E-éducation : Se servir des TIC pour un enseignement de qualité

mercredi 20 juillet 2016 à 02h01min

Le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) a tenu ce mardi 19 juillet 2016, un atelier sur la validation du cadre d’opérationnalisation de la stratégie d’intégration des Technologies de l’information et de la communication (TIC), dans l’éducation de base. Les travaux de ce jour visent à améliorer la qualité du projet de document dudit programme avant validation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
E-éducation : Se servir des TIC pour un enseignement de qualité

Selon le récent rapport de l’UNICEF sur la situation nationale, près de 124 millions d’enfants et adolescents ont été privés de leur droit à la scolarisation. Parmi ces enfants, le Burkina fait partie des pays ayant le taux le plus élevé d’enfants non scolarisés au plan mondial.

Quant au dernier rapport de l’Etat sur le système éducatif national en 2015, plus de 50% des enfants burkinabè ont été privés de leur droit à l’éducation au niveau de l’école primaire et 45% des déperditions seraient liées à l’échec scolaire.
« Le Burkina Faso à l’instar d’autres pays est en quête permanente de solutions novatrices pour offrir une éducation de qualité à toute sa population. Actuellement, notre pays se tourne vers les technologies de l’information et de la communication du fait des immenses potentialités qu’elles offrent » a signifié Mahama Bonkoungou, représentant le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

Selon Mahama Bonkoungou, cette ambition de se servir des TIC pour booster l’éducation peut paraître prématurée, voire utopique, au vu des priorités multiples et des ressources limitées du Burkina. Toutefois, reconnaissant l’influence des TIC sur notre quotidien et les nouvelles perspectives en matière d’enseignement/apprentissage, le gouvernement burkinabè voudrait remporter ce pari. « Notre pays, avec l’accompagnement de l’UNICEF, s’est engagé à réfléchir sur la meilleure manière d’atteindre l’objectif d’une intégration efficace et efficiente des TIC dans l’éducation de base » a-t-il noté. Ainsi, il s’agira de doter d’abord les écoles des équipements techniques nécessaires et de former les enseignants pour la mise en œuvre réussie du programme.

Ces objectifs, l’Etat burkinabè compte bien les atteindre avec l’appui de l’UNICEF pour qui, l’impact des TIC sur l’éducation des enfants n’est plus à démontrer. Selon l’UNICEF, les recherches montrent que l’introduction des TIC dans l’éducation peut augmenter l’effectivité et l’efficacité de l’apprentissage. Cliquez ici pour lire la suite sur faso-tic.net

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés