Assemblée nationale : La première session extraordinaire de l’année 2016 est ouverte

mardi 12 juillet 2016 à 07h30min

Ce lundi 11 juillet 2016 s’est ouverte la première session extraordinaire de la 7e législature à l’Assemblée nationale. Deux semaines durant, les députés vont se pencher entre autres sur le projet portant sur la deuxième loi de finances rectificative du budget de l’Etat et le projet de loi portant création de la caisse de dépôts et de consignations du Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée nationale : La première session extraordinaire de l’année 2016 est ouverte

Saisie par le Premier ministre, l’Assemblée nationale se réunit en session extraordinaire pour examiner des projets de lois soumis par le gouvernement. Il s’agit du projet de loi portant autorisation de ratification de la convention de Minamoto au Japon ; du projet de loi relatif à la création de la caisse de dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) ; du document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle et enfin du projet portant sur la deuxième loi de finances rectificative pour l’exécution du budget de l’Etat –gestion 2016.

Le président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo se réjouit particulièrement du projet de création de la caisse de dépôts et de consignations et de la deuxième loi de finances rectificative qui permettra de prendre en compte l’incidence financière qu’engendrera la loi 081 portant reclassement des agents de l’Etat.
Pour lui, « il faut donner au gouvernement la latitude d’accélérer la mise en œuvre de ces projets pour que la mise en œuvre du programme du Président Roch Kaboré soit une réalité. » En effet, il estime qu’ « aujourd’hui dans l’opinion, les gens se plaignent à juste titre de la lenteur parce que nos braves paysans, travailleurs, ouvriers qui attendent un dispensaire, une école ou des routes bien réalisés ignorent les procédures bureaucratiques mises en place. Il faut faire lever ces verrous -là pour que le développement soit vraiment accéléré, pour que les résultats soient tangibles sur le terrain. »

Propos partagés par le ministre en charge des relations avec le parlement Remis Fulgance Dandjinou. Il estime que la création de la caisse de dépôts et de consignations « permettra à l’Etat d’avoir une possibilité en fédérant les fonds venant de différentes sociétés d’Etat existant jusqu’à présent et les fonds de dépôts et de pouvoir donc mettre en œuvre une politique de logements sociaux, une politique de santé plus à même de répondre aux attentes des populations. »

Pour le respect des délais de cette session extraordinaire (deux semaines), Salifou Diallo a exhorté les députés « à plus d’assiduité, d’abnégation et de sérieux dans les travaux en commissions, vu qu’aucune dérogation n’est permise pour les délais ainsi prescrits. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés