Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

dimanche 17 juillet 2016 à 00h32min

Situé dans l’arrondissement 11 de la commune de Ouagadougou au secteur N°51, le quartier Karpala est une véritable plaque tournante de consommation de stupéfiants. Avec pour conséquence directe, une montée de la délinquance.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

Selon un rapport du comité national de lutte contre la drogue, 1247 jeunes dont 805 filles et 442 garçons avaient des problèmes de toxicomanie en 2010. Les patients traités à l’Hôpital Yalgado de Ouagadougou étaient au nombre de 132 dont 72 pour consommation de cannabis, 10 pour la cocaïne, 10 pour la benzodiazépine, 09 pour les amphétamines et 31 pour dépendance à l’alcool.

Ces chiffres ne sont qu’indicatifs en ce sens que le phénomène ne peut pas être cerné dans toute son ampleur. En effet, ils sont nombreux ceux qui s’adonnent à la consommation des stupéfiants et ne sont pas pris en compte dans les statistiques, du simple fait qu’ils n’ont jamais eu affaire aux services de police, de gendarmerie, aux structures de santé ou autres associations intervenant dans la lutte contre le fléau. Le phénomène est donc plus pernicieux et poussé qu’on ne le pense.

Et comme conséquence directe en dehors de ses effets sur la santé des consommateurs, on a la montée de la délinquance dans les zones à forte consommation tel que Karpala. En effet, la consommation de la drogue se fait parfois à ciel ouvert dans ce quartier et surtout à certains endroits connus des dealers et autres adeptes du « joint » comme l’appellent les initiés.

Karpala, plaque tournante de la drogue

Les petits « dealers » à n’en pas douter font de bonnes affaires à Karpala du fait de la vente de leurs produits nocifs et mortels. En effet, ils sont nombreux ces jeunes qui s’adonnent à cette pratique dans ce quartier. Ils sont facilement repérables car leur comportement seul révèle l’état de la personne. Il n’est pas rare en effet de voir des jeunes en plein délire, criant seuls ou insultant tout le monde sur leur passage. Certains endroits précis tels que les alentours du groupe scolaire « l’académie » sis dans la cour de la « radio des écoles » sont des espaces de haute consommation de la drogue.

La grande cour à côté de ce complexe scolaire, côté sud où les élèves s’adonnent au sport est un nid de consommateurs de drogue et autres délinquants de tout acabit. Et cela se fait au su et au vu des sportifs qui fréquentent aussi cette ère, soit pour jouer au football ou s’adonner au « footing et même des tout petits qui viennent jouer dans cet espace.

Que ce soit pendant la période scolaire ou ces temps de vacances, ils sont là. Seuls ou en petits groupes de 3 à 6, élèves ou déscolarisés, ces jeunes de toutes les catégories sociales prennent ce site à n’importe quelle heure de la journée mais aussi de la nuit. Constitué en bandes ou gangs, ces jeunes dictent leur loi en ces lieux et aux alentours. Vols, attaques à main armée, viols et autres agressions y sont légion. Dans l’indifférence générale des services de sécurité qui ont à plusieurs reprises été interpellés sur les délits et crimes de ces délinquants qu’ils peuvent trouver et interpeller à tout moment à cet endroit.

Pourquoi donc ce manque de réaction de ceux chargés de la sécurité des honnêtes citoyens ? Il est plus que temps que les choses bougent de leur côté car c’est leur travail que de traquer les délinquants.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 juillet 2016 à 22:20
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Merci Angelin pour ce cri de coeur. Nous savons que le directeur à tout fait : clôture du mur avec des barbelés, fermeture de la porte éclairage de la cou à certains moments. Mais les voisins sont complices puisqu’ils savent que leurs filles et leurs femmes font des jeux et de jambes en l’air. Quand ils voudront ils mettront fin à ça. Pour le moment ce sont leurs enfants que l’on empoisonne avec leur silence coupable

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 23:56
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    On va faire appel aux koglwéogo !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 00:19, par abdoul
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    les forces de securites restent inertes ? pourquoi ? ainsi naquirent les koglweogo

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 03:15, par lina
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    La situation est vraiment inquietante et je donne raison au professeur Bado qui a toujours voulu que des lois soient votees pour proteger ces jeunes mais qui ont toujours ete balayees du revers de la main par les autorites. Comme il l a si bien declare il nous faut une dictature eclairee.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 07:55
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    kogleweogo ! en avant !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 08:50
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Si la Police et la Gendarmerie voient cet article, elles ont l’obligation de réagir et d’agir au plus vite pour mettre fin ça et ne faire penser à l’utilité des Kolwéogo même en ville.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 08:57, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    - Moi je trouve qu’il appartient aux populations de la localité de régler ce problème. Vous y habitez et vous savez qu’ils sont là et vous les regardez faire. Continuez à être amorphes et ils vont droguer et gâter tous vos enfants là-bas ! Sortez en masse avec des bâtons et tabassez et dispersez tous ces voyous et c’est fini !!! Assainissez votre quartier en le débarrassant de ces malfrats !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 09:31
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    La delinquence et les stupefiants c’est partout a Ouaga. C’est inquietant et il faut lutter contre. La delinquence a karpala est reelle et serieuse. Mais aucun statistique ni etude ne vous permet d’affirmer "Karpala, plaque tournante de la drogue". Ces nids de consommation et de vente sont dans tous les quartiers populaires et meme certains quartiers residentiels de ouagadougou. Il s’agit generalement des reserves non mises en valeur, des espaces vides (terrain de sport, lot de parcelles non construites ou maisons en ruine, proximite des ecoles pas assez amenage), les garages auto a ciel ouvert et a l’ecart, les petits buissons, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 09:39, par Madison Palace
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Même situation à Dapoya. AU vu et au su de tout le monde

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 09:46, par paysannoir
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    merci Angelin pour ce beau travail. Pendant les élections j’ai observé des faits similaires à côté du plateau omnisports de Somgandé et je suis allé directement au commissariat de Nongremassem -près hôtel Silmandé- pour informer la police. A mon arrivée, ils m’ont fait savoir qu’à cause des élections les effectifs ont été déployés sur le terrain et qu’il n’y avait personne pour intervenir. pourtant il y avait de policiers dans la cour qui pouvait se déplacer "5mns" ne serait ce que pour identifier le coin, quiet à agir après ou informer la BAC. ils ne l’ont pas fait jusqu’à nos jours. Pourtant ce commissariat s’est fait remarqué à une certaine époque pour la qualité de son travail. Bangreweogo qui est en face d’eux, SOTRACO, sont des repères pour ces délinquants. Il faut une action vigoureuse ou alors les quartiers vont mettre en place des koglweogo anti stupéfiants

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 09:57, par Danton
    En réponse à : Inquiétant, cette inertie de la police vis-à-vis des dealers.

    C’est le printemps des médicaments de la rue au Burkina Faso. En plus avec cette prolifération de débits de boissons à ciel ouvert, quoi de plus surprenant ? Tout commence par la consommation d’alcool, et ensuite le reste : médicamants, cannabis,drogues dites dures. 40% des jeunes en milieu scolaire et estudiantin consommeraient de la drogue, d’après les statistiques très officielles.N’est-ce pas inquiétant dans ce Burkina Faso post-Blaise Compaoré ? Il faut que chacun instaure la discipline chez ses enfants, sinon nous finirons un jour comme la Somalie. Vive le Burkina Faso ! Danton.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 10:26, par Keisha
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    C’est minable comme écrit. A la fin de la lecture, tout comme l’internaute 6 je m’interroge en quoi la situation est inquiétante à Karpala ? Pas plus qu’ailleurs dans la ville de Ouaga, ou dans le Burkina la consommation de la drogue est une réalité incontestable. Mais de là à particulariser Karpala, sans aucune données sérieuses, même pas un témoignage d’un habitant du quartier, je pense que ce n’est pas correct. Il faut éviter d’alarmer inutilement les gens, en se basant sur ses propres sentiments ou pour faire sensation.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 10:36, par trobeau
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    il ya beaucoup de place,notament l’école burkinabé du batiment,les place non lotis sont plus pire en fait de délinquance,de ce fait,rare sont les jours qu’on passe sans voir de convoit armé de gendarme a la recherche de delinquants.les place de théâtre,tel le théâtre de CHOCHO,NOMMÉ THÉÂTRE DE L’AUBE est un nide ou les blanc eux même empoisonnent les gens,les enfant en general.a dopoya ou J’ai etudié en 2008,il ne restait que peu pour qu’ils minvitent à la drogue ! heureusement que je les ai fuit ! notre quartier etait un nid de prostitué de tout genre,de gang,de drogueur,etc.de même a kamsonghin,cest très grave ! le banditisme est courant a karpala,mais par crainte de ces gens,nul n’essaie de les denoncé,car chacun pour soj ! merci mr pour cet article

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 10:39, par trobeau
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    qu’attend l’état pour prendre des mesures contre les boisson alcoolisée qui sont produit a grand echelle ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 10:53, par Keisha
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante
    Qui a donné cette information ? La Police ? La Gendarmerie ? La douane ? Les services de la santé ???????La mairie ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 11:21, par La Barbe
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Mais que c’est grave, quel rôle jouent nos parents dans les foyers ? UNICEF au secours !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 11:23, par Mère Théresa
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Nos enfants sont en danger ;nos quartiers doivent être débarrassés de ce fléau.Merci d’avoir tiré sur la sonnette d’alarme.La patte d’Oie n’est pas en reste

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 12:20, par Faso Djigui
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    On a beau refuser de l’accepter ; mais cela restera une vérité absolue, notre société africaine d’aujourd’hui est en total déphasage avec ses valeurs socio-culturelles.
    Ceci, pour dire au koro Yamyelé qu’il serait judicieux pour les riverains du quartier de s’attaquer au problème en traquant ces consommateurs qui sont un danger pour leurs enfants, bien ; mais qui est-ce qui peut tabasser l’enfant d’autrui aujourd’hui sans avoir à répondre d’une quelconque plainte dans une société dite « état de droit » où la « liberté individuel » est mise en avant afin d’étaler tout sorte de comportement peu importe son impact sur la société ?

    Que Dieu bénisse notre chère Patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 12:27, par Hermane
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    M. Keisha a moins que tu n’as bien lu l’article et pense que c’est assez claire pour pauser encore ces questions. On dit que c’est à ciel ouvert cela se fait. Tu veux quoi maintenant, je suis à Karpala et tout le monde sais. Viens faire le tour en trois jours tu comprendras. Pendant l’année scolaire ce sont les élèves eux même qui en vende. Donc soit sûr que ces informations sont vérifiables pour qui veux le vérifier. Merci à Faso.net

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 13:00, par Bruno
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    J’apprécie votre article sur le fait qu’il dénonce une situation très préoccupante qu’est la consommation des stupéfiants dans notre société. Mais à bien lire votre article, je déplore l’absence de données statistiques comparatives sur la consommation des stupéfiants dans les différents quartiers de Ouagadougou.
    Par conséquent, estampillé le quartier KARPALA de "plaque tournante de la drogue", il y ’a un pas à ne pas franchir. Je suppose que vous êtes journaliste, donc seule une enquête préalable et comparative de la consommation des stupéfiants dans les différents quartiers de la ville, aurait pu vous permettre de publier de telles informations. Mais hélas ! tel n’est pas le cas. Par ce fait, vous faites de la mauvaise publicité pour le groupe scolaire cité et le quartier KARPALA. Faites des investigations, données les vraies informations et les autorités vous prendront au sérieux.
    Si cet article a été publié par un citoyen lambda, je pourrai comprendre car il n’est pas du métier mais si un journaliste, je crois qu’il gagnerait à être très professionnel.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 14:40, par pataamleukré
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    L’abandon des populations entre les griffes de bandits les oblige a s’autodéfendre. Koglweogo vient de là.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 15:56, par Cheikh
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Ce problème est vieux, colossal et plus compliqué que vous ne pouvez le comprendre.
    Il n’est point du tout localisable et est plutôt diffus. Pour preuve, la plupart des artistes, hommes de tenues et terroristes en consomment et partout.Même les saisies ne sont pas totalement détruites, car cela fait trop d’argent dont il faut profiter. Donc les forces de l’ordre eux-mêmes en récupèrent encore une partie qu’elles remettent dans le circuit. Pendant ce temps, dans les pays comme la France, on prône de plus en plus la tolérance, vis à vis du cannabis qu’on considère comme drogue légère. Ici, au lieu d’être plus précis dans cette lutte aux conséquences gravissimes, les organisations perdent du temps à vouloir l’inclure dans la lutte globale contre le tabagisme, dont l’essentiel est fondé sur la cigarette, qui pourtant n’a rien de commun avec la drogue pure. Ce qu’il faut craindre cependant, c’est qu’au fil du temps, n"apparaissent ici comme les microbes à Abidjan, des groupes de bambins casse-cous, pour s’acharner chaque jour sur d’inoffensifs passants, munis d’armes blanches de toutes sortes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 16:16, par Je suis pas Ouaga
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Des jeunes soulards et drogués, des parents corrompus abonnés aux trois B de Laurent Bado. Bienvenus à Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 18:34, par Nongman
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Bonjour,

    Merci à l’auteur de l’article. Je pense qu’il faut qu’on retienne l’essentiel du message et le problème qui est soulevé ici, pour ne pas les diluer à dessein et de façon artistique dans spéculations creuses, en évoquant le manque de statistiques ou encore l’omniprésence du phénomène dans d’autres quartiers. L’auteur parle du cas qu’il a vu et qu’il peut soutenir avec des faits détaillés et des illustrations.

    Merci à tous ceux qui, dans leurs commentaires, ont fourni d’autres informations ou proposé des "solutions", même si certaines de ces propositions méritent prudence et approfondissement.

    Le phénomène est là, pernicieux, mais grandissant, jour après jour. Certes, on évoquera toujours le manque de moyens pour ne même pas faire le minimum possible ! Mais il faut que les autorités de notre ETAT s’y penchent résolument. Sinon les moyens manqueront toujours et davantage, en ce sens que si on laisse prospérer ces fléaux, la criminalité grandira et le terrorisme avec, et les moyens qu’on mobilisera ne servira qu’à aller constater les crimes et les faits terrorisants (embellis sous l’expression "faits divers"), plutôt qu’à les prévenir !

    Dans de telles situations, la réponse de l’ETAT est à privilégier par rapport à celle de la RUE. Sauf quand l’ETAT aura, silencieusement mais de tout évidence, malheureusement abdiqué !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 19:05, par WUMDA
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Kooooggglwéééooooogoooooooooooo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Levez-vous et sauvez l’avenir du Burkina Faso !!! Venez nous sauvez à OUAGADOUGOU ! Le pouvoir de RMCK nous a promis la sécurité, mais ce n’était qu’un leurre hoooo !!!! Les "tout puissants policiers" du non moins puissantissime Simon COMPAORE sont prêts à vous barrer la voie devant vous, au risque de provoquer de grâves accidents, pour "vous protéger" ! Mais pour aller traquer les drogués oun les dealers de ces produits dangereux, qui est fous ! Surtout que les autyres corps "chargés de notre sécurité" ne s’empressent pas pour de telles missions ! Ils préfèrent tous se blottir dans leur caserne et nous laisser à ces bandits pour "notre sécurité et notre bonheur" ! KOOOPOGGGGLLWEEEEEOOOOGOOOOOO, venez vite, RSS vont nous tuier !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2016 à 08:24, par Goudiaby Alp ha
    En réponse à : Consommation de stupéfiants à karpala : La situation est inquiétante

    Ceci pour dire qu’en matière de l’education le gouvernement doit miser beaucoup car un peuple sans éducateurs est un peuple voue a l’échec..le problème ou le phénomène est généralisé au sein de la jeunesse et c’est très dangereux car non seulement la cigarette et autres excitants pulvérisent les poumons du consommateur mais il faut savoir que c’est cette jeunesse qui dirigera demain le BF,,alors , que les veillent sur leurs enfants , que les autorités jouent pleinement leur rôle , que les populations de ces quartiers affectés réagissent promptement pour arrêter le fléau..la lutte sera de longue haleine mais la détermination de tous extirpera cette saleté dans notre société :" la nicotine tue " ( cadeau de Zemstaaba )88

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés