Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

Déclaration • jeudi 28 juillet 2016 à 01h49min

Excellence Monsieur le Président du Faso,

La tradition nous enseigne que : « Soussoaga Na Yii Neeré Guetta Zomin ». Ce qui peut se traduire en français par : « Les résultats du travail collectif se déterminent dans la qualité de ses préparatifs ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

Le 30 novembre 2015, quand nous sommes venus vous présenter nos félicitations pour votre élection, les premiers à le faire dès la publication des résultats provisoires de l’élection du Président du Faso du 29 novembre 2015 par la CENI, nous avions convenu de nous revoir rapidement pour échanger sur la situation nationale, puisque considérant que votre victoire était une victoire collective du CFOP, comme vous l’aviez souligné.

Le 29 décembre 2015, à l’occasion de votre investiture à la magistrature suprême de notre pays au Palais des Sports Ouaga 2000, vous nous avez renouvelé cette belle intention d’organiser sans délai notre rencontre pour un partage d’idées dans l’intérêt supérieur de la Nation. Il nous est même revenu que vous avez eu des concertations avec les Partis de l’ex-CFOP ayant une représentation à l’Assemblée Nationale. Malheureusement, notre Parti « Le Faso Autrement », qui remplit toutes les conditions, a été exclu de cet exercice.

Ne voyant rien venir, nous avons pris l’initiative de demander une audience auprès de votre Excellence par des voix officieuses mais en vain. L’attente devenant longue, nous vous avons adressé, officiellement et en bonne et due forme, une demande d’audience le 23 mai 2016. A ce jour, nous attendons toujours.

Dans cette situation que nous déplorons, et considérant que la situation nationale de notre pays est, de toute évidence, très préoccupante et qu’elle est très grave aux plans politique, économique, social et sécuritaire, nous nous sentons dans l’obligation, à travers cette lettre ouverte, de partager avec vous notre appréciation de l’état de la nation et surtout des suggestions pour contribuer au redressement de notre patrie bien aimée, le Burkina Faso, après sept mois d’observation de votre action à la tête de l’Etat. Le constat est que les Burkinabè sont dans le doute et vivent dans la précarité croissante et dans l’anxiété. Les lendemains sont incertains pour tous les Burkinabè et le pays va mal.

L’espoir était grand, avec les élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre 2015, de voir le Burkina Faso se relancer sur la voie du développement économique et social et de la prospérité pour le bonheur de sa population.
Malheureusement, sept mois après votre installation au pouvoir avec votre équipe, tous les signaux sont au rouge vif, et l’économie reste désespérément plombée. La situation aurait été moins inquiétante si une dynamique d’inversion était perceptible. Ce n’est certainement pas le cas pour le moment, et le pays s’enfonce dans la précarité. Aux hésitations, tâtonnements et tergiversations qui caractérisent le style de gouvernance de votre équipe et de vous même, s’ajoute de l’avis de beaucoup de Burkinabè, une poisse jamais égalée, qui s’abat presqu’au quotidien sur notre pays.

« Faire en moins bien, du Blaise Compaoré sans Blaise Compaoré »

Gardant à l’esprit qu’à chaque moment difficile de notre histoire, les Burkinabè ont toujours su prendre leur destin en main, d’une part, et considérant que le Burkina Faso et ses problèmes nous concernent tous, et que la construction de notre cher et beau pays relève des efforts et de la contribution de tous ses fils et filles, d’autre part, nous nous autorisons à vous porter trois suggestions :
-  Organiser, sans délai, une concertation et un dialogue totalement inclusif avec les acteurs clés de la vie politique, économique et sociale de notre pays, et prioritairement tenir un dialogue avec la classe politique en impliquant toutes ses composantes ;
-  Restaurer le socle de confiance indispensable à l’intérieur du Burkina Faso, et entre notre pays et ses partenaires et amis de l’extérieur pour donner une chance à la relance de l’économie ;
-  Œuvrer pour une véritable réconciliation nationale à même de renforcer l’unité nationale et la cohésion sociale, et une justice équitable et transparente pour tous ;
Nous vous exhortons et vous encourageons à rassembler tous les Burkinabè autour de vous sans aucune considération partisane, mais en tenant strictement compte de l’intérêt supérieur de la Nation au regard de la gravité des moments que traverse notre pays.

Plus le temps passe, et votre échec n’est plus la chronique que vous avez annoncée dans le Journal « Le Monde » du 7 avril 2016, et votre funeste prédiction se confirme jour après jour. La vie au Burkina Faso devient « mouta-mouta ». La « rochosité », ou tout simplement, la morosité qui caractérise votre gouvernance, s’installe, et les aspirations exprimées par les populations lors de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014, attendent indéfiniment des réponses concrètes.

Vous l’aurez compris vous-même, l’insurrection est ainsi confisquée et, en lieu et place de la rupture et du changement demandés, vous et votre équipe servent au peuple burkinabè le remplacement, si bien que nous vivons une continuité, mais en pire, des méthodes et pratiques de la gouvernance du régime Blaise COMPAORE, dont vous et les vôtres avez été les vrais et solides piliers.

Avec le recul, le peuple Burkinabè comprend aujourd’hui le bien fondé du recours que nous avions présenté contre votre candidature à l’élection du Président du Faso du 29 novembre 2015, sur la base des dispositions pertinentes du Code électoral en vigueur. En posant cet acte, nous avions voulu éviter à notre pays et à sa population de vivre ce que nous vivons depuis que vous êtes installé à Kosyam, à savoir, faire en moins bien, du Blaise Compaoré sans Blaise Compaoré. Ainsi, avons-nous été sévèrement punis d’avoir eu raison trop tôt, et encore une fois, l’histoire est en train de rattraper les hommes.

Le Burkina Faso a besoin de tous ses enfants et le contexte actuel exige plus que jamais, que l‘on mette l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut, au moment qu’il faut. C’est ensemble que nous pourrons faire du Burkina Faso un havre de paix, de stabilité, de sécurité et de bonheur où l’autorité de l’Etat sera restaurée, l’incivisme et les comportements anarchiques seront éradiqués, et le mieux vivre ensemble redeviendra notre culture.

Comme nous le disons toujours, Dieu aime le Burkina Faso, et il appartient aux Burkinabè de s’aimer les uns les autres et de se donner la main pour qu’ensemble, nous gouvernions autrement notre chère patrie afin de la redresser, et ainsi répondre aux aspirations des populations insurgées des 30 et 31 octobre 2014.

Ce que nous vivons actuellement s’inscrit bien dans ce que nos ancêtres nous ont toujours enseigné : « Zamb Noag Guèl Paa Wéked Yé » et qui donne en français « La tricherie ne produit jamais de fruits ».

Nous vous prions d’agréer, Excellence Monsieur le Président du Faso, l’assurance de notre très haute et respectueuse considération.

« Rien n’arrête une idée arrivée à son heure ».

Le Président
Dr Ablassé OUEDRAOGO

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 juillet 2016 à 12:04, par PYONG-YANG
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 confisquée »

    Encore des Ablasseries. Vous avez perdu à l’élection présidentiel et à l’élection législative. Les Burkinabé ont choisi leur président à qui ils demanderons des comptes au soir de son mandat. Pardonnez, restez dans vos coins et laisser le bonhomme travailler. C’est quoi a la fin ? 7 mois seulement et déjà ça fait feu de partout. Le Burkina va mal comment ? Avec toutes ces urgences a gérer à la fois, pardons soyons objectifs. Vous Ablassé, si j’étais à votre place, je restais à l’ombre pendant au moins 2 ans avent de réapparaître. Mais hélas, je ne suis et serra pas Ablassé. Heureusement d’ailleurs de moi toute Ablasserie !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:16, par YIRMOAGA
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je préféré une dictature à la façon que RMCK dirige le pays ? Tout va crouler d’ici là si RMCK ne change pas ? Il lui fallait de jeunes pour booster un dynamisme ? Rien ne va et le PF multiplie les audiences sans aucune perspective économique ?
    BC au moins, malgré son silence et son mutisme, arrivait à s’en sortir, malgré sa volonté à rester au pouvoir. Il entreprenait tout de même ?
    Mais RMCK, je n’en dirais pas woooooh ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:17, par Vision
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Sacré Ablassé ! Ok, c’est bien compris.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:27, par Biao
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Le Monsieur qui se réveille toujours en retard , vient encore parler du pays qu’ il a laissé depuis des mois aux gens qui essaient tant que mieux à reconstruire ce que l’ insurrection a endommagé. Voilà quelqu’un qui n’ a rien fait pour aider l’ ancien CFOG à réussir une bonne élection ! Que de l’ égoïsme pur et simple ! Merci pour ton bavardage !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:30
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    moi aussi je me repentis et demande même grand pardon car quand vous aviez introduit votre recours pour demander l’invalidation de la candidature à la présidence du faso de ce rock qui s’avère finalement être qu’une roch(e) argileuse,j’étais le premier à ne pas comprendre votre attitude mais j’avoue que vos ablasseries d’hier sont passées par là avec vos histoires de moaga,musulman etc etc. franchement pardon car j’avoue que ce gouvernement mpp affairiste fait comme son jumeau affairiste cdp. au final cdp=mpp car rien n’a du tout changé positivement dans ce pays depuis l’ère roch(e) argileuse et je prédis qu’il risque de rejoindre son mentor bilaise compaoré en cote d’ivoire avant la fin de son mandat

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:31, par yitingre
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Salut excusé nous et moins de commentaires car votre taux au présidentiel nous dit tout. Mais c’est bien car ta longtemps qu’ on vous ait entendu

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:34
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ablassé a eu raison trop tôt,l’histoire est en train de lui donner raison,en effet les RSS font du Blaise Compaoré sans Blaise Compaoré en pire

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:36
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Mr Ablassé Ouédraogo, sais-tu que tu as une attitude de Clown ?
    N’est-ce pas toi qui disais qu’on devrait te voter parce que tu es mossi musulman du plateau central ? Quelle mouche t’a piqué aujourd’hui pour venir nous parler de développement, de bonne gouvernance, du vivre ensemble, de contribution de tous...et que sais-je encore ? Tu vois bien que tu es totalement disqualifié pour parler de ces choses ! Tu aurais mieux fait d’aller te faire voir dans les villages mossi musulmans du plateau-central et de laisser les autres se débrouiller......Dire que je t’avais admiré à une certaine époque.......Oublies-nous s’il te plaît......

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:45, par Alexio
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    C est dommage pour quelqu un qui voulait diver les burkinabe par le biais de son ethnie, de sa religion veut donner des lecons au President qui n a meme pas encore fait une annee dans sa fonction.

    On est en democratie. Et laisser ceux qui ont gagnes l election d assoir leur programme de societe sans intrusion.

    Tout gouvernement serait juger et apprecier en fin de son mandat.

    Les gouvernements viennent et passent, et kossiam aura toujours en nouveau locataire.

    Donc il est tres top de rincer le linge sale que Blaise Compaore nous a laisser. Apres sa fuite.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:46, par Atlantico
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 confisquée »

    Hai ! Une ablasserie encore. Voici quelqu’un qui jouissait d’une certaine crédibilité à une certaine époque mais à tout vendangé comme si on l’avait waker au village ( oub rabsalamin).
    Ce venin, c’est parce que l’audience t’a été refusée( ou n’a pas été encore accordée) ou vraiment tu vois du noir partout. Comme stratégie d’attaque politique, le moment est mal choisi. Au moment où les fonctionnaires ont commencé à se frotter les mains dans la perspectives de l’application de la loi 081, coté incidence financières, il y a moins de chance que de ce coté personne ne te prenne au sérieux, parce que au moins il y a espoir.Hors c’est eux qui ont fait l’école et peuvent te lire. Pour les autres, la grande masse laborieuse dans les campagnes, ils n’ont qu’un sel souhait : des pluie abondantes ! Le constat est que tu est un des grands perdants politiques de nos jours. C’est pas mieux de te reconvertir à autre chose ? Puisque visiblement la politique ne te réussit pas. Je t’apprécie bien mais quand tu parles OMC et autres. C’est une piste, au cas où tu n’y avais pas pensé.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:48
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ablasserie des ablesseries, tout est ablasserie. Mon ami, tu a pactisé avec le CDP non ?? Laisse nous respirer maintenant. Va demander audiance à Blaise. Tu ferais mieux de te taire maintenant. J’ai un ami docteur qui peut d’administrer des médicaments très efficace contre les ablasseries aigu ou plus ou moins chronique.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:53, par Cheick Omar
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ce que j’apprécie en la personne de Ablassé Ouédraogo, c’est qu’il dit ce qu’il pense et pense ce qu’il dit. On aura beau le vouer aux gémonies, Ablassé Ouédraogo reste conséquent avec lui-même. Au sein du CFOP, il est de ceux qui, très tôt, avec les Zèph, Bazié, feu Arba Diallo, à réaliser que le MPP n’est qu’une pâle copie du CDP. A peine installé au pouvoir, le MPP n’a pas tardé à nous dévoiler son rai visage. Foulant au pied les acquis de lutte qui a mené à la fuite de leur mentor, Blaise Compaoré, il a aussitôt fait table rase des actions vigoureuses menée par la transition qui a malencontreusement travaillé à installer le MPP au pouvoir. Aujourd’hui, le MPP travaille à systématiquement asseoir son hégémonie dans tous les compartiments de l’Etat. Et on navigue à vue dans la gestion de l’Etat par un triumvirat mal inspiré. En fait, on réalise que l’objectif principal du MPP n’était un changement qualitatif par le démantèlement du système mafieux de Blaise Compaoré, mais surtout et avant tout, de remplacer le système CDP par un autre, celui du MPP qui est aujourd’hui en marche. Peuple insurgé du Burkina, en bravant les balles assassines du RSP et en battant le macadam des mois, tu as travaillé pour le roi de Prusse.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:55, par zongoclaver
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Bien dit internaute n°1. C’est leur habituel chanson pour avoir à manger. Mr OUEDRAOGO les jeunes veulent des critiques constructives.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 12:59, par TIRA
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Le MPP n’a rien compris jusqu’à présent. Si tu parles, les naïfs diront que c’est la jalousie. Comme disait quelqu’un notre insurrection à été animée par des naïfs, récupérée par les intrigants et consommée par les scélérats que sont les RSS.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:03, par Anta
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    M. Ablassé a été bien poli. Moi Anta je dis :"le croisement entre l’âne et le cheval donne le mulet qui est stérile". Que croyiez-vous qu’il arriverait avec des gens qui observaient placidement voire avec délectation sous des arbustes épineux le massacre de jeunes étudiants en 1990 ? La Mecque n’a jamais changé quelqu’un : si tu es parti sorcier, tu reviendras sorcier. L"ENGEANCE est comme le virus du SIDA.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:04, par LE SAGE
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Si vous aviez de bonnes idées pour le bien du Burkina vous n’allez pas raconté lors de la campagne que vous étiez un mossi du plateau central, musulman et quelle machin je ne sais encore. Noua avons refusé de vous voter à cause de cela alors, prenez le temps de vous assagir en attendant 2020

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:08, par Joe Joe
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je n’ai pas de véritables considération pour ce monsieur, je trouve qu’il a le mérite de dire ce qu’il pense tout haut ! Je pense que c’est Dieu qui dirige le Burkina actuellement, ce gouvernement est juste de la décoration. Plus aucune activité ne bouge dans ce pays, à croire qu’on avance vers le pire. Sur le plan sécuritaire, économiquement c’est le plombage, santé (la pseudo assurance pour les mères et jeunes enfant on sait où ça en est) .....
    Ou en sera t-on dans 2 ans ? Je me demande. Au lieu de cela ils ne trouvent mieux que de nous ramener du Zida-baching ! Pauvre Zida même si Roch pouvait il mettrait le naufrage du titanic sur son dos.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:11, par Abdou OUEDRAOGO
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Le Burkina Faso va mal depuis l’arrivée des Roch, Salif, Simon qui ont confisqué la lutte du peuple. Quand Roch, Salif, Simon ont démissionné du CDP, j’avais attiré l’attention de la classe politique et les acteurs de la société civile pour qu’ils prennent des dispositions quand l’acceptation des RSS sans conditions. Pour avoir été les vrais acteurs des 27 ans de pouvoir avec Blaise, ils (RSS) doivent demander pardon au peuple d’avoir été à l’origine de plusieurs manquements graves au pays des Hommes Intègres. Il y’a eu beaucoup de manquement notamment : les cas de crimes de sang, crimes économiques, vols, détournements, pillages des ressources naturelles minières, emprisonnement sans motif justificatif, contrainte à l’exil des cadres intellectuels de ce pays etc... Alors il est temps que les Roch, Salif, Simon prennent des engagements devant le peuple. Je suis d’avis avec Son Excellence Ablassé OUEDRAOGO sur cette question épineuse : la révolution du peuple est confisquée et volée par les RSS. on est pas d’accord et on se dirige doucement et sùrement vers une révolution. Parlons en pour sauver !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:16, par maam
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    on négocie des postes avec celui dont on a combattu la candidature ! c’est ça polontiqui.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:22
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Etonnant, que ce Monsieur ! C’est lui qui dit aujourd’hui "Le Burkina Faso a besoin de tous ses enfants et le contexte actuel exige plus que jamais, que l‘on mette l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut, au moment qu’il faut. C’est ensemble que nous pourrons faire du Burkina Faso un havre de paix, de stabilité, de sécurité et de bonheur où l’autorité de l’Etat sera restaurée, l’incivisme et les comportements anarchiques seront éradiqués, et le mieux vivre ensemble redeviendra notre culture."
    Je croyais, Mr Ablassé, à vous entendre récemment, que le BF n’avait besoin que des mossi musulmans du plateau central ? ! Vous suggérez ainsi que l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut (à la tête des institutions) ne peut être qu’un mossi musulman du plateau central : Eh bien je vous dis, à ce sujet, si vous ne le savez pas encore , que vous vous trompez lourdement ! ceci est justement une conception médiocre, anti-développement, anti-vivre ensemble, anti-paix, anti-sécurité et anti-bonheur ; qui ne peut permettre la restauration de l’Etat et qui ne peut permettre l’éradication de l’incivisme et des comportements anarchiques !! Comprenez-le !
    Vos discours sur le développement et la paix sonnent désormais FAUX, depuis que vous vous êtes fait découvrir.....!

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:26, par Le Zongale
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Sacré Ablassé !!! Celui-là ne se fatigue jamais de se faire moquer !! Vous n’allez pas arrêter maintenant tonton "Ablassé ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:29
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Etonnant, que ce Monsieur ! C’est lui qui dit aujourd’hui "Le Burkina Faso a besoin de tous ses enfants et le contexte actuel exige plus que jamais, que l‘on mette l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut, au moment qu’il faut. C’est ensemble que nous pourrons faire du Burkina Faso un havre de paix, de stabilité, de sécurité et de bonheur où l’autorité de l’Etat sera restaurée, l’incivisme et les comportements anarchiques seront éradiqués, et le mieux vivre ensemble redeviendra notre culture."
    Je croyais, Mr Ablassé, à vous entendre récemment, que le BF n’avait besoin que des mossi musulmans du plateau central ? ! Vous suggérez ainsi que l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut (à la tête des institutions) ne peut être qu’un mossi musulman du plateau central : Eh bien je vous dis, à ce sujet, que vous vous trompez lourdement ! cela est justement une conception médiocre, anti-développement, anti-vivre ensemble, anti-paix, anti-sécurité et anti-bonheur ; qui ne peut permettre la restauration de l’Etat et qui ne peut permettre l’éradication de l’incivisme et des comportements anarchiques !! Comprenez-le !
    Vos discours sur le développement et la paix sonnent désormais FAUX, depuis que vous vous êtes fait découvrir.....!

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:31, par LePenseur
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Tonton Ablassé va droit au but au lieu de tourner . Dis simplement "Roch, je veux un poste...

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:32, par pâtit tawgo
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Rien que des contradictions :
    1. Vous avez poser un recours contre rock parce que pour vous il n’est pas éligible. Vous y croyiez tjr, mais pourtant vous êtes allez le féliciter après son élection. Il fallait rester logique avec votre philosophie.
    2. Vous continuez à dire que vous aviez eu raison de porter plainte, donc vous êtes tirs dans votre logique d’exclusion. En même temps vous soutenez que le Burkina à besoin de tous ses fils y compris vous et rock aussi que vous aviez pourtant voulu exclure.
    3. Vous êtes amers parce-que rock ne fait pas suite à votre demande d’audience. Pourquoi voulez vous être reçu par quelqu’un, qui pour vous est indigne d’être président du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:33, par verite
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Le DR Ablassé à partiellement raison ,si on se base rien que les conseils des ministres,cest vraiment triste.Et après sept mois effectivement,il nya point de changement,que ca soit au niveau de larmée ou au niveau des ambassades,n’en parlons pas au niveau des institutions et autre.
    Mais nous avons bon espoir que ce gouvernement va se reveiller et travailler en se focalisant veritablement sur les valeurs de l’insurection

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 13:34, par Alexis W. OUEDRAOGO
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Vous avez parfaitement raison, le pays ne se porte pas bien les MORTS NE SONT PAS MORTS ce n’est pas au Faso, nos enfants sont morts pour rien, Malgré le sacrifice qu’à fait le Général ZIDA afin de protéger la population des dérives des deux généraux complice, et organiser des élections libre et transparentes sans lesquelles Roch ne serait jamais président au Burkina, ZIDA est devenu un Vrai Wanted et accusé de tout. Les libérations des anciens dignitaires de Blaise et le retrait des mandats d’arrêts confirme que Roch égale Blaise.
    Monsieur Ablassé OUEDRAOGO doit accepter du fait que Roch refuse l’audience puisque lui même avait présenté un recours contre la candidature de Monsieur Roch aux élection et a même ajouté Que Mr Roch n’est pas mossi du plateau central comme s’il n’était
    pas Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:10, par HORUDIAOM
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je n’apprécie pas les sorties hasardeuses de Ablassé OUEDRAOGO mais cette fois, il a raison. Et puis, ce n’est pas parce qu’il a échoué aux élections présidentielles et législatives qu’il ne doit plus donner son point de vue sur la situation nationale. Ceci étant, le constat est là. Le pays va mal et l’expérience de la gestion du pouvoir des RSS ne leur sert pas. En réalité, ils sont fatigués. Un dialogue national est vraiment nécessaire pour recadrer le MPP et son pouvoir. Trop de tâtonnement

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:11, par zamounda
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ablasse en toute honnêteté dit nous que feriez concrètement dans cette situation actuelle si vous étiez a la place de Rock. Je ne suis pas du MPP mais je pense que 7 mois c’est trop peu pour que vous formulez des critiques pareilles.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:12, par yat
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Monsieur PIONG YANG mais en chine on critique la gestion de l’état. C’est la même chose que vous avez fait avec Blaise. Et aujourd’hui il est hors du pays. Si vous souhaitez que votre mentor réussite analysez les critiques et évitez les méthodes BLE GOUDE.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:15, par sans blague
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    "Comme nous le disons toujours, Dieu aime le Burkina Faso, et il appartient aux Burkinabè de s’aimer les uns les autres et de se donner la main pour qu’ensemble, nous gouvernions autrement notre chère patrie afin de la redresser, et ainsi répondre aux aspirations des populations insurgées des 30 et 31 octobre 2014."Dr Ablassé OUEDRAOGO

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:20
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Merci Ablassé pour ce point de vue. Ensemble nous allons construire un BF meilleur

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:24, par bila
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Mr Ablasse vous etiez le seul avouloir bloquer la candidature de Roch Nous avions senti comment vous etiez fumes apres l election de Roch Alors logiquement vous allez parler calomnier accuser denigrer car c est ce qui vous reste a faire pour rester sur votre ligne destructive Voila comment se construira le Burkina autrement

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:25, par adbias Du SON
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Vraiment mon cher, tu ne mobilises personne au Faso. Tu as échoué aux élections alors tu ne représentes pas grand chose, non ??
    Alors on laisse celui que le peuple aime gouverner librement sans toi.
    Pour toi, il faut rester dans ton bar pour ruminer les échecs en attendant de tester auprès des Musulmans et des Mossé.
    Humm, il faut éviter de provoquer/

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:34, par Nikiema Issaka
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Vous avez raison.Le pays va vraiment mal .Rien ne va.Il fo payé les dettes intérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:41, par karatyele
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Pour l’une des rare fois que je suis totalement d’accord avec ce Monsieur. Franchement nous regrettons d’avoir permis à la mauvaise copie de Blaise d’accéder au pouvoir. Il y a eu certes des manquements dans la transition mais la transition vaut mille fois mieux que ce fameux gouvernement. Le tableau économique, judiciaire et social est noire. Quand on va dans les quartiers périphériques et dans les villages, la population vit dans une pauvreté pire que le Sud soudan. Je vous assure que les refugiés Syriens, somaliens et autres valent nettement mieux que nous aujourd’hui.
    Chaque peuple mérite certes ses dirigeants mais nous prions Dieu de nous sauver de cette racaille de nouveaux loups transformer en agneaux.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:44
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Mon frère 7 mois c’est bcp pour juger de la competence dun president. Comme Ablasse l’a dit, mais si lon ne voit rien de fait il faut aumoins que lon voit la dynamique. Mais pour ce cas c’est le state quo

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 14:48, par Omar Dao
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Quelle charge !!!! On sent quelqu’un d’amer qui exprime toute sa haine. Franchement le pays ne va pas bien c’est sûr mais tel que décrit ici, je ne le reconnais pas. Le fils du paysan moaga musulman est vraiment trempé dans une aigreur indescriptible...

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:10, par Tomy-Tozy
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Bonjour Dr Ablassé Ouédraogo. Le message que vous venez d’adresser à son Excellence n’est ni trop tôt ni trop tard. Ne dit-on pas qu’il n’est jamais tard pour mieux faire. A vos détracteurs qui ne se lassent de parler de votre échec aux élections présidentielle et législatives couplées, je les invite à se regarder dans le miroir pour nous dire qui n’a jamais enregistré un échec dans la vie : à l’école, au champ, au concours------Ce n’est pas pour autant qu’on ne doit pas parler de l’échec des autres comme c’est le cas du gouvernement actuel. En toute sincérité, ayons peur de ceux qui ne disent mot. Dans la tradition moaga, il existe dans une cours royale des gens qui peuvent dire crûment au roi de reconsidéré une décision parce qu’elle est injuste. C’est vrai, vous me direz que nous ne sommes pas dans une cours royale, mais sachez que dans la modernité, les conseillers jouent ce rôle. Ils doivent écouter tout ce qui se dit aux alentours pour que le président puisse prendre de bonnes décisions.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:19, par le SAGE
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Dr Ablassé OUEDRAOGO je partage votre pensée en ces points : une véritable réconciliation nationale,le rassemblement de toutes les filles et fils du pays pour qu’ensemble nous puissions relever les défis économiques,sécuritaires ,sociaux et j’en passe car ne dit-on pas qu’une seule main ne peut pas ramasser la farine .donc son excellence monsieur le président du Faso ,acceptez les suggestions qui contribuerons à la réussite de votre mandat d’où qu’elles viennent.merci Dr pour votre critique constructive .qu’Allah bénisse notre cher pays le BURKINA FASO,

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:21, par L’Indigné
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ns sommes choqués par ce que cela vient d’Ablassé ! Eh bien, reconnaissons que malheureusement c’est en grande partie vraie. Les laudateurs ont fini par perdre Blaise à force de le convaincre qu’il n’ yavait pas péril en la demeure. La suite, ts la connait. Ts ceux qui aiment Rock doivent le conseiller de considérer sereinement les lamentations de ses ennemis. Entre nous combien de temps faudrait-il pr apprécier la qualité d’une gouvernance ? Les premiers pas peuvent être déjà critiqués n’en parlons pas de 7 mois !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:34, par Charles
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ablasse a raison depuis que le MPP es au pouvoir il n’ont rien à faire, c’est parlé de Zida ou de kolgloweogo.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:36, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ablacé Ouédraogo préssé d avoir raison ? L apurement de la dette intérieure,meme partiel, pris en compte dans la deuxieme loi rectificative du budget 2016 votée ce 25 juillet n est-il pas une preuve que la relance de l économie est à l ordre du jour ? Quel est le but d ailleurs du PNDES qui vient d être validé et adopté en conseil des ministres ? Vous saviez que « Zam noaag gell pa wekd yé » mais quel était l objet de votre RDV ? Pour le lui dire en face ? Ou pensiez vous qu à l issue de votre rencontre ,« La tricherie allait maintenant produire des fruits » ? A ne rien comprendre si ce n est que vous êtes toujours animé d aigreur et je pense que RMCK a raison de recevoir les opposants sauf vous.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:41, par Naboho Lassina
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je ne comprends pas nos compatriotes,tout le monde dit que ca ne va pas,sur le plan économique,que les affaires ne bougent pas , du moins bloquées.Dr ABLASSE O. donne son point de vue ,sur la question ,afin de trouver une solution heureuse ou est le mal.Continuez à
    vous acharnez sur lui, attendons donc de voir la suite. N oublions pas que nous sommes dans le meme bateau.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:44, par Oumac L’inter
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Encore des ablasseries, des babillages. Chers internautes, à connaître l’homme, ne vous attendez pas à ce qu’il soit moins loquace. Car ce n’est pas sa qualité, les balivernes, mais plutôt ses mendicités. Dites moi, c’est quel projet de relance économique, il a apporté à la construction de notre économie ?C’est quel désir de cohésion sociale nous a t-il proposé, à part nous sommes des burkinabé et que le PF l’en est moins ?Saches que le peuple burkinabé a un souvenir impérissable de toi, celui d’avoir des attitudes régionaliste,éthniciste, si j’en ai pas oublié ?Excuses moi de te dire que tu as la chance de ne pas être un vieux mourant, mais comme conseil, cesse de végéter dans le ventre mou de la politique.Prenez votre retraite politique, juste pour conserver la dignité nucléaire qui est toujours en vous.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:55, par Oumac L’inter
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Encore des ablasseries, des babillages. Chers internautes, à connaître l’homme, ne vous attendez pas à ce qu’il soit moins loquace. Car ce n’est pas sa qualité, les balivernes, mais plutôt ses mendicités. Dites moi, c’est quel projet de relance économique, il a apporté à la construction de notre économie ?C’est quel désir de cohésion sociale nous a t-il proposé, à part nous sommes des burkinabé et que le PF l’en est moins ?Saches que le peuple burkinabé a un souvenir impérissable de toi, celui d’avoir des attitudes régionaliste,éthniciste, si j’en ai pas oublié ?Excuses moi de te dire que tu as la chance de ne pas être un vieux mourant, mais comme conseil, cesse de végéter dans le ventre mou de la politique.Prenez votre retraite politique, juste pour conserver la dignité nucléaire qui est toujours en vous.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 15:58, par gangobloh
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Hummmhhh on ne voit pas le ventre du nageur mais on voit son dos . Vous voulez un gouvernement de transition après des élections où chacun a tenté sa chance et le meilleur d’entre vous qui a présenté un bon projet de projet de société a eu . Les politiciens africains sont incompréhensibles même quoi, ils sont sans honte même si dans ce domaine, il n’y a pas de honte. Vous voulez le changement sans changement de mentalité et de système de gestion. On ne redresse pas un bois sec comme on le ferait avec un bois frais. Moufff on continue et les recalés attendront 2020 pour réessayer .

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:01, par HA YAAH
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Vous savez laisser le président travailler c’est le meilleur que nous avons aujourd’hui. si vous estimez qu’il n’est pas bon sachez que c’est le meilleur. il a hérité d’une situation difficile, des jaloux et ennemis lui mettent des bâtons dans les roues mais il arrivera. soyez patient le meilleur est à venir. toujours est-il que un Ablassé ministre ou même conseiller au Burkina est catastrophique. qu’est ce qu’il a à proposer. si c’est pas satisfaire ses ambitions démesurées par tous les moyens.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:02, par tapsoba yassiriki
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    le moaga musulman. le chien ne change jamais sa manière de s’assoir , j’avais dit qu’il faillait arranger pour que ce Mr ait un siège l’Assemblée comme ça on aura la paix . tout son bruit là ! c’est parce qu’il ne fait rien . Rock please nomme le quelque part . on aura la paix

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:08, par Cheikh
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Aujourd’hui chacun devrait être libre de faire des propositions, car cela est tout à fait normal. Mais pour que les critiques et reproches soient honnêtes et bien inspirés, il faudrait qu’ils arrivent à leur heure, comme sous-entendu par Ablassé lui-même. C’est à dire après au moins deux ans et demi de règne de l’actuel président. Sinon ils donneraient l’air d’être :
    - soit prématurés
    - soit postmatures

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:12
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je valide cette analyse. Les ennemis du Burkina vont insulter Mr Ablassé . Comme Il a eu un faible taux aux élections , il ne peut plus parler ? Qui n a jamais échoué dans la vie ? Il Y’a quel rapport entre son échec aux élections et cette vérité qu il décrit ? Reconnaissons que le pays va mal. Rien ne va . Mon pays est tombé bas avec ce trio de traîtres les RSS !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:39
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée » kiiga gari voam

    Dr ! les gens ont perdu la raison dans ce pays ! la critique n’est plus permis ! pauvre de nous ! la haine est pleine dans les cœurs ! la vérité n’est plus admis !
    Que Dieu nous donne la paix du cœur sinon NGAW....!

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:41, par AL AMINE
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    je voudrais dire que autant on demande au parti au pouvoir d’être humble,Dr Ablassé doit aussi savoir que l’opposition doit être courtois dans ses critiques.je suis désolé que votre demande d’audience n’a pas abouti mais je pense qu’on peut mettre ça dans la balance des erreurs du protocole d’état.ceci étant dit,tous les signaux ne sont pas au rouge au Burkina,je suis désolé Dr.
    Après que la transition est mis a genoux notre économie avec la complicité de vous les politiciens de tous les bords politiques,que espérés vous à 7 mois d’un pouvoir qui hérites de problèmes socio-économique jadis occulté par le régime Blaise.depuis que le président est installé,les audiences des hommes d’affaires se succèdent,partant des mines en passant par des industriels ainsi que la télécommunication.les dernières visite du président en Arabie saoudite a été très avantageux pour notre pays.pour un Dr en économie,vous croyez que l"état gagne les ressources où actuellement jusqu’il a le courage en 100 jours de prendre deux lois de budgets rectificatives.c’est parce que il y’a des promesses de financement crédibles,l’or est eh hausse depuis le brexite,et le coton se porte plus ou moins mieux.les dépenses de l’état se réduisent de jours en jours avec un gouvernement conscient des enjeux qui se pointe l’horizon.le problèmes des magistrat a été pris en compte,celui des garde pénitentiaire,celui des informaticiens etc... je suis désolé tout n"est pas au rouge.pour relancer l’économie l’état décide de payer 30 milliards de la dette intérieure ça vous le savez très bien.une centrale solaire en construction,la finalisation des projets lancé par la transition "mouta-mouta" est en cours de finissions.un ministre de l’intérieur tout feu ,tout flamme qui donne le meilleure de lui même.un ministre des affaires étrangères plus dynamique et confiant que tous les ministres d’affaires étrangères que le Burkina ai connu.oui Dr,tout n’est pas au rouge.les concours seront organisés,on a recruté déjà des jeunes burkinabés pour l’enseignement.en tant que économiste,je crois que KEYNES a dit que le long terme est incertain économiquement et qu’on sera tous morts et vivons aujourd’hui.en tant que président social démocrate il ne pouvait se taire sur la forte demande sociale pour une quelque relance économique qui premièrement profitera encore à la classe moyenne.oui Dr,tout n’est pas au rouge.si vous voulez qu’IL réussisse,il réussira.si vous ne voulez pas aussi,il réussira.allez y vous reposer un peu,vous êtes fatigué !

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:52, par le tchentigui
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    mossi musulman et fils de paysan du plateau-central, vous avez eu tort de vous décrire ainsi dès les premières heures des campagnes présidentielles et législatives. j’ai eu de l’estime pour vous dans ma tendre jeunesse quand vous aviez conduit la diplomatie burkinabè. ce que j’ai d’avantage apprécié en vous, c’est que vous aviez toujours dit haut et fort ce que vous pensez tout bas. cependant, de grâce, mossi musulman et fils de paysan du plateau-central, ne vous rabaissez pas autant pour revendiquer à cor et à cri des portefeuille auprès d’un gouvernement qui, probablement a vu juste, au regard de tes résultats au double scrutin, en ne t’octroyant rien !
    je vous conseillerais tout simplement de retrousser vos manches pour mieux faire en 2020 si Dieu vous donne longue vie et bonne sagesse. aussi, saches que même si le Burkina Faso a besoin de la réconciliation et de l’inclusion, il lui faudra passer par le chemin de la justice et de la méritocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:53, par anj
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Las d’attendre qu’on l’invite a la soupe le mossi du plateau central est aigri.
    avec un peu d’honneur je ne serai pas permis d’ecrire cette letter ouverte.
    aux yeux de millions de Burkinabe vous ne representer rien.Demandez plus-tot a rejoindre la majorite au lieu de nous accable avec des torchons de ce genre qui ne vous honore pas docteur.
    N’est pas politique n’importe qui.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 16:56, par changeons
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Le mossi musulman du plateau central s’est réveillé et veut se faire voir. Malheureusement mon cher Ablassé, tes propos ne sont pas constructifs et révèlent en toi une mesquinerie pour tromper les burkinabé. Ceux qui ont couru vers toi lors des campagnes passées se sont rendus compte que tu n’est qu’un calculateur égoïsme. Les résultats en disent long. A ta place, je ne gueulerai plus. Je cultiverai tranquillement mon jardin tout en donnant des bons conseils à mes petits enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 17:07, par konto
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    c’est tout simplema parce que ablassé n’a pa eu de poste au gouvernement qu’il parle.demander a maitre benewende et laurent bado voir.vous les entendez encore contredire ? qui est fou ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 17:17, par wedaga
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Votre analyse est pertinente. Mais comment ne pas faire l’amalgame avec votre théorie de "Mossi-Musulman". RMCK s’intéresse au moins à tous les burkinabè sans discrimination ethnique ou religieuse, mais avec vous, nous savons pas ce qui pouvait nous arriver. Dieu merci que ce ne soit pas un "Mossi-Musulman affiché " qui dirige le pays !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 17:24, par sayouba
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Merci Dr Ablassé
    Vs au moins avez eu le courage de dire ce que vs constatez ,et sincèrement je vois rien de mauvais la dedans .vs avez même proposé des solutions. Bravo Dr.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 17:27, par juste
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    J’appuie l’internaute 25 en abondant dans l même sens au niveau des sociétés d’État qui fonctionnent tjrs avec les DG de la transition que les travailleurs d ces dits sociétés fonctionnent en mode avion en attenant,et quand l gouvernement va s décider et changer les DG transitaires,les travailleurs aussi changeront de mode de travail.allons seulement dans l mouta mouta

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 17:29
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    le MPP n’a rien confisqué. le 29 novembre 2015, l’occasion était donnée aux burkinabè de choisir quoi faire avec leur révolution. Ils ont préféré la confier aux MPP. chaque peuple mérite ses dirigeant disait quelqu’un.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 17:30, par Intrigué
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je retiens une phrase avec laquelle je suis entièrement d’avis avec Monsieur Ablassé : " le contexte actuel exige plus que jamais, que l‘on mette l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut, au moment qu’il faut. " Totalement de cet avis. A bien observer, il y a des gens qui sont à des endroits ou il ne faut pas. Oui, c’est le cas de le dire. La vielle garde est toujours là ne sachant pas innover et n’ayant très souvent pas le profil de l’emploie (je n’ai rien contre eux). Dans plusieurs pays, il y a des jeunes gens très compétents et au parfum des réalités et des aspirations de leur concitoyens en activité qui sont aux commandes et qui font avancer les choses. C’est vrai qu’avec l’âge, on acquiert certaines qualités, mais chez nous, on a remis ceux qui étaient dans l’ancien système au gout du jour afin de leur assurer une belle retraite pendant que des jeunes gens compétents et qui en veulent rasent les murs. Comment voulez-vous qu’un responsable qui ne maîtrise ni facebook, ni tweeter, ni les watsaps et compagnie sache et comprenne les aspiration des 18 à 40 et même 45 ans. Ce n’est pas possible. Ils sont pour la plupart d’une autre époque nos responsables actuelles. On ne fait pas du neuf avec du vieux. ça ne marche pas. Moi je pense qu’il faut commencer par faire des appels à candidature pour choisir les plus compétant selon chaque domaine. DG, secrétaire Général, Directeur technique etc, appel à candidature avec limite d’âge à 48 ans. Une personne qui n’a aucune compétence dans un domaine ne devrait pas être ministre dans ce domaine. Exemple, pour être ministre de la communication, il faut être un communicant, de préférence avoir fait communication d’entreprise. Oui, L’État doit communiquer comme une entreprise en compétition avec d’autres entreprises. Pour être ministre de la justice, il faut être juriste, pour être ministre de la fonction publique et de l’emploie, il faut être un bon gestionnaire des ressources humaines et ainsi de suite. Et il faut limiter les âges. à défaut, choisir quelqu’un qui a dépasser l’âge mais qui a des compétences qui font l’unanimité et associer ce dernier avec un jeune qui a des compétences et qui vient "fraichement" de changer de moyen de déplacement, façon de dire qu’il se frotte au quotidien aux vrais réalités.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 17:45, par Joe Joe
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je n’ai pas de véritables considération pour ce monsieur, je trouve qu’il a le mérite de dire ce qu’il pense tout haut ! Je pense que c’est Dieu qui dirige le Burkina actuellement, ce gouvernement est juste de la décoration. Plus aucune activité ne bouge dans ce pays, à croire qu’on avance vers le pire. Sur le plan sécuritaire, économiquement c’est le plombage, santé (la pseudo assurance pour les mères et jeunes enfant on sait où ça en est) .....
    Ou en sera t-on dans 2 ans ? Je me demande. Au lieu de cela ils ne trouvent mieux que de nous ramener du Zida-baching ! Pauvre Zida même si Roch pouvait il mettrait le naufrage du titanic sur son dos.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 17:50, par Le phénomenal
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je crois que Monsieur Ablassé a totalement raison. Pour ceux qui disent que 7 mois c’est peu là. . Vous pensez qu’on doit attendre la fin de son mandat pour lui juger ? Je crois que non. Imaginez si chaque président doit gouverner comme bon le semble le pays et qu’il faut attendre après cinq ans pour décider de son sort, nous n’allons pas mourir de faim ici au Faso ? Rien ne marche dans ce pays et pire recule. Remarquez uniquement ces libérations provisoires, ce ne sont pas les mêmes amis ou collègues d’hier ? Avec des motifs pas convaincant. MPP=CDP. Même pipe même tabac. Photocopie conforme

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 18:04, par Moi aussi
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Vivre, c’est faire une succession d’entrées et de sorties. Ainsi, on peut entrer par la porte du pire et sortir par la porte du meilleur ou vice-versa.
    Ablassé Ouédraogo a eu la clairvoyance de récuser la candidature de RMCK, c’était le meilleur. Pour se faire élire, il n’a pas hésité à surfer sur le musulman et mossi du plateau central, c’était le pire.
    RMCK a défendu bec et ongle la révision de l’article 37, c’était le pire. Aujourd’hui, il est le PF. Il lui reste à nous montrer le meilleur. Cela veut dire, entre autres,
    -  Qu’il doit être le père de tous les burkinabè,
    -  Qu’il doit être la poubelle où tout le peuple jette ses ordures,
    -  Qu’il doit être au-dessus de la mêlée,
    -  Qu’il doit unir et abandonner toute idée de vengeance contre ces adversaires d’hier,
    -  Qu’il doit nous offrir la paix, le développement et le progrès pour chaque citoyen,
    -  Etc.
    Et sur ce meilleur, rien n’est fait et le temps court. On peut même dire que la direction est mauvaise pour le moment.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 18:22, par Moi aussi
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ablassé Ouédraogo aurait été plus conséquent et sa démarche aurait été plus féconde s’il avait convoqué directement une conférence de presse pour assener son diagnostic.
    En adressant une lettre ouverte après être passé par la case audience officieuse puis officielle toutes refusées, sa démarche perd de sa saveur patriotique ou de sa pertinence républicaine et c’est dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 18:30
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ils voulaient le pouvoir, ils ont blague Blaise en disant qu’il peut modifier l’article 37. Ils ont organisé des conférences de presse, tenu des interviews sur les médias internationaux pour dire que l’article 37 est anti-démocratique, que Blaise est avec Dieu et leurs pères les êtres les plus respectables au monde. Ayant déjà convaincu Blaise et ses proches à tenter la modification, ils le trahissent, se jouent les victimes et les héros devant le peuple et le Conseil constitutionnel très mal inspiré. Ce grand mouta mouta donne le résultat que nous connaissons tous. Ablasse avait vu juste, mais hélas le mouta mouta avait ensorcelé ce peuple mouton et sans conviction. Hélas !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 18:50, par gbs
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Mr Pyong yang et autres. 7 mois c’est trop pour redresser un pays economiquement. C’est comme ca vous avez ete avec la transition. Il n’est tot pour relancer l’économie d’un pays. Je n’ai rien contre le MPP. acceptez une fois la vérité sans regarder de qui elle emane. A ce rythme, on dira un an c’est peu, deux ans c’est peu et ainsi de suite. Les gens attendent le changement. peut etre que vous n’est dans aucun secteur économique sinon vous donneriez raison à Son excellence sans considération politique. Je n’ai meme vote pour Ablasse. Sans rancunes

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 18:55, par Haute vigilance
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Chers internautes bonjour, juste pour dire au Dr Ablassé que la démocratie a des principes difficiles à comprendre et à expliquer. Aujourd’hui beaucoup d’anglais regrettent d’avoir votés pour le BREXIT, mais c’est la démocratie qui a triomphé malgré les regrets de ceux qui voulaient que l’Angleterre reste dans l’union. C’est dur mais c’est la démocratie.
    Pour terminer je dirais qu’aux élections présidentielles de 2015 Rock Kaboré a obtenu 53% et Ouédraogo Ablassé qui est d’ailleurs mon cousin a obtenu moins de 2%.Qui a la légitimité populaire entre les deux candidats selon vous ? Vous pensez que le peuple du BF n’est assez mature pour donner au même parti la victoire aux trois élections présidentielles, législatives et municipales ? Permettez moi d’en douter. Des partis chauves souris comme le PRIT LANAYA ont la honteuse prouesse de sortir avec zéro conseiller aux élections passées (00 conseiller) ; quel sale record.
    Aux législatives le parti le Faso Autrement s’en sort avec un singleton de député(01 député).
    Aux Municipales le parti du Dr Ablassé Ouédraogo a presque sombré devant des partis qui viennent de se créer comme le parti du Pr Etienne Traoré. Dr Ablassé doit tirer les leçons de sa propre contre performance et de ses résultats lamentables aux dernières élections et de rebondir, car quoi qu’on dise c’est la décision du peuple souverain qui comptera en 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 19:00, par Encore, encore
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Les gens n’aiment pas la vérité. Et pourtant Ablasse a raison.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 19:28, par Deb
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    A lire certains internautes, je me rends compte que bon nombre d’entre eux ne se donnent pas la peine de lire l’entièreté de l’article ; ils s’empressent plutot de critiquer aveuglement, voire de condamner trop hativement les propos de l’autre. C’est plat ! Cette lettre nous vient d’un politique qui s’affiche et qui dit sa pensée de la situation nationale. Qu’est ce que nous avons à lui dire de CONSTRUCTIF sur sa déclaration ? C’est la question qui vaille d’être posée ici comme ailleurs sur tous les sujets. Le reste n’est que diversion, inutilité ou malveillance ! Je le dis parce que c’en est trop. Evidemment, certains dirons que c’est Ablassé qui est derrière ou alors un de ses partisans, mais détrompez-vous : je suis loin de tout ça, je ne suis même pas Mossi du plateau central ou musulman et puis quoi encore ! Je suis tout simplement un CITOYEN, un qui apprend la vraie citoyenneté.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 20:07, par legamp
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    UN OPPOSANT N’EST PAS UN ENNEMI:PRENONS EN COMPTE SES CRITIQUES ET AVANÇONS ! !! MERCI DOCTEUR OUEDRAOGO !

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 20:08, par Tamou
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    " Le contexte actuel exige plus que jamais, que l‘on mette l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut, au moment qu’il faut. ", en vertu du principe ethnocentriste de M. Ablassé Ouédraogo, cela veut dire : "un mossi musulman et fils de paysan du plateau-central".

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 21:59, par ka
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ablassé fils de cultivateur, nous l’étions tous, au Lycée nos repas étaient le gaonré, sans oublié le bassi à l’eau froide, nous avons juré que nos petits frères, nos enfants, ne connaitrons pas la souffrance de notre époque a Zinda , car nous allons donner le Burkina le meilleur de nous-même pour le développer, pour qu’il n’ y est aucune différence entre paysan et cadre. Nous sommes tous les acteurs de la 4e république, nous étions de la révolution inachevée de Thom malgré nous, après, le régime Compaoré dont 98% du peuple Burkinabé sont comptables de son bonheur et de ses bourdes, sans se manifester pendant 27 ans par peur d’être tué par les éléments de son RSP. Oui je connais ton franc parlé qui ne plaise pas à tout le monde, tu ne tournes pas ta langue deux fois avant de cracher ton venin, ce venin qui a couté ton poste auprès du complexe et l’introverti Blaise Compaoré : Te voilà s avec Le Faso Autrement pour conquérir le pouvoir qui n’arrive pas : Car être politique n’est pas donné à tout le monde au 21e siècle ou la jeunesse a dit que rien ne sera plus comme avant. Néanmoins je confirme ton analyse très pertinente. Mais j’aurai bien voulu que tu crache ton colas que tu as toujours au coins de ta bouche, et dire la vérité a Roch Kaboré et sa clique, ‘’’que sans une politique juste, une classe donnée ne pourra maintenir sa domination, et par conséquence ne sera pas en mesure d’accomplir sa tâche : Surtout quand autour d’un représentant comme lui, il existes des parasites impliquées dans les dossiers des crimes impunis, et qui l’enchaînent totalement entre lui le président et son peuple. Dit lui simplement que le temps des sentiments pour ses amis, ou ses proches dans les affaires de l’état ne lui sont plus permis, mais l’intérêt du peuple passe en premier par ce qu’il est élu a plus de 50% par ce même peuple, et non par ses amis. Sans une justice équitable, un représentant du peuple ne peut accomplir son programme. Dire théoriquement par écrit dans les médias ce qu’on pense c’est facile, mais as-tu regardé autour de toi avant d’écrire au président Roch Kaboré ? Tu vieillis comme ton camarade Ka, car les petits poissons emmènent les gros poissons au large, et les entrainent dans les filets de la pèche aux gros.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 22:02, par YAMIS
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    La question de la justice pour nos martyrs et tous les crimes économiques et de de sang devraient être évoqués avec insistance pour que je crois en la sincérité de Dr A. OUEDRAOGO

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 22:55, par wendbiiga
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Vive la démocratie. Qui veut aller loin ménage sa monture. Demander et on vous donnerai. Voudriez vous un poste dans le gouvernement ? Dites le franchement. C’est la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 23:21, par Bouba
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    « La tricherie ne produit jamais de fruits ». Bien dit. C’est une équipe de tricheurs qui a usurpé l’insurrection du 30 octobre. À la place de Ablassé, je ne leur donnerais pas de si sages conseils. S’ils ont un minimum de compétences, s’ils ont un minimum de sagesse, c’est à eux de ne pas foncer droit dans le mur et de trouver des solutions. Des gens qui ont fait des décennies au pouvoir et qui se retrouvent à tâtonner comme s’ils n’ont rien à proposer au Burkina à part leur intérêts personnels de confisquer le pouvoir pour se soustraire de la justice. C’est à croire que ce sont ces gens-là qui faisaient tout le mal qu’on a connu sous Blaise Compaoré puisqu’on voit qu’ils font exactement et même pire actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2016 à 23:29, par Lavie
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Le MPP suit les procédures républicaines. Les fonctionnaires doivent connaître une augmentation des salaires et le gouvernement doit payer la dette intérieure. A cet effet, il faut une loi de finances rectificatives, des arrêtés de reversement et probablement un protocole d’accord avec secteur privé. Il faut du temps et de la méthode pour asseoir une bonne gouvernance. La démarche actuelle du MPP est de mener un changement structurel et non conjoncturel. Le temps où l’argent volé aux peuples en guerre servait à satisfaire les revendications et dopé l’économisé est révolu. L’expression du genre " nous n’avons pas de Pétrole mais nous avons Blaise Compaoré" n’a plus doit de citer dans le Burkina Faso nouveau.
    La vraie relance Economique sera basée sur notre capacité de mobilisation de ressources internes et externes.
    Vivre la république.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 02:19
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    @Tapsoba (H) d’ordinaire tu es modéré dans ton jugement,d’ou te vient donc ce genre de langage,un coup de soleil ?Venons-en au sujet lui même.Le Dr Ablasse résume sa pensée dans ce long papier adressé au peuple Burkinabé via son président RMCK que j’interprète de la manière suivante:1-Dr Ablasse regrette amèrement l’insurrection qui a causé du tort à l’égard de notre pays jadis respecté à la prospérité relative dont Mr Ablasse fut l’un des acteurs majeurs de ce progrès économique et social de ces 20 dernières années sous la présidence Compaore.Des acquis balayés par "l’insurrection"qui n’est autre qu’un règlement de compte au sommet de l’état.2- Excellence Ablasse reconnaît à demi mot de s’être trompé et de n’avoir pas su jouer le jeu des institutions de la 4ème république lorsque le projet de l’article 37 a été retiré par le président du Faso afin de garantir la cohésion sociale et préserver l’essentiel.Malheureusement le Dr Ablasse plus à l’aise avec les chiffres qu’avec la psycho-politique n’avait pas su imaginer en amont l’intention des putschistes RSS et leur pantin Mo Benewende Sankara a fini par exiger la démission du président sans calculer l’impact de ce changement brutal et irréfléchi sur notre pays.
    Conclusion:Dr Ablasse l’histoire s’écrit au passé antérieur.Elle retiendra que tu as été complice du crime politique et institutionnel survenus dans notre pays les 30/31oct 2014,non seulement vous avez ruiné ce pays en le déstabilisant et compromettant ainsi son avenir.In fine,Dr Ablasse il faut s’en prendre à toi même et prépares-toi au jugement des siens.Bien à toi Dr
    Respectueusement Yako opposant farouche à toute forme d’anarchie.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 09:45, par ASTON
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    N’importe quoi ! suivez mon regard. Ablassé n’a pas honte. Il se croit indispensable et est à la cherche d’un poste. Il faut le nommer Ministre des "mossis musulmans et fils de paysan du plateau-central".

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 09:53, par kayalais
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Rien que des contradictions :
    1. Vous avez poser un recours contre rock parce que pour vous il n’est pas éligible. Vous y croyiez tjr, mais pourtant vous êtes allez le féliciter après son élection. Il fallait rester logique avec votre philosophie.
    2. Vous continuez à dire que vous aviez eu raison de porter plainte, donc vous êtes tirs dans votre logique d’exclusion. En même temps vous soutenez que le Burkina à besoin de tous ses fils y compris vous et rock aussi que vous aviez pourtant voulu exclure.
    3. Vous êtes amers parce-que rock ne fait pas suite à votre demande d’audience. Pourquoi voulez vous être reçu par quelqu’un, qui pour vous est indigne d’être président du Faso

    le MPP n’a rien confisqué. le 29 novembre 2015, l’occasion était donnée aux burkinabè de choisir quoi faire avec leur révolution. Ils ont préféré la confier aux MPP.

    Le MPP suit les procédures républicaines. La démarche actuelle du MPP est de mener un changement structurel et non conjoncturel

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 09:59, par Oueder Sy
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Toute vérité est bonne à dire. Seul Ablassé l’a dite jusqu’à présent. C’est le seul digne représentant de l’Opposition politique.
    Que chacun s’assume et Ablassé s’est assumé. RMCK n’est-il pas PF aujourd’hui après avoir été le théoricien de la modification de l’Article 37 ? Pourquoi jeter l’opprobre sur Ablassé ? Si les internautes sont conséquents ils devraient à tout le moins dire que RMCK devrait aussi avoir honte d’avoir défendu la modification de l’Article 37 et d’avoir instrumentalisé le "bannissement" de son allié Salif Diallo.
    D’ailleurs, Ablassé, naïvement, s’est fait piégé par les « mercenaires » de Jeune Afrique qui mangent à tous les râteliers comme les péripapetitiennes. Je n’ai jamais vu un journal digne de ce nom qui publie une interview écrite sans soumettre la transcription à l’auteur : voici le piège où est tombé Ablassé…comme James Cameroon récemment, comme tant d’autres encore sont tombés dans le piège du « micro off »…Jeune Afrique a ainsi piégé Ablassé.
    Et Seul Ablassé a eu le courage d’invoquer l’inéligibilité de RMCK devant la Cour Constitutionnel....qui, aux ordres, a refusé de dire le droit

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 10:16, par Le citoyen Boss
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Je suis choqué d’écouter un Docteur raisonner de la sorte : vous avez voulu faire invalider la candidature de rock malgré tout il est élu Président .Aujourdhui pensez-vous que c’est conseils que vous pouvez ENCORE donner à ce monsieur ? (Rock) ; même s’il avait promis d’échanger avec les partis politiques je pense bien que c’est chose faite avec L OPPOSITION ; quel est votre camp ? Si vous voulez UN POSTE DE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES dites -le ce qui ne sera pas aussi garanti pour vous.Sinon votre réaction denote que vous êtes fatigué d’attendre.Par ailleurs en ce qui concerne la situation socio-économique du pays.Vous vous attaquez au Président ROCK comme si le gouvernement est venu trouver des caisses pleines d’argent dans des magasins et il suffit de commencer à gérer c’est là je que tout un Dr ne peut raisonner ainsi.On vous à bien dit qu’il fallait plus de 300 milliards de dette intérieure qu’il faut pays avant de faire face aux autres problèmes des agents de l’Etat ,problèmes de santé ,les investissements etc.Pensez vous qu’on peut prendre les reines d’un pays dans une situation catastrophique et d’un coup de bâton magique booster toutes les difficultés ? JE PENSE QU IL FAUT ATTENDRE AU BOUT DE 2 ANS DE GESTION POUR VOIR LES CHOSES ROULER mon cher Abalassé ce que vous proposez a déjà été dit à ROCK donc si voulez il faut continuer à négocier le RDV mais je vous conseille : si vous avez l’occasion il faut lui dire que vous voulez un poste soit à l’OMC ou ministre de la réconciliation nationale etc car rien n’arrête une idée arrivée à son heure

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 10:49, par ka
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    La sortie de notre Ablassé nationale est une occasion pour le peuple de connaitre que l’opposition est divisée et ne parle pas de la même voie : Et ceux-ci au bonheur du diviseur au sein de la majorité qui savoure sa victoire dans la continuité pour les 27 ans à venir. Hier c’était l’UPC, aujourd’hui le Faso autrement. Il est temps que Zeph fasse attention à ne pas offrir à la majorité l’opportunité d’une force tranquille de fabriquer une autre opposition a sa mesure comme faisait le CDP de Blaise Compaorè durant les derniers 27 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 11:00, par ziguehi
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Mr le Président Ablassé OUEDRAOGO j’ai une envie folle de vous mettre au dos et courir avec vous faire le tour du BURKINA. tout va mal dans ce pays et pire les rancuniers comme les simon et salif sont entrain d’utiliser l’appareil étatique pour régler leur compte. je suis persuader que si le régime de Balise compaore sans blaise comppaore ne change pas sa philosophie de gestion et s’inscrit tjrs dans la rancœur ça va très mal se passer pour eux. votre parti a été écarte des discussions parce que vous avez eu le courage de refuser la candidature de Roch et cela a perturbé le sommeil des rancuniers des ex piliers et tauliers du régime sanguinaire de blaise compaore.le MPP s’est trompé sur toute la ligne. les RSS n’ont aucune relation à l’extérieur qui peut venir en aide le Burkina FASO. BLAISE leur avait confié la gestion interne du pays cela les a permis de s’enrichir de façon illicite et exponentiel sur le dos des burkinabé. tous ceux qui sont arrivés au meme moment qu’eux dans le regime de BLAISE, les vrais intellectuels sont allés après peaufinés leurs armes dans les grandes organismes comme AREVA, CEDEAO OMS, BANQUE MONDIALE et j’en passe. eux dont nous savons aussi que leur niveau n’est pas aussi extraordinaire que cela n’avaient pas le choix que de rester sous la protection de BLAISE COMPAORE pour nous piller. salif au niger cela a été possible grace à son petit ZEPH DIABRE DE L’UPC, et tu tape ton vendre pour nous dire que tu es un faiseur de président fais toi même président si tu peux balivernes.le peuple a les yeux grandement ouverts et je vous assure ils n’ont aucune solution pour nous sortir de là.même pour leur programme ils ne savent même pas comment le mettre en marche car tout simplement en 26 ans ils n’ont jamais appris à travailler ils ont tout simplement appris une chose piller, piller et enrichir leur entourage. et comme on ne change pas un homme de 26 ans on ne change aussi une habitude vieille de 26 ans.mon papa d’eviter les raccourcis car on dit :"lorsque ramasser devient aiser, se courber deviendra difficile".
    que dieu beni mon peuple

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 11:21, par Tassembédo
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Ce Monsieur, comme tout le monde le sait, est en perte de vitesse ou du moins est entrain de disparaître lentement mais surement dans la classe politique Burkinabé. Au lendemain d’une élection couplée où il s’est mesuré aux autres candidats et s’est rendu compte qu’il ne pesait presque rien, veut se refaire une santé politique en racontant comme il sait si bien le faire des histoires à dormir débout. Il est économiste et il sait très bien qu’après ce que le pays a vécu ( insurrection, pillage des richesses par le régime déchu, attentats en cascades et j’en passe...) lesquels actes ayant ébranlé, déstructuré toute la base de notre économie déjà fragile,que ce n’est pas en 7 mois qu’on peut procéder à une relance économique durable sans un travail de fond. La résolution de problèmes structurels ne saurait être faite de manière conjoncturelle. A la place du Président Roch, je doute fort que vous fassiez 3 bons mois au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 11:32, par Insurgé N°1 d’octobre 2014
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Chers internautes, pourquoi vous perdez le temps à désavouer le DR Ablassé ? Ne tirez pas quand même sur un corbillard ???!!! Ce Monsieur sait bien qu’il ne ressuscitera plus de sa mort politique ! Ce qui lui reste, c’est faire des gesticulations pour noyer d’autres avec lui !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 12:27, par Oueder Sy
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Toute vérité est bonne à dire. Seul Ablassé l’a dite jusqu’à présent. C’est le seul digne représentant de l’Opposition politique.
    Que chacun s’assume et Ablassé s’est assumé. RMCK n’est-il pas PF aujourd’hui après avoir été le théoricien de la modification de l’Article 37 ? Pourquoi jeter l’opprobre sur Ablassé ? Si les internautes sont conséquents ils devraient à tout le moins dire que RMCK devrait aussi avoir honte d’avoir défendu la modification de l’Article 37 et d’avoir instrumentalisé le "bannissement" de son allié Salif Diallo.
    D’ailleurs, Ablassé, naïvement, s’est fait piégé par les « mercenaires » de Jeune Afrique qui mangent à tous les râteliers comme les péripapetitiennes. Je n’ai jamais vu un journal digne de ce nom qui publie une interview écrite sans soumettre la transcription à l’auteur : voici le piège où est tombé Ablassé…comme James Cameroon récemment, comme tant d’autres encore sont tombés dans le piège du « micro off »…Jeune Afrique a ainsi piégé Ablassé.
    Et Seul Ablassé a eu le courage d’invoquer l’inéligibilité de RMCK devant la Cour Constitutionnel....qui, aux ordres, a refusé de dire le droit

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 13:13, par sergy
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Que Rock n’accorde pas la moindre audience à ce apatride, adepte de "l’amnistie ciblée". Ce Mr est une véritable négation du burkidlim et je me rappelle de son débat avec Jean Baptiste Placca à RFI.A court d’argument il n’avaient trouvé d’autres que des injures. Mais son calme olympien JB placca a répondu au poltron que quand il s’agit de l’avenir de sa patrie, les courbettes et autres léchage de bottes ne devraient avoir cours. Mais Ablassé voyait dans le coup d’Etat l’occasion de se faire un poste de ministre. l’échec du coup d’état a ruiné les ambitions du bonhomme et il n’est prêt à pardonner cela au peuple insurgé. Voilà la réalité de Ablassé et tout ce babillage n’est que diversion. Ablassé, Rock te connait assez pour ne pas t’accorder de crédit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 13:31, par ocm
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Mr Ablassé dit que
    1- " L’espoir était grand, avec les élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre 2015, de voir le Burkina Faso se relancer sur la voie du développement économique et social et de la prospérité pour le bonheur de sa population. Malheureusement, sept mois après votre installation au pouvoir avec votre équipe, tous les signaux sont au rouge vif, et l’économie reste désespérément plombée. La situation aurait été moins inquiétante si une dynamique d’inversion était perceptible. Ce n’est certainement pas le cas pour le moment, et le pays s’enfonce dans la précarité. Aux hésitations, tâtonnements et tergiversations qui caractérisent le style de gouvernance de votre équipe et de vous même, s’ajoute de l’avis de beaucoup de Burkinabè, une poisse jamais égalée, qui s’abat presqu’au quotidien sur notre pays".

    2- " Avec le recul, le peuple Burkinabè comprend aujourd’hui le bien fondé du recours que nous avions présenté contre votre candidature à l’élection du Président du Faso du 29 novembre 2015, sur la base des dispositions pertinentes du Code électoral en vigueur. En posant cet acte, nous avions voulu éviter à notre pays et à sa population de vivre ce que nous vivons depuis que vous êtes installé à Kosyam, à savoir, faire en moins bien, du Blaise Compaoré sans Blaise Compaoré. Ainsi, avons-nous été sévèrement punis d’avoir eu raison trop tôt, et encore une fois, l’histoire est en train de rattraper les hommes".

    Merci pour tes observations qui mettent à nu ta haine et ta gourmandise. Tous bon consultant sait qu’on ne change pas les les problèmes de société en un laps de temps. Aussi, ce n’est pas de cette façon que tu auras une audience.
    Je te conseille de travailler dans un cadre politique bien organisé. Intègre le CEFOP que le chef de l’Etat a décidé de rencontrer deux fois par an et chaque fois que de besoins. Le Burkina compte combien de partis politiques ?, pourquoi Ablassé (individu) veut à tout prix et le plus vite possible une audience présidentielle ?. A ce que je sache, Zephirin a toujours demandé à rencontrer le président au nom du CEFOP et non en son nom personnel.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 13:46, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    - ABLASSÉ a parfaitement raison ici ! En effet les burkinabè dont moi, n’avions rien compris dans sa requête en annulation de la candidature de RMCK en son temps car il n’avait pas expliqué suffisamment sa requête. En plus, il y avait comme une complicité massive incluant les chefs traditionnels mossis partout dans le Burkina pour voter pour RMCK. Les consignes semblaient venir du Palais traditionnel pour rayonner dans les chaumières mossi du Mogho. Et on a voté RMCK et nous voilà kôkôrôkô ! Comme dit l’adage : ’’les crottes d’hyène sont comme la vérité ! Au moment où l’hyène les dépose elles sont noires, mais elles blanchissent avec le temps’’.

    RMCK peu encore se rattraper à une et une seule condition et une seule chose à faire et c’est celle-ci :

    - ROCH ne peut pas avoir des résultats même jusqu’au prochain l’an 0 avec ce Gouvernement d’incapables avec des ministres grand parleurs et hâbleurs. Il faut absolument qu’il change plusieurs ministres. En toute sincérité moi je ne vois qu’un seul ministre qui maîtrise son poste et c’est Madame la Ministre des Finances qui doit aussi mettre balle à terre avec ses agents. Il y aussi celui de la justice mais il appartenait à la Transition (il faut donc le balayer même s’il est bon) et mon ami Simon qui se bat comme il peut (lui, il faut le laisser).

    Sinon tous les autres sont des ministres ’’wouya-wouya’’ qui ont simplement eu la chance d’être des amis et parents d’un des RSS. Un ramassis d’incompétents, de bavards, d’arrogants et de flâtteurs. ROCH a intérêt à les changer sinon lui aussi va fuir en plein midi comme son prédécesseur pour, à son tour aller au Togo ! Un gouvernement ne se compose pas avec des amis, parents, voisins et potes de maquis.

    ROCH a intérêt à balayer ce gouvernement et très vite s’il veut réussir car 98% de ses ministres sont des incompétents. Ses autres compagnons (les 2 SS) ont aussi intérêt car si ROCH prend feu, Simon et Salif brûlerons aussi avec lui.

    Changez les ministres et mettez des gens compétents même si ce ne sont pas vos amis ou parents. On peut tout reprocher à Thomas SANKARA sauf d’avoir favorisé des amis ou parents incompétents. Voyez le Gouvernement du CNR en son temps ! Tous étaient de jeunes ministres très compétents, pétris de talents, peu bavards et très actifs. Ce qui a fait engranger au CNR de très bon résultats en seulement 3 ans de pouvoir.

    NB : Je demande à toute personne qui va lire ce post et qui connait ROCH de lui transmettre ce message du Kôrô Yamyélé. Je ne veux pas son mal sinon j’allais me taire.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 13:55, par yyassa
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Anta, ton cheval et ton ane qui se croisent, mais ce sont des equides homosexuels ou quoi ? un cheval-garcon plus un ane-garcon/ ? Ya pas charia ou quoi ?

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 14:54, par kelemassa
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Le 29/12/2015, tu as mis en danger la vie de plusieurs burkinabes en violant les règles de la circulation routière pour aller féliciter RMCK. Cela parce que le président du CFOB t,avais informé de son échec aux élections et qu,il se rendait au siège du MPP pour saluer le nouveau president. Qui a déposé une plainte à la cour constitutionnelle contre la candidature de RMCK. Sincèrement, peux tu donner des conseils allant dans l,intérêt superieur des burkinabes ? Je pense que suite aux différents actes allant à l,encontre de notre president, tu es disqualifié. Ados amingo et a 2020....

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 15:10, par ka
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Mon ami Körö Yamyélé sur ZOODOMAIL, nous sommes de la vieille école, nous nous connaissons : Avant l’insurrection, nous étions là avec nos critiques qui étaient fondées sur des argumentations solides et non sur des dénigrements pour dire à Blaise Compaoré et sa clique que vouloir tripatouiller toujours l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président prédateur de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs, sera un acte suicidaire : La preuve est qu’un soulèvement populaire avec une jeunesse dont le nombre a fait la différence, a fait fuir la queue sous la jambe celui qui se disait homme fort mais faible du pays des hommes intègres. La BELLA et ses enfants, avec tout le personnel de Kossyam, y compris le locataire actuel, sont associé avec le porte-parole du gouvernement, fervent lecteur des analyses de Lefaso.net et du ZOODOMAIL, comme c’était le cas de Blaise Compaoré et sa clique qui décortiquaient tous dont nous écrivons en répondant à leur manière dans les pages FACEBOOK, des internautes dont ils connaissent : Pour te dire que ton message est déjà passé dans les esprits de la clique du président Roch Kaboré avant même que tu l’écrives, il est lu, et réélu, comme les miens, ne t’inquiète. Si tu lis mes messages depuis la formation du gouvernement KABA Thieba, et les nominations, tous les internautes ont remarqué mon crie repris par notre ami Ablassé Ouédraogo :’’’’’ Je disais toujours, ce qui importe dans un pays comme le Burkina qui est dans une quête de développement, c’est de rassembler toutes les capacités du pays a la réalisation d’un seul objectif : Pour cela, il faut utiliser toutes les compétences en mettant les femmes et les hommes qu’il faut, a la place qu’il faut, au moment où il faut.’’’’ Depuis les nominations avec des critiques de haine de certains internautes, si tu lis mes messages, j’ai répète ces phrases plus de 50 fois dans mes écris, comme Ablassé vient de le confirmer, et aussi plusieurs internautes me les a confirmer avant cette analyse. Tous les anciens de Fessart a Paris de notre génération du Burkina, dont je ne peux citer des noms que V. SOME, avaient cette devise en tête comme une récitation du primaire pour un futur Burkina dans l’émergence avec ses cadres. Comme tu as vu, j’ai confirmé l’analyse de notre Ablassé nationale, mais je regrette que cette doléance ne vienne pas d’une opposition soudée qui pourra faire la différence, et faire réfléchir le président Roch Kaboré. Cavaler seule comme fait Ablassé, ou les marionnettes de l’UPC en l’absence du lieder, c’est comme cherché une aiguille dans une botte de foins. Le président Roch Kaboré, avec ses conseillers a la recherche de remplir leur gosier, s’en moquent. Pourtant si cette demande venait d’une opposition forte, avec l’appui des plus de 50% du peuple qui a voté pour le programme présidentiel et non pour un individu, alors, cette demande sera écoutée. Comme tu l’as dit dans un de tes messages, La majorité en accord avec le CDP est en train de fabriquer une opposante farouche à la personne de madame LOPEZ comme ce fut le cas du CDP et MPP, qui sera un jour écouté par un peuple qui se sent trahi. A cette allure, le gouvernement THIEBA creuse sa tombe, et certains magistrats goûteront la chaleur de la MACA et de la MACO.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 15:21, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    le docteur Ablassé ouedraogo me semble bien comparable au "fou du roi" :"taang zugu bougm rakoessa fan neemi" ;"hey,hey ..".et si zephirin diabré l avait quelque peu ecouté,,soutenu et pris en compte ses mises en garde le peuple burkinabes n en seraient pas réduit a un ministre de la defense a peine capable de se servir d un lance_pierre ou d une carabine air comprimé,a un ministre de la sécurité tabassé par les militaires et a un président de l assembléé qui a de sérieux problèmes d élocution

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2016 à 19:40
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Très étonnant après avoir tenu certains propos ( mossi et musulman du plateau central ...). J’ai néanmoins lu jusqu’au bout pour espérer y déceler une chose intéressante,constructive, mais conclusion et résumé de cet écrit : Des postes intéressants pour moi et certains de mon parti ( avoir votre part du gâteau...)... Je n’ai pas voté MPP, j’ai une idée précise à ce sujet, mais il faut respecter les millions de burkinabè qui les ont voté ( l’élection ayant été validée )et attendre la prochaine élection présidentielle ( en laissant ceux qui ont des propositions constructives, les faire pour mettre la pression au pouvoir en place pendant leur mandat).
    Ps : Pas besoin d’être BAC plus dix pour savoir tout ce qui a été dit dans cet écrit et tout le monde sait qui est au pouvoir (ils ne vont pas changer après trois décennies quasiment) . À la seule différence, eux savent à présent qu’ils peuvent être mis en débandade en plein midi.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2016 à 02:17, par ouedoued
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    je rejoins le no 53 pour Faso est mal parti.....au moins y’a des mesures spectaculaires jamais rêvées dans Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2016 à 07:30, par Pardon
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    J’apprécie la disparition du RSP qui semait la mort. Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2016 à 09:21
    En réponse à : Politicien en perte de vitesse

    J’ai peur de constater que Monsieur OUEDRAOGO se soit tromper de chemin.
    Oui, le Burkina va mal, mais à tel point de penser qu’une concertation avec l’"Ancienne CEFOP" est la clé du verrou.
    Monsieur OUEDRAOGO aurait pu poser les bases d’un Burkina débarrassé de ces tars dont il fait allusion s’il avait au moment de l’insurrection accepter de prendre les reines du pouvoir que l’a fait Monsieur KAFANDO, digne fils ; malgré les différents soubresauts.
    C’est top facile de critiquer, mais depuis l’insurrection quelle action le "FASO AUTREMENT" a engagé pour apporter sa contribution à l’édifice de Burkina voulu de tous ?
    Dixit John Kennedy "Ne demande pas seulement ce que mon pays fait pour moi, demande toi aussi ce que je fais pour mon pays"

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2016 à 13:20, par KAMALONKO
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Prenons très au sérieux cette lettre ouverte, nous encourageons vivement la majorité à donner une réponse à la hauteur de l’enjeu. Nous sommes un pays en quête de liberté , et le peuple insurgé qui a montrer à la face du monde sa capacité à prendre en main sa destinée est toujours majoritairement sans perspective après 7 mois d’exercice du pouvoir. Ce peuple a lu ce courrier et est aussi dans l’observation des faits et gestes du gouvernement, il n’est content , oui le peuple a des soucis , le droit n’est pas dit comme on l’aurait voulu , Arrêtons d’ironiser sur des propos qui ont un fond réel , nous attendons vraiment la majorité à se pencher sur les sollicitations de cette lettre, ne radicalisons pas le discours, adoucissons et prenons en compte tous les Burkinabés y compris surtout les anciens collaborateurs de l’ex oppositions qui n’ont pas eu la chance d’être à l’assemblé nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2016 à 19:32
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    J’avoue regrettez au moins l’absence de Alassé à l’AN. C’est dans la dialectique que nous trouverons le chemin de notre développement. Merci pour cette lettre digne d’intérêt.
    mais s’il te plait Ablassé ne lasse pas les wakmans te faire dire des ânerie de Musulmans et de moaga du plateau central encore ; on est tous frère dans ce pays. Plein courage !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:50, par sidibe hamidou
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    Mr ouedraogo vous parler trop taisez vous un peu car la plupart du temps vous ne dite que des aneries a ce rithme la vous allez vous detruire tout seul et surtout aimez un peu ce pays qui vous a tout donné

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2017 à 05:49, par LE KISS
    En réponse à : Ablassé Ouédraogo au président Roch Kaboré : « Le Burkina Faso va mal et l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 est confisquée »

    mr

    Mr Ouédraogo Ablasse ..... A plus de soixante ans d’age ; ayez le bon sens que la vie vous a offert ; en vous taisant . Si a’ cet age vos enfants mineurs doivent vous traiter de tous les noms d’oiseaux parce que vous ne faites qu’envenimer des situations qui n’en valent la peine a’ travers vos ecrits .... Dr ressaisissez-vous et taisez-vous maintenant !

    m

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés