Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

lundi 25 juillet 2016 à 00h06min

Au lendemain des inondations qui ont touché plus de 2000 ménages à Ouaga, le maire Armand Beouindé lançait un appel à la mobilisation citoyenne civique pour un cadre de vie sain à travers une opération de curage des caniveaux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

L’on se rappelle que le 21 juillet dernier au cours d’une conférence de presse, le maire déclarait que « les caniveaux sont actuellement obstrués par les ordures que les gens jettent ». C’est pourquoi, il avait lancé que « si nous curons les caniveaux, nous aurons résolu près de 50% des problèmes d’inondations à Ouagadougou. C’est la raison pour laquelle nous allons le faire ».

Le coup d’envoi de cette « opération de curage en profondeur de l’ensemble des caniveaux » a été donné par le maire de la commune, ce samedi 23 Juillet 2016 dans la matinée.

Les habitants de l’arrondissement 12 qui pensaient avoir affaire à un discours de lancement ont visiblement été surpris. En effet, à peine arrivé sur les lieux, le maire Armand Beouindé a pris un kit de travail et s’est aussitôt mis au travail.

Cette action de solidarité et de simplicité du maire n’a pas laissé indifférent des jeunes gens qui étaient sur place et qui promettent de faire un travail « propre » à l’image de leur maire.

Pascal Lonkou YE
Crédit photos : Page Facebook du Maire de la ville de Ouagadougou

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 juillet 2016 à 10:16
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    désolant,triste,lamentable. en tout cas l’émergence n’est pas pour demain ni dans 100 ans

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 12:35, par kosyam
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    Bel article. On sent du professionnalisme. Pour l’action du maire, c’est un bel exemple et nous emboiterons le pas

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 13:47, par ka
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    Bravo Mr. Le maire, c’est le devoir du premier responsable de donner un exemple, avant de dicter sa discipline aux collaborateurs. Vous prenez l’exemple des débuts de Simon Compaoré en tant que maire de la capitale, et se levait a 4heure du matin avec ses balayeuses pour une ville propre : Ou mon PF le camarade Thomas Sankara avec sa bataille des rails, ou les constructions des maisons sociaux dont il n’hésitait pas à mettre la main dans la patte. Continuez ainsi car l’émergence du Burkina a besoin des compétents responsables comme vous. D’autres ministres comme celui de l’infrastructure doit prendre ce geste pour un exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 14:36, par Alexio
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    C est tres rudimentaire de voire des pics, au lieu des caterpillars pour a mulitples performances pour les fosses.

    Creer une entreprise pour la cause, qui pourra rien que s occuprer des circuits de fosse en les couvrant avec des dalles. Et des Circuits a ciel ouvert qui sont devenus des depots des dechets de toutes sortes qui attirent et allimentent la survie des moustiques transmetteuses des maladies.

    Ou bien faire appelle a des societes europeennes qui ont cette maitrise.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 15:57
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    Le populisme comme au temps de Simon revient

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 16:05, par sidi
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    Bel exemple vraiment. Plus de place aux discours mais a l’action. La question des ordures qui bouchent les canivaux interpelle tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 17:34, par SOGOSSIRA de Tuiré.
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    Monsieur le maire Armand Beouindé, cette fois ci vous n’avez pas parlé ni opiné vous avez agi concrètement pour montrer l’exemple je ne peux qu’applaudir ce geste symbolique en espérant que ce ne sera pas un coup d’épée dans l’eau. Comme il s’agit d’une affaire de la cité et la mairie n’ayant pas les moyens financiers de venir à bout des problèmes alors libèrons notre Génie pour voir comment au plan organisationnelle contribuer à améliorer le cadre de vie dans notre capitale. Les Kogleweogho sont dans l’air du temps dans les campagnes avec une efficacité redoutable pas forcément républicaine dans la lutte contre les vols pourquoi ne pas s’en inspirer et créer une brigade Koglewaga dans la capitale pour traiter de certaines questions cruciales et systémiques de la capitale ( problème des caniveaux, des canaux, de l’espace publique , du manque d’arbres ..de salubrité ....etc) que la mairie n’est pas en mesure de résoudre structurellement. Des bonnes volontés qui ne demandent pas des rénumérations financières peuvent être mobilisées pour aider à améliorer notre cadre de vie . Dans les années 1960 il y avait les travaux "Faso Bara" ou les populations venaient contribuer gratuitement à nettoyer la ville notamment à Bobo : c’est vrai que ce n’était pas structurel mais rien n’empêche d’adapter l’idée au contexte actuel en créant une structure pérenne qui fera appel à toutes les couches ( scolaires, travailleurs, jeune vieux et retraité...) sur la base du volontariat et du bénévolat. Le Burkina et Ouaga je suis sûr regorge de patriotes qui ne demandent qu’à servir gratuitement leur pays où cité .
    Certains internautes prendront mon idée comme folle mais il faut quitter les sentiers battus qui ont montré leur inefficacité ( la mairie dans sa configuration organisationnelle et financière actuelle n’est pas outillée pour venir à bout des problèmes de la ville ) et réinventer le monde c’est à ce prix qu’on avancera au lieu de rester à s’embourber sur place.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 18:58, par jeannet de banfora
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    courage au moins vous vous avez commence pendant QUE markoye, Takanbangou sont inondes le MPP de gotom gorom fais circuler de note de cotisation pour l Intronnidation de son maire oublier les sinistres domage a gorom gorom , domage au MPP de loudalan KI ne se soucie ke de la fete

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet 2016 à 19:06, par Dieudonné
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    De telles actions, on ne peut que saluer. Merci et bravo monsieur le maire. que la police municipale qui n’est pas de service se joignent à nous. que les jeunes qui pour l’instant n’a pas grande activités à faire se mobilisent. que les femmes et hommes des marchés et yaar sortent, que les militaires qui ne sont pas de garde sortent .... que ... que et nous verrons les résultats. Apres il appartient aux décideurs de voir dans quelles sensibiliser en attendant d’avoir les moyens pour construire des caniveaux couverts.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 02:50, par Medg’
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    Avons-nous besoins d’une telle mise en scène ? Le curage des caniveaux ne devraient même pas poser problème. Il existe quand même me semble-t-il un service de la voirie. C’est son devoir de planifier ces actions à l’approche de la saison des pluies.

    Cessons de jouer les hypocrites. Combien de taxe les citoyens paient-ils à la municipalité ? Q’est-ce que la mairie entreprend avec tous ces fonds sans oublier les dons issus des autres partenariats ? Il faut arrêter ce populisme.

    Arrêter les recrutements de complaisance et mettez les gens à la place qu’il faut et vous verrez que le boulot sera fait convenablement.

    Ils sont nombreux les employés des mairies sans oublier les maires eux-mêmes qui sont propriétaires de débits de boisson occasionnant des emplacements anarchiques.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 11:33, par balladin
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    Bon début M. Le maire. Il faut maintenant construire des parcs auto pour les vendeurs de véhicules d’occasion qui occupent anarchiquement l’espace communal.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 13:23, par Visa
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    Merci monsieur le maire pour l’exemple. malheureusement, l’incivisme sera d’actualité tant que nous, les ouagalais, ne changerons pas nos comportement. En effet, tant que nous jetterons nos ordures dans les caniveaux, ils resteront bouchés, tant que nous ne payerons pas nos taxes et impôts (Taxe de résidence..), les efforts de développement resteront vains. Mais l’espoir est aujourd’hui permis, parce que l’appel du maire Armand Beoindé semble porter ses fruits et les habitants de la cité adhèrent à son appel pour la prise en main, par les citadins, de notre destins en matière de salubrité et d’assainissement.
    Que chaque citadin s’engage pour que Ouagadougou soit de nouveau propre et agréable à vivre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 14:13, par youserssif
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    M.le maire c’est beau, c’est même très beau ! mais nous, on veut des résultats.c’est ce qui nous intéresse et non le populisme.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 14:44, par Hassane Bissala Yahaya
    En réponse à : Dispositif de curage des canalisations et des caniveaux / Publié le mercredi 20 mai 2015 | Sidwaya

    Le Dispositif de curage des canalisations et des caniveaux (DCC) est une trouvaille nigérienne permettant de combattre les herbes et les déchets solides dans les zones rurales et urbaines. Cet outil, de même que le gabo du Ghana ont été exposés à la Foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’Ouest, les 15 et 16 mai 2015, à Ouagadougou.

    Une maladie à laquelle sont confrontés les agriculteurs est l’envahissement des canalisations d’irrigation par les plantes. Hassane Bissala, un innovateur nigérien a trouvé la solution. Il a mis sur pied un outil dénommé, Dispositif de curage des canalisations et des caniveaux (DCC). Il l’a présenté à la Foire de l’innovation paysanne en Afrique de l’Ouest qui s’est tenue, les 15 et 16 mai 2015 à Ouagadougou. L’appareil empêche les plantes envahissantes de pénétrer dans les canalisations dans les rizières. Selon le concepteur, l’agriculteur gagne 9 fois plus d’argent en matière d’investissement, de temps, en utilisant le DCC pour lutter contre les mauvaises herbes. Sans oublier l’augmentation du rendement. En outre, avec le DCC le phénomène d’insalubrité remarqué dans les villes africaines trouve un remède. En effet, l’appareil protège les caniveaux des déchets lourds et des herbes. « C’est désolant de voir que tous les caniveaux dans les villes africaines sont pleines. Souvent, le problème auquel nos municipalités font face est un problème de technologie et non de moyen financier. Mon outil permet de protéger et d’assainir l’environnement urbain », a-t-il affirmé, l’air confiant. Il n’était pas le seul agriculteur innovateur à être dans la capitale burkinabè, avec un produit. A côté des Burkinabè, des Sénégalais, des Maliens, des Nigériens, il y avait des Ghanéens. Leur dénominateur commun est de mettre à la disposition des populations, des inventions agricoles en qualité et en quantité suffisantes avec un point d’honneur sur la protection de l’environnement. L’inventeur ghanéen, Joseph Abarike Azumah et ses confrères sont venus à Ouagadougou, d’autres produits avec, en plus le Gabo. C’est un produit fait à base de feuilles d’oignons. Il combat également les mauvaises herbes sans détruire l’environnement. « Contrairement aux herbicides venus d’ailleurs qui dégradent et appauvrissent nos sol, notre invention est naturelle. Nous n’utilisons pas de produits chimiques. Elle est écologique », a témoigné avec fierté, l’innovateur Azumah. Mais qu’ils soient francophones ou anglophones, les innovateurs sont tous confrontés aux mêmes problèmes. Ceux de la production à grande échelle et de la valorisation du produit de leur génie. D’où l’appel à l’aide qu’ils ont lancé aux bailleurs de fonds, aux opérateurs économiques et surtout aux décideurs politiques africains. « Nous devons abandonner les petites unités de production locale pour de vraies industries », a souhaité Hassane Bissala. Joseph Abarike Azumah enfonce le clou. Il a confié que le véritable problème de l’agriculture se situe dans le refus des autorités africaines de soutenir véritablement les innovateurs, du continent. « Quand il s’agit d’innovation, les Africains regardent toujours vers l’Occident. Alors que nous avons des innovateurs. Nous demandons aux autorités africaines de soutenir les chercheurs », a-t-il imploré.
    Mais si l’on s’en tient aux mots du directeur de cabinet du ministre en charge de la recherche scientifique, Seydou Nassouri, à l’ouverture de la foire, les innovateurs peuvent dormir sur leurs oreilles. Parce que des politiques nationales voire régionales sont mises en place pour soutenir les innovateurs agricoles.

    Steven Ozias KIEMTORE
    Commentaires

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 14:58, par zemosse
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    C’EST déjà un pas vers la sensibilisation effective des habitants de Ouaga. La deuxième étape consisterait à proposer à chaque commerçant, opérateur économique ayant un caniveau devant sa structure, de le curer régulièrement .la troisième étape consisterait à faire le curage mécaniquement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 15:43, par Bédjou
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    C’est vraiment triste cette situation. L’incivisme est la cause de tous ces malheurs qui nous frappent. En plus des caniveaux à curer parce bouchés par les ordures jetées au mauvais endroits, il ya lieu d’ajouter l’insuffisance des caniveaux et l’obstruction des espaces pour l’écoulement normal des eaux en raison des parcages anarchiques des véhicules d’occasion en vente. Ceux-ci sont pratiquement exposés à tous les coins de rue à travers la ville gênant très fortement l’écoulement des eaux. Apparemment il ya un manque de fermeté de la part des autorités municipales par rapport à cette manière d’occuper le domaine public. La conséquence d’un tel dégré d’incivisme et de manque de fermeté de l’autorité est que la cité entière souffre dès qu’une pluie d’une certaine ampleur tombe.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2016 à 16:47, par anita
    En réponse à : Curage des caniveaux à Ouaga : Le maire Armand Beouindé donne l’exemple

    int n°5 c’est où le populisme ? très simple de rester derrière une machine pour critiquer rejoint plutôt ton secteur pour curer les caniveaux que tu as contribué à boucher

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés