Syndicat des professionnels des TIC : La grève est suspendue mais pas levée

samedi 16 juillet 2016 à 03h03min

En croisade depuis une semaine, le syndicat des professionnels des TIC (SYNPTIC) a décidé d’observer une pause en suspendant sa grève. Mais, il ne la lève pas pour autant. C’est en substance l’information livrée par les premiers responsables du syndicat au cours d’un point de presse animé ce vendredi 15 juillet 2016 en fin d’après midi.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Syndicat des professionnels des TIC : La grève est suspendue mais pas levée

"Nous avons lancé deux semaines de grève mais nous n’allons pas atteindre cela. Vu la sensibilité de notre corps, le gouvernement n’a même pas intérêt à ce qu’on fasse deux semaines de grève". Eh bien, Salfo Ilboudo, secrétaire général du SYNPTIC n’avait-il pas vu juste lors de l’interview qu’il accorda au journal lefaso.net le 7 juillet dernier au début de la grève ? Les informaticiens ont eu partiellement gain de cause seulement sept jours après le début de leur mot d’ordre de grève de deux semaines.

Selon le secrétaire général du syndicat, le gouvernement a reconnu, lors des concertations, les tords faits au corps des informaticiens. Ainsi a-t-il décidé de rétablir l’indemnité spécifique d’informaticien. Mieux, elle a été majorée de 5000 F CFA et est désormais de 35 000 F CFA. Cette somme est jugée « très insuffisante » par les conférenciers et ceux-ci estiment que le gouvernement a fait « un pas en arrière ». Pour ce qui est de la date d’effet de cette décision, le syndicat veut un rappel depuis 2014, année de suppression de l’indemnité.

Et même si avancées il y a, le reclassement du diplôme d’ingénieur des travaux informatiques en A2 n’a pas encore trouvé satisfaction à l’instar des autres points de la plateforme. Le SYNPTIC ne désarme pas pour autant. Le dialogue n’est pas rompu et Salfo Ilboudo a tenu à préciser que le protocole d’accord entre le gouvernement et le syndicat n’a pas encore été signé. « La grève est donc suspendue mais pas levée », ont souligné les conférenciers. Pour eux, la mobilisation des informaticiens au cours du mouvement fut sans faille et considérable. De ce fait, ils ont appelé le groupe à « se tenir prêt pour des actions que le bureau national viendrait à lancer ».

Cette grève d’une semaine a eu des répercussions sur le fonctionnement de l’administration au regard de la sensibilité du corps. Mais dans sa déclaration, le SYNPTIC dit tenir pour « responsable le gouvernement à travers les responsables » de leur ministère de tutelle en ce qui concerne les conséquences de la grève.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Lire aussi :
Grève des professionnels des TIC : « Vu la sensibilité de notre corps, le gouvernement n’a même pas intérêt à … » (Salfo Ilboudo)-
Grève des informaticiens : Pas de salaires pour les agents de l’Etat à la fin de ce mois ?-
Grève des professionnels de TIC : Va t-on vers la trêve ?-

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés