Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

mercredi 13 juillet 2016 à 23h57min

Depuis quelques jours, une affaire d’abattoir d’ânes à Balolé dans la commune de Tanghin Dassouri défraie la chronique. Des journalistes qui se sont rendus sur le terrain ont même été victimes de séquestration et leur matériel saisi, augmentant la colère de la population du village qui a saccagé le site. Dans ce communiqué, la République de Chine (Taïwan) au Burkina précise que les promoteurs de cet abattoir ne sont pas de son pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

Depuis un certain temps, des informations persistantes font état de l’achat massif d’ânes pour leurs peaux, provoquant l’émoi de la population.

Une information circule depuis hier sur les médias et les réseaux sociaux relayant la séquestration de deux (2) journalistes par des chinois, suite à des recherches d’informations autour d’un abattoir d’ânes à Tanghin Dassouri.

L’Ambassade de la République de Chine (Taïwan) voudrait informer l’opinion publique qu’il ne s’agit en aucun cas d’opérateurs économiques ressortissants de la République de Chine (Taïwan).

Ambassade de la République de Chine (Taïwan) au Burkina Faso

Crédit photo : Watfm

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 juillet 2016 à 10:00, par LE SAGE
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Il faut bien y voir ! ils ont l’aval d’un Burkinabé qui doit être sanctionné

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 10:02, par LE SAGE
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    C’est ça le problème des autorités ; il a fallu que la population se lève pour résoudre son problème ; après ils viennent crier à l’incivisme. Pauvre pays

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 10:19, par Important
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    L’ane a une valeur economique tres grande dans nos villes et campagnes. Beaucoup de Burkinabe gagnent honnetement leur vie parce qu’ils possedent un ane et une charette. Compte tenu de cette realite il est urgent que le gouvernement mobilise les forces de l’ordre contre l’abattage clandestin des anes sur toute l’etendue du territoire de notre pays.

    L’ane n’est pas un poulet. On ne peut pas fermer les yeux sur ce probleme d’abattage des anes. Il semble que tout est parti de la Kossi ou les anes sont tues a cause de leur peau qui seraient recherchees par certains individus de nationalite etrangere. Ces gens poursuivent leurs interets personnels quitte a ce que les interets des Burkinabe soient leses. Il nous appartient de reagir et avec fermete et rigueur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 10:27, par savadogo
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Il faut que nos autorités ouvrent les yeux car ces chinois peuvent changer de stratégie, en convoyant notamment les animaux vivants vers les pays limitrophes. Il convient de faire vite pour arrêter ce commerce illicite, qui risque de décimer ce cheptel. Or, tout le monde sait combien cet animal est utile pour l’homme.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 10:56, par le Burkinabe
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Les autorites ont fait la sourde oreille, sinon dans certaines localites, des gens honnetes ont deja exprime leur ras le bol !!!!!
    maintenant que les riverains ont pris le probleme a bras le corps, de grace que nos soit disant autorites veuillent bien garder le silence comme ils l’ont commence

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:07
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    C’est triste.c’est le mème cas que celui du bateau probocoala en cote d’Ivoire.Des gens se permettent de venir faire chez ns ce qu’ils ne font pas chez eux.Il est certain qu’il y a des mains invisibles dans cette histoire.attendons de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:25, par YIRABA
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    AU FASO ICI ON NE SANCTIONNE PAS,TOUT EST BON AU FASO,LE FASO EST UN DEPOT DE L’ABORATOIRE DE N’IMPORTQUOI DU MONDE.OUI MEME SI LE FASO EST PAUVRE COMMENT COMMENT !!!!!!! ET NOTRE INTEGRITE EST PASSE OU ?
    _MANGER,BUVEZ,ET MOUERIR YA RIEN.ET MEME ON TRACE DES PLANS COMMENT NOUS ASSASINES TOUT EST BON HEEEE OUI BRAVO LE BURKINA FASO.....
    VU VU VU VU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! JE DIRAI LAISSER SES CHINOIS ABATTRES SES ANES PAR CE QUE ILS NOUS ONT APPORTER D’ABORD LEURS REMPLACANTS (LES TRIS CYCLES ) AVANT DE MENER LEUR ACTIVITE.ET VOILA SES ANES AUSSI DEPUIS L’APPARUTION DES TRIS CYCLES ILS ONT CRIER YOUPIIIII ILS CREES DES ACCIDENTS,ILS COURS AU WAZAR MONTE SUR LES ENFANTS BREFFFFF.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:32, par TANGA
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    C’est quoi ? croyez vous qu’une cour aussi grande que celle là peut recevoir une activité sans que l’on ne puisse savoir comment ça a commencer et qui est derrière ?
    On ne veut pas nous dire et c’est tout.
    D’autre part, si quelqu’un vend son âne sachant que c’est sont seul bien, c’est son problème car il aura vendu son boulot. Mais si les ânes sont volés, il y a la police et les koglwéogo.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:44
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    C’est grâce à l’âne que certains sont ce qu’il sont aujourd’hui (l’âne qui a labouré les chant pour qu’on vende le haricot et le mil pour scolarisé beaucoup d’entre nous).
    Cette histoire date malheureusement de depuis 2014. Les médiats en ont parlé. Les spécialistes de l’élevage ont montré leur inquiétudes. L’autorité publique n’a ni communiqué, ni agi. Et voilà ce qui arrive ! C’est l’incivisme ça ? Lorsque des étrangers ont le culot de nous emmerder chez nous avec extravagance, que nous reste-t-il ? Rien et rien du tout. Si on vendre même le pays juste pour se nourrir où autres, nos enfant nous demanderons des comptes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 12:04, par Laamso
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Vivement que les choses changent l’âne a une valeur culturelle et économique.Protégeons cet animal en voie de disparition si on ne prend pas garde. Sauvons notre culture.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 12:31, par madjer
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    produisons alors assez d’âne pour vendre aux chinois. tout est stratégie aujourd’hui dans ce monde économique. développons notre matière grise

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 13:03, par DIMA Roger
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Allez voir sur les grands axes combien de camions sortent de notre pays chargés d’ânes et/ou de leurs peaux .
    Allez voir a l’aéroport combien de tonnes de peaux d’ânes sont embarquées pour des destinations que j’ignore.
    Vous serez surpris.
    Il n’est pas étonnant de voir des ânes égorgés dépouillés de leur peau abandonnés aux vautours.
    L’âne est une espèce en voie de disparition si on ne prend garde car sa peau est devenue un véritable bizness.
    Il faut urgemment interdire l’exportation des ânes et/ou de leurs peaux

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 13:08, par Le citoyen
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    La vraie raison de cet abattage massif des ânes n’est pas l’importance de leurs peaux. C’est d’éliminer l’âne en tant que moyen de transport et nous imposer désormais les tricycles et autres machins dont les chinois auront le monopole. Les autorités doivent prendre le problème au sérieux et tapper du poing sur la table car l’âne n’est pas seulement un moyen de transport mais aussi un animal de trait hautement utile pour le paysan. En attendant,félicitations aux populations et beaucoup de vigilance car les chinois sont capables du pire pour atteindre leur objectif, à savoir l’élimination définitive de l’âne du circuit de transport.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 13:11, par lagitateur
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    L’Ambassade peut avoir raison car il y a deux Chines si besoin est-il de le rappeler : La Chine républicaine (de Taïwan) et la Chine populaire ou continentale qui est la plus grande Chine. C’est de la-bas que viennent la plupart de produits dits "chinois" qui inondent anarchiquement nos marchés. Ce sont ces Chinois qui sont les plus nombreux en Afrique et malgré que nous n’avons pas de relations diplomatiques avec leur pays, ils sont nombreux qui sillonnent notre pays pour acheter des produits agricoles, des terrain pour bâtir des usines de transformation, etc. Ce sont ces mêmes Chinois (qui sillonnent notre pays de long en large) qui sont sans doute les auteurs de ce carnage à ciel ouvert. Vraiment, c’est grave. Dimanche dernier j’ai appelé ma sœur, veuve au village, qui se débrouillait avec son vieil âne et son fils pour cultiver et elle me dit que l’âne est perdu et resté introuvable depuis une semaine. J’ai directement pensé à ces Chinois qui ont augmenté la convoitise des ânes ici au Faso. Je me suis dit que l’âne de ma sœur a été tout simplement volé pour cette cause.
    Il est encore temps que nos autorités prennent des mesures pour arrêter cette bêtise. L’Assemblée Nationale qui est en session actuellement doit se saisir de ce dossier pour élaborer une loi qui protège les ânes, sinon un jour, nous serons surpris un jour de plus voir un seul âne chez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 13:11, par la femme battante
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Cher internautes, tout le monde est prompt a accuser les autorités, soyons honnêtes, Des étrangers ne peuvent pas aller dans un village s’installer comme ça sans que le préfet, le chef du village, les cvd, les maires ne soit au courant. De plus, c’est nos frères avides d’argent qui travaillent avec eux, il y a toujours des frères qui ont collaboré sinon ce n’est pas impossible, donc commençons par changer nos comportement de tous les jours avant d’accuser les autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 13:16, par neya boukari
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Question : est-ce qu’un burkinabè peut se conduire avec autant d’arrogance et de désinvolture en Chine Taiwan ou en Chine Populaire (Pekin) ? La réponse est bien sur non ! Donc et puisque l’autorité se drape dans un silence complice et complaisant, que les populations elles mêmes prennent leurs responsabilités pour chasser ces énergumènes de notre pays, non sans les avoir fait payer chèrement pour les dommages crées à l’environnement et pour la séquestration de citoyens burkinabè. Les petits arrangements entre ces étrangers et nos autorités ne nous concernent pas. ne venez pas nous parler d’incivisme. c’est ce genre de démission de l’État qui a fait le lit des koglweogo

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 13:18, par Jeunedame seret
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    vautours, ânes tout est chinois. Et si on menaçait d’abattre n’importe quel maire de la commune comme réaction ? C’est comme cela que l’autorité va écouter et entendre. Surtout les autorités de l’agriculture et de l’élevage. burkinabe sans fierté de l’être.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 13:32
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    C’est simple, il faut demander à ces chinois de faire des parcs d’élevage d’ânes dans plusieurs provinces du pays. il y aura : 1) création d ’emplois, 2) de la viande pour ce qui consomment cette chaire, 3) les peaux pour ceux qui les recherchent, 4) plus forces de traction pour les travaux champêtres pour ceux qui cultivent avec les ânes,

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 14:08, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    - Je suis entièrement d’accord avec LE SAGE (Internaute 1). Et je suis même presque sûr que le burkinabè qui a donné son aval est certainement un grand décideur ou en tout cas bien placé haut dans la sphère dirigeante du pays sinon tout le monde y compris les forces de l’ordre jusqu’au sommet y compris le ministère chargé des ressources animales, n’allaient pas tous se taire face à ce génocide asin ! On sait que certains burkinabè sont capables d’échanger leurs mères sur un gris-gris contre de l’argent, mais de là à ce que tout le monde reste muet comme des carpes, je trouve que c’est exagéré et irresponsable. Et celà jusqu’à ce que des journalistes téméraires aillent débusquer ces assassins d’ânes et leurs complices ! Allez-y comprendre !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 15:06, par BRAVO
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Tu quittes chez toi en chine pour venir séquestrer enfants des gens chez eux sans que personne ne parle !!! Tu es RSP ou bien ? eeeeeeeeeeh ! BURKINA est doux dèèèèèèèèèèh !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 15:18, par Spyckly
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    L’autorite se doit de communiquer la dessus et tres vite. C’est trop facile de laisser la population prendre son destin en main et apres venir crier incivisme ou vandalisme.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 15:46, par Cheikh
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    "Femme battante" au n° 14, je ne te comprends pas. Qu"appeles-tu autorités alors ? Donc pour toi préfets et maires ne sont-ils pas des autorités ? Si c"est le cas, donc laisse tranquillement les gens s’attaquer aux autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 16:08, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    C’est une hécatombe d’ânes qui ne dit pas son nom ; cette espèce en voie de disparition. Le gouvernement est grandement responsable et particulièrement le ministre des ressources animales et halieutiques. Comment cela a pu arriver depuis des mois sans que le gouvernement ne soit au courant ou alors fait la sourde oreille ? Avons- nous réellement des dirigeants à la hauteur des attentes de la population ? Comment un gouvernement responsable peut se permettre de laisser abattre des animaux comme cela sans qu’il n’y ait le minimum de protection de ces animaux de la part de l’Etat ? C’est un véritable crime contre les animaux qui doit être jugé et sanctionné à la hauteur du forfait. Dans cette hécatombe, nous voyons des intérêts égoïstes et personnels, que ça soit du côté des membres du gouvernement ou que ça soit du coté du chef coutumier de BALOLE et des autorités communales. Il y a deal. Les gens ont mangé dans cette affaire ; sinon comment comprendre que le chef coutumier n’ a pas réagi depuis longtemps ; les jetons ont parlé et coulé à gogo. Tant pis pour les espèces anales. L’Etat est démissionnaire dans tous les secteurs. C’est grave. Quel Burkinabè qui peut aller en Chine et se permettre d’abattre des animaux comme cela sans que ce dernier ne puisse pas faire la prison à vie ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 16:15, par Alexio
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Au Faso, on devrait avoir la journee de l anne chaque annee, pour les services rendus a nos populations sur tout l etendu territoire. Les travaux champetres, l acheminnement de l eau potable anos familles.

    Attentions aux Chinois en Afrique. Les animaux sont menacer de disparution avec le financement de la contrebande. Les Rhinoceros sont abattus pour ses cornes qui ont vertus afrodisiaques en Asie. L elephant pour ses ivoires, un indice de prosperite sosiale.

    En chine chaque annee, on celebre le festival des chiens dans un contexte le plus actroce dans l histoire de lhumanite. Les chiens sont boullis vivant pour preserver, accentuer la saveur de sa Chair. Les organisations qui luttent pour cette pratique uhumaine souvent financent la liberte de ses chiens en les gardant dans des creches de chiens construites pour la cause.

    Les auteurs de cette bestialite doivent repondrent leur forfait a l instance competante pour eradiquer ce fleau.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 16:31
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    koglweogo a vos marques sans crainte ni peur

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 16:51
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    VOUS N AVEZ RIEN VU D ABORD. RESTEZ A BOIRE DANS LES MAQUIS SEULEMENT ! TOUS LES JOURS LES FRANÇAIS SONT MAUVAIS ILS NE VEULENT PAS DE NOTRE DÉVELOPPEMENT. ..VOUS CONNAISSEZ CHINOIS ? MOI JE SAIS QU IL YA DES TURQUES DANS OUAGA QUI FONT CE COMMERCE NEFASTE ET NOS AUTORITÉS SONT AU COURANT CAR LES PEAUX TRANSITENT PAR AVIONS. CHACUN N A QU A CONSEILLÉ SES PARENTS AU VILLAGE. PAPA PAPA NE VEND PAS NOTRE ÂNE LA DÈ !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 16:57, par SENEQUE
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Bonjour,
    Ce problème d’ânes abattus clandestinement, essentiellement pour récupérer et vendre leurs peaux à l’étranger, ne concerne pas que le Burkina Faso. En effet, il y a quelques semaines, le phénomène a aussi défrayé la chronique au Sénégal, car les gens se sont rendus compte qu’on vendait de plus en plus de viande d’âne sur certains marchés, que l’on faisait passer pour de la viande de bœuf. Car une fois que la peau de l’âne avait été retirée de la carcasse, il fallait bien écouler ce qu’il en reste.

    Il faudrait donc, à mon avis, enquêter également pour voir si de la viande d’âne n’est pas illicitement vendue aussi sur certains marchés au Burkina Faso, à l’insu des consommateurs...

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 17:03, par caoot
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Chef de BALOLE, tu est un burkinbila mais ça là seulement, ça te depasse. je propose que :
    1) l’on crée une commission d’enquête parlementaire sur l’installation de ce abatoir labas. Ensuite que cette commission remette son rapport à Simon COMPAORE, SALIF DIALLO et au premier ministre.
    2) l’ASCE visite la mairie de tanghin dasouri (service hygiène, élevage, CVD,...), le haut commisariat de ouaga pour faire la lumière. Eux aussi ils n’ont quà remttre leur rapport au premier ministre et au president du faso
    3) Que le syndicat des services d’hygiène grèvent pendant une semaine à Tanghindasuri : plus de viande, plus de marché... et on va voir claire.
    MERDE QUEL FAS

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 17:13, par RAWA
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Je ne comprends pas votre indignation. Des gens recherchent des anes., Ils ne les volent pas, il les achètent. Personnelement, je vois là une occasion de sefaire de l’argent. Il suffit d’élever beaucoup d’âne et on se fait de l’argent. N’y a -t-il pas beaucoup de boeufs qui sont tués tous les jours. Spécialisons nous dans l’élevage de l’âne et on se fara de l’argent. Les gens crient qu’il n’ya pas d’affaires et ils se plaignent quand des opportunités d’affaires se présentent

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 17:37, par Kossi ma province
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    C’est triste pour les Burkinabé.
    Il y a quelques semaines de cela la RTB avait fait un reportage sur le commerce de la peau d’âne dans le village de BOMBOROKUY. Tenez vous bien il y a des paysans qui ne dormais plus assez la nuit car il fallait constamment surveiller son âne de peur de le voir dérober. Les autorités ne pourrons en aucun instant dire qu’ils n’était pas au courant du commerce de la peau d’âne sur toute l’étendue du territoire.
    Que ces chinois et leurs complices soient punis à la hauteur de leur forfait.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 17:55, par Moi aussi
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Internaute 3 (Important), merci pour votre vision.
    Vous rejoignez beaucoup de burkinabè qui pensent que pour gouverner, il faut être intelligent. Je vous passe de commentaires pour ceux qui connaissent vraiment le sens de ce mot. Je n’ai pas dit diplômé et je crois me faire comprendre par justement ceux qui sont intelligents.
    Gouverner, c’est avoir de vraies ressources intellectuelles, c’est avoir une vision, c’est avoir de l’anticipation, c’est travailler pour les autres, se priver de sommeil, de repos pour les autres. C’est au minimum, se mettre à la place de chaque catégorie de citoyens (les pauvres, les riches, les jeunes, les vieux, les industriels, les croquants, les femmes, les hommes, les résidents, les diaspos, les animistes, les musulmans, les chrétiens, les fonctionnaires, les privés, etc.). C’est avoir ses milliards de neurones non imbibés de bons vins, de champagne, de spiritueux et en bon état fonctionnel.
    Dans notre brève histoire, Sankara était digne d’être à la tête d’un Etat. Lui, était toujours sobre. Il avait une intelligence largement au-dessus de la moyenne et ces assassins extra-burkinabè le savaient.
    Ceux qui sont là ont usé d’intrigues de tous genres pour être là où ils sont. Des intrigues et des bassesses que les personnes intelligentes se refusent à faire car, intelligence rime avec intégrité (Sankara encore, décidément). La plupart d’eux a une intelligence moyenne. A l’école, sur le bulletin, le maître aurait mis la mention suivante ‘‘élève moyen’’. Or, pour que les pays africains sortent du sous-développement, il faut des dirigeants minimum ‘‘Très bien’’ mais, vu notre retard, il faut idéalement des mentions ‘‘élève brillant’’.
    Laisser de petits profiteurs de quartier commettre un génocide sur un maillon si important de notre économie essentiellement artisanale, c’est manquer vraiment de vision. Arrêtez le génocide des ânes.
    Moi Président, les mangeurs d’ânes et de chevaux se contenteront des abattages pour impotence et vieillesse pour assouvir leur envie, à moins de créer des fermes d’élevage spéciales pour répondre à leur besoin de consommation.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 17:59, par soumbil
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    où sont parti nos autorités tout en laissant ce pays dans une telle situation ;"l’ANE"ocupe une place de choix o faso ;de grace protégeons et respectons les anes ;les koglweogo a vos marque :

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 18:09, par Marie
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Il etait une fois un Burkinabe et un Americain face un chinois qui abat l’ane en masse pour sa peau :
    - Le Burkinabe, furioso, crie au scandale, denonce le crime neo-imperialiste nippon et economique ; interpelle les autorites locales et nationales pour la sauvegarde et la protection de l’espece equide, grand symbole de la debrouillardise rurale.
    - L’Americain, enthousiaste et reveur, lui se frotte les mains et reflechit aux voies et moyens pour produire en grande quantite l’ane qu’il vendrait au Chinois qui les abattrait aussi nombreux que son besoin en peau le lui dicterait.

    Du Burkinabe et de l’Americain, qui est sur la voie du progres ? Qui avance sur les chemins de l’emancipation socio-economique ?
    Entre nous, et au cas ou mon avis interesserait quelqu’un sur cette plateforme, je prefererais charger mes sacs de mil sur un tricycle que sur un ane. Ne serait-ce que pour gagner du temps a la livraison. Aussi je vendrais autant d’anes qu’il le faut au Chinois pour acheter un tricycle.
    Afrique mon Afrique... l’avenir et le progres sont devant au bout d’une marche.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 19:29, par Yako
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Bof,si l’activité rapporte pourquoi ne pas chercher à développer la filière par reproduction à grande échelle(voyez côté vétérinaires) Du moment que ces pauvres ânes n’ont pas été volés et l’abattoir n’est pas clandestin où est le problème ?Puis,quel est ce racisme asinien vis-à-vis de l’asiatique.In fine,si le salut économique vient de la filière asine pourquoi s’en priver car l’or et coton ont montré leurs limites.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 19:32, par Trahison
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Rawa, va vendre tes enfants aux coupeurs de ete. Quelle opportunite d’ affaires !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 20:15, par Lepasteur
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Le seul defaut cette activité est de ne pas prendre les précautions nécessaires pour épargner la population des odeurs sinon y rien d’anormal.
    Jusqu’à preuve du contraire, l’abattage des ânes à l’image des autres animaux tels que bœufs, mouton, chèvres et autre ne fait pas d’interdiction.
    Au lieu que les gens saisissent cette opportunité pour développer une nouvelle forme d’élevage, ils passent leur temps à critiquer inutilement tout en criant chaque fois que y a pas d’emploi Apprenons à transformer nos contraintes en opportunités.
    Quittez dans ça,

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 20:23, par Eleve de maternelle
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Le Burkinabè n’est pas rentré dans l’histoire selon SARKOZY je pensais que celà n’est pas grave parce que tant que la porte de l’histoire n’est pas fermée un jour viendra ou il se décidera d’y rentrer. Malheureusement je constate qu’on refuse d’y entrer et mieux on tourne le dos à la porte de l’histoire.
    Dans un pays le plus pauvre des pauvres une opportunité d’affaire dite demande forte d’ânes se présente au lieu de la saisir pour en faire un business florissant c’est la ruée vers les clients qu’on traite de tous les noms d’oiseau.
    Dans un pays ou les gens utilisent leur méninge, le ministère de l’élevage allais s’atteler à créer une filière ânes avec des éleveurs spécialisés avec des techniques d’insémination artificielle pour démultiplier la reproduction des ânes et un comptoir officiel pour contrôler l’exportation des peaux comme celle de l’or. C’est une aubaine pour créer des emplois pour notre jeunesse qui chaume Mais hélas notre génie créateur est mort depuis que Tom SANK nous a quitté.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 23:14
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    MOI J AI UN VOISIN QUI ADORE CETTE VIANDE,IL DOIT ACTUELLEMENT ÊTRE SUR LA ROUTE DE BALOLÉ. MESSIEURS LES GOUVERNANTS FAITES QUELQUE CHOSE CAR CA PARAÎT TRÈS SÉRIEUX. L ANE AUJOURD’HUI EST LE TRACTEUR DU PAYSAN. LE TRACTEUR QUE BLAISE VOTRE ANCIEN AMI LUI A PROMIS N EST JAMAIS VENU DONC DE GRÂCE AIDEZ LE A GARDER CELUI LA

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 01:55, par saw
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Franchement moi je ne comprends les burkinabè. Je suis du même avis que l’internaute RAWA. Si en 2016 c’est la peau d’âne qui est la meilleure affaire au Faso. Qu’on élève les ânes en masse afin de vendre leurs peaux. Moi je n’ai pas d’état d’âme pour un âne. C’est pas un Homme. Et puis il y a un internaute qui dit qu’un âne n’est pas un poulet. Franchement ça me fait rire. Vous pensez que les pays qui ont atteint l’autosuffisance alimentaire ont un état d’âme pour les animaux ? Quand les gens parlent de respecter les ânes. Il faut arrêter les âneries et élever les ânes en masse pour répondre à cette nouvelle donne. Moi je milite pour qu’on réglemente la filière, en créant des abattoirs d’ânes. Pourquoi pas la filière cuir et peau d’ânes. Là l’état prélève ses taxes et l’éleveur d’âne et le chinois auront un cadre légale pour négocier leur peaux d’ânes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 06:01, par koassa
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Hé hé chinois, attention dê. Tu sais nous, à Saaba on manzé l’âne matin midi et soir. Si âne fini nous va manzé chinois.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 06:30, par ngoonga
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Internaute 13. Bonne capacité d’analyse, le monde est de plus en plus économique. Alors que nous savons tous attention la bonne conscience que l’âne est un animal très utile depuis la nuit des temps ; à savoir au temps de s prophètes....
    Mais à vouloir accuser nos autorités je ne pense pas. Les gens ont profiter de la situation (....) pour entamer leurs basses besognes

    VIGILANCE

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 06:43, par Le Vigilant !
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Cest ca le braconnage urbain ! Pauvre Burkina Faso !! On est où la ? Une vrai honte ! Rappelez vous il ya deux ans , c’était les charognards qui étaient abattus par centaines et la destination était aussi la Chine via le Nigeria. Au Kenya , en Afrique du Sud, c’était les cornes de Rhinocéros par milliers qui partaient pour la Chine via HONG KONG . Tous les éléphants d’Afrique sont entrain de disparaître à cause de l’ivoire destination Chine via tous les ports d’Afrique. Souvenez vous il ya un an au Zimbabwe , le célèbre Lion tres touristique abattu par un Américain . Une chose est sur si les Africains ne se lèvent pas face à ces scandales monstrueux , demain ça sera des organes génitaux ou autres qu’ils viendront payer sur nos sols. Ou sont nos dirigeants pour férocement combattre ce crime odieux. On s’étonne que les kolgweogos face l’ordre dans nos campagnes . On est dirigé par qui exactement dans ce pays ? Au Bukina l’Ane est le meilleur compagnon de l’homme . Ah mon Burkina va mal !
    Reveillons nous car demain sera très tard

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 07:12, par Raogo
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    IL faut sauvé le soldat âne coute que coute voire même interdiction de vente de la peau d’âne sinon une auront une cherté de la vie et une augmentation de la pauvreté au niveau rural dans 5 ans. Je pense pour ma part que c’est une manœuvre pour pouvoir augmenter la vente des tricycles. Si le paysan doit aller au champs avec la famille en tricycle il va s’en dire qu’il va répercuter le prix du carburant sur sa production et nous voilà avec la vie chère.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 07:55
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Une rapide recherche sur internet montre que les peaux d’âne sont utilisées dans la pharmacie chinoise pour soigner certaines maladies. Après la corne de rhinocéros et le sexe d’ours, la peau d’âne. Les Chinois de Chine populaire viennent chercher dans les pays du Sud de quoi se soigner chez eux, sans aucun scrupule et avec un pragmatisme que beaucoup admirent mais que je trouve totalement révoltant.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 07:59, par Bibiiga
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Je me demande même s’il y a une autorité au Burkina Faso...Chacun fait ce qu’il veut même les étrangers piétinent qui ils veulent, mais nous allons où ? Un sac à merde !!

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 08:03, par BRAVO
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    internaute29, RAWA, il ne faut pas échanger ta vie contre de l’argent. Est ce tu sais les maladies que cette activité peut provoquer ? En plus de ça, il y a les odeurs nauséabondes qui vont indisposer les populations. Te rappelles tu du calvaire que les habitants de Kossodo vivent suite à l’implantation de l’usine de ALIZETE GANDO ? Et puis l’abattage des bœufs dont tu parles se fait dans les règles de l’art.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 08:35
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    le commerce d’ânes ou l’abattage d’ânes est-il interdit au burkina ? franchement je n’ y comprend plus rien. à force de saccager un jour on saccagera notre propre demeure. je suis vraiment contre ses manière de faire, chaque saccager saccager saccager pour un oui ou un non

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 08:36, par KAZ
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    A ma connaissance il n’est pas interdit de vendre, de tuer ou de consommer la viande d’âne au Burkina. Si en plus, l’âne devient une filière porteuse et génératrice de beaucoup de revenus, est-ce qu’on ne peut pas pousser la réflexion pour miex l’organiser au lieu de passer tout le temps à crier comme c’est un sacrilège ? Tout le monde y gagne

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 08:38, par said guira
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Voila une fois encore une histoire concernanant le KORO BOSSEUR
    Pour tous ceux qui s’adonne à la pratique de l’abattage du koro bousseur qu’il sachant que cet animal a beaucoup contribué à l’éssort de notre chere patrie
    pas un seul sixmettre sans le koro bosseur pour transporter les produits champettre ,nettoyer les rues et village,transporter des malades à l’hopital....
    le koro a fait vraiement partie de nos quotidien en tout et pour tout
    je l’ignore mais je pense que meme si ces abbatoires existent, une reglementation de rigeur s’impose comme celui de la chasse(periode à définir avec loi et sanction)
    Dans l’ordre moral , je pense que tuer l’ane n’est pas loin du cheval qui fait partie de notre ambleme voir meme si sa place n’a pas été détournée par ce dernier !nb koro boss=ane

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 08:44, par naimepamaiaime
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Je suis contre l’abattage des ânes qui sont vraiment nos animaux de compagnie et en même temps nos animaux en économie. mais j’invite les voleurs d’ânes à venir à silmiyiri pour nous débarrasser des ânes de quelqu’un qui nous trouble le sommeil et qui broute tout qu’on sème comme arachide ou encore comme condiment. quelqu’un à lui seul qui en a 4 qu’il les laisse divaguer et que une fois j’ai failli m’évanoui en ouvrant le portail de ma maison le matin trouver un des ânes coucher adosser à ma porte. J’ai fait 20 de tension ce jour. On arrive même pas à dormir la nuit avec les cris de ses ânes alors que lui même il n’est pas dans notre 6 mètre. Il vient les attacher làbà avec les herbes qu’ils arrachent chaque fois et ils amerdent les gents. Vraiment j’aime les ânes mais ceux de boukaré veulent nous tuer dans le quartier. Chaque fois c’est le caca de ses ânes qu’on balai devant nos cours. Tu peux te lever le matin trouver un des ânes coucher dans tes semis qu’il a s’est roulé toute la nuit. Les parcelles vides aussi si on ne sème pas des arachides pour diminuer les herbes, c’est toujours les serpents qui rentre dans les cours. Allo les voleurs d’ânes venez à silmiyiri et vous en auraient beaucoup qui sont sans domicile.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 09:23, par VirousLakea
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Il faut circonscrire clairement le problème s’il en existe !
    - Est-ce que ces Messieurs disposent d’autorisation pour conduire leur activité !?
    - Est-ce que les textes en matière d’hygiène, de santé, d’environnement, de concurrence,..., sont respectés ?
    - Est-ce que la conduite de leur activité comporte des impacts (sociaux, économiques, environnementaux, ...) négatifs nouveaux non prévus par les textes !?
    Si on répond à ces quelques questions, on peut raisonnablement apprécier le problème !
    De problème, il n’y en a même pas ! On n’oblige personne à vendre son âne ! Voilà des gens qui quittent à des milliers de km pour rechercher, prospecter et trouver les voies et moyens de développer leurs économies ! Et qui trouvent des trésors insuffisamment exploités ! Nous on voit des ânes, eux ils voient des trésors, de nouvelles opportunités pour le commerce internationales ! Peut-être nos peaux d’âne ! nous reviendrons au Burkina en bon VIAGRA chinois moins cher ! Nous burkinabé on adore ça ho ! Au moins nos femmes se plaindrons moins !
    Nous burkinabé, quand on se rend en CI, nous pensons que les ivoiriens dorment et nous nous mettons à détruire la forêt pour produire café/cacao !! Ici, c’est nous qui dormons ! Voila l’histoire d’un burkinabé de Ouaga (le burkina même à 80 musulman, nous adorons le porco), après un premier séjours en Guinée forestière y retourne avec en tête, produire du porc au four à partir du cochon sauvage disponible en quantité dans la forêt pour servir nos compatriotes travaillant dans les mines ! Parent n’a pas mesuré suffisamment la portée de la religion musulmane sur son projet : le premier cochon tué n’est pas arrivé au four ; il a été molesté, chassé comme un malpropre ! Pourtant voilà un immense trésor gratuit en Guinée !
    Arrêtons de pleurnicher sur la valeur sentimentale ou sociale de l’âne ! Si l’âne peut nous rapporter plus que d’habitude, allons-y ! Prospectons cet axe de coopération commerciale avec les chinois ! Créons de grandes fermes de reproductions et d’élevage d’ânes, avec insémination artificielle assistée ! De quoi donner du job à tous ! Exportons nos peaux d’âne et pour l’autosuffisance alimentaire créons "l’âne au four" ! Au moins 100% des burkinabés consommeront l’âne au four, j’espère !

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 09:23, par BURKINBILA 1
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Le professeur Joseph KI ZERBO avait dit "NAN LARA, EN SARA" ça voulait dire que si on est couchés, on est mort. Je pense qu’actuellement au Burkina Faso, l’état est couché donc il est mort. Voila pour quoi on constate trop des manquements ci et là.
    Si l’état ne fait rien, la population continuera à se prendre en charge et à se rendre justice elle même.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 09:58, par Togs-guilli
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Il parait que ça été organisé par quelqu’un qui a prit gout dans le Burkina et qui ne veut plus rentré chez lui. Il fait des sacrifices pour être reconduit.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 10:12, par yerbanga joel
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    VIVEMENT QUE LE GOUVERNEMENT REAGIS POUR METTRE FIN A CET ABATTAGE DES ANES QUI EST SOURCE DE MALHEUR, NOUS SAVONS TOUS QUE L’ANE A UN AVANTAGE ECONMIQUE POUR LES PAYSANS BURKINABE ET MEME DEPUIS LA NUIT DES TEMPS. JE DEMANDE AU MINISTRE DES RESSOURCES ANIMAL DE PRENDRE UNE DECISION RAPIDE POUR METTRE FIN A CE CARNAGE. VIVE LE BURKINA FASO, VIVE MON PAYS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 11:00, par moiaussi
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    4est l’argent pour bouffer aujourd’hui qu’ils voient. Même si les autorités ne leur dit rien ils vont mal terminer parce que dans la tradition tuer un âne comporte beaucoup de mauvais sors . Imitez les chinois seulement, vous allez voir noir ici, chez eux ils on eux quel grand père qui a voyagé par âne pour aller chercher de quoi nourrir sa famille. Combien sont de petits fils et fils que les ânes ont aidé à manger, à s’habiller et a faire tout pour eux pour grandir ? Qui a aidé à nous donner goût au sel . C’est le remerciement d’hier de l’être humain comme çà. Vous avez maintenant vos vélos, vos motos, vos voitures etc.......... et les ânes sont transformés pour autre chose au lieu d’aller dans nos musées même si vous n’en voulez plus. Laissez-les ils se maudissent eux-mêmes. Est-ce que vous avez déjà vu un tueur d’âne qui est propre comme quelqu’un. qui ressemble à quelqu’un ? C’est le mauvais sors qui va les suivre même s’il se croit s’enrichir.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 11:22, par pomme66
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Il n’ya qu’au Burkina où l’étranger peut venir faire ce qu’il veut et tout ce qu’il veut. Quand on est de peau blanche, c’est une prime à l’impunité. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 11:34
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Trop de carrents au Faso. Pensez vous qu’on peut élevé des ânes comme des poulets afin de les vendre au chinois ? Ceux qui crie oh bas woba là ! Si c’était aussi facile, les chinois allais en produire au lieux de traverser les océans pour en acheter ici. Allez vous renseigner chez un spécialiste en élévage ou cherher sur le net pour comprendre qu’un âne ne met pas bas au hasard. Presque un petit tout les 3 ans au moins. Voilà pourquoi les chinois prennent un raccourci en venant décimer nos ânes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 11:42, par le fair play citizen
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    AAAAAATTTTEEENNNTTTIIIIOOONNN !
    L’âne est facteur de développement et doit être protégé à l’instar de l’éléphant.Aussi, c’est un animal historique. travaillons à bien penser. QUI A AUTORISE CE CARNAGE ??????!!!!!!????

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 12:30, par SIDSOMDE
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    si y a preneur pour un produit très biens produisons-en en quantité !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 12:33
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Je suis vraiment déçu de nos dirigeants, les population doivent rester sur leur garde car la plus part de ces activités illégales profite aux autorités au détriment de la pauvre population.
    je signale également en passant que les indiens et d’autres étranger tuent notre jeunesse qui est l’espoir de notre nation avec les alcools frelatés dont ils tiennent le monopole de la fabrication.il faut vraiment que nos autorités pensent à protéger leur population au lieu de voir leurs intérêts.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 12:53, par ben
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Je n’ai pas lu tous les internautes mais à mon humble avis c’est juste pour valoriser les "TRICYCLES" car l’âne et sa charrette étaient le meilleur moyen de transport au Burkina. si on détruit les ânes, on se rabat sur le tricycle et adieux âne et charrette. sinon que chercher dans une peau d’âne ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 13:35, par said guira
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    QUE LE COMMERCE D’ANE SOIT REGLEMENTE COMME CELUI DE LA GRANDE CHASSE :CELA VA SANS DIRE QU’IL FAUT DES LOI AVEC DES SANCTIONS SEVERES CAR CET ANIMAL (koro bosseur et proche cousin de notre ambleme qu’est le cheval)nous est cher
    il fait partie intégrante de notre histoire et est donc à proteger

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 13:40, par moiaussi
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Les chinois croient que comme ils nous ont montré les tricycles nous allons nous débarrasser de nos ânes non ? loin de là. Est-ce leurs tricycles peuvent rentrer partout où nos ânes rentrent ? En plus Est-ce que les tricycles peuvent produire du fumier pour nos champs si ce n’est pas cogner les gens et polluer la nature. En plus le placenta de l’âne sert du médicament pour nos les femmes qui traînent en accouchement. Il n’ont qu’à éventrer leurs tricycle pour des peaux. kaï.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 15:38, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Déception totale.Je suis d’accord qu’on s’en prennent aux braconniers d’ânes, mais à aller jusqu’à saccager l’ abattoir, c’est de l’incivisme. Je trouve que cet abattoir moderne peut servir à la commune de Tanghin Dassouri ou à la commune rurale de Balolé. Il n’était pas important de le détruire car économiquement parlant, cet abattoir moderne pouvait servir à la localité et les environs. L’objectif était tout simplement de mettre fin à cet abattage sauvage des ânes qui ne demandent à vivre à l’instar des êtres humains. Evitons vraiment quand on manifeste de casser les biens publics et privés car ça ne nous fait pas grandir. Au contraire ça nous met en retard.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 16:38, par koassa
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Ne peut -on pas créer un âne génétiquement modifié pour pondre des oeufs comme une poule, comme ça on en produira suffisamment pour les chinois.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet 2016 à 20:44, par MICHEL KAMBOU
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade pour si abattre les bœufs et les cochons n’est pas un souci pourquoi abattre l’ânes est un souci ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet 2016 à 15:02, par QUID
    En réponse à : Abattoir d’ânes de Balolé : Les promoteurs ne sont pas de Taïwan selon l’Ambassade

    Afin de pouvoir bien vendre les moto taxi, il faut eliminer leurs concurrents les anes.
    Cela fait partie de la strategie commerciale des chinois

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés