Hadj 2016 : Une nouvelle plate-forme pour les inscriptions des pèlerins

lundi 11 juillet 2016 à 21h15min

Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI), Simon Compaoré a procédé au lancement officiel des inscriptions pour le hadj 2016. C’était ce lundi, 11 juillet 2016 à Ouagadougou, en présence des représentants du comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) et des agences de voyage.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hadj 2016 : Une nouvelle plate-forme pour les inscriptions des pèlerins

Toute personne désirant effectuer le pèlerinage à la Mecque en cette année 2016, doit se conformer à la nouvelle plate-forme. Une plate-forme d’inscription éditée par les autorités saoudiennes et à laquelle le Burkina doit se soumettre selon le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI), Simon Compaoré.

Pour le président du comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, El hadj Boni Cheick Omar, il s’agit d’un système d’inscription en ligne, qui existait à partir du Hadj 2013, mais qui a été rénové. La présente plate-forme ne valide que les données du passeport du pèlerin. Elle a été adoptée pour plus de transparence dans le suivi. En plus, elle permettra de contrôler davantage l’enregistrement des pèlerins au niveau des différentes agences de voyage tout en les rassurant de l’effectivité de leur inscription. Chaque agence de voyage dispose d’un mot de passe pour se connecter à la plate-forme.

A l’occasion, le ministre Compaoré a affirmé que les 821 inscrits au compte du Hadj 2015, qui n’ont pas pu effectuer le voyage suite au Putsch manqué de septembre 2015 seront prioritaires.

Quant à l’organisation générale, il indique que l’Etat s’est fortement engagé à accompagner les pèlerins tout au long de leur voyage. Ainsi, il (le gouvernement) a contribué à hauteur de 450 millions en faveur des agences de transports à qui le comité devait de l’argent après le Hadj 2015. Aussi, suite aux doléances de la fédération des associations islamiques du Burkina, « le président a accepté prendre en charge les différents frais imprévus, imputés au Hadj et qui seront supportés par les pèlerins y compris la facturation du repas communautaire des pèlerins prévus à Mina et à Médine. N’eut été ce soutien du gouvernement, le coût du pèlerinage allait hausser contrairement au coût actuel » a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne les agences de transports, il a souligné que 38 compagnies sur 39 sont autorisées officiellement à prendre part au recrutement des pèlerins. Quant à l’autre compagnie, Albarka-Tour, elle a été déclarée incompétente pour des raisons financières.

Au total 5500 pèlerins sont attendus pour cette édition 2016. Ils seront accompagnés par plus d’une dizaine de médecins. Aucun problème de passeport n’est à signaler pour l’ensemble des pèlerins. « Tout est réglé » a conclu le ministre d’état.

Yvette Nadège Mossé (Stagiaire)
Lefao.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés