La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

samedi 16 juillet 2016 à 08h30min

« On ne peut défendre l’indéfendable ! ». Ce cri de révolte a été poussé par Monsieur Djiguemdé, enseignant en maternelle à Orodara et musulman sunnite, après le saccage de la mosquée du quartier Kouarno, dans la matinée du vendredi 15 juillet 2016, par des jeunes Sèmè coutumiers qui avaient vécu comme une provocation l’ajout d’un auvent à la mosquée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

Car le conflit est en justice et, de l’avis des Sèmè, toute exploitation du site aurait dû être suspendue. Dans la foulée de la démolition de l’auvent, la mosquée a été saccagée, les portes et les fenêtres enlevées, l’intérieur vandalisé, et une partie du minaret détruite.

Dans la matinée, le maire UPC nouvellement investi dans ses fonctions, Hervé Konaté, avait rencontré les Sunnites. À l’occasion de cette rencontre mélodramatique [un Sunnite, tant affecté par le conflit, pleurait puis, en transe, se serait dit prêt à tuer du coutumier, nous a relaté un employé de mairie] le mot jusqu’ici retenu pour décrire les coutumiers a été lâché : ce sont des Satan !

Puis, accompagné d’une délégation composée du chef de canton, Traoré Boureïma, du dièron Traoré Gouénée, le chef du village, et de quelques notables, le maire s’était rendu sur le site pour constater l’ajout récent d’un auvent à la mosquée, et tenter de calmer les jeunes coutumiers en colère. Hervé Konaté a demandé aux jeunes un moratoire d’une semaine ou deux, le temps pour lui de “régler l’affaire”, mais ils ont refusé de l’écouter, arguant que cet auvent était l’ultime et inacceptable provocation, et ils l’ont détruit, à peine la délégation avait-elle tourné le dos.

En fin de journée, alors que le maire se préparait à un déplacement vers Bobo, dans l’intention d’y rencontrer El Hadj Djiguenaba Barro, et de solliciter son aide en tant que Sunnite pour une résolution apaisée du conflit, nous l’avons rencontré à proximité du véhicule, apparemment prêt pour le départ.
Il nous a fait part de sa détermination à tout mettre en œuvre pour que les Sunnites acceptent de déplacer leur mosquée et l’école franco-arabe sur un terrain neutre, et a estimé qu’une double erreur avait été commise : l’administration n’aurait jamais dû attribuer cette réserve à l’époque, et les coutumiers n’auraient jamais dû accepter l’édification de cette mosquée.

C’est ainsi que le tout nouveau maire d’Orodara, Hervé Konaté, se retrouve avec une bombe sur les bras. Parviendra-t-il à la désamorcer alors que deux actions en justice sont en cours :
– Un appel des Sunnites de la décision du tribunal de grande Instance de Orodara de non-recevabilité de leur plainte pour “trouble têtu de la propriété” contre le forgeron de dwò Coulibaly Krin, simple maillon de la foisonnante et complexe autorité coutumière du dwò, la religion des Sèmè coutumiers.
– Une procédure d’annulation de l’arrêté d’attribution, déposée par les Sèmè auprès du Tribunal administratif de Orodara.

L’indéfendable est-il défendable ?

Alors que nous parlions avec Monsieur le maire, les représentants du mouvement sunnite local sont arrivés, et Monsieur le maire les a invités à entrer en mairie. Nous sommes allés saluer Monsieur Djiguemdé, pendant que le président du mouvement sunnite local, l’imposant tradipraticien Karifa Traoré, dit Karifa Bâ, nous foudroyait du regard, comme si nous l’avions trahi, ou trompé, et que deux Sunnites tentaient de nous photographier.
C’est en lui serrant la main que le cri du cœur de Monsieur Djiguemdé nous a été adressé, « on ne peut défendre l’indéfendable ! », comme un reproche parce que nous aurions pris le parti des Sèmè lors de l’enquête que nous avons menée sur le conflit qui oppose les Sunnites aux coutumiers.

“On” nous a reproché notre partialité, mais qu’il soit clair que personne, à part un Sunnite, ne peut être partial face à des Sunnites ! Ces gens-là ne sont pas “comme les autres”. Ils sont persuadés de détenir la vérité, la sunna ; à ce titre le monde devrait leur appartenir, et certains d’entre eux franchissent une “limite indéfendable” pour entraîner le monde non-sunnite dans le chaos. Cliquez ici pour lire la suite sur regions.lefaso.net

Une correspondance particulière de Jacques Zanga Dubus à Orodara
ozdubus@gmail.com

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 juillet 2016 à 18:38
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Jacques Zanga Dubus doit être poursuivi pour incitation à la haine interreligieuse. En réalité c’est lui qui instrumentalise les jeunes. Pourquoi la communauté sunnite n aurait elle pas le droit de construire un auvent sur un terrain légalement acquis ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 19:56, par QUID
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Si l’état ne prend garde, ce problème, vieux de quelques années aura des conséquences irréversibles et divisera a jamais la population de Orodara.
    Il est inconcevable que des gens se réclamant dune certaine religion veuillent obliger les autochtones a mettre fin ou en berne leurs coutumes.
    Juger les autres ne veut-il pas dire quon se met a la place de Dieu Tout Puissant ?
    Si les coutumes n’étaient pas bien, il y aurait disparition de plusieurs choses.
    Ça vous dit quelque chose la sélection naturelle ?

    Ce bras de fer avec les coutumiers montre le degré de radicalité et d’aveuglement de ces sunites. Le respect mutuel nest pas la chose la mieux partagée en leur sein.

    Bref, quelque soit ce qui sera arrêté par les juridictions de Bobo, les sunnites n’occuperont plus jamais cet espace.,...

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 20:56, par Abu Imrane
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Pendant le gouvernement et toute les autorités religieuses et coutumières au niveau nationale appellent à cohésion sociale et à l‘unité nationale, toi tu appelle au génocide de tes frères burkinabé. Honte à ton genre et espèce humaine. Vive le dialogue !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 21:08, par wedaga
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Traiter son prochain de Satan suppose que soit même méconnait Dieu, je ne dirai pas, soi-même Satan, parce que les Saintes Écritures nous enseignent que l’homme a été créé à l’image de Dieu. Donc l’homme est Dieu. c’est l’ignorance qui pousse les uns et les autres à penser que les autres sont indésirables. C’est dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 21:15, par Edward Traore
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Monsieur Zanga Dubus, c’est quoi "Une correspondance particulière" ?
    Est-ce un compte rendu ?
    Est-ce un commentaire ?
    Est-ce un réquisitoire ?

    Mêler aussi maladroitement le récit des incidents malheureux de Orodara à des raccourcis approximatifs concernant l’histoire de l’islam est tout simplement sidérant. Morceau choisi

    "Qui doit disparaître pour que la paix revienne ?
    Les parents et frères, coutumiers, ou l’enfant terrible sunnite qui met le feu à la maison familiale, et va devant la justice républicaine demander qu’on reconnaisse son droit à trahir ses parents et ses frères, à ses yeux désormais des Satan ?"

    Ce genre d’écrit est de nature à créer une situation incendiaire entre le communautés religieuses au Burkina Faso. Nous en appelons humblement à la vigilance de Cyriaque Pare.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 21:18
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Dommage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 22:02, par Katayé
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    ces sénoufos là je vais les chicoter pour qu’ils comprennent en tant que mes sujets ils ne doivent point se disputer pour de une croyance. Est ce que c’est ce que moi le chef, je leur ai appris

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 22:16, par Partisan de la non violence
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    En tant que musulman et sunnite, je propose aux sunnites d’aller construire la mosquée sur un autre site où ils pourront la faire grande comme ils veulent et augmenter ce qu"ils veulent. Celui qui voudra prier y ira.. Cela par ce que le Burkina était déjà animiste avant l’arrivée des religions monothéistes. Faisant cela, la paix reviendra car comme il est dit dans le livre saint : Lokoum diini, koum wa lia diini.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 23:01, par bush
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Toutes ces religions (sunnites et autres) sont une philosophie de la morale car DIEU est au dessus de leur conception. Sinon comment comprendre que le chemin de DIEU puisse emprunter la violence dite sainte.On y reconnaît et encourage l’esclavage jusqu’à ce jour. La seule religion pacifique qui vaille sous nos contrées(personne n’a mener une guerre pour l’imposer) est et demeure celle de nos grands parents :la coutume. Vous qui me lisez maintenant, est ce que DIEU a besoin d ’un pauvre pêcheur pour imposer ou indiquer sa voie ? Ceux qui s’appuient sur leurs croyances pour traiter leurs semblables de satan ou je ne sais quoi sont bien loin de DIEU.Les burkinabė sont profondément dans la tradition mais vivent dans l’hypocrisie de la croyance. Moi je refuse cela . C’est légitime que chacun soit convaincus de sa croyance ;et c’est bien pour cela qu’on a le devoir de respecter la croyance des autres . Que les sunnites et autres wahabits comprennent que DIEU n’a pas créer le monde seulement il ya environ 1400 ans. Le monde est beaucoup plus vieux que nos pensées.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2016 à 23:37, par citoyen
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    M.Zanga quel est l’objet de votre correspondance ? vous voulez informer le public ou vous bien c’est pour discréditer les sunites ? vous remonter l’histoire jusqu’au temps après Mohammed que vous relatez avec maladresse. Il faut être sage lorsque vous traitez un sujet assez sensible comme celui là. Puisse Allah veiller sur le Burkina. attendons la justice

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 00:25, par AD
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Destruction des fétiches ?
    Es sunnites doivent quitter le Burkina immédiatement et rejoindront les confrères dans les pays Arabe.
    Nous adorons nos ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 07:53, par alapha
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    le fasonet tres dangereux de laisser les journaliste publier des ecrits de ce genre ; le mec il fait son propre jugement et balance sur le net ;imagine que le matin on viens te dire de n’est plus mettre un auvent chez toi ;car les dieux de la terre ne veulent pas de ta maison dan son lieu habituel ; l’incivisme ses cela qui se passe a ORODARA . la communaute sunnite a les document de l’octroie du terrain ; qui gouverne qui fait la loi ;
    petit journaliste doit logique dans ta demarche :
    la classe coutumiere qui decide de tout au burkina ??? ou l’etat ???

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 08:52, par le sultan du FASO
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Une chose est de connaitre l’Islam et une autre est de savoir la pratiquer.Ne confondons pas la pratique religieuse et nos emotions personnelles.Quand l’auteur de cet ecrit genre maladroitement de faire la genèse du coran,je pense qu’il est dans une conception occidentale de l’histoire du coran.Le coran qui est entre les mains des musulmans aujourd’hui a ete ecrit sous le regne du prophète car il a reçu route la revelation du coran de son vivant.Il ne faut pas ajouter de l’huile sur le feu.Un fait religieux s’est produit dans notre pays,comment mettre fin a ce problème est notre souci et non le jugement mensonger de religion.Nous sommes des humains et condamner a vivre ensemble et seule la tolerance et LE pardon peuvent garantir CE vivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 10:25, par Adolpho
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Allons seulement, ça commence à venir. Chacun croit détenir la vérité absolue dans sa religion. La vérité absolue sera connue le jugement dernier. Il n’ y a pas plus satan que celui qui tue son prochain parce qu’il n’est pas de la même religion que lui

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 11:19, par brak
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Bonjour, J’aimerais m’adresser à lefaso.net. Comment est ce que vous avez pu accepter publier pareilles bêtises. Sans rentrer dans le fond du problème que je ne connais pas, Mr Jacques Zanga qui parle ne connais riens de l’islam. Il sait même pas de quoi il parle et c’est très dangereux. En matière de religion il faut éviter aventurisme comme Jacques l’a fait sur votre site.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 11:26, par Arouna zongo
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Je suis sidéré de ces propos de l’auteur de cet article.je me demande s’il s’agit d’un journaliste ou d’un sectariste fanatique passionné.il ferait mieux de repartir à l’école du journalisme car la déontologie lui manque beaucoup en termes de posture scientifique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 11:49, par Sanfo
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Mr Zanga Quand il y a un conflit ; cherchons plutot a reconcilier et non a en rajouter des rancoeurs. On ne peut pas tronquer l’histoire. Elle est et doit etre une s’il te plait veuille avancer les references de tes declarations c’est cela l’historité. Comment un conflit de parcelle comme on en rencontre suffisament au faso peut-il amener a la réécriture de l’histoire du monde musulman ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 14:25, par Débat
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Que ceux qui décrètent que l’auteur de l’article "ne connaît rien à l’Islam", "incite à la haine religieuse" ou, pire, "appelle au génocide" étayent un peu leurs propos et nous apportent ne serait-ce qu’un début de démonstration. Sinon, force sera de constater qu’il s’agit seulement de réactions épidermiques de personnes que la moindre observation ou critique déstabilise !

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 14:47, par trobeau
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    MR ZANGA,que racontez vous ? sinon,de pure "CONNERIES" sur l’ISLAM !
    ce monsieur est peut être issue d’une secte de je ne sais où,pour se permettre de citer mensonge sur mensonge sur l’ISLAM ,car jamais ALI,OUSMANE, n’étaient divisé.l’ISLAM est demeuré unique,le coran unique,ecrit au temps du prophete completement avec ses 114 sourates,réuni en un volume unique à sa mort.et non au temps de ousmane,et ces histoire bidon raconté là dessus,un article insensé de la sorte ne devrait pas figuré sur mon site preferé lefaso.net,pourtant,l’amour du prochain est un des caractéristiques de l’ISLAM,pour ce faire,"une bonne parole est deja une aumône "c’est ce que prone l’ISLAM.la plupart des sectes qui tuent,tel boko haram,etat islamique n’agissent pas conformément à l’ISLAM mais des bandes instrumentalisés par l’occident pour s’accaparer des pays petrolier,pour ce fair,la syrie,arabie,irak,turky contiennent 50 % du petrole mondiale.il faudra donc destitué assad en creant un bamde armé ,reduire son gouvernement,et exploité systématiquement le petrole,de même que au nigeria.l’occident peut meme sacrifier ses citoyens pour atteindre son but,comme les atentats suicide qui sont souvent comandé par eux,mais ils n’ont trouvé a dissimulé leur affaires que de cité l’ISLAM.
    lorsque les musulmans etaient a la meque,les idolatre les tuaient,persecutaient durant près de 13ans,sans qu’ils se defendent.le coran a alors mentionné un verset leur permettant de se defendre contre leur oppresseur desormais"combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent et ne trangressez pas..."s’ils veulent leur tué,defendez vous de la meme manière.mais ce combat a pris fin avec l’expansion de l’ISLAM.le combat aujourd’hui c’est les bonnes actions.mais les ignorants comme mr zanga qu’on fait avalé la cendre brulante viennent citer du nimporte quoi ici,honte à toi.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 15:01, par Le Patriote
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Bonjour lefaso.net. Je ne sais pas l’objectif de cet article ni celui de l’auteur, mais une chose est sur c’est que vous incitez au désordre publique. Vous incitez vos lecteurs ignorant sur l’islam a détester et à vouer une haine a l’égard de la communauté sunnite au Burkina. Vous attisez aussi la flamme des conflits religieux qui sont les plus dangereuse pour un peuple. La communauté sunnite vit en parfaite harmonie avec les autres confessions religieuses depuis des décennie ici au Burkina. Merci de ne pas mettre une entrave à cette cohésion sociale avec des publications qui n’ont aucun intérêt pour le peuple Burkinabé.

    Mon problème n’est pas le conflit entre les sunnites et les sémès bien que je déplore cela mais c’est la mauvaise compréhension ou la mauvaise volonté et une ignorance totale de la religion musulmane que ce Jacque se permet d’étaler dans cet article. Toute cette description de la succession et du coran est totalement fausse et n’a aucune source dans la religion musulmane. L’ignorance est le plus grand mal pour un individu et pour un peuple. L’information est capitale en toute situation cher lefason.net, elle permet de créer l’harmonie comme le désordre. Merci de tenir compte de cela dans vos publications.

    L’islam c’est la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 15:47, par gangobloh
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Le noir est trop zélé sinon comment comprendre que des gens qui ont été forcés de suivre des religions importées et imposées, prennent les autres pour des Satans ? Que Dieu Tout Miséricordieux et Tout Puissant, me pardonne l’usage de ce mot. Que disent ils de leurs ancêtres morts dans les religions africaines ??? Comment vivre dans le bonheur alors que tes parents sont dans la misère ? Les miettes que les arabes et autres nous flattent avec nous rendent bêtes . Hé senoufo et autres, tuez vos chiens et autres bêtes sur vos cailloux et bouts de bois et buvez vos dolos. Celui qui se sentira dérangé ira au Yémen ou en Arabie Saoudite. Moi même je suis musulman mais je ne provoque personne même si le vin rouge a rougi mes yeux.. Quel fanatisme dans l’ignorance ???

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 16:01, par HAROUNA KOUANDA
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    TOUT D’ABORD TOUT CES REMARQUES NON PAS SOULEVER LA CAUSE DE CETTE DIVISION QUE LES OCCIDENTEAUX ONT UTILISER L’ARABIE SAOUDITE ET LE QUATAR AVEC LEURS PETRO-DOLLARS POUR DESTABILISER L’AFRIQUE EN LES DIVISANT PAR LA RELIGION QUE NOS HOMMES POLITIQUES ET NOS LEADERS DE L’ OCS ONT PEUR D’ABORDES DANS LEURS DISCOURTS PARCEQU’IL VONT LES DEMANDER
    2EMENT C’EST L’ABSENCE D’UN ETAT ET INSTITUTION FORTE DANS NOS PAYS.
    3EMENT C’EST L’ ABSENCE TOTAL D’UNE VISION DE NOS DIRRIGEANT ET LA FUITE EN AVANT DE LEURS RESPONSABILITER A NOUS INCULQUE DES LE BAS AGES UNE EDUCATION REPUBLICAINE ET LAIC
    4EMENT SES MONTER SUR LE TOIT DU MONDE A DEMANDER TOUJOURS L’AIDE A SES PAYS ET EN RETOUR FERMER LES YEUX SUR LEURS AGISSEMENT.
    SE QUI SE PASSE AU NIGERIA AVEC BOKO-HARAM C’EST UNE GRAINE QU’ON A SEMER DANS LES ANNES 80 QUI A GERMER ,GRANDIT ET PRODUIT DES FRUITS QU’ ON RECOLTES LES FRUITS ACCTUELLEMTS DANS TOUTES L’AFRIQUE.
    IL FAUT QUE LES ETATS AFRICAINTS REPRENNENT EN MAINS LEURS SYSTEMES EDUCATIFS.REFORMER TOUTES NOTRE SYSTEME EDUCATIFS,QU.IL N’Y A QU’UN SEULET SEUL SYSTEME EDUCATIF REPUBLICAINE ET LAIC DANS NOS PAYS.JAMAIS D’AUTRES SYSTEME ALTERNATIVE POUR L’EDUCATION.OUI A L’EDUCATION RELIGEUSE MAIS CONTROLE PAR L’ETAT PAR EXEMPLE 1 OU 2 HEURES D’EDUCATION RELIGEUSE DANS LA SEMAINE.L’EDUCATION REPUBLICAINE ET L’AIC DOIT ETRE ECRIT DANS LA CONSTITUTION ET OBLIGATOIRE POUR TOUT LES ENFANTS JUSQU’EN CLASSE 3EME ETAPRES LE BEPC SI UN PARENTS REFUSE DE RESPECTER LA CONSTITUTION QUE LA LOI S’APPLIQUE SANS MANAGEMENT.
    QUE TOUTE LES PRECHEURS RELIGEUSES SOIT CONTROLER PAR L’ETAT APRES LEURS RETOUR DANS NOS PAYS.QU’IL SUIVENT UNE FORMATION IDEOLOGIQUE PROPRE A NOTRE MODE DE VIE,UNE EDUCATION CIVIC ; SOCIAL ET PATRIOTIQUE POUR LEURS PAYS. IL FAUT QUE NOS DIRRIGEANT SACHENT QUE LES DOMINANTS ONT TJRS UTILISER LA COULEUR DE PEAU , L’ETHNITICITER , LE TRIBALISME , ET ENFIN LA RELIGION POUR TJRS DESTABILISER LES DOMINEES POUR LES EMPECHES DE REFLECHIRES ET TROUVER LA SOLLUTION A LES PROBLEMTS QUOTIDIENT QUI EST LE DEVELOPPEMENTS.PARCEQUE LES INTELLECTUELS UTULISE LES PERSONNES MOINS EDUQUES POUR DESTABILISERS LEURS PAYS EN LEURS FAVEURS.
    ENFIN JE VOUDRAIS DIRE A MR SANFO ; A MON HOMO AROUNA ET A BRAK QUE MOI JE SUIS NEE DANS LA RELIGION DU PROPHET MOHAMED MAIS L’ECRIT QUE LE JOURNALISTE A ECRIT EST VRAIS.APRES LA MORT DU PROPHET IL YA EUT UNE LUTTE SANGUINAIRE POUR LA SUCCESSION DU PROPHET ET SES SA QUI A CAUSER LA DIVISION DE L’ISLAM EN SUNNIT , CHIIT,TIGUINIA, ETC.ENSUITE POUR VOUS ECLAIREZ LES PRECHEURS RELIGIEUX QUAND ILS PARTENT EN ARABIE SAOUDITE,EN SYRIE,EN EGYPTE,AU MAROC,EN IRAN ,EN IRACK ETC... POUR APPRENDRE LA RELIGION C’EST LA RELIGION PRATIQUER PAR SES PAYS LAS QU’ON LES ENSEIGENT ET A LEURS RETOURS CES CE QU’ILS ONT APPRIS QU’ILS VONT NOUS TRANSMETTRE VOUS N’ATTENDRER NULL PAR AILLEUR DE LA BOUCHE DE SES PRECHEURS QUE APRES LE DECES DU PROPHET IL Y A EUT UNE GUERRE DE SUCCESSION ET CHACUN A ECRIT SA VERSION DU CORAN CES PAS DE LEUR FAUTE PARCEQUE CHAQUE CLAN OU PAYS SE DIT DETENTEURE DE LA VREITER.DONC CES POUR TOUT CELA QUE L’ETAT DOIT PRENDRE EN MAIN NOTRE SYSTEME EDUCATIF ET RELIGIEUSE.
    MERCI A TOUT CE QUI VONT LIRE ET COMPRENDRE MA PENSER A LA FAIRE CIRCULER LE PLUS DE MAXIMUM POSSIBLE

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 16:37
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Comment lefaso.net a-t-il laissé publier un tel chiffon de papier propre à se retrouver dans la poubelle. Dès la première publication de ce monsieur, j’avais écrit qu’il revendiquait le va-en-guerre des coutumiers contre les musulmans de sa localité ; et ce qui commence à se produire, pour ’’son bonheur’’. Son écrit laissait entrevoir clairement son dessein machiavélique. Tu sais ZANGA, ce qui exacerbe les conflits inter communautaires, ce sont les jeux d’alliance qu’ils entraînent parfois même au-delà des frontières. Et tous les camps en sortent plus perdants que gagnants. Si ça pète, toi-même tu vas fuir laisser tes sales souliers. Un intellectuel digne ce non doit toujours œuvrer à instaurer ou à renforcer la paix au sein de la communauté parce qu’il sait transcender les clivages ethniques, religieux...
    ZANGA, pour ta gouverne, il n’y a jamais eu plusieurs versions écrites du Coran. Du vivant du Prophète (PSL) jusqu’à nous jours, il y a toujours eu des fidèles qui mémorisent tout Le saint Livre. A la mort du Prophète et voyant que le nombre de ces érudits diminuait, la Khalif Ousmane ordonna que ceux toujours en vie se retrouvent pour rassembler le Coran en un seul livre. Ce qui fut fait sans difficulté. Meme de nos jours, si on arrivait par miracle à faire disparaître toutes les versions physiques et électroniques de Ce Livre, rien qu’au Burkina Faso, des gens se réuniront pour te faire sortir ce livre dans la version que tu voudras sans qu’une seule virgule ne manque.
    Pour la paix, je demande à vous les sunnites de Orodara d’éviter la confrontation et d’accepter un autre site pour une nouvelle moquée. Faites un appel à contributions volontaires et vous verrez que la solution était juste à coté. Ne tomber pas dans le piège de ce lunatique que veut casser du musulman et par delà les adeptes des autres religions révélées qu’il qualifie d’étrangers.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 17:04, par le siamou
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    C est deplorable

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 19:25, par Abdramane
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Mr le journaliste alors presente tes excuses a la communauter car tu as fauter. C, est etre un homme

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 19:34, par Nabiiga
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Islam est une religion de paix : Amen. Donne-nous aujourd’hui la paix au monde. Un monsieur à Nice désormais ne peut plus parlé après avoir perdu tout le monde dans sa famille à cause de ces pacifistes. Les pacifistes en Iraq, en Syrie, au Liban, à Ouaga, à Grand Bassam, à Bruxelles, à Paris à maintes reprises, à Cheick el Sham, au Nigeria, Niger, Chad et le Cameroun, les Sunnites contre les Shias et j’en passe.

    D’accord, et oui, je vous comprends et je suis d’accord avec vous ! Ceux qui commettent ces actes ignobles ne le font pas au nom d’Islam, ils ne sont pas musulmans. l’islam ne tolère pas des actes pareils. Oui, je suis parfaitement d’accord avec vous, mais là encore cette posture pose un autre problème comme celui-ci. Si nous sommes propriétaires d’un bien commun et certains malfrats se mettent à gâter ce bien commun, nous autres qui restons, que devrons-nous faire ? Ne devrons-nous pas nous mettre ensemble pour ôter ces malfrats de nos rangs afin que le bon nom de notre bien commun jaillisse de sort que personne ne puisse le critiquer. Mais hélas, si certains parmi nous décident d’armer ces malfrats pour les aider dans les besognes, en l’occurrence ISIS en Iraq, Al Nostra, tous les groupes terroristes que vous connaissez, comment voulez-vous que les autres qui ne font pas partie de notre groupe pensent de notre bien commun ? ISIS qui est-ce qui a bien pu financer ce groupe ? Et pourquoi. Armer ce groupe pour faire la guerre à qui ? Ceux visés par la manne financière des bailleurs de fonds, ne sont-ils pas musulmans ? Suivez mon regard seulement. Voilà l’intrigue que nous vivons. Islam est une religion de paix mais les musulmans ne font rien pour éradiquer ceux qui ternissent son nom et son idéologie. C’est grave !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 20:13
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    " Dans la matinée, le maire UPC nouvellement investi "
    Il serait bon que le Fasonet puisse faire une certaine "censure" des écrits.
    Primo : a t’on besoin de préciser le bord politique du maire dans la gestion d’une affaire ? Il est maire parce que la population l’a voulu ainsi. Maire UPC et pourquoi cette précision ?
    Secondo : L’auteur à mon avis ne va pas dans le sens de la conciliation. Une certaine neutralité s’impose dans le compte rendu d’un fait.
    N’est pas journaliste qui veut. Puisse Dieu sauver le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 21:11, par Cheick
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    La haine contre l’Islam qui ronge visiblement monsieur Zanga n’est aucunement nouvelle. Que votre organe affiche au grand jour sa vocation a jouer la radio "les milles collines" au Burkina Faso l’est par contre et devrait interpeller davantage les autorités que le problème qui vous sert d’alibi.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 21:43, par Nostrasteph
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    << Il N’ya De Dieu Que Dieu>> Seul Dieu Et Seul Peut Créer L’homme. Les Enfants De " Drafra" Ceux "de La Pierre De Pobé " Pour Ne Citer Que Ceux-ci Sont De Dieu Car Aucune Science, Aucune Magie, Aucun Secte , Aucune Technologie ...etc N’a Été Capable De Créer Un Humain. Alors Je Prie Mes Prochains Les Sunnites(disciples Du Coran Du Calife Ousmane), Les Shiites(ceux Qui Sont Avec Ali" Ami De Dieu" ... De Méditer Sur " Il N’ya De Dieu Que Dieu" . "On Reconnaîtra Un Arbre Par Ses Fruits" Que La Paix Du Messie Soit Avec Nous

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 21:51, par issak
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Partisan du désordre, repent toi avant de mourir sinon l’enfer te suffira comme récompense pour tes propos diffamatoires, et qui incitent aux troubles. Où se trouve votre fameux liberté de culte quand les terrain acquis légalement ne peut être remis en cause juste pour plaire aux fiches du village. La Justice de Dieu est une vérité et une justice impartiale, soyons seulement patient et n’en déplaise aux partisans du diable l’islam avance et continuera à avancer. Je ne comprends pas pourquoi un tel article à été accepté et publier, je suis déçu.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 22:08
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    A l’internaute 26, je te rappelle que les musulmans, à travers le monde, sont 10 fois plus victimes du terrorisme que les adeptes des autres confessions religieuses, les laïcs et las athées. Et dans toutes les religions il y a des fanatiques aveugles qui interprètent les saintes écritures pour accomplir leurs desseins inavoués : l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA en anglais) en Afrique australe a fait combien de milliers de victimes au nom du Seigneur (Lord) ? L’Apartheid en Afrique du sud ne puisait-il pas l’un de ses fondement dans l’interprétation erronée d’un verset biblique qui selon les blancs, consacre la supériorité de l’homme blanc sur le reste de l’humanité. Et les victimes de l’inquisition et les croisades, c’était au nom de qui ?
    Au niveau des religions traditionnels, on ne peut pas compter le nombre de dérives et autres sacrifices humains. En claire, tout ce qui tombe dans les mains de l’Homme devient automatiquement imparfait à son image. Meme au nom de la démocratie que nous prônons, il y a eu et il continue d’y avoir combien de millions de victimes ? Mais est-ce pour autant que la démocratie est en soi mauvaise ? N’est-ce pas une question d’interprétation ?
    Je pense qu’il est sage d’œuvrer pour la paix, la paix et rien que la paix au lieu d’envenimer la situation avec des exemples incongrus.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 22:29
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Rien qu’à voir le nom de Barro Djiguineba cité dans cette affaire... hum. L’homme a fait trop de mal, de coups bas ! C’est facile de salir le nom de Dieu alors qu’en réalité on suit le diable

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 22:52, par Jacques Zanga Dubus
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Deux points techniques : le terrain n’a pas été légalement acquis. Les conditions légales d’attribution d’une réserve foncière supposent une enquête de faisabilité qui n’a pas été faite. En outre, la construction d’une mosquée au Burkina Faso est soumise à l’accord des chefs traditionnels et coutumiers, et de l’administration. Seule l’administration a donné son autorisation (provisoire).

    Monsieur Abu Imrane : Vive le dialogue en effet, mais depuis que les Sunnites sont allés en justice, ils refusent tout entretien. Ne parlons pas de dialogue avec les coutumiers, les tentatives de conciliation à l’amiable à l’initiative des coutumiers se sont multipliées depuis 2002, par l’entremise des autorités administratives, et n’ont jamais débouché sur quoi que ce soit d’autre que des refus tranchés. C’est un fait, le mouvement sunnite local refuse tout dialogue depuis quatorze ans. Et la tension a monté d’un cran à chaque refus, mais aussi à chaque occasion de la célébration du culte de dwò, une fois par an.

    Monsieur Edward Traoré : j’ignore ce que signifie "une correspondance particulière", puisque c’est un ajout du site LeFaso.net, ainsi que le titre modifié sans mon accord. Le titre de l’article, "On ne défend pas l’indéfendable", exprimait clairement la réflexion que cette affirmation imposait.
    Votre "morceau choisi" est très loin d’illustrer "des raccourcis approximatifs concernant l’histoire de l’islam", mais il pose très exactement la question qui se pose à Orodara, car bien qu’il s’agisse d’une opposition entre une religion importée et la religion coutumière, il s’agit aussi d’un conflit entre frères de même ethnie. C’est le propre frère du président du mouvement sunnite local qui m’a posé la situation en ces termes : "Si la maison de ton voisin brûle, tu te précipites pour l’aider à éteindre le feu, n’est-ce pas ? Mais si c’est ton frère qui met le feu à la maison familiale et qui l’active pendant que la famille essaye d’éteindre le feu, comment est-il possible de l’éteindre ?"

    Citoyen : l’objet de cette correspondance est une information sur des faits survenus, suivie d’une réflexion sur la réaction d’un sunnite à notre endroit : "On ne défend pas l’indéfendable". D’où le questionnement sur "qu’est-ce qui n’est pas défendable ? " Et la conclusion de la réflexion est très bien exprimée par la dernière phrase de l’article : "le “fond” [des récriminations des Sunnites à l’endroit des coutumiers] est ouvertement indéfendable, en totale contradiction avec la tolérance prônée par le mouvement sunnite du Burkina Faso : “il n’y a de dieu que Dieu”, pris à la lettre, suppose la destruction des fétiches. Et ça, ce n’est pas défendable dans un état où le Droit prône la liberté de culte."

    Sultan du Faso : le Coran n’a pas été écrit sous le règne du prophète. Ses compagnons apprenaient par cœur les révélations au fur et à mesure que Mahomet les leur transmettait. C’est après sa mort, quand il a été acquis qu’il n’y aurait plus de révélations, que les compagnons du prophète ont entrepris de transcrire, non pas ensemble, mais chacun de son côté. C’est ainsi que plusieurs "livres" ont été constitués, livres entre griffes car un seul livre, tâché de sang, est sorti des luttes internes entre musulmans shiites et sunnites.
    Mais vous avez raison, seule la tolérance et le pardon peuvent garantir le vivre ensemble. Alors, allez donc dire aux Sunnites d’Orodara d’être tolérants ! Tant d’autres ont échoué avant vous depuis quatorze ans !

    Brak : Vous dites que je ne connais rien de l’islam, mais j’en connais davantage que bon nombre de musulmans, qui ne savent lire ni l’arabe, ni le français, et ne connaissent donc rien du contenu du Coran que les prières qu’ils psalmodient sans en connaître le sens, ou en leur donnant le sens qui leur convient (et c’est en fait ce que font tous ceux qui prient, dans quelque religion que ce soit, chacun adapte la prière à ses problèmes personnels). Je connais aussi bon nombre de musulmans lettrés qui n’ont jamais lu le Coran...

    Monsieur Arouna Zongo : Ah, la posture scientifique ! Je ne suis pas de ceux qui prennent la pose, et je ne suis pas plus scientifique que journaliste. Faudrait-il pour autant que je me taise ? Mais on se tait trop au Burkina Faso, et c’est le silence des gens bien, et leur hypocrisie qui font le lit des extrémismes rampants qui se montrent de plus en plus menaçants.

    Sanfo : Quatorze années de tentatives de réconciliation, systématiquement refusées par les Sunnites. Mais de quelle réécriture de l’histoire du monde musulman parlez-vous ? Un article n’est pas le lieu de si longs développements qu’ils permettraient en une très longue page d’écrire l’histoire du monde musulman ; elle ne tiendrait pas en un livre qu’une vie ne suffirait pas à écrire, alors, en effet, j’ai usé de raccourcis, seulement pour rappeler que la violence dans le monde musulman a toujours été du fait des sunnites extrémistes, qui veulent imposer "leur" vérité. Mais il ne faut jamais perdre de vue que nous vivons dans un monde relatif, et la vérité de l’un est le mensonge d’un autre !

    Messieurs QUID, Wedaga, Partisan de la non violence, Bush, AD et Adolpho, merci pour vos interventions variées, raisonnées ou vives.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 23:25, par Le Proto
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Jusqu’ici, seul Nabiiga internaute 26 est dans la vérité, veuillez donc bien vous attarder sur ses propos.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 01:25
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Je m’excuse mais cette corespondance est ce qu’il convient d’appeler des anneries. En effet au delà de l’incitation à la haine au conflits religieuses au Burkina, cet article raconte de pure mensonge sur l’histoire de l’Islam. Dépuis quand Ousmane, Ali et Ibn Masoud ont été des scribles du Coran ? Soufrez de connaitre que le Coran a toujours été unique et le restera. Ousmane n’a jamais changé le Coran. Il a seulement ajouté des symboles pour faciliter la lecture au non arabes et afin qu’ils évitent de diverger dans leurs lectures et cela a été fait par concensus de tous les compagnons y compris Ali dont vous parlez.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 01:56, par Aly
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Mr le journaliste, meme si ton objectif est de semer la haine et d’encourager l’extremisme (terrorisme ) coutumier au Burkina, il faut au moins parler de ce que tu connais surtout lorsque tu veux parler de l’histoire de l’Islam. Je connais bien les textes que tu as lu pour venir raconter ses salades. En effet il s’agit des livres écrits par des chiites qui, ces dont l’objectif est de salir l’image des compagnons du prophète. Cependant tu dois d’abord savoir qu’au Burkina ici, la quasis totalité des musulmans sont Sunnites (le mouvement sunnite étant un courant particuliers de ces sunnites). Donc les mensonges chiites que tu racontes ne marchent pas ici . Vas raconter ça en Iran, ils vont peut etre t’ écouté. d’ailleurs si tu savais que ces chiites ont dit plus de mensonges que ça sur l’Islam. Pour te rectifier (un peu), sache que le coran a été écrit intégralement par les scribes ( Zayd Ben Thabit et autres ) depuis le vivant du prophète. C’est plutôt sa compilation en un livre et sa multiplication qui ont été faites après la mort du prophète.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 03:40, par Nabiiga
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    À l’internaute 31. Voici la réponse à votre réfutation, cher frère ou sœur. Faisons la guerre par la force de nos arguments et non pas par la puissance de nos mitraillettes. Soit vous n’avez bien saisi ma contribution, soit, (et vous devez m’excuser), vous faites montre d’une volonté indescriptible de tordre délibérément mon argument. Nulle part ai-je fait mention d’une quelconque comparaison entre les atrocités des fanatiques d’Islam d’un côté, et celle de chrétienté de l’autre. Aucunement ! Si, en tant que musulman, en lieu et place de condamner fermement ce qui se passe à travers le monde entier, vous passez rapidement en besogne en faisant la comparaison entre ce que des gens ont fait par le passé au nom de la chrétienté et les carnages d’aujourd’hui, vous endossez tacitement par inadvertance probablement, ce qui se passe le monde entier aujourd’hui à commencer par l’écrasement de 84 personnes dont 8 enfants avec un camion de 19 tonnes, Oui, en effet, il y a des fanatiques de tous les bords, par contre, ça devient incompréhensible que les bailleurs de fonds de ces fanatiques ne soient que ceux chargés de s’assurer que la paix qu’est Islam jaillit or, de par leur action ou inaction, le nom d’Islam se gâte.

    C’est un cri de cœur à la communauté musulmane entière de tout mettre en œuvre afin de mettre à terme ces différents carnages commis en son nom. Récemment, un certain pays a mis en place une coalition de 38 pays musulmans pour, justement, stopper ces fanatiques qui gâtent le nom d’Islam. Le monde a applaudi ; mais une fois les forces de cette coalition réunies, la mission a été rapidement changée pour aller plutôt faire la guerre aux rebelles Shia d’un pays du voisinage de ce pays hôte. Protéger le nom d’Islam n’est plus important, les carnages peuvent continuer belle. Voilà le fond de mon argument. L’Islam, une confession de paix, a besoin de guerriers pour écraser ceux qui gâtent son nom. Qui d’autres peuvent bien vouloir chanter la marseillaise sinon que les musulmans eux-mêmes. Il le faut bien car il y va le nom de leur confession. Inshallah !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 03:49, par Ids.
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Lefaso.net, je vous viens en paix ; loin de moi l’envie de vouloir vous faire un procès d’intention. J’ai beaucoup d’estime pour vous, cependant ne laissez ni votre professionnalisme, ni la déontologie du journalisme s’éloigner de vos normes. N’oubliez pas que vous avez une très grosse responsabilité (autant, bien sûr, que les autres journaux et canaux...) sur la cohésion sociale et la quiétude des populations, le peuple (i.e., vos lecteurs, ou potentiel lecteurs...ou vos clients...). Et vous savez également que sans cohésion et quiétude aucun épanouissement, ni développement ne peuvent-être envisagés. Le cas de la quiétude, condition sine qua non pour la pratique religieuse, a même été très chèrement cité par le Prophète Mohamed (Paix et Salut de Dieu sur lui). Par ailleurs, vous savez, comme tout le monde, que le pays est juste entrain de se remettre de ses deuils et blessures d’hier afin de retrouver résolument son chemin pour un développement durable. L’avènement d’un nouveau chaos ne profitera à personne... À ce titre, avant de publier, il faudra toujours vous assurer du but ultime des écrits, au besoin valider ce but avec l’auteur pour éviter des quiproquos aux graves conséquences dont vous seriez probablement les 1ers à regretter... Ceci dit, afin même de favoriser le rétablissement de la paix dans cette partie du pays, et l’apaisement dans tout le pays, j’abonde dans le même sens que l’internaute 8, à savoir que les sunnites se trouvent un autre site, plus neutre et tranquille, pour construire leur mosquée pour leurs prières. De même que les autorités de l’État s’investissent davantage pour le dénouement de cette crise, de même que dans la prévention de ces types de conflits dans tout le pays. Puisse Le Seigneur, L’Éternel, toujours protéger le Burkina Faso et le monde entier inch Allah.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 05:09, par Aly
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Harouna Kouanda, ce que le journaliste dit à propos de l’historique de l’Islam est une conception erronée des chiites. En effet les chiites sont une secte qui n’a vu le jour qu’après le decès de Ali (4eme khalif). Ils sont ceux dont la doctrine est basée sur le denigrement des compagnons du prophète.C’est pour cela qu’ils ont raconté toutes ces faussetés contre les compagnons. Mais posez vous la question : quelle est la version des musulmans qui étaient là avant l’avènement du chiisme ? Vous devrez donc faire de vraies recherches sur la question et éviter de propager ces mensonges. Et puis toi Harouna concernant la division des musulmans, tu parles de Sunites, chiites et Tidianites or les Tidianites ne sont qu’un courant sunite. Ceux que l’ont appelle sunites (mouvement sunite) au Burkina (et un peut en Afrique subsaharienne) sont un courant sunnite qui écarte toute nouveauté dans la religion, c’est juste la différence sinon la quasis totalité des musulmans du Burkina sont sunites. Ensuite tu dis que les precheurs ne nous parlent que de l’islam pratiqué par le pays dans lequel ils ont étudiés, mais tu nous prend pour qui ? Ne sais tu pas qu’il y’a des thèses de doctorat ou meme des sujets de fin d’études (Licence ou Master) qui portent sur les différents groupes dans l’islam et les causent de ces divisions ? Comment peux tu penser qu’un docteur en étude islamique puisse ignorer toutes ces histoires de divergences liées à l’islam ? Et d’ailleurs meme si c’était le cas le problème n’allait pas se poser puisque nous avons actuellement des diplomés en études islamique de presque tous les pays musulmans et pourtant ces precheurs ne se contredisent pas du fait de la différence de leurs pays d’étude ? Veuillez mieux vous instruire avant de vous prononcer sur un tel sujet qui demande plus de connaissance.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 05:59
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Mr Jacques DUBUS surnommé "ZANGA" un nom sénoufo que tu as adopté. Un vieux français installé dans la localité depuis des années et qui jouit des avantages de la localité.
    L’histoire que tu racontes n’est pas vraie et tu incites à l’affrontement des communautés.
    Mr le français de France. j’ai des questions pour vous.
    1-Vous faites quoi à orodara depuis + de 20 ans après avoir quitté la France ?
    2-Vous n’avez jamais été un correspondant quelconque ; pourquoi l’avoir dit ou bien un service secret de la France caché à Orodara ?
    3-Pourquoi vous dites des contre-vérités sur l’histoire du prophète Mohamed et de ses califes ?
    4-A Orodara coutumiers et musulmans et autres confessions religieuses vivaient toujours en paix. Pourquoi de telle incitation à l’affrontement.

    Il est clair que vous avez une mission occulte à Orodara pour votre pays d’origine.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 06:18, par KINDSEY
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Mr Jacques DUBUS est un français installé dans la localité il y a plus de 20 ans. Il a été d’abord à Oulonkoto dans la commune rurale de KANGALA et puis, suite à des histoires avec la population de Ouolonkoto, il s’est installé à Orodara.
    Il vit sans femme ni enfant. Il est avec son chien seul dans sa cours a orodara, il n’a pas d’ami,il se déplace avec un vélo homme de marque "Peugeot".
    A moins que lui même se déclare correspondant aujourd’hui il n’a pas cette casquettes à moins qu’il ait des missions occultes. Ce homme doit recevoir la visites de la police judiciaires parce que sa mission est ambiguë dans cette localité.

    Ce que nous savons a orodara toutes les communautés vivaient en paix et en parfaite harmonie.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 07:29, par Minnayi
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    J’espère seulement que lefaso.net a pris toute la mesure avant de publier ce papier d’un individu malveillant, tout sauf un journaliste, et donc toute la responsabilité de cette incitation à la haine prônée par ce correspondant.

    Son reportage n’est pas du tout neutre et impartial et cela ne peut être considéré comme une information crédible. J’espère qu’il ne va pas aggraver la situation à Orodara avec ce papier plein de haine envers les musulmans et notamment les Sunnites.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 07:46, par ka
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Merci à tous les intervenants qui ont émis des critiques constructives et fondées sur cette analyse pertinente : Je suis pour les croyances venues d’ailleurs, mais j’insiste sur mes racines et ma culture. Je condamne ce saccage qui devait venir des autorités de la ville, en démolissant cette mosquée qui ne devait pas être à sa place selon les continuités de nos coutumes et ses règles, pour ne pas créer une division entre coutumier et religieux, car une mosquée ou une église sont après nos racines et nos coutumes. Comme je ne cesse de le répété, ‘’’’la culture est la seule valeur pour identifier tout un peuple. Et ceux qui sont les porteurs de ses valeurs culturels sont nos chefs coutumiers, dont leurs continuités des coutumes de l’ancêtre au grand-père, allant au père en fils, restent une référence de notre jeune démocratie.’’’’’ Nous devons nous posé la question, pourquoi cette mosquée a cette place ? Pour éradiquer nos coutumes et nos racines. Et moi je dis, chacun a sa place, les lieux de nos racines et nos coutumes en premier, et les religions au second. Ces affaires de religion ne devraient pas exister. La foi ou la croyance est une affaire strictement personnelle et chacun devrait s’accommoder de ses propres relations avec Dieu, ou la conception qu’il a de son ou de ses dieux, sans se laisser influencer par d’autres personnes, éventuellement manipulatrices. Cette mosquée est là pour un but, et non pour la croyance en Allah, et les chefs coutumiers et la jeunesse l’ont compris. Je suis croyant et pratiquant, et je sais qui je crois, comme la jeunesse l’ont compris, car nous sommes au XXIe siècle, dominé par la technologie : On ne devrait plus se laisser guider par des textes vieux de plusieurs siècles (voire millénaires), dont la provenance est douteuse, qui sont sortis de leur contexte (historique, géopolitique, environnemental, etc.), et qui sonnent lieu à toutes sortes de traductions et interprétations volontairement ou non fallacieuses. A ORODARA la population l’a comprise, et c’est chacun pour soi, l’arnaque de ses prédateurs pasteurs ou Imams, même politiciens, ne marche plus, ‘’’La croyance reste une affaire personnelle.’’’ Que les gens soient belliqueux ou au contraire généreux et philanthropes, ils devraient assumer leurs actions et non chercher quelques fadaises mystiques pour justifier leurs actions ou leurs positions. En l’occurrence, on voit bien que l’Islam pour certains, ne sert que de prétexte à des actions de brigandage de grande envergure, la plupart de ces terroristes étant ignorants en matière religieuse, mais hyper qualifiés en termes de délits de droits commun. Je félicite les anciens d’ORORADA pour leur réveil et de leur maturité afin de préserver leur vraie racine, qui reste une vraie identité d’un peuple averti.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 08:07, par Sanfo Tasséré
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    frère journaliste auteur de l’article, je crois que vous deviez revoir votre déontologie. vous avez -peut être- le droit de détester les sunnites mais vous n’avez pas le droit d’en perler sur le faso.net, vous n’avez non pas le droit de mentir sur l’Islam. je répète : vous n’avez pas le droit d’en perler sur le faso.net, vous n’avez non pas le droit de mentir sur l’Islam. car Mr, ce que vous avez raconté sur la succession du prophète est une histoire modifié et racontée par les anémies de l’islam. vous aurez acquis mon adresse je vous invite à plus d’échange pour que vous découvriez l’Islam. mais pour le moment je vous invite à faire votre métier avec professionnalisme.
    je salue en passant Mr Edgard Traoré , je trouve son commentaire objectif et pertinent.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 08:35, par Thién
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Voîla un sujet sur lequel l’Etat doit ouvrir l’oeil et le bon !
    Ce qui se passe dans des pays comme le Nigéria, montre qu’il faut commencer maintenant à règler cette question.
    Comment peut-on dire qu’un Etat est laïc et fermer les yeux sur toutes les dérives qui ont lieu sous nos yeux ?
    Comment peut-on comprendre que des mosquées soient dressées dans des temples de la connaissance comme l’ENAM, l’ENAREF... alors que l’on parle d’un Etat laïc ? On y vient pour apprendre et c’est tout ! Le reste doit se faire ailleurs à des endroits prévus pourn cela !Accepterait on par exemple qu’un élève animiste de ces écoles y dépose un gros caillou sur lequel il tuerait régulièrement des poulets en guise de sacrifice ? Je ne pense pas !
    Ensuite, lorsque l’on regarde dans les rues de nos villes, pratiquement tous les espaces libres au centre ville, sont occupés aux heures de prière musulmane par des groupes d’individus qui les entourent de briques et autres et en font des mosquées sans aucune autorisation. Doit-on et peut-on continuer à fermer les yeux en voyant de telles dérives ? Comment un Etat laïc à moins que l’on ne comprenne pas le sens de ce mot, peut-il laisser faire ?
    Et quand on parle "d’incivisme" dans ce pays, personne n’en parle comme si ce comportement ne constitue pas un "incivsme".
    Voyez dans les quartiers comment les mosquées et autres sont dotées de hauts parleurs à vous casser les timpans tous les jours ! Dans mon quartier, s’il vous arrive le malheur de vous reveiller vers 4 h du matin, vous ne pourrez plus dormir à cause des cris des muésins qui semblent s’organiser pour crier à quelques secondes d’intervalles alors qu’un seul pourrait le faire pour tous les autres croyants par exemple ! Doit-on et peut-on continuer à laisser faire ainsi ?
    Dans tous les cas les conséquences de ce laisser-aller sont connues de tous le monde ! Faut-il attendre de voir ce qui se passe ailleurs commencer ici avant d’agir ?
    Un Etat "laïc" doit se respecter comme tel car il ne s’agit pas d’un mot mais d’un "comportement" !
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 09:30, par le politicard
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Pourquoi en matière du coran, les musulmans eux-mêmes n’ont pas la même version quant à l’écriture du coran ? D’autres disent que le coran est descendu du ciel, certains disent que le coran a été écrit plusieurs années après la mort du prophète (psl), pour d’autres, c’est avant sa mort....? On ne sait même plus qui croire. J’écoutais un jour sur RFI un islamologue arabe invité à l’émission "Religion du monde" qui parlais de l’écriture du coran. Il a parlé du "coran silencieux" qui aurait été écrit par les chiites et du "coran parlant" qui est la version actuelle du coran et écrit par les sunnites. Cette version a été imposée dit-il, car les chiites ont été vaincus par les sunnites, qui, chacun voulait que sa version soit retenue.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 09:44, par LBA
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    dommage ! quelle perte pour notre chère patrie. Que Dieu nous donne la paix et la cohésion sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 09:48, par BONJOUR MONSIEUR DUBUS
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Puisque les internautes 40 et 41, apparemment persuadés que vous les attaquez en attaquant leur religion, croient bon s’en prendre à vos identité et origine qu’ils se font un plaisir tout DIABOLIQUE (diabelein : diviser en effet) de rappeler et "balancer", il faut les décevoir en leur apprenant, ce qu’ils ne disent pas, eux qui paraissent si bien informés sur vous, que vous êtes comme eux UN CITOYEN BURKINABE, et que la Constitution burkinabè n’interdit pas à des Blancs, d’où qu’ils viennent, d’être Burkinabè ! Cette Constitution interdit même au contraire, en son article 1er, toute discrimination basée sur la couleur de peau entre autres : ce sont du coup vos détracteurs haineux et xénophobes et racistes sous couvert de défense de leur religion qui sème aussi la mort, qui pensent rappeler vos origines pour vous discréditer, votre personne et votre écrit, qui devraient répondre devant la Justice pour racisme et xénophobie !! Ils ignorent, ou savent mais le cachent soigneusement, que c’est parce que vous aimez le Burkina et ses populations que vous êtes devenu citoyen burkinabè, tout comme des burkinabè et des Africains bien noirs de peau sont devenus Français ou rêvent, quittes à mourir dans la Méditerranée, de le devenir pour survivre !!...

    Ceux qui vous reprochent de raconter des "conneries sur l’islam", parce que vous relatez tout simplement un fait divers de conflits entre burkinabè avant tout, comme il en en existe dans tous pays des conflits de voisinage et de cohabitation, continuent de s’aveugler et de nier les conneries (mot bien faible alors) faites et répandues mortellement dans le monde, jusque s’il vous plaît au Burkina Faso et devant leurs mosquées, au nom de cette religion !!

    Au contraire, avec vos yeux d’"étranger" de/dans la maison burkinabè dont vous êtes, vous nous proposez une véritable ÉCHO-GRAPHIE (mise en image ou écriture = graphein qui fait résonance à un fait, à une situation qui n’est pas imaginaire !) d’un exemple de tout le vivre-ensemble burkinabè qui a ceci de remarquable (les réactions le confirment ici) que les burkinabè détestent que l’on amène à la lumière et publiquement les problèmes et périls qui minent en réalité leur vivre-ensemble, comme des autruches les têtes et les yeux dans le sable de "leurs" religions et de leurs communautés. Que le Burkina soit menacé et frappé par le djihadisme n’étonne plus, quand on lit la haine suante à votre encontre...

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 10:52, par Le Canon
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    M. Zanga aurait de la sympathie pour les coutumiers c’est son droit mais de la neutralité au maxi dans la narration des faits serait plus professionnel. Votre crédibilité en dépend, la notoriété du Faso.net aussi. Merci de nous informer sainement.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 13:52, par Débat
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Entièrement d’accord avec Thién (internaute 45). L’envahissement de la vie et de l’espace publics par les adeptes d’une religion donnée est à dénoncer sans réserve. Il est tout de même étonnant que l’on puisse se livrer en toute impunité à de tels comportements, sans doute nourri par la conviction que "sa religion" est au-dessus de tout. Hormis l’occupation anarchique des espaces, on peut ainsi crier à tue-tête à toute heure de la journée, sans la moindre considération pour le droit de chacun à un minimum de calme et de tranquillité.
    À 60 ans, je me souviens d’une époque où ces dérives étaient inconnues dans ma ville (Bobo) : ni envahissement de rues, ni port de tenues camouflantes dites islamiques (en multiplication), ni pollution sonore extrême du fait de haut-parleurs particulièrement bruyants. Comment ou d’où sont venues ces nouvelles mœurs ?
    Autant la liberté de culte est reconnue à tous, autant il importe de réaffirmer, d’urgence et sans atermoiements, le caractère laïc de l’État burkinabè.
    Abondant dans le sens de l’internaute 48 (BONJOUR MONSIEUR DUBUS), j’estime qu’avec certains internautes, il se pose un véritable problème de communication (pour ne pas en dire davantage). Dans l’impossibilité intellectuelle (ou mentale ?) de débattre avec l’auteur de l’article, on s’en prend à ses "origines", comme le font de façon si pitoyable les internautes 40 et 41 (KINDSEY) :
    "Un vieux français installé dans la localité depuis des années et qui jouit des avantages de la localité… Vous faites quoi à orodara depuis + de 20 ans après avoir quitté la France ? Il est clair que vous avez une mission occulte à Orodara pour votre pays d’origine".
    "Mr Jacques DUBUS est un français installé dans la localité il y a plus de 20 ans …
    Il vit sans femme ni enfant. Il est avec son chien seul dans sa cours a orodara, il n’a pas d’ami,il se déplace avec un vélo homme de marque "Peugeot".
    On touche le fond !
    Au-delà, c’est la capacité d’argumenter sereinement qui est en jeu. Que l’on ne soit pas d’accord avec l’auteur de l’article est légitime. Encore faut-il apporter la preuve du contraire.
    Je ne connaissais rien du problème qui se pose à Orodora. Les différents articles de M. Dubus apportent un éclairage, non seulement sur ce qui se passe dans cette localité, mais aussi sur un problème plus général de cohabitation auquel il conviendrait de s’attaquer rapidement si nous ne voulons pas vivre, à terme, la situation désastreuse que connaissent certains pays pas si éloignés du nôtre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 14:19, par Jacques Zanga Dubus
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    .
    À ceux qui n’ont que la haine comme référence et sont incapables de supposer que d’autres moteurs m’animent, je n’ai rien d’autre à dire que ceci : Il ne s’agit en rien de haine, comme le prétendent ceux dont la vision se réduit à la leur, mais de rejet total de tout extrémisme religieux, de toute “vérité” qui voudrait s’imposer aux autres, et aussi refus de toute religion dite du Livre, car les religions du Livre sont à mes yeux des “fantaisies” humaines, des traditions inventées pour maintenir les hommes, soit dans un état de soumission, soit dans un aveuglement bêtifiant.

    Un Monsieur Aly prétend connaître tes textes qui seraient à l’origine de mon "révisionnisme" sur l’histoire de l’islam, mais il est dans l’erreur, ma source est un documentaire historique de la très sérieuse chaîne allemande Arte, duquel j’ai extrait les "raccourcis" comme disent certains. J’ai visionné ce documentaire en compagnie de deux Sunnites il y a un peu plus d’un an, et à ma grande surprise ils ont refusé toute parole qui n’était pas conforme à leurs convictions. Maintenant je n’en suis pas étonné.

    À l’internaute Kingsey, je propose de mettre à jour ma biographie, car mon chien est mort il y a quinze ans de cela, mon vélo n’est plus de marque Peugeot depuis plus de dix ans, et je n’ai eu aucun problème avec la population du village de Ouolonkoto, ou alors il faudrait être très précis et révéler votre véritable identité pour que je puisse vous poursuivre en diffamation, et aussi pour xénophobie. Il est trop facile de "balancer" sous anonymat, et pour servir quel intérêt ? En outre je suis burkinabè, et votre racisme primaire ne vous honore pas.

    Aux anonymes à qui on ne peut répondre, je n’ai rien à dire, et pourtant j’ai pour principe de répondre à toute question que l’on me pose. Alors je dirai aux "quatre éléments" que je n’incite pas à l’affrontement des populations, mais qu’au contraire c’est l’affrontement des populations qui m’a incité à prendre la plume, et quand j’ai appris que le mouvement sunnite était soutenu par les Sunnites de Bobo et de Ouaga qui allaient leur payer le meilleur avocat de la place, la logique la plus élémentaire a voulu que je parle pour ceux qui ne savent pas écrire et n’ont pas les moyens de se faire représenter,car je ne connais d’autre objectivité que d’avoir un objectif, et le mien est de défendre la diversité culturelle contre les agressions acculturantes, et les complots de génocides culturels.
    Maintenant que j’ai posé les questions dans les termes où on me les a exprimées, mon rôle est terminé, et c’est me faire trop d’honneur de supposer que j’ai un pouvoir quelconque sur les jeunes, au point de les entraîner à casser, car je réprouve toute forme de violence, sauf celle qui décille les yeux des "bêtes", ignorantes et prises dans les mensonges de leur croyance, quelle qu’elle soit. Amina

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2016 à 19:04, par tolerence
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    "8. Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants." Coran, Sourate (chapitre ) 61, verset 8.

    Mr Zanga Dubus, vous racontez des mensonges sur l’islam. Souffrez, souffrez, et encore une fois souffrez. Vous ne pourrez rien faire contre le succès de cette religion. Repentez vous vite. Si tu ne connais rien en islam, approche des intellectuels du milieu associatif musulman pour avoir des réponses.

    Mr Zanga Dubus, vous encouragez des affrontements entre frères. En ce sens vous n’êtes pas loin de la mécréance, si vous n’êtes pas déjà un mécréant.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 07:58, par Jacques Zanga Dubus
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    .
    Internaute "tolerence" : de la même sourate, verset 2 : ô vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ?

    "Souffrez, souffrez, et encore une fois souffrez". Voilà ce que vous me souhaitez. Est-ce cela la tolérance ? Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 10:52
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Vous dites bien :
    1- "car les religions du Livre sont à mes yeux des “fantaisies” humaines, des traditions inventées pour maintenir les hommes, soit dans un état de soumission, soit dans un aveuglement bêtifiant".
    Conclusion : Vous êtes un MÉCRÉANT pourquoi intéresser aux débat religieux ????????
    2-’’Une correspondance particulière de Jacques Zanga Dubus à Orodara"
    Vous travaillez pour qui ???????????????????????????????????????????????
    La communauté de orodara n’aura pas besoins des avis d’une personne qui croit pas en Dieu ! pour l’éclairer !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 14:01, par De Lacroix
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Et on appelle ça journaliste ! De journaleux je qualifie ce monsieur. Où sont passés la déontologie et l’éthique du journalisme ? Que gagnez vous en mettant en guerre de par cette vomissure des frères (même s’ils sont de réligions différentes) d’une même localité ? Que savez-vous de l’Islam si ce n’est celui interprété et diffuser par ces medias occidentaux islamophobes. Il n’es jamais tard pour apprendre. Alors repars à l’école te perfectionner et sois encore plus critique, analytique et professionnel la prochaine fois quand tu prendras ta plume.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 14:46, par Jacques Zanga Dubus
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    .
    Il n’est pas dans mes habitudes de répondre au posts anonymes, et je ne comprends pas pourquoi le webmaster les laisse passer. En effet, comment pourrais-je me plaindre devant la justice d’une attaque raciste, xénophobe (internaute n° 40), et comment Fasonet pourrait-il fournir à la justice l’adresse mail de la personne, si on permet sur ce forum d’insulter anonymement !

    Monsieur l’anonyme N° 54 (vous n’êtes qu’un numéro !), la liberté de religion commence par celle de ne pas en avoir. Ensuite, s’intéresser aux débats religieux, c’est s’intéresser aux croyances des hommes, aux mensonges fondateurs qui les animent et leur permettent de vivre ensemble. Pas besoin d’être croyant pour cela, et justement, au contraire, car la croyance arrête la pensée, et ma croyance, si j’en avais une, entraverait ma liberté de penser, briderait ma curiosité, et m’interdirait d’aller au-delà des limites de la bienséance, ce qui m’a conduit, dans le cas de cette enquête, à être partial, et je remercie SOME d’avoir écrit que cette partialité était non seulement légitime, mais un devoir pour la défense de la diversité culturelle contre les agressions des religions importées.

    Pour ce qui est de la "correspondance particulière", adressez-vous au Faso.net car cet ajout n’est pas de mon fait. C’est une liberté que le site a prise sans prendre la peine de m’expliquer le sens de cette mention, aussi ça me laisse toute liberté d’imaginer ce qu’elle signifie, sans aucune garantie que ce soit la "vérité". J’imagine que Faso.net a voulu "se couvrir", indiquer par là que je ne suis pas un de ses correspondants, ce qui est exact.

    Si vous êtes Mosse, je comprends pourquoi vous demandez pour qui je travaille, puisque qu’un Mosse n’existe pas sans chef et ne peut imaginer que quelqu’un puisse entreprendre quoi que ce soit de sa propre initiative.
    Alors Monsieur l’anonyme, je fais ce que je fais parce que je le dois, à l’Afrique et aux Africains trop longtemps acculturés par mes ancêtres, et d’autres à la peau "grise". Et la communauté sèmè d’Orodara me remercie chaque jour de relayer les informations qu’ils me transmettent.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2016 à 00:02, par DAL
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Chacun de nous sera responsable de la paix ou des troubles qui résulterait de ce conflit devant l’histoire . Que demain chacun se demande quel à été mon rôle. On sait toujours les causes de tels conflits mais on n’en mesure les consequences en avance. Donc coutumiers, Musulmans Sunnite ou non Sunnite et Chrétiens, la résolution pacifique du problème des Frères d’Orodara nous incombe. S’il vous plaît donc pas de passion.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2016 à 13:50, par Jacques Zanga Dubus
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    « L’espace culturel des sème a changé depuis l’introduction des religions révélés, le passage du colon, l’arrivée d’autres groupes sociaux à Orodara, etc etc. »

    Internaute “Le Canon”, vous décrivez parfaitement les phénomènes acculturants, en oubliant cependant l’école, MAIS « l’arrivée d’autres groupes sociaux à Orodara » a toujours été souhaitée par les Sèmè. Ils ont toujours su que sans “l’étranger”, ils ne pourraient se développer. Relisez, dans la deuxième partie de l’enquête, les spécificités de la “puissance” nommé Djòmò tobrà Tiên : rassembleur, mais aussi qui invite les “étrangers” à venir s’installer sur le territoire sèmè, à la simple condition d’en respecter les coutumes, à défaut d’y adhérer.

    « Ce changement est pour de bon et plus rien ne sera comme avant ».

    Ce n’est pas si sûr. Il faut une réelle et grande volonté, de la détermination et peut-être de la foi, mais il est possible de “restaurer” une culture acéphale qui, comme la planète fait sa révolution, se renouvelle à chaque génération de 40 ans. Un électrochoc comme l’agression sunnite (véritable complot de génocide culturel) peut suffire à raviver la culture sèmè. Si cela advient, et que le résultat du complot engage un processus de re-culturation, il faudra remercier les sunnites !

    « J’aurais compris et accepté entièrement votre position si les sunnites étaient allés s’installer sur le terrain sans aviser une autorité habilitée comme on le constate souvent dans les non lotis »

    C’est pourtant ce qui s’est passé. Le mouvement sunnite a construit la mosquée en 1998 sur une réserve attribuée provisoirement à un autre mouvement, l’Alliance musulmane d’Afrique, pour la construction d’un orphelinat. Au cours du premier mandat (2000 – 2005), du maire Coulibaly Télé Antoine, Barro Diongwale Sidiki est allé à deux reprises voir le maire avec les papiers de l’Alliance musulmane d’Afrique qui aurait “vendu” au mouvement sunnite la réserve en question, mais sans aucun papier de vente, ni qu’aucune opération de transfert auprès des Domaines n’ait été entreprise. Le maire lui a répondu que les papiers présentés ne donnaient au mouvement sunnite aucun droit sur la réserve. Alors ils ont cherché à régulariser la situation, en montant un dossier pour la construction d’un collège d’enseignement technique et d’une mosquée. Est-ce que ce n’est pas forcer la main de l’administration que de construire d’abord, et de chercher à régulariser ensuite ?

    « Ils ont un titre de propriété ou au moins un début de titre de propriété ».

    Ils ont un arrêté provisoire d’attribution qui fait précisément mention des conditions à respecter dans des délais prescrits, sans le respect desquels le terrain peut être retiré. Ils ont aussi une attestation provisoire pour s’être acquitté des droits d’attribution. Mais ils n’ont pas de permis d’exploiter, et en conséquence, dans un respect strict de la loi (puisqu’ils en référent à la justice, donc au respect de la loi), ils ne devraient pas être autorisés à exploiter le site, et si les autorités administratives avaient fait respecter la loi, les Sunnites n’auraient pas ajouté un auvent, et la mosquée n’aurait pas été saccagée.

    « Dans tous les cas, l’administration a été informée d’une manière ou d’une autre de leur présence en ce lieu ».

    Quelle administration ? Celle contrôlée à l’époque par le Sunnite Djiguenaba Barro ? Combien de fois faudra-t-il répéter qu’aucune enquête de faisabilité n’a été réalisée lors de la procédure d’attribution, ce qui suffit pour entacher la procédure d’attribution. En outre, la construction d’une mosquée au Burkina Faso est soumise à l’approbation des chefs traditionnels et coutumiers, et de l’administration, et cette approbation n’a pas été demandée.
    La procédure d’attribution d’une réserve foncière comporte 9 points :
    1. Demande de l’intéressé ;
    2. Etude de faisabilité par les Domaines ;
    3. Lettre de mise à disposition, signée par le maire ;
    4. L’intéressé monte un dossier avec le receveur des Domaines ;
    5. Entrent en action d’autres services, le cadastre et la Direction de l’urbanisme, pour vérifier le bornage et calculer la superficie, pour que les droits puissent être calculés. Pendant ce temps, l’intéressé doit faire établir le plan architectural du projet.
    6. Émission d’un arrêté d’attribution provisoire, préparé par les Domaines, signé par le maire. Cet arrêté provisoire énonce toutes les conditions à remplir dans des délais prescrits. Le non-respect de ces conditions et/ou délais peut entraîner des pénalités, ou le retrait du terrain ;
    7. Notification par les Domaines du montant des droits d’attribution.
    8. Après s’être acquitté des droits, l’intéressé reçoit une attestation provisoire ;
    9. Enfin, quand les investissements prévus ont été réalisés dans les délais prescrits, et contrôlés par les Domaines, un permis d’exploiter peut être émis.

    L’étape 2 de cette procédure permet de vérifier si une réserve a un caractère coutumier ou non. Cette étape a été “sautée”. Pourquoi, sinon parce qu’il y a de la magouille dans cette histoire d’attribution ?

    « Aussi, les coutumiers qui se réveillent aujourd’hui pour revendiquer cet espace doivent s’en prendre aussi à eux-mêmes pour avoir laissé faire depuis des années ».

    Tout-à-fait, et comme l’a dit fort justement SOME dans un commentaire : « Ils ont “pêché” dès le départ par leur esprit de conciliation », esprit de conciliation qu’ils risquent fort de “réviser” désormais, après cette désolante histoire. Selon de nombreuses voix entendues, issues de la complexe chefferie sans chef, il n’y aura plus jamais de mosquée sunnite sur le territoire d’Orodara. Et qu’on note bien que c’est une information que je transmets, pas que j’impose ou que j’aurais insidieusement suggérée aux Sèmè, ce serait m’accorder une importance que je n’ai pas.

    « Vous trouverez dans des musées des objets sacrés censés être inamovibles »

    Vous semblez avoir lu les articles en diagonale. J’y ai cité Anne Fournier, chercheur à l’IRD qui étudie depuis des années sur les sites sacrés sèmè : « Il est généralement possible de déplacer rituellement au moins certains autels, chez les Sèmè comme ailleurs. Il s’agit cependant d’une procédure exceptionnelle qui nécessite l’accord de la puissance honorée à l’endroit considéré, et le paiement d’une amende rituelle qui peut être très coûteuse ». Le dièton, chef du village, nous a assuré quant à lui que si ces trois fétiches avaient pu être déplacés, ils l’auraient été, et les Sèmè n’auraient pas engagé autant de tractations à l’amiable pour les sauvegarder. Il y avait de l’amertume dans sa voix : le sentiment que l’échec d’une conciliation amiable – en fait une fin de non-recevoir, exprimée par le recours du mouvement sunnite à une procédure judiciaire – représentait pour lui un terrible gâchis.

    « Moi, je suis musulman. Les enseignements que j’ai reçus venant du prophète Muhammad (paix et salut d’Allah sur lui) m’interdisent d’insulter les croyances autre que la mienne ».

    Néanmoins, le verset 9 de la Sourate 61, dite Le rang, dit : C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs. N’ai-je pas raison de supposer que “ pour la placer au-dessus de toute autre religion” peut être interprété par certains comme “pour dominer toute autre religion”, voire “détruire toute autre religion” ?

    « Sachez qu’il n’y a pas plusieurs versions du Saint Coran ».

    En effet, il n’en reste qu’une, officielle, celle imposée par le Khalife Ousmane.

    « Si vous connaissiez l’histoire d’Ibrahim (Abraham, sur lui la paix d’Allah)), celle de Moussa (Moise, sur lui la paix d’Allah)), de Youssouf (Joseph, sur lui la paix d’Allah)) l’aversion que vous avez pour les religions révélées et particulièrement pour l’Islam diminuerait beaucoup ».

    Je connais davantage que vous ne le supposez, et cependant je connais bien peu, mais suffisamment sur les religions prétendument révélées pour les fuir comme des pestes.

    « Sachez que des pans entiers de l’histoire de l’Islam se sont déroulés en Afrique ».

    Tout-à-fait, et plus précisément dans la corne de l’Afrique : les trois religions dites révélées, ou du Livre (bien qu’ils soient nombreux, les trois religions confondues) ont leur source dans le Croissant fertile, qui va du Nil au Jourdain.

    « L’Islam n’est pas une religion étrangère à l’Afrique ».

    Stop ! Abraham, Moïse, Joseph, d’accord, et en Égypte au temps des pharaons, mais Muhammad, non. l’Arabie ne fait pas partie de l’Afrique, et l’islam est venu en Afrique par les conquêtes et le commerce, mais aussi le trafic d’esclaves.

    « Aucun musulman ne devrait soutenir que des coutumiers soient injustement dépossédés de leur lieu de culte ».

    Que le mouvement sunnite d’Orodara vous entende !

    « Aussi, aucun musulman ne devrait accepter que des sunnites soient déguerpis injustement parce qu’ils pratiquent une religion autre que celles des autochtones d’une localité ».

    Là, vous fabulez ! Aucun Sèmè ne reproche à qui que ce soit de pratiquer une autre religion que la sienne. Les Sèmè ont supposé, à tort, que les deux cultes pouvaient cohabiter, ce que les Sunnites refusent absolument, sinon il n’y aurait jamais eu de conflit, comme il n’y en n’a aucun avec les onze autres mosquées de la ville.

    « Apprenez de l’Islam à la bonne source »

    Y en aurait-il plusieurs ? La seule source de l’islam c’est le Coran officiel puisque les autres ont été détruits, et c’est à cette source-là que je vais puiser, quand nombre de musulmans, malheureusement illettrés et non arabophones, sont contraints de faire confiance à des “interprètes”, imams, marabouts ou charlatans trop souvent douteux, qui portent juste l’attirail théâtral qui en impose. Il est par ailleurs très intéressant de comparer les traductions du Coran en français, puisqu’elles sont multiples, et les “variantes” permettent d’apprendre beaucoup sur les arrière-pensées des uns et les autres. L’islam est la seule religion qui n’a aucun besoin d’intercesseur, et pourtant ils sont une multitude, et mettez-en deux d’obédience différente dans la même pièce, ils vont s’arracher les yeux !

    Conversation à distance entre l’internaute Le Canon et Jacques Zanga Dubus

    [le verset cité du Coran est extrait de la traduction française réalisée par les Sunnites]

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2016 à 16:18, par Karfaba le singe
    En réponse à : La mosquée des sunnites de Orodara a été saccagée

    Comment quelqu’un qui ne connait aucun verset corranique ocupe cette place ? Immaginez un elève formé par un enseignant de zéro dégré..Au moins nos chefs coutimiers savent invoquer Dieu dans leur langue.Et toi qui n’a pas d’origine et qui se dit arrabe.Pitié.Nos grands parents sont morts sans connaitre ces réligions révélées,sont-ils en enfer ? pauvre jounaliste nous savons ce que certains de vous font dans l’obscurité.Cherche a connaitre Dieu plutot que de blasphemer .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés