Vol AH 5017 d’air Algérie : Deux ans après le crash, la douleur demeure

lundi 25 juillet 2016 à 00h10min

Le 24 juillet 2014, le McDonnell Douglas 83 d’Air Algérie s’écrasait en territoire malien avec à son bord 116 personnes dont six membres d’équipage. Deux ans après, la douleur n’a pas cicatrisé chez les familles des victimes. En cette matinée dominicale du 24 juillet 2016, elles se sont donné rendez-vous au cimetière de Gounghin où elles ont déposé des gerbes de fleurs à la mémoire de leurs proches. Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et quelques membres du gouvernement y étaient.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vol AH 5017 d’air Algérie : Deux ans après le crash, la douleur demeure

Cette année l’hommage rendu aux victimes n’a pas mobilisé assez de monde. Seulement une vingtaine de personnes étaient présentes au cimetière de Gounghin très tôt à 7h. Toutefois, la douleur était encore palpable sur les visages des parents dont l’association est présidée par Me Halidou Ouédraogo. Pour l’occasion, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba accompagné de quelques membres du gouvernement est venu témoigner la compassion du peuple burkinabè et en a profité pour déposer des gerbes de fleurs.C’était au cours d’une cérémonie sobre et empreinte de silence et sans discours.

Une Assemblé générale pour « rendre compte »

« Le malheur de t’avoir perdu ne me fera jamais oublier le bonheur de t’avoir connu » et « la mort laisse une peine que personne ne peut guérir, l’amour laisse un souvenir que personne ne peut effacer » ! Voici les messages que l’on pouvait lire dans la salle de conférence d’un hôtel de la place où les parents des victimes se sont retrouvés, après le cimetière pour la tenue d’une assemblée générale de leur association. Cette rencontre,selon Me Halidou Ouédraogo,a pour but de rendre compte aux membres de l’association de tout ce qui a été fait depuis le drame. Par exemple l’association a suivi les enquêtes, dirigé les familles vers des avocats, introduit la question devant les juridictions au Burkina, au Mali, en France, au Canada et aux Etats-Unis.

Erection de la stèle avant fin 2016

« Sachez que vous n’êtes pas seuls », a lancé le Premier ministre. Il a rassuré les membres de l’association que les travaux de construction de la stèle à la mémoire des victimes seront achevés d’ici la fin de l’année. Même si des jeunes de la Cité An II s’étaient opposés à l’érection de ladite stèle. Me Alidou Ouédraogo a invité ces personnes à la réflexion et leur parents de « les encadrer afin qu’elles comprennent le sens de la douleur et de la vie d’autrui ». D’ailleurs, il a indiqué que ces jeunes-là pourront s’organiser pour mener des activités éducatives et utiles sur la stèle.

« Est-ce que c’est normal qu’on ne puisse pas déterminer la chute d’un avion ? Est-ce que c’est normal qu’on puisse prendre un avion sans boite noire ? Est-ce que c’est normal qu’un avion de ligne soit conduit par des pilotes retraités » ? Voici autant de questions que se pose Me Alidou Ouédraogo, insatisfait du déroulement de l’enquête car « aujourd’hui, c’est comme si nous étions le 24 juillet 2014 ».

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 juillet 2016 à 06:32, par Francis
    En réponse à : Vol AH 5017 d’air Algérie : Deux ans après le crash, la douleur demeure

    Peut-on savoir pourquoi des jeunes s’opposent à l’érection de la stèle à la mémoire des victimes du crash d’Air Algérie ? Et que disent exactement leurs parents de cette opposition des jeunes ? Nous sommes nombreux à toujours accuser les autorités de laxisme et d’entretenir/encourager l’incivisme. Sans explication valable de cette opposition des jeunes, on voit que Blaise et son régime n’étaient pas les seuls responsables du développement de l’incivisme. On voit aussi que le Gouvernement seul ne pourra pas venir à bout de ce fléau si dans les cellules familiales on ferme les yeux sur tout ce que font les enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 08:30, par lecorbeau
    En réponse à : Vol AH 5017 d’air Algérie : Deux ans après le crash, la douleur demeure

    Que l’âme des disparus repose en paix.Mais je crois qu’au Burkina les morts ne sont pas logés dans la même enseigne.On a l’impression qu’il y a des morts VIP et des morts chinetoks suivez mon regard.L’on se rappelle que dans la même année 2014 un car transportant des commerçants a fait un accident en territoire togolaise faisant de nombreux victimes.Aucune journée de deuils n’a été décrété pour ces victimes.Aucun stèle n’a été prévu pour ces malheureux passagers non plus comme ceux du vol AH 5017.Que dire également des victimes de la compagnie staff sur l’axe Bobo Ouaga ? Afin que Dieu me pardonne si j’ai raconté des bêtises.Puisse Dieu assister les familles des victimes d’accidents toute catégories confondus

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 10:08, par Burkinbila
    En réponse à : Vol AH 5017 d’air Algérie : Deux ans après le crash, la douleur demeure

    Que toutes ces personnes reposent en paix. Paix à leurs âmes.
    On pense à leurs familles dans cette difficile épreuve. La vie est parfois injuste et cruelle.
    Mais garder courage et foi.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 11:13, par Dess
    En réponse à : Vol AH 5017 d’air Algérie : Deux ans après le crash, la douleur demeure

    Mr Francis je pense que vous posez les bonnes questions, mais svp garder vous de répondre à vos propres questions. Moi je suis un Jeune de la Cité et je puis vous assurez que ceux qui c’était opposés à l’érection de la stèle n’était pas des enfants encore moins des inconscients, comme vous tentez de le montrer. En plus sachez que tout les résidents de la Cité An II etaient du même avis, et que si aujourd’hui les travaux de construction ont repris c’est le fruit de longues négociations avec des résidents qui cherchent à préserver l’intégrité de leur cadre de vie. Donc ne vous asseyez pas derrière votre écran pour parler, et plus juger une situations que vous ne mairisez pas. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 14:45, par jan jan
    En réponse à : Vol AH 5017 d’air Algérie : Deux ans après le crash, la douleur demeure

    Pourquoi avoir choisit la Cité An II pour y ériger la stèle ??? Y avait-il pas un autre endroit plus approprié ??

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés