Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut façonner l’argile pendant qu’elle est molle.» Proverbes zoulou

CERFI : La cellule féminine à l’école du leadership

Accueil > Actualités > Société • • lundi 18 juillet 2016 à 05h30min
CERFI : La cellule féminine à l’école du leadership

Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI) forme ses membres. Ce 17 juillet 2016, ce sont les responsables de la cellule féminine nationale qui ont bénéficié d’un renforcement de capacités sur le leadership et le management des Hommes. Ce programme de formation vise à accroître l’efficacité des femmes cerfistes dans le cadre de leurs responsabilités au CERFI, mais aussi de leur permettre d’accroitre leurs compétences associatives et professionnelles. Toute chose qui leur permettra de maîtriser au mieux leur rôle et donner une image de l’islam à travers leurs savoir-faire.

La Cellule féminine nationale (CFN) est une structure spécialisée du bureau exécutif national du CERFI. Elle organise des activités dans le but de faire la promotion de la femme musulmane. Mais, elle n’arrive malheureusement pas à capitaliser les compétences de ces femmes leaders responsables dans l’ensemble de la communauté.« C’est pour pallier cet obstacle que le CERFI s’est donné pour ambition de former ses premières responsables en leadership et ses implications dans la vie associative et professionnelle. Tout ceci, dans l’objectif de faire connaître la notion du leadership et de l’entreprenariat social aux sœurs à travers ces différentes thématiques tout en motivant les sœurs responsables à mieux s’engager dans la vie associative en particulier dans le CERFI où elles sont, soit responsables de bureau, soit militantes ou sympathisantes », a expliqué Fatima Sawadogo, la présidente du comité d’organisation de la rencontre. Cette formation se veut donc la première parmi tant d’autres pour la CFN.

Pour la présidente de la Cellule féminine nationale, Salamata Konaté/Sidibé, cette formation était un besoin pressant. « Nous sommes des responsables, nous sommes appelés à diriger des équipes, des entreprises, des organisations, nos structures, donc nous avons besoin vraiment d’un minimum pour pouvoir gérer nos différentes équipes », a-t-elle précisé. Et le choix du leadership comme thème de cette session de formationest plus que pertinent. Car, estime-t-elle, « pour diriger une équipe, on a besoin de savoir gérer les Hommes et pour savoir gérer les Hommes, il faut savoir influencer, il faut savoir prendre de bonnes décisions, savoir se concerter avec son équipe. Alors, cette formation en leadership est la bienvenue, elle va nous aider à bien faire notre travail ».

Porter l’appel à l’islam requiert des connaissances islamiques et managériales

C’est Souleymane Koné, le Président du CERFI qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation. A sa prise de fonction à la tête du bureau exécutif de l’association en janvier dernier, il avait décidé de mettre un point d’honneur sur formation des responsables. « Si vous voulez faire porter l’appel à l’islam par des acteurs, il faut qu’ils soient à la hauteur. Et pour cela, il faut non seulement la formation islamique, mais aussi il faut un supplément de formation en management des organisations islamiques. C’est pour répondre à cet impératif majeur que nous avons instruit l’ensemble des organes du CERFI de mettre un point d’honneur sur la formation et aujourd’hui nous sommes à la session de formation au profit des responsables de la cellule féminine nationale du CERFI.Cette formation peut et même va nous apporter énormément », a-t-il confié.

Le premier responsable du CERFI a félicité les membres de la cellule féminine pour cette initiative qui entre en droite ligne des objectifs de l’association dont l’un des objectifs est de faire en sorte que les premiers responsables soient outillés en techniques de management des organisations pour être non seulement à la hauteur de leurs missions, mais également pour pouvoir apporter l’accompagnement à l’ensemble des responsables au sein de la communauté des musulmans.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité urbaine : Un réseau de voleurs à la « roulotte » mis hors d’état de nuire
Burkina : Eddie Komboïgo, la personnalité politique la plus influente de l’année 2018, selon Intelligence Burkinabè pour le Développement
Drame de Yirgou : La Commission nationale des droits humains prépare un rapport circonstancié
Justice : Une soixantaine de praticiens du droit se familiarisent avec les outils de la chaîne pénale
« Fasoranana » : Premier site de vente, d’achat et de livraison facile de la Poste Burkina Faso
CME Afrique Burkina : Une journée portes ouvertes pour mieux se faire connaître des clients
Ecoles fermées pour cause d’insécurité au Burkina : Bientôt une stratégie pour une « reprise totale de la scolarisation »
Hommage au cinéaste Idrissa Ouédraogo : des intellectuels réfléchissent sur l’homme et ses œuvres
Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal
Arriérés de bourses : le cri de détresse des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes en spécialisation
Sud-ouest : Les dozos se mobilisent pour la quiétude des populations
Prise en compte du genre dans les politiques publiques : Le NDI outille des OSC
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés