrophes et bien d’autres thèmes liés essentiellement à la gestion des crises post catastrophes. Ils apprendront aussi à se familiariser avec MIRA, un outil pour évaluer les besoins après les catastrophes.
Cette même journée verra les participants faire des exercices individuels et groupés pour mesurer le degré des connaissances acquises.

Le deuxième jour de formation sera consacré à une sortie de visite terrain, sur un site de sinistré, soit dans un des arrondissements de la commune, soit à Zagthouli.

Les objectifs de la formation

C’est le président du réseau MARP qui, dans son mot de bienvenue aux participants, dévoilera les objectifs attendus. Il s’agit à travers cette formation, de renforcer les capacités des équipes opérationnelles des partenaires de mise en œuvre de « Christian Aid » et les membres du Réseau national de plaidoyer sur la Réduction des risques de catastrophe (RRC), en matière de préparation et de bonne réponse aux situations d’urgence.

Pour Mathieu Ouédraogo, « Le Burkina Faso est de plus en plus confronté ces dix dernières années aux conséquences des aléas climatiques avec leur corollaire en pertes en vies humaines, en pertes économiques et en dommages matériels. Pour l’évaluation préliminaire du sinistre et pour la réponse d’urgence, les partenaires de « Christian Aid » mettent le plus souvent en place des équipes techniques qui ne disposent pas de prérequis dans le travail humanitaire. En effet, une intervention d’urgence exige un engagement opérationnel important, un personnel compétent, des ressources promptement disponibles et une bonne coordination inter-organisations.

Ainsi, pour l’acquisition de telles compétences, « Christian Aid » a jugé indispensable de renforcer les capacités de ses partenaires ainsi que des membres du réseau national de plaidoyer sur la RRC afin qu’ils soient à même d’intervenir plus efficacement dans l’évaluation de la réponse à d’éventuelles futures crises. Ce renforcement de capacités des équipes opérationnelles portera essentiellement sur l’évaluation préliminaire et la réponse d’urgence ».

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés