Lutte contre le paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires vont être distribuées

mercredi 13 juillet 2016 à 23h52min

La campagne nationale de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA), a été lancée ce mardi 12 juillet 2016 lors d’une cérémonie présidée par le Premier ministre du Faso. Au cours de cette cérémonie couplée a la commémoration conjointe des journées mondiales de la santé, de lutte contre le paludisme et la tuberculose, qui a eu lieu à l’école A de Kamboissin, autorités et partenaires financiers sont passés livrer des messages de sensibilisation et de lutte contre ces maladies dévastatrices.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre le paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires vont être distribuées

Pour sa troisième campagne, le ministère de la santé, ainsi que ses partenaires ont procédé au lancement officiel de la campagne gratuite de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA). La cour de l’école A de Kamboissin était bondée de monde lors de cette commémoration couplée aux journées mondiales de la santé, de la lutte contre le paludisme et de la tuberculose. Et Selon l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Dr. Tulinabo Mushingi, « cette commémoration conjointe constitue une excellente opportunité pour marquer une attention particulière sur les fardeaux dus à ces maladies. Et elle permet également de s’interroger sur les actions que tout un chacun de nous doit entreprendre pour contribuer à la réduction et l’élimination de ces fléaux. »

Avec plus de 7 millions de cas confirmés, et environ 5 370 décès dont 4000 enfants de moins de cinq ans enregistrés dans les formations sanitaires en 2015, le paludisme constitue la première cause de consultation, d’hospitalisation et de mortalité au Burkina. Ainsi, face à ces chiffres interpellateurs, le gouvernement en collaboration avec ses partenaires ont mobilisé 22 153 733 592 francs CFA pour la présente campagne de MILDA 2016. Aussi, cette situation a amené les membres du gouvernement à prendre des mesures sanitaires telles la gratuité de soin aux enfants de moins de cinq ans et celle des femmes enceintes .L’ambition commune, étant d’atteindre et de maintenir une couverture universelle de la population burkinabè en intervention efficace de lutte contre le paludisme.

« La moustiquaire imprégnée d’insecticide reste le moyen le plus simple et le plus efficace pour éviter les piqures de moustique » clame, l’ambassadeur des Etats-Unis. Ainsi, les premiers ménages ont reçu leurs moustiquaires des mains du Premier ministre, Paul KabaThiéba. Par la suite, plus de 10 millions de MILDA seront distribuées aux familles recensées à travers le territoire national. Au ministre de la santé, Smaïla Ouédraogo d’exhorter les populations à aller récupérer leurs moustiquaires munis de leurs tickets du 15 au 18 juillet 2016. Aussi, il leur a demandé de bien suivre les consignes d’utilisation de la moustiquaire et d’adopter les bons gestes d’hygiène afin d’éviter la transmission et la propagation du paludisme.

Au cours de la cérémonie, les meilleurs districts sanitaires du pays ont été récompensés. Il s’agit des districts sanitaires de Séguénéga, de Dédougou, de Ziniaré, de Do, de Réo, de Diébougou, et du centre hospitalier Charles De gaulle.

Yasmine K. Sawadogo (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 juillet 2016 à 21:22, par Ma patrie
    En réponse à : Lutte contre le paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires vont être distribuées

    Merci au Gouvernement pour cette initiative. Mais reste à revoir le recensement
    car il y a des ménage qui n’ont pas été recensés donc un seul moustiquaire pour ces familles.
    D’aucun diront qu’ils ont été absenté mais tel n’est pas le cas.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 21:23, par Ma patrie
    En réponse à : Lutte contre le paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires vont être distribuées

    Merci au Gouvernement pour cette initiative. Mais reste à revoir le recensement
    car il y a des ménage qui n’ont pas été recensés donc un seul moustiquaire pour ces familles.
    D’aucun diront qu’ils ont été absenté mais tel n’est pas le cas.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 21:43, par Le Belge
    En réponse à : Lutte contre le paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires vont être distribuées

    Continuez à jeter les fonds dans la nature.
    Et si nos partenaires se rendaient compte de cette triste réalité ?
    Eh bien ; j’ai parcouru certains villages lors de mon séjour en janvier dernier. J’ai vu de mes propres yeux des hectares et des hectares de jardins entourés de moustiquaires, ces memes moustiquaires impregnées financées à coups de milliards.
    Certainement des bonnes volontés qui ont cru qu’en se privant d’un repas journalier, pour contribuer volontairement au financement de la lutte contre ce fléau "le paludisme" qui est la principale cause de décès(surtout chez les enfants de moins de 5 ans) dans notre pays n’oseront plus apporter un centisme de leur argent.
    A qui la faute ? aidez-moi à identifier le responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 06:48, par Le Vigilant !
    En réponse à : Lutte contre le paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires vont être distribuées

    Arrêtons cette anarque !! Chaque année distribution de millions de moustiquaires , mais au juste tous ces milliards qui vont dans les poches D anarqueurs , ne serait il pas mieux d’ouvrir une usine au BURKINA ? Je connais un immeuble à Ouaga surnomme l’immeuble dû moustiquaire .

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 09:02, par MEDA W.
    En réponse à : Lutte contre le paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires vont être distribuées

    On voit que la MILDA demande un budget faramineux et malgré toute la quantité distribuée le paludisme ne diminue pas. Est ce qu’au vue de cela nos gouvernements africains ne se pencheraient ils pas sur la recherche pour de nouvelles technologies qui permettraient réellement d’éradiquer l’anophèle femelle,qui est vecteur du paludisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 17:18, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Lutte contre le paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires vont être distribuées

    Arrêtez le deal des moustiquaires. Ces moustiquaires sont vendues sur la place publique au lieu qu’elles soient destinées gratuitement à la population. Des enquêtes approfondies doivent être menées pour situer les responsabilités. Le ministère est épinglé sur ce deal de moustiquaires. Ce n’est pas joli ça. Pendant que les populations réclament ces moustiquaires ,le ministère nous fait comprendre que c’est insuffisant. Pendant ce temps, les enfants se baladent avec pour vendre une moustiquaire à 1000 FCFA. Je crois qu’il faut penser à revoir le mode de distribution et les populations cibles. Les citadins n’ ont pas trop besoin de ça par rapport aux paysans dont certains ne peuvent pas avoir un revenu annuel de 1000 FCFA. Je pense qu’il faut plutôt envoyer ces moustiquaires dans les régions que dans les villes. On estime que les populations citadines ont un minimum de revenu pour s’acheter une moustiquaire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés