Insécurité au Burkina : Fin de cavale pour des présumés délinquants

vendredi 22 juillet 2016 à 01h15min

Le commissaire de police de l’arrondissement de Boulmiougou a animé une conférence de presse ce jeudi 21 juillet 2016 dans les locaux du commissariat central. Objectif : présenter à la presse des malfrats qui opéraient dans plusieurs localités du pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insécurité au Burkina : Fin de cavale pour des présumés délinquants

L’insécurité a de plus en plus la peau dure au pays des hommes intègres. Pas un jour ne passe sans qu’une plainte ne soit enregistrée du côté des commissariats de police. Le commissariat de police de l’arrondissement de Boulmiougou en collaboration avec le service régional de la police judiciaire (SRPJ) de Ouagadougou a mis le grappin sur trois (03) groupe de malfrats, présumés auteurs de vol à main armées, vol avec effraction et vol de carburant.

Pour le premier groupe de malfaiteurs il s’agit de la bande de Kabré Benjamin dit Ousmane, composée de Nalcoulma pierre, ce dernier a été interpellé par la SRPJ, de Wanga Inoussa dit Wobgo ; Ilboudo Jean-Paul ; Ouédraogo Moussa et deux autres en cavale.

La deuxième bande est celle de Sawadogo Lassané dit Lasso, composée de Concobo Joseph ; Nacoulma Pierre. Ces deux groupes avaient essentiellement pour cibles les stocks de carburant des sites d’antennes de la téléphonie mobile ONATEL. Plus d’une quarantaine de sites ont reçu la visite de ces malfrats avec un préjudice estimé à plus de vingt et cinq millions (25.000.000) de FCFA.

Le mode opératoire de ces malfrats

Le commissaire de l’arrondissement de Boulmiougou, Seydou Galbané a expliqué leur mode opératoire qui consistait à repérer les sites d’antennes des téléphonies mobiles puis à surveiller les passages des camions citernes chargés de ravitailler les groupes électrogènes sur ces sites.

Ensuite une fois la nuit tombée, à bord d’un taxi ou d’un tricycle bourrés de bidons, ils font irruption sur les sites, tiennent les veilleurs de nuit en respect à l’aide de machettes, les ligotent et siphonnent le carburant. Les quantités de carburant volées sont livrées dès le lendemain à des receleurs. Ils en font de même avec les citernes de carburant en stationnement sur les aires de repos ou à Ouaga inter.

Deux vigiles de la Société générale de sécurité ont failli perdre la vie au cours de ces attaques. Selon le Directeur General de cette société, Alidou Tiendrebeogo, ses éléments ont été malmenés et ligotés au cours de ces opérations menées par les malfaiteurs. Il a tenu à remercier les forces de sécurité pour avoir mis le grappin sur ces malfrats.

La troisième bande qui a été présentée à la presse est celle de Tassenbedo Oumarou, qui est composée de Sama Roger et de trois autres qui sont en fuite. Ce groupe est spécialisé dans les vols à main armées dans les commerces, les magasins, les domiciles, les stations-services, d’engins à deux roues et d’animaux domestiques.

Plusieurs objets saisis

Une panoplie d’objets a été saisi des mains de ces malfrats à savoir : un taxi, un tricycle volé courant janvier 2016, vingt et trois bidons de carburants ; deux cent soixante litres de carburants ; une arme de fabrication artisanale 7 mm ; vingt et trois complets de pagnes ; un arrache-clou ; quatre vélomoteurs ; trois postes téléviseurs écran plasma ; cinq appareils « boomers » et baffles ; trois fauteuils rembourrés ; trois plaques solaires ; trois bouteilles de gaz.
Notons que ses malfrats ont un âge compris entre 20 et 26 ans et opéraient dans des zones de Nagrin, Bissighin, Pissy, etc.
Le commissaire a exhorté les populations a une franche collaboration avec les forces de sécurité et rappelé les numéros verts que sont le « 10 10 ; le 17 ; et le 16 ».

Angeline TOE (stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés