Affaire abattage d’ânes à Ballolé : L’Association des journalistes du Burkina condamne la séquestration de ses confrères

Déclaration • jeudi 28 juillet 2016 à 01h42min

Le 11 juillet 2016, c’est avec consternation que l’Association des journalistes du Burkina (AJB) a appris la séquestration des journalistes Paul Miki ROUAMBA, rédacteur en chef de la Radio Ouaga FM, et Boukary OUEDRAOGO, reporter au quotidien Notre Temps, à Ballolé, dans la commune rurale de Tanghin Dassouri sur la RN 1, à 35 km de Ouagadougou.

Affaire abattage d’ânes à Ballolé : L’Association des journalistes du Burkina condamne la séquestration de ses confrères

Les confrères ont été séquestrés sur le site d’un abattoir où des ressortissants de la République populaire de Chine se livrent à un abattage massif d’ânes. C’est, du reste, à l’appel des populations riveraines de cette infrastructure, extenuées par les pollutions de toutes sortes consécutives à cette activité, que les journalistes se sont déportés sur les lieux. Après avoir échangé avec des jeunes de la localité, les journalistes, dans un souci d’équilibre de l’information, se sont rendus sur ce qui tient lieu de bâtiment administratif de l’abattoir, en vue de recueillir la version des responsables de l’activité.

C’est une fois sur ce lieu que les journalistes ont été retenus contre leur gré dans une salle et soumis au traitement suivant :
-  Des prises de vues opérées par un individu de nationalité chinoise et par des agents de sécurité ;
-  La confiscation des enregistreurs et des téléphones portables ;
-  Des fouilles corporelles.

Au terme de leur séquestration, les journalistes sont allés porter plainte au commissariat de police de Tanghin Dassouri. Ils ont été accueillis en plein air pour leur première audition. Informé de la mobilisation et de la détermination des jeunes de Ballolé à marcher sur l’abattoir pour libérer les journalistes qui y étaient séquestrés, le commissaire de police a tenté d’utiliser nos confrères pour calmer leur furie. Contrairement à ce qui avait été convenu, le commissaire de police a récupéré les appareils des journalistes des mains des séquestreurs en l’absence de ces derniers.

Après vérification, les journalistes séquestrés constatent :
-  La disparition d’un des téléphones portables ;
-  La suppression des images sur l’autre téléphone ;
-  L’écrasement du contenu de la carte mémoire d’un des enregistreurs qui comportait des données autres que celles relatives au reportage sur l’abattage des ânes.

Au regard de ces faits, l’AJB s’indigne de ce que des personnes, dont on peut se demander si elles ont toutes les autorisations requises pour se livrer à une activité aussi nuisible à la santé de la population depuis septembre 2015, se permettent par-dessus tout de prendre en otage des journalistes en quête d’informations.

Aussi, l’AJB :
-  Condamne fermement la séquestration des journalistes dans l’exercice de leur métier ;
-  Appelle les responsables de cet acte à restituer le téléphone égaré ;
-  Soutient toutes les démarches visant à sanctionner les responsables et les complices de leur séquestration ;
-  Proteste contre l’audition en plein air et avec peu d’égards des journalistes et la tentative de les utiliser pour calmer la colère des jeunes ;
-  Appelle les autorités judiciaires à diligenter toutes les enquêtes nécessaires à la manifestation de la vérité ;
-  Félicite les journalistes Paul Miki ROUAMBA de la Radio Ouaga FM et Boukary OUEDRAOGO du quotidien Notre Temps pour, non seulement, leur courage, mais aussi, pour avoir répondu à l’appel des populations de Ballolé en détresse.

Ouagadougou, le 18 juillet 2016

Pour le Bureau national,
Le Président

Guézouma SANOGO

Ampliations :
-  Direction générale de la Police nationale
-  Point focal de la république populaire de Chine au Burkina
-  Procureur du Faso près le TGI de Ouagadougou
-  Ministère des Ressources animales et halieutiques

Messages

  • L argent la priorite maudite, et la sante apres. Pourquoi accepterons tous ces conneries de ce monde qu on nous deverse en Afrique.

    ces dechets que ses carcasses d anes laissees en plein air pour empoisoner l air est un crime.
    Est-ce que un burkina pouvait aller en chine et se permettre cette odieuse entreprise ?
    A cette allure-la le burkina Faso decimera l espece entemps records dans normes contre toute ethique de protection animale. Ces Chinois ne respectent pas la biodiversite en Afrique.

    Nos elephants, les rhinoceros sont tues pour leurs dents. Ou est le developpement durable dans cette horrible et bestiale entreprise ? La corruption qui finance les braconniers exploites de part leur statut sosial et le degre intellectuel qu ils ont pour ce lancer a cette destruction de faune africaine.

    Pourquoi tous ceux qui ne concoivent pas chez eux sont bienvenu en Afrique ?
    Avec le silence complice de nos dirigeants corrompus et malhonnetes, l argent est la seule cle du developpement.

    Nos anes nemeritent pas cette atrocite de part ses services rendus atoute la communaute pauvre du Faso.

    De quel cul, ses Chinois ont pour faire emprisonner des journalistes au Burkina Faso ? On est pas en Chine ou les journalistes son ballotes et de surcroit assassiner dans les lieux d investigations lugubres.

  • continuez de pleurnicher mais y aura rien pour la simple raison que ce pays est vendu par des compatriotes cupides,affairistes. pour me faire bien comprendre,vous parlez de séquestration de journalistes et entre autre,le rédacteur en chef de radio oméga fm mais qui est le responsable de cette radio ? la réponse est : l’actuel ministre des affaires étrangères du burkina faso. même sans ça,dans un état de droit n’importe quel ministre des affaires affaires aurait rappelé l’ambassadeur du pays des incriminés qui s’adonnent à des séquestrations si il y en a ou au mieux,produire un communiqué pour condamner les agissements moyen-âgeux de ces étrangers. avez-vous vu tout ça ? non,non et non. en réalité,nos autorités sont les premiers complices de ces terroristes car séquestrer quelqu’un,c’est du terrorisme

  • SOUTIENT TOTAL A NOS VAILLANT JOURNALISTE.MERCI A L’AJB POUR CETTE DECLARATION.

  • courage !en toute franchise je pense que le pays a besoin des hommes comme vous donc tenez bon

  • Franchement, c’est ridicule et révoltant. Le Burkina recule davantage avec de tels agissements. Le gouvernement actuel doit travailler à faire mieux que le dernier de Blaise et malheureusement, le résultat pour l’instant est complètement en déça. Autrement, une autre transition serait nécessaire

  • Il est inadmissible que des burkinabè soient séquestrés dans leur propre pays par des étrangers. Un gouvernement patriotique et responsable aurait énergiquement réagi :
    - en convoquant officiellement l’ambassadeur de la République populaire de Chine pour des explications ;
    - en rappelant l’ambassadeur du Burkina en République populaire de Chine ;
    - en menaçant de rompre les relations diplomatiques entre le Burkina et la République populaire de Chine.
    - en expulsant manu militari ces étrangers personna no grata.

    Malheurs à ceux qui veulent vendre le Burkina notre cher Faso.

    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

  • Internaute n° 2, tu es tellement pressé de faire des relations qui compomettent les gens que tu as mal lu. On a dit ouaga FM et non Oméga FM

  • Je suis d’accord avec les riverains pour les questions de pollutions. LA société devrait prendre des dispositions pour eviter cela. MAis, ce n’est pas parce que vous êtes des "journalistes" que vous allez vous permettre de photographier et enregistrer sans autorisation. vous n’êtes pas des gendarmes pour dire que vous faites des enquêtes. on ne fait pas des prises de vue et des enregistrements sans l’autorisation de la personne concernée. On est où ? Écoutez, songer à former vous "journaleux". Si non vous ne pouvez pas empecher de condamner les delis de presse avec des sois disants journalistes qui se debrouillent pour se munir d’un telephone portable pour les photo et les enregistrements.
    Personne ne peut photographier de loin ma maison et faire des publications sans mon autorisation. Ailleurs, au moins, il y a des loin qui defendent cela. Et voila un syndicat de presse qui s’empresse chaque fois pour faire des declarations farfelues.

  • Sauf évolution toute récente, il me semble que le Burkina entretient des relations diplomatiques non pas avec la République populaire de Chine mais plutôt avec la République de Chine ("Chine Taïwan"). Donc, difficile de rompre avec la première ...

  • mea culpa à @rawa pour ta vigilance après avoir confondu ouaga fm à omega fm mais cela ne change en rien le fond de mes propos. en effet dans n’importe quel pays qui se dit état de droit,après le judiciaire,cette affaire aurait eu un écho diplomatique de la part du ministre des affaires étrangères mais chez nous,c’est motus et bouche cousue car nos autorités sont les vraies complices de ces voyous venus d’ailleurs. en y fouillant de plus près,on verra que les vrais actionnaires de ce génocide de nos ânes sont nos propres compatriotes haut placés car vous n’êtes pas sans savoir qu’au temps de ce fuyard bilaise compaoré la plupart des sociétés implantées dans ce pays se disant à capitaux étrangers sont en fait des sociétés prêt nom,les vrais patrons étaient les gourous de ce pays et comme rien n’a changé avec ces rss,les mêmes pratiques se perpétuent. conclusion:mpp=cdp et en pire

  • Le Burkina Faso n’est pas un dépotoir. Ce qui est bizarre c’est que le gouvernement ne dit rien face à ces agissements mesquins. Ou bien traitez vous avec ces individus ? Le Burkina Faso doit avancer et cela doit se sentir sur tous les plans. Il faut prendre des décisions et les appliquer. Je ne pense pas que ces chinois accepteraient qu’un burkinabé aille faire cela chez eux. Un peu de respect pour le Burkina Faso. Et je pense aussi que si nous voulions être respecté des autres il faut que cela commence par nous "burkinabé". Le développement du Burkina est l’affaire de tous,ne nous sous estimons pas. Travaillons ensemble pour y arriver.

  • SOUTIENT TOTAL.NOUS ATTENDONS UN MOT D ORDRE AU CAS OU RIEN EST FAIT

  • Merci internaute 2 pour votre analyse. si nos autorités n’avaient pas autorisé cela, cette situation indésirée ne se produirait pas. Une fois de plus de ne jamais placer sa confiance en un homme. ceux qui clamaient haut et fort qu’ils feront de la santé des populations et de leur liberté des priorités fondamentales, sont les premiers à renier à leur peuple. Que c’est malheureux ! Mais Dieu sauvera toujours le Faso !

  • Il faut que mes chers forumistes retiennnent une fois pour toute qu’il n y’a pas de relations diplomatiques entre la Chine populaire et le Burkina Faso. C’est plutôt avec la Chine Taiwan. Les deux pays n’ont jamais eu de relations diplomatiques avec un meme pays. Comme dirait l’autre , chinois n’est pas chinois. Merci.

  • La Chine ? Normal. Renseignez-vous sur ce qu’ils font aux 2 Congo. Ce n’est que le début. Mais je pensais (naïvement ?) que le Burkina était mieux dirigé que ces pays.

  • Si ce sont des Chinois, c’est tout à fait normal

  • C’est plus facile de chasser Blaise que les chinois

  • Certes les journalistes se pernettent beaucoup de choses dommage pour ce manque de professionnalisme si c’est. le cas
    Mais a propos de l’abattage des ânes. Quelles garantes lEtat a t il pris avec les chinois pour pérenniser l espèce asine au bf
    Car a entendre. les uns er les autres il s’agit. d’un abattage massif
    A une generation en arrière. certains même hommes d’État navaient peut-être pas dans leur enclos familual un ane comme richesse

    Alors halte ce massacre insensé

  • Portez plaintes cher membres de l’AJB, puis maintenez la pression sur la justice pour qu’un procès en bonne et due forme ait lieu. La suppression des données sur les appareils est iacceptables. frappé la ou ça fait mal c’est a dire au portefeuille, obtenez de lourds dédommagements financier pour les journalistes. le message sera clair.

  • À l’internaute N°8 : 0ben

    Monsieur, si vos propos font allusion au droit à l’image comme je le suppose, sachez qu’en la matière un propriétaire ne peut s’opposer à l’exploitation de l’image de son bien que s’il prouve un préjudice lié à la diffusion de cette image. Ainsi, la seule limite au droit du propriétaire est l’absence de trouble anormal consécutif à la diffusion de l’image du bien ; donc le propriétaire doit prouver l’existence d’un trouble anormal pour s’opposer à l’utilisation de l’image de son bien par un tiers.
    En outre une faculté est accordée à la presse, pour reproduire par voie de presse écrite, audiovisuelle ou en ligne, une œuvre photographique d’un bien, même privé, uniquement dans un but exclusif d’information immédiate et en relation directe avec cette dernière.

    Trop de droit tue le droit.

    Bravo à nos journalistes ; prenez conscience que vous êtes le quatrième pouvoirs et persévérez.

  • Les chinois veulent exterminer nos ânes et revenir nous vendre des tricycles
    Il faut que ça s’arrête ; à cette allure la génération à venir ne connaitra pas d’âne
    Encourageons les à s’intéresser à nos moustiques, comme ça il nous rendront un double service.

  • Où sont passées nos autorités !Pourquoi ce silence complice de celles-ci ? Sont -elles de connivence avec les chinois qui abattent les ânes ?Une réaction de leur part est attendue bien évidemment !

  • Je suis vraiment dépassé de voir le laisser aller qui se passe dans mon chère pays le Burkina Faso, à croire si on est dans un état ! Je n’est jamais aimé le gouvernement de Compaore mais beaucoup de chose m’amenent à le préférer à celui d’en face ! Je vis dans un pays arabe ,et ici quand un étranger se dispute avec un ressortissant du pays ,il a de sérieux problèmes, et s’il lève la main sur ce dernier,alors la il signe son arrêt de mort ! Je suis apolitique mais si je doit choisir entre le régime actuel de 7 mois et celui de 27ans passé, je choisirais les 27ans , on voyait pas ce type d’affront, si non dites moi, comment un chinois peut séquestrer un Burkinabé au Burkina, mais c’est le monde en l’envers, qui lui a donné ce pouvoir ? Qui lui a laissé croire que tout lui était permis ? Monsieurs du Gouvernement, revoyez votre copie ou votre mandat risque de s’ecourter tant les agissements anormaux dans ce pays risquent de vous évincer plus tôt que prévu ! Je commente depuis vos articles mais je retrouve point mes commentaires, est ce que vous me censuriez ? Si oui , pour qu’elle raison ? Je tiens pas des propos vulgaires à ce que je sache ! Merci !!!!

  • A l’Internaute 20.
    Donc courage a vous ? "A kikiaa-na" = grouillez fort !!!

  • Le silence du Ministre des affaires étrangère doit être l’actionnaire propriétaire de cet usine ? Sinon on avait même pas besoin des journalistes pour régler ce problème. Je craint à une deuxième insurrection.Allons seulement !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés