Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

vendredi 15 juillet 2016 à 01h10min

Après sa prise de fonction le maire de la commune de Koudougou, Mocktar Maurice Zongo et les adjoints au maire ont rendu une visite de courtoisie à sa majesté Naaba Saaga 1er chef d’Issouka Président par ailleurs de l’Association SONGNAAM de Koudougou, le samedi 09 juillet 2016. Objectif, solliciter la bénédiction et l’accompagnement de la chefferie traditionnelle de Koudougou pour mener à bien son mandat.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

« Ce matin nous avons effectué une visite de courtoisie à sa majesté le Naaba Saaga 1er d’issouka pour lui présenter l’équipe exécutif du conseil municipale deKoudougou pour lui demander toutes ses bénédictions et celles de son Association SONGNAAM pour nous permettre de mener à bien notre mission pour l’intérêt de Koudougou et le développement intégral de la ville », a confié Mocktar Maurice Zongo a l’issue de son audience.

Comme à son habitude Naaba Saaga 1er a donné des conseils de sagesse à ses hôtes, reconnait le maire. « Ces conseils tendent à faire en sorte que notre ville retrouve son lustre d’antan. C’est-à-dire une ville de paix résolument tournée vers le développement. L’atteinte de cette ambition passe par la solidarité, la cohésion entre les fils et filles de Koudougou. Pour la participation de ces derniers à l’essor de la commune, donc il nous a demandé de privilégier le dialogue, la concertation dans tous ce que nous allons entreprendre pour la ville de Koudougou » a affirmé Mocktar Zongo.

On le sait chez nous au Burkina, la chefferie joue un rôle important dans la résolution de certains conflits là où souvent l’administration n’y parvient pas. « La chefferie coutumière ou traditionnelle reste l’âme de notre culture. C’est une complémentarité avec l’administration. Nous allons venir toujours nuit et jour vers eux pour qu’ils nous aident avec leurs conseils et bénédictions pour nous permettre de mener à bien nos activités. Une ville ne se gère pas seulement sur les épaules des élus locaux. Il faut la participation des responsables religieux, coutumières et traditionnelles ».

Mocktar a souligné que son mandat sera placé sous le signe durassemblement de toutes les personnes ressources. Pour ce qui est de l’état actuel de la mairie son nouveau locataire affirme quelle se porte bien.Tous les services fonctionnent normalement et c’est à nous de savoir bâtir notre héritage sur ce fondement qui existe déjà et ce fondement va nous permettre de trouver les voies et moyens pour mettre en œuvre le plan de développement.

La visite à sa majesté par le maire et ses adjoints rentre dans une campagne de présentation entamée depuis l’installation du maire. « Je viens de prendre fonction et nous avons entamé les prises de contact avec les responsables Traditionnels et coutumiers ainsi qu’avec tous nos partenaires sociaux ». Naaba Saaga1er était entouré des autres chefs de la ville membres de l’Association SONGNAAM dont l’objectif est de travailler aux cotes de l’administration et plus précisément celles et ceux de la Commune de Koudougou

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 juillet 2016 à 17:01, par Bonne arrivée, Mr le maire
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    C’est bien d’effecter ces tournées de prise de contact avec toutes les couches socio-économique et culturelles. Cela donne généralement un bon départ pour les tâches qui vous attendent. Mais il faut aussi se mettre vite au travail car beaucoup de dossiers sont sur vos tables, surtout des dossiers judiciaires liés aux faux retraits de parcelles, à la vente de parcelles d’honnêtes citoyens qui ont dûment acquis leurs parcelles et ont même payé les taxes de jouissance comme il se doit. En tout cas la justice de Koudougou ne chômera pas dans ce sens. Bonne chance à Mr le maire et sa suite !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 21:33
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    Bonjour
    Le NAABA KOANGA nouveau chef du canton de LALLE

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2016 à 10:36, par yerbanga joel
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    BON VENT MR LE MAIRE ET QUE DIEU VOUS AIDE.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2016 à 11:26, par Le prince
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    Hum !! Quel parallélisme troublant avec le maire de ouaga auprès du PAANGIN !!

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2016 à 15:52, par KABORE
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    MR le Maire se trompe de porte malheureusement car ce chef ne commande pas KDG comme l’internaute°2 l’a souligné Naaba KOANGA arrive bientôt. On saura qui commande qui ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2016 à 21:42, par TCK
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    Les autorités et la presse se trompent éperdument ou font semblant causant ainsi un amalgame dangereux dans la chefferie coutumière : oubli exprès de la hiérarchie. D’autres chefs sont supérieurs au naaba d’Issouka !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2016 à 22:51
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    Le maire ne connait pas l’histoire du canton de LALLE, c’est un néophyte en la matière.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2016 à 23:36, par Guissou
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    excellent M l maire

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2016 à 17:34, par ka
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    Comme je l’ai toujours dit dans la presse écrite comme à présent sur les sites des réseaux sociaux d’information : ‘’’’La culture est la seule valeur pour identifier tout un peuple. Et ceux qui sont les porteurs de ses valeurs culturels sont nos chefs coutumiers, dont leurs continuités des coutumes de l’ancêtre au grand-père, allant au père en fils, restent une référence de notre jeune démocratie qui cherche son vrai chemin.’’’’’ Je demande aux cadres de Boulkiemdé, ou ceux qui arrivent dans cette région comme hauts responsables d’administration pour un service, de s’abstenir s’il veulent faire une publicité culturel pour mieux se faire voir, afin d’éviter de diviser la hiérarchie de la lignée de la chefferie du Boulkiemdé qui a sa racine le chef coutumier de LALLE / Siglé, dont tout les restes des chefs coutumier des mossis du Boulkiemdé y dépendent depuis la nuit des temps du 18e siècle à nos jours par la venue de Naaba Béga et de Bébila dans la conquête de la la région de Boulkiemdé. LaLLE est le chef-lieu coutumier de toute la région du Boulkiemdé. Pour ne pas diviser la hiérarchie des chefs coutumier du Boulkiemdé, je demande les cadres de la région, mêmes s’ils ont des moyens pour construire des palais pour les sous chefs coutumiers, que les responsables administratifs pensent plus loin avant d’aller les voir, en passant d’abord par la racine, et ce n’est pas notre honorable le Moogho Naaba, qui me dira le contraire, car après le décès du chef coutumier régnant du Boulkiemdé, le nouveau chef de LALLE vient d’être désigné par son accord.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 11:44, par Sidbewende KABORE
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    Toutes nos félicitations à Naaba Koanga nouveau Chef du Canton de Lallé intronisé le mardi 5 juillet par sa Majeste le Moogho Naaba Baongo chef suprême des Mosse. Nous souhaitons un règne fructueux au nouveau Chef. Nous félicitons les chefs de SONGNAAM qui ont reçu le Maire de la ville de Koudougou et qui travaillent à l’appaisement de la ville de Koudougou depuis déjà un certain temps.. Ils ont certainement évoqué des sujets strictement relatifs à la ville de Koudougou et non du Canton de Lallé. Nous demandons à certains internautes de s’abstenir de certains commentaires qui tendent à opposer les chefs de SONGNAAM à la chefferie de Lalle. Si c’est depuis le 18è siècle que Lallé a conquis Koudougou comme le dit cet internaute, les temps ont évolué et la chefferie doit obligatoirement s’adapter. Les Chefs de Koudougou qui ont leurs coutumes à Koudougou peuvent bien aider le Lallé qui lui a ses coutumes à Lallé. Il faut évoluer, aller de l’avant dans l’union et non dans la stérile division. Nous sommes sur que le nouveau chef de Lallé sera positif et travaillera avec l’Association SONGNAAM.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2016 à 16:43, par ka
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    Ainsi soit, et exécuté pour l’union de la chefferie coutumier du Boulkiemdé. C’est le grand souhait de Ka. Le plus important c’est de parler au nom de tous et pour le respect de tous. Tout peut changer avec le panache des continuités qui restent et resteront des racines solides de l’union. Voilà ce qui est réglé, et les reporters des sites d’information des réseaux sociaux, sauront la prochaine fois pour des analyses avec des arguments fondées sur des vraies racines.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 17:00, par moi
    En réponse à : Chefferie coutumière : La mairie chez le chef d’Issouka

    vous ne comprenez pas l’histoire. ne vous fier pas l’histoire trafiquée et taillée selon l’humeur des écrivains partiel. c’est le colon blanc qui colonisé Koudougou.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés